AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2857045506
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (01/11/1998)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Deux reines, parmi les plus célèbres de l'Histoire, Anne Boleyn et sa fille Elizabeth Ière, ont partagé à travers le temps et à l'insu du monde, un même et déchirant secret.

Toutes deux, ambitieuses et follement passionnées, aimèrent puis haïrent le même roi, Henri VIII, toutes deux furent victimes de ses égarement sanguinaires ; toutes deux connurent l'impitoyable emprise et la traîtrise des hommes.

Le règne d'Anne ne dura que trois a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Aelinel
  16 mars 2015
J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce petit roman historique consacrée à deux reines Tudors : Anne Boleyn et sa fille Elizabeth Ière. Il est composé de deux parties qui s'alternent : la première à Elizabeth Ière en tant que jeune souveraine dans la seconde partie du XVIème siècle et la seconde sous forme du journal intime d'Anne Boleyn de 1522 à sa mort en 1533. Cette alternance permet de donner du dynamisme au récit.
Après, selon moi, l'emploi d'un journal intime pour faire exprimer Anne Boleyn, est un peu plus controversé. En effet, à l'époque et surtout dans les milieux de l'aristocratie, il y avait peu de moment d'intimité. Je ne sais pas quand Anne aurait trouvé le temps de rédiger son journal. de plus, certaines informations couchées dedans étaient très compromettantes, voire à la limite de la trahison (sentiments d'Anne pour Henri VIII, état de sa virilité, etc...). Je vois mal comment Anne, très avisée dans cette Cour pleine de vipères, aurait pris le risque de garder des preuves aussi dangereuses, à son côté.
Néanmoins, il s'agit d'un bon roman historique et on sent que l'auteur a beaucoup travaillé sur le sujet. Il y a juste une erreur que j'ai relevée à la page 232 : Anne parle de Judas qui aurait renié le Christ trois fois. En réalité, il s'agit de Pierre : la société de l'époque était très pieuse et connaissait bien les Écritures. Je ne pense pas qu'Anne aurait commis cette erreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
abo2008
  11 mars 2013
Elizabeth Ière, récemment couronné reine d'Angleterre, entre en possession d'un journal intime. Il s'agit de celui de sa mère, la reine Anne Boleyn. Malgré le fait qu'Elizabeth ait renié sa mère, elle va se plonger dans la lecture de ce journal et ainsi découvrir qui était réellement cette femme qu'elle a à peine connue et dont on lui a dit tant de mal.
J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a permis d'approfondir mes connaissances sur une reine que j'ai découvert récemment : Anne Boleyn. Sa vie est un bon sujet de roman. Pour elle, le roi Henri VIII a répudié sa femme, la reine Catherine d'Aragon, prenant le risque d'être en conflit avec l'Espagne et d'être excommunié par le Pape. Enfin, pour pouvoir l'épouser, il va jusqu'à réformer l'église d'Angleterre, qui de catholique va devenir anglicane.
J'ai apprécié la forme du journal intime : grâce à ce procédé, l'auteur nous fait entrer dans les pensées d'Anne et l'on comprend mieux ses motivations. Il ne faut cependant pas oublier qu'il s'agit d'un roman, certes historique, mais d'un roman quand même. L'alternance Elizabeth/Anne donne un certain dynamisme à l'histoire et allège certains passages assez complexes de la vie d'Anne. J'ai regretté que la vie d'Elizabeth soit à peine évoquée. En effet, l'auteur ne nous présente que les grandes lignes de son début de règne pour se concentrer sur Anne, la véritable héroïne de ce roman.
Il n'y a pas besoin de posséder de grande connaissance en histoire pour comprendre ce roman.
Lien : http://hellody.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AelinelAelinel   15 mars 2015
Anne Boleyn à sa fille :
"Ne laisse aucun homme se conduire en maître envers toi. Aime, cède aux plaisirs de la chair, marie-toi si l'envie t'en prend, mais conserve toujours par-devers toi une part intime où nul homme n'aura accès." (p.382)
Commenter  J’apprécie          80
AelinelAelinel   15 mars 2015
Anne Boleyn à sa fille :
"Les hommes, vois-tu, aiment ce qu'ils ne peuvent posséder, et haïssent ce qu'ils ne peuvent maîtriser." (p.382)
Commenter  J’apprécie          21
autres livres classés : anne boleynVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Robin Maxwell (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1684 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre