AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246144817
Éditeur : Grasset (29/05/1986)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Elisabeth Gornac ne s'interroge pas sur l'indulgence qu'elle éprouve à l'égard du petit Bob Lagave, venu soigner une pleurésie chez sa grand-mère, la sévère Maria, ancienne servante des Gornac. Elle trouve tout naturel d'accueillir sur la terrasse de Viridis ce garçon de vingt ans à la grâce câline et, pour le gâter, de négliger le domaine. A-t-elle même des scrupules quand il la prie d'héberger pour un soir sa « fiancée », Paule de la Sesque? A peine. Quand son pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FredMartineau
  10 avril 2017
Ce Destins de François Mauriac offre un voyage nostalgique, une belle plongée littéraire dans la société des bourgeois du Sud-Ouest à une époque où les rythmes de la vie se calaient sur ceux de la terre, et de la vigne qui en produit son sang. Magnifique écriture qui glisse comme un grand cru sur le palais en laissant un goût désuet. J'ai retrouvé la veine de ces amours suggérées, effleurées par la grâce et contrariées par la morale que j'aimais tant adolescent. Comme chaque fois, les auteurs de la fin du 19e et du début du 20e réussissent à me faire croire que je suis né trop tard...
Commenter  J’apprécie          352
Ingannmic
  07 novembre 2015
C'est visiblement une véritable obsession que nourrissait Mauriac pour le monde de la terre, plus précisément pour celui des propriétaires terriens. Une fois de plus, nous plongeons avec "Destins" au coeur de ces familles au sein desquelles les relations sont faites de rudesse et de sécheresse affective.
Jean Gornac, maintenant octogénaire, est de ces êtres laborieux et sans imagination, hermétiques à la passion, dont l'univers se restreint aux arpents de vignes ou aux rangées de pins. Il a passé son existence à acquérir toujours plus d'hectares, et à intriguer dans le milieu politique local afin d'y placer ses relations. le grand malheur de sa vie est de n'avoir transmis à sa descendance ni son sens des affaires, ni sa solidité d'homme travailleur et opiniâtre. L'un de ses fils est mort mystérieusement après avoir vécu à Paris une vie de pseudo artiste, et il n'a aucun contact avec le second. Il n'a plus que sa bru, Elizabeth, dont il admire le sens des affaires et la rigueur, et son petit-fils Pierre, un pédant trop "philosophe" à son goût, qu'il n'apprécie guère.
Il a pris sous son aile Augustin Lagave, fils de Maria Lagave, sa voisine paysanne. Il a financé les études de ce garçon prometteur qui ne l'a pas déçu, puisqu'il occupe à présent un haut poste dans l'administration des finances. Comme Jean Gornac, Augustin, en tant que père, n'a pas eu de chance : il méprise son unique enfant, Robert, sans doute autant qu'il s'estime lui-même.Il considère le jeune homme comme un faiblard, un bon à rien trop joli pour être honnête, et éprouve une honte intense, à l'idée de la vie qu'il mène parmi la jeunesse dorée de la capitale, faite de futilités et de débordements.
Pour l'heure, Robert se remet d'une pleurésie à la campagne, chez sa grand-mère Maria (qui ne l'estime pas davantage que son père), passant beaucoup de temps chez les Gornac, choyée par une Elizabeth attendrie par sa beauté et sa fragilité.
"Destins", à l'instar du Mystère Frontenac, est un roman qui s'attarde davantage sur l'histoire du "clan" que sur l'une ou l'autre de ses figures. L'évocation, parfois, d'une émotion, d'une pensée, nous fait bien pénétrer l'espace d'un instant dans les bouleversements d'une âme, mais ces fulgurances sont reléguées à l'arrière-plan, l'intrigue étant principalement centrée sur les interactions entre les personnages. François Mauriac y dépeint des relations intergénérationnelles faites d'incompréhension totale, deux mondes s'opposant par l'intermédiaire des pères et des fils : le monde provincial et austère de la terre, du labeur glorifié, et celui, clinquant, superficiel mais séduisant, des nuits parisiennes aux côtés d'une certaine jeunesse snob et aristocrate.
Méconnu, ce titre est considéré dans l'oeuvre de François Mauriac comme un texte mineur. S'il n'a pas, en effet, la force et la précision de ses romans plus illustres, il n'en constitue pas moins l'occasion d'une lecture agréable (grâce, toujours, à cette fluidité de l'écriture propre à l'auteur), pendant laquelle on ne s'ennuie pas une seconde.

Lien : http://bookin-inganmic.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fklevesque
  28 avril 2017
Un récit profondément humain écrit dans un style subtil et puissant mais également très sobre.François Mauriac y décrit une page de vie bourgeoise dans le Sud-Ouest de la France à travers des personnages à la personnalité profonde et très attachés à la terre. Des destins se croisent jusqu'au moment où la mort frappe l'un d'eux mettant en exergue le tragique de la vie où s'étiole l'existence de mal aimés. Il met également magnifiquement en valeur la force des sentiments qui unissent les êtres au-delà des liens du sang en particulier lorsqu'ils accompagnent les tourments de l'âme.
François Mauriac nous présente une superbe étude de moeurs, reflet de la France du terroir du début du XXème siècle et profondément empreinte de traditionalisme et d'espoir, ce qui n'est pas sans renvoyer à l'image de la profonde austérité de François Mauriac et à sa foi catholique après qu'il se soit écarté du courant moderniste de celle-ci.
Cet auteur qui parait dépassé pour bon nombre de jeunes lecteurs me parait au contraire très contemporain sur le plan de la pensée dans la mesure où il interpelle notre attention sur des valeurs sociétales aujourd'hui insuffisamment prises en considération. J'ai donc un plaisir toujours égal à le lire et ne peut qu'encourager tout un chacun à s'imprégner d'un petit bout de notre France éternelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fil_fall
  11 décembre 2019
Je vois que les critiques de ce livre son plutôt élogieuses, ce qui m'a, je l'avoue, un peu étonnée car je suis personnellement mitigée à son sujet.
Peut-être l'ai-je lu dans de mauvaises conditions, mais je n'ai pas réussi à me concentrer sur les personnages, au point que je les ai tous confondus entre eux. (Un peu problématique pour la compréhension, j'ai du retourner en arrière au cours de ma lecture pour comprendre qu'en réalité, Bob, c'était Robert ! Révélation. Ou sûrement que j'étais vraiment dans un mauvais jour pour lire... ;-) )
J'ai compris leurs enjeux, leurs motivations, mais l'histoire ne m'a pas captivée plus que ça.
Conclusion, je ne vous le déconseille pas, ce n'est pas dans mes habitudes, mais moi, bah j'ai pas compris...
J'aimerais beaucoup des conseils d'autres oeuvres de François Mauriac, (un peu moins hard au niveau de la compréhension ?) parce que ce n'est que le premier que j'ai lu, et que je ne voudrais pas jugé un auteur sur un seul livre, alors si vous avez eu des coups de coeurs, je suis preneuse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FredMartineauFredMartineau   10 avril 2017
Au moins, une fois, je me suis évadé ; au moins, une fois, une seule fois, j’ai vécu indifférent à la mort et à la vie, à la richesse et à la pauvreté, au mal et au bien, à la gloire et aux ténèbres — suspendu à un souffle ; et c’était un visage qui, paraissant et disparaissant, faisait le jour et la nuit sur ma vie. Une fois, cela seul, pour moi, a mesuré la durée : le battement régulier du sang, lorsque je me reposais sur une épaule et que mon oreille se trouvait tout contre le cou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
michelekastnermichelekastner   24 mars 2017
Il n'arrivait pas à étouffer cette joie insidieuse : l'homme qui l'avait frappé à la face n'était plus au monde. "Et moi qui me persuadais de lui avoir pardonné ! J'avais pris l'attitude, j'avais fait le geste de la miséricorde, mais rien dans mon coeur n'y correspondait. Le christianisme ne m'est qu'un vêtement, un déguisement. A peine déforme-t-il mes passions. Elles vivent, masquées par la foi, mais elles vivent." Le sens pratique des êtres adonnés à la vie spirituelle induit Pierre à profiter de cette découverte pour en nourrir son humilité. Il est si difficile au chrétien de ne pas se croire meilleur que les autres hommes ! Pierre s'acharne à mesurer la joie atroce que lui donne la mort de Bob. Immobile sous les charmilles noires, il tourne contre lui-même sa fureur. Son plaisir est de se répéter : "Bob valait mieux que moi, lui qui vivait à visage découvert." Il s'enivre de cette certitude qu'il est le dernier des derniers, mais aussi qu'il travaille, par cette seule connaissance, à son avancement. Tout sert à qui vit en Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fklevesquefklevesque   28 avril 2017
Mais une autre religion les unissait : les pins , la vigne , – la terre , enfin . Ils communiaient dans ce même amour . Si on leur avait ouvert le cœur , on y eût trouvé inscrits les noms de toutes les fermes , de toutes les métairies dont la possession les tenait en joie , les fortifiait aux jours de traverses et de deuil – empêchait qu'aucun drame atteignît en eux le goût de la vie .
Commenter  J’apprécie          20
Videos de François Mauriac (96) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Mauriac
Rencontre avec Michel Onfray autour du thème "Ontologie de l'entrepreneur, éthique du risque" au Centre François Mauriac de Malagar. Rencontre organisée le 18 septembre dernier par le Club ETI.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-1291476/michel-onfray
Notes de musique : Free Music Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : étude de moeursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

François Mauriac

Né à Bordeaux en ?

1885
1895
1905
1915

12 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : François MauriacCréer un quiz sur ce livre