AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130547184
Éditeur : Presses Universitaires de France (10/07/2007)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 33 notes)
Résumé :

NOUS ne définissons pas la magie par la forme de ses rites, maïs par les conditions dans lesquelles ils se produisent et qui marquent la place qu'ils occupent dans l'ensemble des habitudes sociales.
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
marcossor
  15 mars 2014
Un classique qui contient plusieurs textes fondateurs comme l'Essai sur le don, l'article sur les techniques du corps ou la préface de Lévi-Strauss à l'oeuvre de Mauss.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
doyoubnfdoyoubnf   25 octobre 2010
"« J’ai donc eu pendant de nombreuses années cette notion de la nature sociale de l’ « habitus ». Je vous prie de remarquer que je dis en bon latin, compris en France, « habitus ». Le mot traduit, infiniment mieux qu’ « habitude », l’ « exis », l’ « acquis » et la « faculté » d’Aristote (qui était un psychologue). [...] Ces « habitudes » varient non pas simplement avec les individus et leurs imitations, elles varient surtout avec les sociétés, les éducations, les convenances et les modes, les prestiges. Il faut y voir des techniques et l’ouvrage de la raison pratique collective et individuelle, là où on ne voit d’ordinaire que l’âme et ses facultés de répétition.
Ainsi, tout se ramenait un peu à la position que nous sommes ici, dans notre Société, un certain nombre à avoir prise, à l’exemple de Comte [...]. Et je conclus que l’on ne pouvait avoir une vue claire de tous ces faits, de la course, de la nage, etc., si on ne faisait pas intervenir une triple considération au lieu d’une unique considération, qu’elle soit mécanique et physique, comme une théorie anatomique et physiologique de la marche, ou qu’elle soit au contraire psychologique ou sociologique. C'est le triple point de vue, celui de « l’homme total », qui est nécessaire." ("Les techniques du corps", p. 368)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
doyoubnfdoyoubnf   25 octobre 2010
"Enfin, une autre série de faits s’imposait. Dans tous ces éléments de l’art d’utiliser le corps humain les faits d’éducation dominaient. La notion d’éducation pouvait se superposer à la notion d’imitation. Car il y a des enfants en particulier qui ont des facultés très grandes d’imitation, d’autres de très faibles, mais tous passent par la même éducation, de sorte que nous pouvons comprendre la suite des enchaînements. Ce qui se passe, c'est une imitation prestigieuse. L’enfant, l’adulte, imite des actes qui ont réussi ou qu’il a vu réussir par des personnes en qui il a confiance et qui ont une autorité sur lui. L’acte s’impose du dehors, d’en haut, fût-il un acte exclusivement biologique, concernant son corps. L’individu emprunte la série des mouvements dont il est composé à l’acte exécuté devant lui ou avec lui par les autres. C'est précisément dans cette notion de prestige de la personne qui fait l’acte ordonné, autorisé, prouvé, par rapport à l’individu imitateur, que se trouve tout l’élément social. Dans l’acte imitateur qui suit se trouvent tout l’élément psychologique et l’élément biologique.
Mais le tout, l’ensemble, est conditionné par les trois éléments indissolublement mêlés." ( "Les techniques du corps", p. 368-369)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
doyoubnfdoyoubnf   25 octobre 2010
« Quand une science naturelle fait des progrès, elle ne les fait jamais que dans le sens du concret, et toujours dans le sens de l’inconnu. Or l’inconnu se trouve aux frontières des sciences, là où les professeurs « se mangent entre eux », comme dit Goethe [...]. C'est généralement dans ces domaines mal partagés que gisent les problèmes urgents » ("Les techniques du corps", p. 365)
Commenter  J’apprécie          60
rolandroland   21 octobre 2007
"p. 57 : les trois lois dominantes de la magie :"Ce sont les lois de contiguïté, de similarité, de contraste : les choses en contact sont ou restent unies, le semblable produit le semblable, le contraire agit sur le contraire."
Commenter  J’apprécie          80
rolandroland   21 octobre 2007
p. 117 : "... les croyances magiques particulières sont dominées par une croyance générale de la magie qui, elle, échappe aux prises de la psychologie individuelle. Or, c'est cette croyance qui permet d'objectiver les idées subjectives et de généraliser les illlusions individuelles."
Commenter  J’apprécie          50
Video de Marcel Mauss (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcel Mauss
La Révolution du don - Partie 2 - Marcel Mauss .Une explication du don à travers l'essai de l'anthropologue Marcel Mauss "L'Essai sur le don". Dans le cadre de la sortie de l'ouvrage de Jean-Edouard Grésy et Alain Caillé. http://www.seuil.com/livre-9782021166781.htm
Dans la catégorie : SociologieVoir plus
>Sciences sociales>Sciences sociales : généralités>Sociologie (134)
autres livres classés : sociologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
241 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre