AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203117303
Éditeur : Casterman (01/11/2017)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Si le Petit Poucet et l'Ogre s'écrivaient, qu'auraient-ils à se dire ?
Sur cette idée savoureuse, Christophe Mauri nous offre un texte irrésistible.

8-12 ans
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  19 novembre 2017
- du Petit Poucet pour le dessert, vous en reprendrez bien ?
- Volontiers !
- Oui, mais alors, le Petit Poucet, c'est moi !
- Non, moi !
- Moi, moi !
- Et pourquoi pas moi ?

Ils se prennent tous pour le Petit Poucet dans cette histoire : l'Ogre, ses six frères, les mômes du village...Ils veulent tous lui piquer ses bottes de sept lieues et la renommée qui va avec !
Tsss ... Croyez-vous que le lecteur s'y laissera prendre ? Certainement pas !
Avec cette relecture du Petit Poucet, le lecteur garde toute sa tendresse pour le petit dernier de cette famille de bûcherons bien moins pauvre qu'avant. Grâce à lui !
Cette réécriture, ce détournement de conte n'a rien d'une parodie. C'est bien plus que ça ! C'est tout simplement la suite des aventures du Petit Poucet et de l'Ogre, version épistolaire. Une version amusante, pleine de sous-entendus, vivante.
On y découvre un Ogre, bouffé par le repentir mais ne vous en faites pas, sa nature de méchant ogre qui aime manger les petits enfants revient vite au galop ! C'est ce côté ambivalent, à la fois touchant et sarcastique, qui amuse le lecteur, bien sûr...Je regrette même que les situations ne soient pas plus poussées. Mais, n'oublions pas que cet album s'adresse avant tout aux enfants et qu'un certain nombre d'entre eux ne comprennent pas toujours l'humour au second degré.
Les illustrations sont un vrai régal. Désolée, il n'y a pas d'autre mot !
Marie Caudry, l'illustratrice, a malicieusement emprunté sa perruque et ses vêtements à Charles Perrault et on comprend mieux pourquoi en lisant les lettres que l'Ogre adresse au Petit Poucet.
Attendez-vous donc à chausser les bottes de sept lieues, non pas pour vous retrouver en un rien de temps à l'autre bout de la planète mais plutôt pour faire un énorme pas dans le temps. de la version initiale plutôt moyenâgeuse, on passe dans un univers baroque du XVII eme siècle avec quelques clins d'oeil à notre société actuelle, ce qui s'harmonise parfaitement avec l'humour décalé de cette version épistolaire.
Un grand merci aux éditions Casterman et bien sûr à Babelio pour cet album que je ne manquerai pas de glisser dans ma bibliothèque de classe, pour le plus grand plaisir de mes élèves, j'en suis certaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Lagagne
  27 novembre 2017
J'aime beaucoup le conte du Petit Poucet. Aussi, je suis ravie que des auteurs s'en soient emparés pour lui écrire une suite, sous forme épistolaire en plus !
J'ai beaucoup aimé le ton employé dans les lettres : naïveté, humour, réalisme, confiance et méfiance mais toujours du respect et de l'amitié. Et oui, étonnamment, cet échange entre Poucet et l'ogre est plein de connivence. Et enfin on se penche sur le problème des parents ! Depuis toute petite ça me perturbe ces parents qui abandonnent leurs enfants.
Niveau illustrations, elles sont à la fois très modernes dans les couleurs, et très classiques dans le traitement. Quand elles sont pleine page, on a l'impression de se retrouver avec une illustration ancienne, façon gravure ou enluminure.
Mention spéciale aux pages de garde façon toile de Jouy !
Commenter  J’apprécie          120
Patmarob
  23 novembre 2017
Belle idée de reprendre « le Petit Poucet », sous la forme d'une correspondance entre l'Ogre et le Petit Poucet. le conte de Charles Perrault s'en trouve « rajeuni et modernisé ». L'ogre, devenu vieux, ne voit guère. S'il garde la nostalgie de ses bottes, et son épouse, l'Ogresse, lui rappelle qu'elles ne sont plus de son âge. Les enfants le narguent ; avec ses pantoufles, il ne peut guère les attraper. Il lie amitié avec le Petit Poucet et l'invite à dîner. Mais il conserve le goût de la « chair fraîche », et son « chair » Petit Poucet doit avoir très bon goût… le Petit Poucet est bien isolé dans sa famille, ses frères veulent être à sa place, il reste le plus jeune et plus vulnérable. L'Ogre et le Petit Poucet sont bien sympathiques, avec leurs faiblesses et leur sincérité. L'auteur, Christophe Mauri, inscrit le conte dans la période contemporaine. Les « petits cailloux véritables », les bottes se vendent... Si les affaires, l'argent et le commerce … s'invitent dans l'histoire, la tentative reste limitée. Les autres contes de Charles Perrault s'insinuent dans le récit : la rencontre avec l'Ogre se réalise au lac « Mon beau miroir », et le Chat Botté n'est autre que le chat du Petit Poucet… le récit s'amplifie et acquiert du rythme au fil de l'histoire. Il semble attirer davantage l'attention du lecteur dans la deuxième moitié du livre. le niveau du vocabulaire demande, cependant, à apprécier l'âge du jeune lecteur.
Les illustrations, réalisées par Marie Caudry, sont soignées. Elles ont des couleurs vives et reprennent les costumes du XVII ème siècle. Elles incitent à l'imagination. Des éléments contemporains s'y glissent, et sont autant de jeux à rechercher les intrus.
L'ouvrage est soigné : la couverture, le papier, l'impression (réalisée en Chine…) confirment que « le Petit Poucet, c'est Moi ! » est un beau livre.
Merci aux éditions Casterman et à Babelio pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LoupAlunettes
  03 juin 2018

: Mais de qui se moque t-on, sacrebleu?
Il est vrai qu'il n'est pas bon de tenir rancune à autrui sous peine d'ulcère à l'estomac, même au pays des Contes. Mais tout de même, jeunes lecteurs?
Cendrillon confiera t-elle sa progéniture à sa belle-mère et ses demi-soeurs pour du baby-sitting?
Carabosse sera t-elle la prochaine maraine de l'année?
Certains marmots écrivent chaque année au Saint Nicolas, des cadeaux, c'est une bonne raison pour écrire une lettre à la main.
Mais tenir une correspondance avec l'ogre qui a failli vous croquer!?!

Il est bien poli, ce Poucet, gentil, tout ça. Si le bon coeur avait été des cailloux, il en aurait semé jusqu'à la maison pour inviter le grand à l'heure du goûter.
L'ogre ne lui tient pas rancune non plus. du happy end.
Lui voler ses bottes de 7 lieues, confondre ses filles et les frères de Poucet au diner de minuit, ce sont des choses qui arrivent après tout. Tout est bien qui finit bien.

Oui, une nouvelle relation s'est nouée entre le grand et le petit.
Et puis, sans les bottes, le grand ne court plus comme avant et sa vue n'est plus si bonne( même si il a tout de même reconnu très clairement la multitude de petits derrières que lui ont présenté des enfants qui ont sonné à sa porte).

Christophe Mauri nous invente une correspondance sympathiquement drôle entre les deux personnages, le Petit Poucet s'épanche sur ses nouvelles mésaventures auprès de son nouvel ami tandis que ce dernier a grâce à lui trouvé une idée de génie, une nouvelle raison d'être, écrire les aventures du petit.
Il y a là matière à égailler les journées d'autrui et oublier la chair fraîche.

Nous connaissons de Christophe Mauri sa verve, amicale des situations facétieuses et des jolies jeux de mots, le delicieux non-sens poétique des mondes magiques de l'auteur de Matthieu Hidalf.
On se régale et je ne suis pas le seul.
"Mon chair Petit Poucet, ce serait délicieux de t'avoir à dîner."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zagzaguel
  19 novembre 2017
Et si l'histoire en le Petit Poucet et l'ogre ne s'arrêtait pas là où on le croit?
Après quelque temps, l'ogre écrit au Petit Pocet pour s'excuser et pour lui léguer officiellement ses bottes de sept lieues. S'ensuit alors une correspondance entre ces deux amis improbables.
Le Petit Poucet se confie expliquant que ses frères veulent prendre régulièrement sa place car finalement ce n'est pas si mal être le Petit Poucet (surtout depuis sa renommée). Sa famille est assez détestable et surtout intéressée: elle vend des cailloux blancs, des bonnets rouges et des bottes de sept lieues...
Quant à l'ogre, il perd son aura terrifiante et n'est plus craint par les enfants qui le défient sans cesse depuis qu'il n'a plus ses bottes.
Mais ce n'est pas si grave car une amitié est née. le seul hic: comment se retrouver quand on risque de se faire manger?
En une trentaine de lettres, on suit cette nouvelle amitié. On aime des deux héros encore plus. Dans ces lettres sont parsemées ici et là plein de références au conte originel et à d'autres contes.
C'est un très beau livre qui nous montre l'envers du conte agrémenté de très jolies illustrations.
Pour les inconditionnels des contes, des réécritures et des détournements, ce texte est plus qu'intéressant. Je le lirai lettre par lettre à mes élèves qui connaissent déjà bien le conte du Petit Poucet et qui l'on réécrit.
Merci à Babelio et aux éditions Casterman pour m'avoir fait découvrir ce livre grâce à la Masse Critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   28 septembre 2018
Voici un recueil épistolaire qui se dévorera d'une traite ou se savourera lettre par lettre : à chaque lecteur sa méthode de dégustation.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TheWindTheWind   19 novembre 2017
- Et si tu invitais ton ami le Petit Poucet, à la maison ? Ce serait délicieux d' l'avoir à notre table.
Je lui répondis que ce serait très délicieux et que, si tu le voulais bien, nous te garderions la place la plus près du feu de cheminée.
[...]
- Connais-tu le goût du Petit Poucet, que je prépare un festin ?
Je répondis que tu avais sûrement très bon goût, et qu'un rien suffirait à t'accommoder.
Quelle joie ce serait, mon cher Poucet, de t'avoir à dîner !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Christophe Mauri (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Mauri
Soren à la Comédie- Française, en juin 2015, a lu un extrait de "Le premier défi de Mathieu Hidalf" lors de l'évènement "Les petits champions de la lecture".
autres livres classés : lettresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mathieu hidalf

Dans quelle école veut aller Mathieu Hidalf ?

L'école municipale
De l' Élite
Comando
Pro

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Christophe MauriCréer un quiz sur ce livre