AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924113083
Éditeur : Éditions les Chemins Obscurs (18/06/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Depuis toujours, Stella a voulu de faire partie de l’Escadron Bio Super Elite, un groupe de femmes pilotant d’imposantes machines en utilisant leur pouvoir sexuel. Mais avant de se voir admise, elle doit d'abord passer un examen médical humiliant, qui lui apprendra des choses étonnantes sur sa propre sexualité.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fnitter
  06 avril 2016
Stella veut intégrer l'escadron Bio Super Elite, devenir pilote de machines indéterminées pour combattre des abominations hantant notamment les champs de Maïs. Et pour piloter ces machines, il faut visiblement accepter de se servir de tous ses orifices naturels.
La voilà donc soumise à un examen médical très particulier avec introduction d'objets divers pour tester ses « compétences ».
Ce n'est pas un roman, c'est un premier chapitre, 33 pages. Degré zéro de la science-fiction à ce stade de l'histoire. Stella est métisse (poils verts et peau supportant mal le soleil) de quoi ? Qui sont les ennemis ? Qu'est devenu le monde ? Ces question resterons pour l'instant sans réponse.
Mlle Dessin a-t-elle réussi à nous appâter avec son introduction ? Question science-fiction, non, une étoile assurément.
Mais la SF n'est qu'un prétexte, basculons donc du côté érotique de l'histoire. L'auteure possède un style assez visuel, il faut l'avouer. Plus que lire un premier chapitre, on a l'impression d'être plongé dans un hentai des plus classique (du moins l'idée que je m'en fait) avec héroïne aux seins défiant l'imagination prise par tous les trous par un monstre extraterrestre aux multiples appendices. Où la honte éprouvée par l'héroïne est pour elle un puissant aphrodisiaque.
Un léger frétillement ? Allez, avouons-le, oui ! Mais léger alors… Trois étoiles.
Vais-je attaquer le second chapitre ? Il faut bien savoir dans quel monde l'auteur veut nous projeter…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          634
Bouvy
  15 décembre 2014
J'ai découvert ce court roman érotique par le biais d'un blog littéraire, "La Bauge Littéraire, le Sanglier".
Heureuse surprise que ce cours roman qui pourrait être qualifier de chapitre plutôt que roman. le contexte de l'intrigue est original. Il se passe dans le futur, où à force de créer des OGM, certaines plantes sont devenues autonomes et ont déclaré la guerre à leur créateur, l'humanité. (On peut y percevoir là une légère revendication politique à l'encontre des OGM.). L'héroïne, Stella, est une humaine hybride, une mulâtre issue d'un croisement d'un humain et d'un végétal. Bien qu'ayant une apparence humaine, aux mensurations par ailleurs fortement avantageuses, son métissage la rend victime de ségrégation et la seule chance qui s'offre à elle de s'élever socialement est son intégration dans un corps d'armée d'élite qui combat les aberrations génétiques à l'aide d'engins militaires mi plante mi machine. Ces machines ne peuvent être pilotées que par des femmes et leur corps. Leur moteur étant leur pulsions sexuelles avides de désir. Ce premier épisode est donc l'entrée en tant qu'aspirante pilote de Stella dans l'armée et cette intégration doit commencer par un examen médical qui doit prouver que la jeune femme et son corps de rêve peuvent dans un premier temps être capable d'absorber les pistils sexuels énormes des Convertis (c'est ainsi que se nomment les vaisseaux de guerre) et que la maîtrise de l'orgasme des pilotes est assez fort pour ne pas perdre le contrôle de ces engins à la puissance sexuelle démesurée.
Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'ambiance particulière de ce contexte. L'érotisme est un fil rouge puissant, sans concession, natif sans doute des fantasmes de l'auteure. le style est simple, limpide, jamais vulgaire sans toutefois faire de concession à la pudibonderie. J'avoue, c'est vraiment bien écrit, puissant, vibrant. L'érotisme reste très féminin, ce qui lui donne une dimension supplémentaire, faite de force mêlée à la douceur. C'est dans l'exhibition, au coeur de la caserne et dans l'humiliation de l'examen médical et publique que Stella va se découvrir une nouvelle façon de vivre sa sexualité.
Vraiment à découvrir, à lire. C'est avec une certaine impatience que j'attends le tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
biijou21
  29 avril 2014
En 2095, Stella, une jeune femme dont le rêve est d'être pilote d'escadron doit se soumettre à un examen médical humiliant avant de le devenir. Entre les regards des autres et les attouchements, les motivations de notre héroïne et sa volonté seront mis à rude épreuve, de même que ses désirs et son plaisir.

Dans ce premier épisode, nous rencontrons plusieurs personnages. En premier lieu, il y a évidemment Stella, jeune métisse complexant sur son physique qui semble être pourtant très plantureux, et notemment sur sa poitrine très volumineuse. Au fur et à mesure que l'histoire avance, on peut remarquer que les humiliations qu'elle subit sont aussi la base du plaisir qu'elle ressent. Ensuite, il y a Clara, une autre jeune femme venant pour l'examen médical avec qui Stella se lie très vite, je pense que si celle-ci et notre héroïne sont retenu, une jolie petite histoire en découlera. Il y a aussi trois autres aspirantes, mais même en sachant qu'elles étaient la, je n'ai pas tant que ça été marqué par leurs présences, je ne me souviens d'ailleurs que du nom d'une d'entre elles : Daisie (je ne suis même pas sur de la façon dont l'auteure à choisie l'écriture de ce prénom).
Il y a aussi la sergente et l'infirmière, autant la première m'énerve par ses remarques humiliante, autant j'aime la seconde pour sa douceur et -ce que je qualifierais- l'empathie dont elle fait preuve envers les futurs aspirantes.

Annie May a un style très fluide qui fait que l'histoire se lit très vite. Cet épisode est certes cours mais néanmoins très intéressant et éveil la curiosité sur ce qui se passera dans les prochaines aventures. Les scènes érotiques sont légère et douce, l'excitation que ressent Stella m'a toucher au point que je me suis sentie lier à elle, je suis parvenue très facilement à m'imaginer en tant que Stella. Les humiliations, même si elles sont excitantes, reste pour moi dans le domaine du fantasme et m'ont permis de me faire mon propre téléfilm grâce à mon imagination, cependant il s'agit de quelque chose, qui dans ma vie réel ne donnerais pas du tout le même final.
Lien : http://psycho-boook.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tomppa_28
  01 mars 2014
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
fnitterfnitter   06 avril 2016
L'infirmière enfonça le deuxième godemichet dans son cul, toujours sans avoir retiré le plus gros de son sexe. Stella fut très surprise du plaisir inatendu que lui procura cette double pénétration.
Commenter  J’apprécie          234
autres livres classés : roman érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2458 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre