AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258117846
360 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (22/09/2016)
3.36/5   7 notes
Résumé :
En 1793, au Puy-en-Velay, Olympe, veuve du tanneur Chambeyrac, est la proie de deux hommes qui cherchent à la déposséder de ses biens, mais aussi de ses droits. Prête à tout pour ses enfants, Olympe va déployer l'énergie de son puissant tempérament et son irrésistible séduction.L'an II. La Terreur. Un accident de chasse débarrasse Olympe de son barbon de mari et la propulse à la tête de la tannerie familiale. A vingt-huit ans, elle doit affronter l'avidité de la bou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LisonsDesLivres
  16 décembre 2017
Le récit se déroule en 1793, c'est-à-dire pendant la Révolution française et les relations sont tendues entre les révolutionnaires et les royalistes. C'est un aspect de l'Histoire dont je ne me souvenais plus et que j'ai redécouvert avec plaisir.
Les personnages sont variés: bourgeois, notaire, avocats, républicains, contre-révolutionnaires et les enfants particulièrement attachants (Gabriel, protecteur de la famille et son ami surnommé La Belette, Oscar, plus fragile mais si courageux).
Un beau récit qui mêle l'Histoire de France à une histoire familiale riche en émotions et en rebondissements.
C'est le premier livre que je lis de l'auteur et c'est certain qu'il y en aura d'autres.
Commenter  J’apprécie          70
brinvilliers
  03 décembre 2016
Olympe perd son mari au cours d'une chasse. Elle n'avait pas une grande affection pour lui étant donné qu'elle est sortie du couvent pour l'épouser en échange de terres. Avec Anaïs sa compagne de couvent, devenue sa femme de chambre, elles vont tout mettre en place pour garder la tannerie. Nous sommes en 1793, sous le règne de la Terreur, et une femme ne peut avoir de droits. Avec l'aide d'un avocat, elle va mener son combat pour ses enfants, et finira respectée par les ouvriers de son défunt mari. Mais dans l'ombre veillent les espions du régime qui ne vont pas hésiter à la faire emprisonner parce qu'elle les gêne.
Un roman magnifique sur l'épopée d'une femme qui a voulu contre vents et marées défier le règne mis en place et chercher à faire reconnaître sa capacité à mener des affaires aux mêmes titres que les hommes.
Commenter  J’apprécie          60
Biancabiblio
  04 novembre 2016
Mars 1793, Olympe Chambeyrac et son barbon de mari sont à la chasse au sanglier en compagnie de leur piqueur Poudu, lorsqu'une femelle, pour protéger ses petits nouvellement nés, charge Nicolas Chambeyrac, le blessant mortellement.
Impuissante à sauver son époux, Olympe ramène le corps de son mari défunt ainsi que la dépouille de l'animal jusqu'au Puy-en-Velay, afin de relater l'accident au commissaire Philippot Philiot, qui accepte sa version des faits, les blessures du tanneur correspondant bien aux crocs de l'animal.
Olympe rejoint ensuite la tannerie et ses quatre enfants ainsi qu'Anaïs, sa plus fidèle amie, qui sert déjà de mère aux deux garçons et aux jumelles d'Olympe. Désormais veuve, Olympe veut prendre les rênes de la tannerie mais les hommes de la confrérie et l'oncle apothicaire de son défunt mari, ne l'entendent pas de cette oreille et comptent bien lui mettre des bâtons dans les roues.
Heureuement, Olympe est bien entourée : ses anciennes compagnes de couvent Anaïs, la boiteuse, et Euphrasie, l'aristocrate déchue vont l'aider à spéculer sur les biens nationaux, s'attirant les foudres du comité de salut local. Mais à jouer ainsi avec le feu, n'est-ce pas la prison, voire la guillotine, qui attend nos aventurières ?
Vous savez combien j'affectionne les destins de femmes et les romans historiques, je ne pouvais donc pas passer à côté d'Olympe qui joue son destin en pleine tourmente révolutionnaire, un roman qui allie avec talent les deux, grâce à la plume fluide et enlevée d'Hubert de Maximy qui fait revivre cette période troublée de notre histoire.
L'histoire d'Olympe, élevée au couvent depuis sa naissance et vendue (il n'y a pas d'autre mot !) à son mari prospère et gras est typiquement celle des femmes sous l'Ancien Régime qui ne pouvaient faire autrement que consentir aux unions décidées par leur famille ou ici par la mère supérieure du couvent du Puy-en-Velay où elle était pensionnaire.
Elle accepte ce mariage de raison sans regimber et va se couler dans le rôle de l'épouse dévouée et obéissante pendant douze ans, jusqu'au décès de son mari. Mais lorsqu'elle devient veuve et gagne le droit d'être indépendante, sans avoir de compte à rendre à quiconque, elle va prendre sa destinée en main et tracer sa route dans un monde d'hommes qui préféreraient la voir retourner à sa broderie et à ses enfants.
Ajoutez à cela la période sanglante à laquelle se passe ce récit, vous obtenez un roman passionnant de bout en bout avec ce qu'il faut de justesse historique, Hubert de Maximy connaît très bien son sujet cela ne fait pas de doute, de rebondissements et d'amour.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mimi5751
  29 septembre 2017
Emprunté à la BB. En général j'aime beaucoup les livres de Hubert de Maximy mais je dois dire que celui là je l'ai pris, laissé tomber, repris et je n'arrive toujours à rentrer dans l'histoire. Je pense que c'est la période : la révolution.
Olympe est une enfant trouvée mais les soeurs savaient que ses parents étaient des aristocrates et donc on va essayé de bien la marier au moins avec un bourgeois. On la marie avec un propriétaire de tannerie. Et passe 12 ans ou elle a 4 enfants de son mari. Quand elle s'est mariée la révérende mère a donné à son mari la petite Anais qui a un pied bot et qui elle s'occupe de la maison et des enfants. le mari meurt éventré par un sanglier et voilà Olympe qui doit se battre pour garder l'héritage de ses enfants et faire appliquer les nouvelles lois de la République. Croyez moi elle en rencontrera des ennemis. Je n'ai pas été plus loin car je le trouve un peu barbant ce livre et surtout l'époque ou il faut faire attention à tout et à tout le monde, c'est une horreur pour un rien on va en prison ou on se fait couper la tête.
Ne pas oublier que la guillotine fonctionnait à plein régime !!! et pas seulement pour les nobles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bebi
  10 avril 2017
Olympe de Chambeyrac se retrouve du jour au lendemain à la tête d'un héritage auquel ne sait rien. Veuve, et au lendemain de la révolution française, les lois ont changé. Et si, auparavant, elle n'aurait pu exercer son droit d'héritière, aujourd'hui, elle est pleinement reconnue comme ayant droit, de par la loi.
Pour la jeune femme, mariée très jeune et sortie d'un couvent, il s'agit de se retrousser les manches. Olympe n'a pas froid aux yeux, et secondée de son amie Anaïs, elle entreprend de prendre les rènes de l'exploitation familiale
C'est sans compter les envieux et les jaloux, qui feront tout ce qu'ils peuvent pour lui mettre des bâtons dans les roues...
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Olympe. Jeune femme décidée, motivée, et faisant de courage et de ténacité, elle est une figure intéressante. Anaïs, bien que de façon plus discrète, se révèle être une âme forte également. Voilà un duo féminin qui m'intéresse.
Les personnages masculins, le notaire, l'avocat et le menuisier sont également importants, bien que je les trouve un peu "mous". Quant aux ennemis d'Olympe, ils sont la juste représentation de ce que pouvait être l'atmosphère de l'après-révolution.
En ayant refermé le livre et en ayant laissé décanté un peu mon ressenti, je ne peux m'empêcher de me demander où était le principal intérêt de ce roman.. Je m'explique. On plante le décor en France, dans une période très bouleversée. Très bien! Mais justement, j'ai l'impression que ces dites épreuves s'aplanissent un peu trop facilement. L'un des personnages aurait-il une baguette magique que je n'aurais pas vu? Sans cesse, des complots s'ourdissent, que voilà la solution se présente déjà d'elle-même.
Moi, je dis... Moui. Je ne suis pas très convaincue. Je n'ai pas eu l'impression qu'Olympe ait grand chose à surmonter. Sauf peut-être ces soucis avec les dirigeants de sa juridiction. Oui, là, bien sûr, c'est un peu plus long pour avoir un happy end. Et heureusement.
A mon goût, il y a trop peu de consistance dans ce roman que pour en faire un livre réellement incontournable. Et c'est dommage, parce que j'en espérais vraiment beaucoup. Vous l'avez compris, je ne suis pas enthousiaste, et je reste sur ma faim.
Lien : http://au-fil-des-pages.ekla..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   30 novembre 2016
Les yeux grands ouverts, Anaïs méditait dans le noir. Son amie avait rapidement sombré. Combien de nuits avaient-elles passées ensemble. fillettes à se consoler mutuellement de leurs abandons réciproques ? Elle sourit : le Chambeyrac l'avait toujours méprisée. Sa disparition ne lui laissait aucun regret, elle, la disgraciée sans dot et sans mari. Restaient les petits qui étaient aussi les siens.
Ce jour était une revanche pour les deux femmes. Olympe était libérée d'un mari médiocre, et Anaïs d'un patron méprisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : révolution françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2425 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre