AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812606076
331 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (04/09/2013)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Ils avaient choisi d'habiter des îles de rêve, imaginé de splendides villas pour des vies insouciantes, ils collectionnaient les voitures de luxe et les grands crus français. Ils ne pensaient pas que le mal viendrait les chercher là. Rivés à leurs écrans comme à des mirages, ils n'avaient pas senti la mort à leurs trousses. Ils ont d'abord vu tomber leurs avatars, sans comprendre que c'en était fini des jeux de rôle. Lorsque le tueur est entré chez eux, dans la vie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Chouchette
  14 novembre 2013
Michael Kapinsky est photographe pour la police scientifique. Il a perdu sa femme il y a quelques mois et sa joie de vivre par la même occasion. Suite au décès de son épouse et ayant déjà le moral à zéro, il se retrouve criblé de dettes et ne sait plus comment s'en sortir. Ne pouvant plus continuer à payer sa thérapie avec son psychiatre il décide d'arrêter les séances mais ce dernier lui proposer de continuer « gratuitement » dans un monde virtuel, Second Life. Tout d'abord réticent, Michael Kapinsky se prend au jeu. Il crée son avatar et devient détective privé. Mais quand des crimes virtuels deviennent des crimes réels, où se situe la frontière du jeu et de la réalité ?
Dans ce livre nous entrons complètement dans un univers virtuel où chacun peut s'inventer une vie tant privée que professionnelle, créer un personnage, se lier avec d'autres personnages (avatars) et plus si affinités.
Second life, comme chaque univers virtuel, a ses propres codes et langages. Pour un novice du genre il est très difficile de ne pas se perdre. Même si l'auteur a eu la bonne idée d'inclure au début du livre une page avec les définitions, je n'ai pas réussi à m'immerger complètement dans ce monde. J'ai pourtant parcouru le net afin de découvrir et comprendre Second Life via des vidéos et des forum mais je dois reconnaître que les termes utilisés étaient bien trop étrangers et nombreux pour moi. de plus comprendre et imaginer des choses qui existent seulement dans le monde virtuel est un exercice assez difficile.
Je n'ai pas non plus accroché au fait de me retrouver devant un livre avec un langage internet trop présent. J'ai très vite saturé sur le nombre illimité de « MDR » notamment. Bien que normal pour ce « type » de livre, ce langage m'a rapidement lassée.
L'idée de départ était bonne. Mélanger vie réelle et vie virtuelle, crime virtuel et crime réel … mais au final l'intrigue n'est pas au rendez-vous, noyée par les longues descriptions de l'univers Second Life …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
liratouva2
  20 octobre 2013
Le héros, Michael, est un photographe de police en pleine dépression après la mort de sa jeune femme. Pour s'en sortir, il suit des séances individuelles auprès d'Angela, sa psy, qui lui propose un jour de s'inscrire à sa nouvelle forme de thérapie de groupe. Pour cela, il doit entrer dans le monde virtuel de Second Life. Réticent tout d'abord, Michael se prend vite au jeu de son avatar et de son nouvel univers. Il y rencontre de nouveaux amis qui l'initient très vite au fonctionnement de ce monde nouveau. Lui-même en entraîne d'autres de sa vie réelle et finit par oublier sa tristesse et ses soucis. Il semble heureux enfin. Mais bientôt la vie réelle réapparaît, se mêlant de façon violente à la virtuelle et vice versa. Des avatars tués se révèlent des meurtres de personnes bien réelles dans la vraie vie. Michael lui-même se sent menacé et doit rependre son métier sur la trace du mystérieux tueur.
Ce n'est que le début j'ai marché, très intéressée par l'originalité de la situation, la découverte puis l'affrontement constant des deux mondes. Je me suis réjouie de l'imaginaire nouveau créé ainsi par le biais de ce nouveau jeu à l'échelle mondiale et je me suis amusée avec les expériences et les réactions plus ou moins ingénues, perverses, sexuelles, cocasses ou terrifiantes vécues par Michael alias Chas. J'aurais aimé que ça continue ainsi sur ce rythme allègre mais vers la moitié du livre, le plaisir est devenu ennui, l'enquête, un boulet! Je me suis enlisée dans une certaine forme de répétitions et de platitudes, avec l'impression de tourner en rond. J'ai commencé à sauter les longues descriptions de maisons et de paysages, puis les trop nombreux dialogues, j'ai tourné de plus en plus vite les pages et les chapitres jusqu'à lire le passage où l'assassin était découvert, ce que je pressentais déjà puisque ici les noms ont une grande importance non seulement virtuelle mais symbolique aussi.
Une déception par conséquent malgré une idée de base qui me plaisait beaucoup avec ce déplacement vers le jeu virtuel qui promettait beaucoup mieux au départ .
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Aurelia33
  25 janvier 2020
Un électron libre de Peter May.
Michael Kapinsky a perdu sa femme et n'arrive pas à s'en remettre. La situation est tendue car sa belle famille a des vues sur l'héritage mais lui-même peine à assurer. L'énorme crédit de la splendide maison de sa femme devient ingérable.
Pour cela, et pour se changer les idées, il reprend son travail de photographe de la police scientifique. Malheureusement, cela ne suffit pas, il ne peut plus payer ni la banque, ni l'avocat, ni l'agente immobilière, ni même sa psy.
C'est pour cette raison que celle-ci lui propose une nouvelle sorte de thérapie, gratuite et novatrice. Pour cela, il va juste se créer un avatar chez Second Life, et de temps en temps assister à des réunions de dialogue virtuelles. Il devient dès lors Chas, un détective, second de Twist (dans la vraie vie sa collègue de travail!) une aide précieuse pour se familiariser avec ce "nouveau monde". Mais peu à peu, la réalité rejoint la fiction. 2 crimes sont commis. 2 personnes qui étaient eux mêmes dans Second Life! Leurs avatars ayant également été assassinés. Une vraie course contre la montre s'enclenche pour trouver leur assassin virtuel et réel.
Une écriture fluide et comme toujours très bien détaillée de Peter May qui quelque soit son sujet, Chine, Écosse, Dordogne.. ou comme ici la réalité virtuelle, maitrise son sujet et par là même nous y sensibilise aussi. Néanmoins, je n'ai pas trop adhéré à cette vie fantôme où tout est permis. La dépendance à ce type de pratique et de jeu me semblant trop facile. Mais l'intrigue est intéressante et bien ficelée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kiki23
  12 novembre 2013

Le monde virtuel n'est-il pas le miroir de la réalité ?
Après le décès de son épouse, criblé de dettes, l'enquêteur Michael Kapinsky reprend du service. Pour continuer sa thérapie, sa psychiatre le persuade de suivre des séances de groupe sur le site de jeux « Second Life ». Peu à peu le réel et le virtuel vont s'entremêler.
L'un des ingrédients d'un récit policier, outre une bonne intrigue, est sans conteste de faire évoluer ses personnages dans un milieu déterminé. Ici l'auteur a vu grand et a carrément choisi un monde à explorer : voilà l'originalité de ce roman qui ne peut que séduire les aficionados des espaces virtuels. Par contre, je ne suis pas sûre qu'un lecteur « non initié » trouve du plaisir à tourner les pages de ce livre… ne serait-ce que par l'emploi d'abréviations et termes spécifiques qui nécessitent un lexique en début d'ouvrage.
L'auteur maitrise son intrigue et la coexistence virtuel/ réalité, héros/avatars n'est jamais source de confusion dans l'esprit du lecteur. La narration reste toujours efficace.
Le style colle à la particularité du sujet : il est basé sur des dialogues qui correspondent aux « dials » des internautes.
Pour la petite anecdote : j'ai pu rencontrer l'auteur à la Foire du livre de Brive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Petitdejauxlivres
  15 octobre 2013
Un polar écrit par un écossais, qui vit en France et qui se passe pour partie en Californie, pour partie dans « second life » un jeu en réseau, ça donne quoi ?
Des décors stéréotypés (il y a tant de palmiers, de plage de sable chaud et de bikini qu'on se croirait dans la série beach girls), des néologismes d'informaticiens et un style … qui n'en a pas mais AUSSI une intrigue très bien nouée.
Michaël Kapinsky, photographe pour la police criminelle, s'inscrit dans le cadre de sa thérapie à un jeu en réseau, dans l'espoir que son avatar vive les émotions dont son deuil l'a privé.
Une série de crimes réels va correspondre à des morts « virtuelles » d'avatars, emmenant Mickaël Kapinsky au cours d'une enquête dans les deux mondes à nouer des relations étranges, jusqu'à un dénouement inattendu.
Ce roman est aussi une réflexion très intéressante sur les pouvoirs, bénéfiques ou non, des mondes virtuels qui vaut la peine de se familiariser à un vocabulaire qui gêne un peu le non-initié au départ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RAMSES1967RAMSES1967   23 juillet 2013
On se serait cru en enfer. Des pierres tombales bizarrement penchées. Un crâne au centre d'une croix celtique. Un énorme tombeau, couvert de mousse, sur lequel était gravé un message plein de promesses. Le Mal vous attend. Vous risquez de mourir.
Max pouvait entendre des cris dans le lointain. Un épais rideau de toiles collantes lui barrait le chemin, une araignée géante tapie dans l'ombre attendait le moment propice pour se jeter sur sa proie. Une ambiance sonore obsédante emplissait l'atmosphère et lui pénétrait l'âme à tel point que, si elle s'était arrêtée, le silence qui l'aurait remplacée l'aurait presque écrasé.
Il avait peur, sans vraiment savoir pourquoi. Après tout, que pouvait-il bien lui arriver de grave par ici ? Mais il y avait quelque chose dans cet IM énigmatique qui lui avait flanqué la trouille. Ces informations sur son compte que personne n'aurait dû posséder. Et le Repère qui y était joint, l'invitant à se rendre au Labyrinthe du Diable, ne présageait rien de bon.
Maintenant qu'il s'y trouvait, un sentiment d'appréhension, étrange et inexplicable, l'envahissait - l'obscurité, le claquement proche des gouttes d'eau qui s'écrasaient au sol, et ces voix qui criaient dans le lointain. Effrayant.
Les pierres anciennes, plongées dans l'ombre, étaient à peine visibles. Sur un portrait accroché au mur du château, un visage se transforma en crâne. Il se cogna contre la paroi devant lui et un message apparut sur son écran. Le mur maléfique dit touchez-moi. Max s'exécuta et fut instantanément transporté dans une pièce dont les murs et le plafond étaient couverts de crânes sculptés dans la pierre. Au centre, sur le sol, gisait un véritable crâne qui l'implora. Touche-moi pour repartir. Il s'exécuta et se retrouva penché au-dessus d'une rivière de lave en fusion. Ou était-ce du sang ? Difficile à dire. En dehors de la lueur rouge sombre qu'elle diffusait, la seule source lumineuse provenait d'une rangée de torches enflammées, suspendues au mur à intervalles réguliers. Derrière lui, surmontée d'une voûte de pierre, se dressait une porte ancienne en bois. Il cliqua dessus. Elle s'abaissa comme un pont-levis. Il franchit l'arche et avança dans une cour sombre où des piliers de pierre de toutes tailles s'élançaient vers le ciel d'un noir d'encre piqué d'étoiles.
Il entendit un raclement, se retourna et vit une ombre se déplacer entre les arches gothiques. L'espace d'une seconde, il aperçut un visage d'une pâleur effrayante. Il chercha l'étiquette qui aurait dû flotter au-dessus, et qui lui aurait permis d'identifier son poursuivant. Mais il n'y en avait pas. Il commença à se sentir franchement mal à l'aise. Il activa le Mode Course, fit demi-tour et repartit à toute allure par où il était venu. Il entendit des bruits de pas derrière lui, mais il ne se retourna pas. Un parapet en surplomb courait le long du trajet de la rivière rouge, il le suivit. L'appréhension s'était muée en peur. Inexplicablement, il se sentait menacé et il savait qu'il n'aurait pas dû venir. Il s'arrêta et jeta un coup d'oeil en arrière. Personne. Cela le soulagea. Il s'était fourré dans un truc de dingue. Il était temps de partir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LUKE59LUKE59   20 août 2015
Peut-être est-ce dû à Internet. Les individus ne sont jamais face à face, les yeux dans les yeux. On dirait qu'ils pensent que cela les dispense d' observer les règles sociales habituelles de politesse et de tact. Regardez les forums en ligne.....( p 132)
Commenter  J’apprécie          70
liratouva2liratouva2   20 octobre 2013
Il avait passé presque trois heures dans cet autre monde,où il était devenu quelqu'un d'autre. Pour la première fois depuis des mois, la douleur de la perte de Mora n'avait pas occulté ses autres pensées. Ce qui le surprit et le dérangea le plus cependant , fut de constater à quel point Chas avait pris le dessus, comme une part de lui-même dont il avait jusque là ignoré l'existence. Il n'était pas Chas et Chas n'était pas lui. Mais il partageait des sentiments, des souvenirs, la même douleur. Ils étaient un et en même temps deux. c'était une expérience extraordinaire, folle et un petit peu effrayante
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
liratouva2liratouva2   20 octobre 2013
Elle était grande, blonde, et superbe comme beaucoup d'autres femmes dans SL. Chas avait vu son cadavre, bras et jambes écartés sur le lit. Il savait qu'en réalité ses cheveux étaient courts et bruns et qu'elle avait un visage carré et banal. De toute façon, la mort effaçait toute beauté des traits d'une victime.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Peter May (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter May
Peter May présente son nouveau roman à paraître le 27 mai 2020. © Peter May
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..