AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B001BWMN60
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gill
  23 décembre 2012
Max Maurey, lorsqu'il réalise, en 1911, l'adaptation théâtrale de "David Copperfield", l'oeuvre monumentale de Charles Dickens, est auteur de pièces à succès et directeur du "Grand-Guignol".
La difficulté est grande de tirer une belle pièce d'un tel roman, si complexe et si touffu. Il a choisi l'épisode de l'enfance de David Copperfield, y prenant ses personnages, en lui empruntant certains détails mais en prenant de grandes libertés par rapport à l'oeuvre du grand romancier anglais.
La pièce, dit-il, ne s'adresse pas uniquement à ceux qui ont lu Dickens mais aussi aux autres pour leur donner envie de le lire.
Max Maurey est un habile dramaturge. Il s'est inspiré des deux tiers environ du premier volume. Il éclaire l'enfance malheureuse, David deux fois privé de sa mère, privé du bonheur de son foyer, et y ajoute un épisode nouveau mouvementé et décisif.
Max Maurey ne prend des libertés avec le roman que dans l'énoncé des faits mais restitue, avec talent, aux caractères leurs reliefs d'origine. Ce qui permet à sa pièce en cinq actes de conserver l'âme du livre, l'âme de Dickens.
A sa première représentation, en 1911, au Théâtre National de l'Odéon, la pièce a reçu un accueil chaleureux, elle a fait pleurer, elle a fait rire, elle a été applaudie et acclamée. Mr Max Maurey a su adapter Dickens avec goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MichelCourty
  03 novembre 2016
M. Max Maurey a tiré de David Copperfield une pièce qu'on peut voir avec grand intérêt. Certes, on est loin d'y trouver tout le roman de Dickens, et quand on l'a lu, les cinq actes de M. Max Maurey paraissent un peu sommaires. Mais il était de toute impossibilité de transporter à la scène, dans sa totalité, l'histoire de David Copperfield telle que nous l'a contée Dickens. M. Max Mauret s'en est tenu à l'enfance du héros, qui offre, en effet, la matière la plus théâtrale. Il a de plus emprunté des personnages à la seconde partie du roman pour les placer dans son action. Il a même un peu modifié l'aspect, — je dis l'aspect, non le caractère, qui reste entier, — de ces personnages. Enfin, il a également emprunté quelques personnages et quelques scènes à d'autres romans de Dickens. Mais telle quelle, sa pièce présente bien un ensemble complet, et la touchante, l'adorable, l'inoubliable figure du cher petit David s'y trouve bien restituée, comme s'y trouvent bien présentés les caractères tantôt sympathiques, tantôt antipathiques, de tous les personnages qui l'entourent.
Paul Léautaud, le Mercure de France, 1er décembre 1911
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   21 décembre 2012
Le salon d'un élégant cottage à Blunderstone. Dans le fond et en scène, escalier conduisant à la chambre de David. Portes au fond, à droite et à gauche de cet escalier. Cheminée à gauche.
Deuxième plan, à droite, fenêtre ou baie vitrée ; devant cette baie, grande table ; derrière cette table, un canapé, chaises, fauteuil, etc...
Au lever du rideau, Pegotty achève d'épousseter les meubles. Barkis la suit....
(lever de rideau de "David Copperfield", pièce parue dans "la petite illustration" en mai 1913)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Max Maurey (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
673 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre