AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253052371
252 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1990)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 21 notes)
Résumé :

Dans un collège de Bordeaux, fréquenté par les riches fils des grandes Maisons de vin, le narrateur, dont la famille, bien que fortunée, ne fait pas partie de " l'aristocratie du bouchon ", est tenu à l'écart et en ressent de l'humiliation. Pour se venger et tenter d'appartenir sans conteste à ce " monde-là ", il va se servir d'Augustin, quitte à le renier par la suite. Il fait d'abord alliance avec lui pour op... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
akhesa
  21 mai 2015
J'aime beaucoup le style de Mauriac et notamment ces deux peintures bien sombres de l'etre humain capable de duper son prochain pour parvenir a ses fins.De la cruaute et de la mechancete a l'etat pur
Commenter  J’apprécie          60
Afrae
  27 juillet 2011
J'ai lu la version intégrale en voici la critique :
Lien : http://afrae-passion-lecture..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
WilliamineWilliamine   22 décembre 2018
De menus excès, les rites de ma caste, me préservent de toute grandeur ; des êtres subalternes m'encadrent et me tiennent à leur niveau ; ils m'imposent des gestes, ma maîtresse, leur tailleur. Chaque jour, je m'exerce à réduire, à étouffer mon âme. (…) Leur idiote cohorte m'enserre, me défend contre ce Chasseur dont le père d'Augustin connut la poursuite et que mon ami, délivré du monde, a choisi d'aimer uniquement. Je ne veux pas de cet amour. Je ne chargerai pas de ce tragique mon destin. L'ange vainement me sollicite, je lui refuserai le combat ... 
(La Pléiade, tome 1, page 372)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
WilliamineWilliamine   22 décembre 2018
 Elle se servait de mots apprêtés sur les étoiles et sur cette horloge céleste qui ne saurait marcher sans horloger. Vous savez cette espèce de preuve ne me touche guère. Ah ! Que j'eusse mieux aimé de l'abandon, une tendre confiance, je ne savais quelle faiblesse ! Mon cœur attendait, dans l'ombre étouffante, et il étouffait de confidences qui n'auraient eu besoin que d'un silence d'Eva pour se frayer sa route ; mais elle parlait avec des hésitations d'enfant qui s'embarrasse aux tournants d'une fable ; elle alignait les arguments dans l'ordre prescrit pas sa mère et son directeur, et ces arguments, trop lourds à ses faibles bras maladroits, elle les soulevait, les jetait contre moi qui étais trop petit peut-être pour que j'en fusse atteint ; et d'ailleurs quelle superfluité ! A quoi bon dépenser tant d'efforts à me persuader de l'existence d'un Être de qui l'inimitié pesant sur nous me dénonçait suffisamment la redoutable et inapaisable présence ?
(Éditions de la Pléiade, tome 1, page 362).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WilliamineWilliamine   22 décembre 2018
Comment peindre cette solennité soudaine sur les rêches figures des domestiques ? Chacun se sentait monter d'un cran dans l'estime du monde : la maison tout entière savait qu' elle devenait une  Grande Maison. Dans le vestibule, sur un plateau d'argent, s'offrait le choix le plus magnifique de cartes cornées, - non certes jetées pèle-mêle, mais ainsi que des petits gâteaux, disposées en rang d'oignons parce que mon oncle n'avait pu se résoudre à en dissimuler aucune, - et les noms des James Castaingt, des Willy Durand, des John Martineau, des Frédy Dupont, des Percy Larousselle, des Bertie Dupont-Gunther, sur ce fond de métal argenté, confondaient leur gloire. 
(Edition de la Pléiade, tome 1, page 363)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WilliamineWilliamine   22 décembre 2018
Je ne voulais pas mourir, j'avais peur de Dieu, je me cachais de Lui dans la ténèbre de ces débauches, dans la nuit que rend épaisse le commerce des âmes subalternes. Pascal, me disais-je, veut que le plaisir soit pour l'homme, à la lettre un « divertissement », le détourne de penser à son destin ; mais c'est encore vrai des protocoles : leurs compliquées chinoiseries nous divertissent de l'unique Nécessaire. Nos vanités détruisent ces digues minuscules, - ainsi font, avec du sable, des enfants accroupis et le dos tourné à la mer.
(Éditions de la Pléiade, tome 1, page 370).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ms19ms19   10 juin 2013
"Je poussai l'audace jusqu'à refuser la main tendue d'Harry Maucoudinat, de qui les yeux de dorade exprimèrent pour la première fois une lueur de sentiment: Augustin, empli de tous les vers de tous les poètes, alors lui appliqua ceux que Victor Hugo écrivait d'un âne:
Il avait dans ses yeux noyés d'une vapeur
Cette stupidité qui peut-être est stupeur"
Commenter  J’apprécie          20

Videos de François Mauriac (94) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Mauriac
À l'occasion du 50e anniversaire de la mort de François Mauriac, rencontre avec Jean-Marie Planes.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/livres/2442279/francois-mauriac-le-bloc-notes-volume-1-1952-1962 https://www.mollat.com/livres/2442280/francois-mauriac-le-bloc-notes-volume-2-1963-1970
Notes de Musique : Szigeti Quartet Wolfgang Amadeus Mozart - Klarinet Quintet K.581 - I. Allegro. Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : ambitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

François Mauriac

Né à Bordeaux en ?

1885
1895
1905
1915

12 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : François MauriacCréer un quiz sur ce livre