AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841116034
Éditeur : Editions Nil (07/02/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Vous avez trois cents amis sur Facebook et quatre cent cinquante followers sur Twitter, mais à quand remonte le dernier dîner en famille où vous avez eu une vraie conversation avec vos enfants ? Le monde va-t-il s’arrêter de tourner si vous éteignez votre iPhone ? C’est le genre de questions que Susan Maushart se pose quand elle embarque ses trois adolescents de quatorze, quinze et dix-huit ans dans une cure de déconnexion de tous les médias électroniques pendant si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
keisha
  21 juin 2013
Nous avons donc une maman américaine vivant en Australie avec ses trois ados de quatorze, quinze et dix-huit ans, tous accros aux médias, qui décide de passer six mois en "désert numérique". Les jeunes poursuivant leurs études, cette interdiction ne tient que pour la maison, mais c'est déjà lourd, quand on apprend à quel point ils sont attachés à leurs écrans. D'ailleurs l'expérience démarre avec quinze jours sans électricité. Carrément, histoire de bien engager le processus.
"C'est décidé : le lave-vaisselle est un appareil largement surestimé. Il ne fait pas vraiment gagner de temps. Il sert plutôt à remettre à plus tard. Sa fonction est aux trois-quarts esthétique : il fait disparaître la vaisselle sale. Une cuisine plongée dans le noir en fait autant."
Ecouter des CD et la radio était autorisé, mais pas iPod ou lecteur MP3.
"Et nos téléphones?! demanda-t-il [le fils]. Je vis mes trois enfants devenir livides et tourner vers moi des yeux caves et implorants. L'atmosphère passa en deux secondes de Norman Rockwell à Edward Munch."
La mère (qui appelle son iPhone iNès et dort avec) , fut stricte : pas d'iPhone, mais accepta les petits portables basiques et le filaire à la maison.
Avec des conséquences parfois prévisibles
"Beaucoup de gens m'ont demandé s'il y a eu un moment, au cours de l'Expérience, où j'ai eu la tentation de tout arrêter. Exception faite du 25 avril, le jour où j'ai reçu une note de téléphone de mille cent vingt-trois dollars et des poussières, je peux sincèrement répondre que non, jamais cette idée ne m'est venue à l'esprit."
Mais foin d'anecdotes drôles et parlantes, ce livre va plus loin.
Susan Maushart est docteur en sociologie des médias, rien que ça, et ne se borne donc pas à raconter au jour le jour comment s'est déroulée ce qu'elle nomme l'Expérience. Au bout de six mois, d'ailleurs, chacun a retrouvé ses écrans, car dit-elle, même Thoreau a quitté Walden (!). L'un des charmes de ce livre est d'ailleurs la façon dont Susan Maushart utilise les citations de Walden.
"Nous nous hâtons beaucoup de construire un télégraphe magnétique du Maine au Texas. Mais il se peut que le Maine et le Texas n'aient rien d'important à se communiquer." Et avec Twitter et autres?
Pour écrire ce livre, en plus de son journal de bord, elle a lu pas mal de documents, qu'elle partage avec nous, quitte à nous faire ouvrir grands les yeux. Parents, enseignants, vous connaissez déjà les méfaits de la télévision, mais tous les gadgets modernes n'arrangent rien à la situation. Contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, le multitâches n'existe pas. le cerveau bascule (vite, éventuellement) d'une tâche à l'autre. Quant à savoir si cela améliore l'exécution desdites tâches, pas sûr... J'ai appris avec plaisir que le cerveau des aînés travaille mieux et plus vite que ceux des plus jeunes!(si, si, il y a eu des études menées)
Ce livre est donc follement intéressant et bien documenté, les données sérieuses étant étayées par les exemples tirés de l'Expérience.
Je vous laisse découvrir comment se sont passés ces six mois (vous ne vous en doutez pas un peu?) et les leçons qui en ont été tirées. Sachez que tous ont survécu, ont appris à se divertir , se sont trouvés les uns les autres, ont passé du temps ensemble. Avec en bonus un changement radical et inattendu dans la vie de Susan Maushart, sans rapport avec la technologie.

Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
britney
  20 mai 2013
Susan, americaine vivant a Perth en Australie nous raconte les 6 mois du debranchage ! Plus aucun media numerique dans la maison ou elle vit avec 3 adolescents ultra-connectes.
Ce livre fut une rejouissance pour l'intoxiquee que je suis moi-meme...On suit les aventures de Susan et de ses 3《natifs numeriques》 avec un plaisir certain. Drole, tres realiste et tres documente, ce livre est dense et passionnant. Cette famille devient attachante meme si bien sur, c'est plutot a une reflexion personnelle auquelle Susan nous convie. On se sentira moins seul en parcourant le recit de tous les debordements auquels se livre une grande partie de la population, armee de son smartphone, ipod ou autre engin diabolique. C'est surtout a nos enfants que nous pensons. Comment retrouver un equilibre entre virtuel et reel, Susan ne nous donne pas la solution mais tous les bienfaits de l'experience averes, nous repartons plus conscients, plus avertis et forcement plus sages. A mettre entre toutes les mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Lirio
  04 avril 2013
Alarmée de voir ses 3 enfants et elle-même passer de plus en plus de temps séparés, chacun en tête-à-tête avec son écran personnel (smartphone, ordinateur, télévision), Susan Maushart décide de tenter une expérience radicale : plus aucun média électronique ne franchira le seuil de leur maison pendant 6 mois ! Cette journaliste australienne sait que l'épreuve sera difficile, mais en espère de grands bienfaits pour toute sa famille. Et les faits lui donnent raison ! Malgré des débuts très durs, ils (re)découvrent peu à peu les plaisirs des repas en communs (au lieu des grignotages sporadiques selon les activités de chacun), d'aller ensemble voir un film au cinéma (au lieu de le télécharger chacun de son côté), d'inviter des amis pour des soirées « jeux de sociétés » (au lieu de pianoter des commentaires creux sur leurs profils Facebook), de lire des livres, de jouer de la musique, et autres petites joies de la vie quotidienne. Globalement, ces 6 mois sans leurs « chaînes électroniques » les ont rapprochés et leur ont ouvert de nouvelles perspectives. Même si elle peut paraître excessive, nul doute que cette expérience fera des émules !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marquise_de_Miaoucha
  20 avril 2013
L'auteure, Susan Maushart, est, comme la plupart d'entre nous, accro à son smartphone. Et que dire de ses trois enfants (trois adolescents de quatorze, quinze et dix-huit ans) complètement dépendants de toutes leurs machines, ordinateur, téléphone, télévision, consoles ?
un jour, elle décide de faire une expérience : tout débrancher pendant six mois et observer comment chacun va se comporter, y compris elle-même.
Attention, ce n'est pas un roman, ni un journal, c'est bel un bien une étude sociologique sur notre monde et sur la génération des natifs numériques, ces gamins, (NOS gamins), qui sont nés avec ces appareils, et qui n'ont pas connu la vie sans télévision, sans téléphone portable, sans ordinateur, sans console, sans....)
L'auteure étant docteure en sociologie des médias, elle est bien placée pour nous parler de nos comportements les plus fous, les plus improbables, face à tous ces nouveaux médias.L'Expérience que sa famille va suivre lui sert de support pour nous faire découvrir de nombreuses analyses, enquêtes et études de toutes sortes sur ce sujet.
C'est à la fois drôle, édifiant, très intéressant, et très instructif avec évidemment plusieurs leçons à en tirer, chacun selon ses propres habitudes et ses aspirations.
Et bien sûr, on termine ce livre en se demandant si on aurait le courage de faire la même Expérience, et la réponse à cette question nous permet de juger de notre degré de dépendance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charlotte89
  09 janvier 2014
On devrait tous en prendre de la graine !
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeFigaro   28 février 2013
C'est donc au stylo qu'elle a tenu la chronique de leur cure de désintoxication. Le récit est drôle, enlevé ; la réflexion qu'elle mène, passionnante.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   23 mars 2014
S'il n'y avait eu Thoreau - ou, plus précisément, Sherman Paul, l'auteur de l'introduction de mon édition bien usée de "Walden" -, j'aurais probablement mis mon idée au rancart, avec tous mes autres projets farfelus de mère déboussolée. Mais voilà : je fus poussée à l'action par l'explication succincte de Paul sur les raisons pour lesquelles Thoreau décida de partir vivre dans les bois : " il réduisit le nombre des choses avec lesquelles il vivait non pas parce que qu'il voulait prouver qu'il pouvait s'en passer, ni pour nier qu'elles enrichissaient la vie, mais parce qu'elles étaient le plus souvent factices ; elles privaient la vie de la vie elle-même."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
DoVerdorieDoVerdorie   22 mars 2014
Quand mes enfants rient, ils ne s'exclament pas "Ha ha ha". Ils disent "LOL" ils conjuguent même le mot : "Tu vas trop LOLer devant cette photo de toi quand je t'aurai photoshopé le nez, maman". Ils téléchargent films et émissions de télévision avec autant de désinvolture que vous et moi pouvons allumer la radio. Quand je leur rappelle que le piratage sur Internet est un délit, ils se regardent les uns les autres, un peu éberlués, avant de s'écrier : "LOL !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
keishakeisha   21 juin 2013
Beaucoup de gens m'ont demandé s'il y a eu un moment, au cours de l'Expérience, où j'ai eu la tentation de tout arrêter. Exception faite du 25 avril, le jour où j'ai reçu une note de téléphone de mille cent vingt-trois dollars et des poussières, je peux sincèrement répondre que non, jamais cette idée ne m'est venue à l'esprit.
Commenter  J’apprécie          70
myrtille81myrtille81   09 août 2013
Bien sûr que nous nous sommes ennuyés ! Paradoxalement, cependant, nous avons découvert qu'il n'était pas aussi épouvantable que nous l'avions craint de nous reconnecter avec notre page blanche intérieure. Il suffisait de piger le truc : de retrouver l'art oublié de la contemplation."
Commenter  J’apprécie          80
keishakeisha   21 juin 2013
C'est décidé : le lave-vaisselle est un appareil largement surestimé. Il ne fait pas vraiment gagner de temps. Il sert plutôt à remettre à plus tard. Sa fonction est aux trois-quarts esthétique : il fait disparaître la vaisselle sale. Une cuisine plongée dans le noir en fait autant.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Susan Maushart (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Susan Maushart
Guillaume Allary, directeur des éditions NiL, présente les quatre nouveautés de janvier et février : - La Disparition d'April Latimer de Benjamin Black (NiL Détectives) - Mort en Basilicate de Mariolina Venezia (NiL Détectives) - Luke et Jon de Robert Williams - Pause de Susan Maushart
autres livres classés : internetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Susan Maushart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre