AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848194596
Éditeur : Créer (21/06/2012)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Les traits fulgurants qui commencent la Fantaisie en sol mineur fendirent la nuit de leurs trompettes tragiques. Une vague de jouissance mêlée de douleur me gonfla la poitrine… La musique coulait dans mes veines, me rendait immatérielle.»

C’est ainsi que s’exprime la toute jeune Cécilia, à l’orgue de son couvent.

En cette deuxième moitié du XIXe siècle, est-il possible d'être femme et compositeur ?

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lechapardeur
  06 décembre 2012
Avez-vous déjà imaginé vivre à un autre époque ?
Ce livre réussit à nous transporter dans la France du XIXe siècle avec brio.
C'est un livre ambitieux qui apporte un regard intéressant sur la société du XIXe siècle.
Le roman nous parle du parcours d'une petite fille qui deviendra femme et devra alors faire des choix difficiles pour assouvir sa passion : la musique.
La musique ? Oui, la musique est tout. Elle est le fil conducteur, la passion, les sentiments. Cécilia ne vit que pour la musique et par la musique...Au grand désespoir des hommes.
Seule contre tous, ou presque. Elle pourra compter sur le soutien indéfectible de son frère mais au XIXe siècle, une femme a plus de devoirs que de droits. Ainsi, sa vie va devenir un combat pour gagner sa liberté.
De la province à Paris, la petite histoire rejoint la grande et les références sont nombreuses. Et tout est fait pour qu'on soit immergé dans le livre.
Enfin, certains pourront penser que le début est un peu long mais je vous assure qu'après quelques chapitres vous aurez du mal à poser le livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   18 février 2013
– La composition s’apprend, lança Saint-Saëns avec la désinvolture du virtuose. Rien de bien sorcier. Ce n’est qu’une question d’équilibre. Mais vous en connaissez les rudiments si je ne me trompe. Où l’avez-vous apprise ?
– Oh ! Je n’ai pas eu de grands maîtres, bredouilla Cécilia, de plus en plus embarrassée. Je jouais Bach sur l’orgue de mon couvent… Et Florentin m’apprenait…
– Organiste également ! l’interrompit-il. Voilà qui est intéressant ! Si vous avez eu Bach sous les doigts, alors vous avez eu le plus grand des maîtres ! Quelles pièces en particulier ?
– J’aime beaucoup la Fantaisie en sol mineur, essaya Cécilia, rassérénée d’entrer dans un débat plus technique.
– Et vous avez raison ! Quelle puissance d’évocation il y a là dedans ! Quant à moi, je préfère les cantates, d’une construction pure…
Et la conversation se poursuivit à bâtons rompus, laissant la jeune femme étourdie. Surtout elle était éblouie que le grand Saint-Saëns l’ait distinguée et lui ait parlé musique d’égal à égale, comme à un confrère. Un peu de son rêve se réalisait : elle entrait dans le milieu de la musique, oubliait qu’elle était femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1065 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre