AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de saigneurdeguerre


saigneurdeguerre
  31 juillet 2019
Mesdames les Enseignantes, Messieurs les Enseignants, si je m'adresse aujourd'hui à vous, c'est pour laver la réputation d'un élève trop souvent malmené par nos a priori ! Combien de victimes innocentes notre aveuglement de profs ne crée-t-il pas dans notre établissement année après année ? Combien d'élèves surdoués avons-nous très injustement méprisés ?

Mesdames les Enseignantes, Messieurs les Enseignants, je sais que mes paroles vont blesser votre orgueil professionnel. Je sais que beaucoup parmi vous auront du mal à les accepter. Je comprends votre souffrance mais la vérité est sans appel : Boulard, Thierry Boulard, que nous avons hissé au Panthéon de la Crétinitude est un génie ! Ouiiii, Mesdames ! Ouiii, Messieurs ! Nous, enseignants, nous nous sommes complètement vautrés dans les appréciations que nous avons, depuis des années, portées sur le compte de cet élève… Un surdoué ! Nous l'avons méprisé et affublé de tous les maux, de toutes les tares… Et lui, il a accepté, sans protester, en surdoué qu'il est, que nous ne comprenions rien au génie de ses pensées !

Mesdames les Enseignantes, Messieurs les Enseignants, lorsque Boulard, Thierry Boulard, nous remettait une feuille vierge de toute réponse, nous le prenions pour un crétin ! Oui ! Un crétin ! Je pèse mes mots, je devrais dire LE crétinissime absolu ! Mais, Mesdames les Enseignantes, Messieurs les Enseignants, que voulait dire cette page blanche ? Quel message subliminal, ce génie voulait-il nous faire passer ? N'était-ce pas sa manière à lui de nous montrer qu'il ne s'abaissait pas à répondre à des questions aussi basiques indignes de ses immenses compétences ? Lorsqu'il répondait n'importe quoi, des fautes d'orthographe dans les fautes d'orthographe, n'était-ce pas sa manière de nous tester ?

Depuis des années, Boulard, Thierry Boulard, brouille les pistes. Pourquoi ferait-il donc cela ? Mais pour nous étudier ! Mesdames les Enseignantes, Messieurs les Enseignants, nous sommes ses rats de laboratoire, l'objet de ses expériences, sans le vouloir, sans le savoir ! Ce surdoué nous teste. Ce surdoué a maquillé son intelligence pour mieux nous égarer, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a parfaitement, en génie qu'il est, réussi dans son entreprise !

Seuls les tests de notre brillante psychologue scolaire ont réussi à démasquer cet individu d'une intelligence nettement supérieure.


Critique :

Ah, BOULARD ! Thierry BOULARD ! Il m'amusera toujours autant et ne manquera jamais de me surprendre. Ce garçon, plein de ressources est un génie ! Je n'en ai jamais douté.

Une fois de plus, les scénarios et gags d'Erroc m'ont réconcilié avec les cancres (bon, je verrai si l'effet perdure à la rentrée, le 2 septembre, lorsque j'accueillerai mes nouveaux disciples plus indisciplinés les-uns que les autres). Les idées d'Erroc sont parfaitement mises en, valeur par la qualité des dessins de Mauricet et la mise en couleurs de Benoît Bekaert.

Alors, si vous vous demandez comment Boulard, Thierry Boulard, est passé du stade de cancre inégalable à celui de surdoué inatteignable, une seule solution : ruez-vous sur cet album !
Commenter  J’apprécie          153



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (15)voir plus