AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505068259
160 pages
Éditeur : Kana (06/10/2017)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Akira est une adolescente de 18 ans qui travaille dans un Family Restaurant après les cours. Elle est secrètement amoureuse du gérant du restaurant, Masami Kondo, un homme de 45 ans, divorcé, ayant un enfant. Il n'est ni beau ni charismatique, juste un homme ordinaire, un peu fatigué, désillusionné, conscient de sa situation et de son âge qui avance. Akira était autrefois l'espoir du club d'athlétisme. Mais une blessure à la cheville lui a brisé ses rêves de gloire.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
babel95
  21 octobre 2017
Akira, lycéenne de dix-huit ans, en classe de première, travaille au restaurant Café Garden, géré par Masami Kondô. Akira est fascinée par ce quadragénaire, au physique banal, au caractère plutôt effacé qui mène une vie tout à fait ordinaire.
Quelque temps auparavant, Masami a fait preuve de gentillesse et d'attention envers Akira, alors que la jeune fille, par hasard, s'était mise à l'abri de la pluie dans le petit restaurant. Elle vivait alors un drame personnel, devait renoncer à participer à des compétitions d'athlétisme en raison d'une mauvaise blessure à la jambe. Akira ne l'a jamais oublié, et ce simple fait a entraîné l'admiration et l'amour qu'elle lui porte.
A deux reprises, Akira a avoué ses sentiments à Masami, mais celui-ci ne l'a pas prise au sérieux ; elle lui a dit qu'elle souhaitait apprendre à mieux le connaître ce qu'il n'a pas compris. Déterminée, la jeune fille va tout mettre en oeuvre pour se rapprocher du gérant.
En raccompagnant Yutô, le fils de Masami, chez lui, elle a découvert l'environnement familial de son patron. Yutô lui a expliqué que son père aimait beaucoup la littérature « plastique » - en fait la littérature classique. Et Yutô a un hamster dénommé Tsubu. Deux renseignements de toute première importance pour Akira, qui va devenir l'experte en hamsters du restaurant. La jeune fille, qui n'aime pas lire, va également se rendre à la bibliothèque de son quartier pour créer les conditions d'une rencontre avec Masami, et lui demander des conseils en matière de lecture. A l'attaque « frontale » succède une attaque plus subtile à laquelle Masami répond brutalement en employant le nom de famille d'Akira « Tachibana tu ne sais rien de moi, tu ne me connais pas ». En plein mois d'août, il tombe brutalement malade et doit rester à la maison. Akira se rend chez lui…. Quelle sera la réaction de Masami, malade, portant un masque et un patch de fièvre, lorsqu'il ouvre la porte….?
Un tome 3 tout en douceur, qui décrit l'évolution des sentiments d'Akira, et la subtile tactique de la jeune fille pour se rapprocher de Masami. Comme lors des deux premiers tomes, on retrouve le thème de la pluie incessante, des parapluies que l'on s'échange. Les personnages annexes, Yûto le petit garçon qui aime les animaux, mais aussi les employés du restaurant et en particulier Ryôsuke, qui suit et analyse la tactique d'Akira avec un humour marqué sont attachants. Les dessins sont soignés, comme dans les deux premiers tomes, Jun Mayuzuki joue avec les vêtements et les accessoires : elle oppose les vêtements de travail strict et cheveux noués au restaurant, opposés aux vêtements féminins et cheveux dénoués à l'extérieur, et introduit pour la première fois un accessoire indispensable : les lunettes lorsque Masami se trouve à la bibliothèque.
Après la pluie est un manga que l'on suit avec plaisir - ses personnages originaux, et une histoire d'amour poétique et décalée nous touchent. Une belle réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LireEnBulles
  22 octobre 2017
Après deux tomes remplis de moments philosophiques sur la vie et le temps qui passe, ce troisième tome démarre là où nous avions laissé précédemment notre héroïne. En effet, en fin de tome 2, Akira s'était retrouvée dans une situation franchement gênante. Après le tumulte de ce moment délicat passé, la mangaka Jun Mayusuki continue de nous conter le quotidien de Akira et de son entourage.
Si le récit se révélait plutôt calme dès le départ jusqu'à la moitié du tome 2, ce tome trois possède plus d'énergie et creuse un peu plus les personnalités de chacun, ainsi que leurs passés. On est heureux de retrouver l'innocence et les grands yeux de Yûto, fils de Masami Kundo, notre quarantenaire divorcé. Dans ces pages, ce dernier se dévoile un peu plus pour notre plus grand plaisir. On apprend ainsi à le connaître et passer outre son statut de gérant de restaurant maladroit. Ici, Masami prend une figure plus mature et spirituelle de par son vécu et sa passion pour la lecture. J'ai trouvé que le lien qu'il crée avec Akira, grâce à sa lecture de Rashõmon, une nouvelle écrite par Akutagawa Rynosuke. On assiste à un échange délicat et beau, où il n'existe aucune arrière-pensée, et on se retrouve même à espérer qu'un amour puisse germer entre eux. Car si c'est le cas, nul doute qu'il sera sérieux et valorisant pour chacun. Mais pour le moment, Masami ne cesse de faire comprendre à la jeune lycéenne qu'un amour est impossible, sans pour autant la brusquer. Akira, elle, ne baisse pas les bras et continue sur sa lancée en voulant apprendre à le connaître. Ses tentatives de rapprochement ne sont en aucun cas abusives ou intrusives. le fait que Akira soit discrète dans ses actions apporte une belle écriture au personnage, qui en devient touchant.
Parmi les autres protagonistes, j'ai adoré que l'on se concentre un peu plus sur Haruka, ancienne amie de collège d'Akira avec qui elle pratiquait la course. On assiste à leur rencontre, à la jovialité sur le visage d'Akira. Ce moment furtif de retour en arrière se tient sur deux pages qui en disent long sur cette amitié qui s'apprêtait à éclore. du coup, on ne peut qu'en redemander pour la suite. le reste du chapitre continue sur sa lancée en jouant sur le contraste du présent où leur amitié n'est plus. Haruka se révèle sincèrement émouvante dans ce chapitre, et ont ressent facilement toute la nostalgie et la peine qui l'habite. C'est assez magnifique de constater que l'auteure n'a pas besoin de beaucoup de mots pour que les sentiments de chacun se ressentent à travers les pages. Les dessins affinés et doux sont là pour nous guider et prendre la place des mots.
Le personnage de Akira évolue beaucoup plus dans ce tome, selon moi. On la voit se tracasser avec des choses de son âge comme un bouton apparut du jour au lendemain sur sa joue, le sentiment d'avoir perdu une partie de soi après avoir dû renoncer à la course, et le fait qu'elle ne sache pas quel chemin prendre pour son avenir. Comme je l'ai dit au début, ce manga parle de beaucoup de choses comme l'amitié, l'amour, le regard des autres, le quotidien, et surtout du temps qui passe. Akira et Matsumi en sont conscients sans vraiment se l'avouer. Les regrets s'installent dans leurs vies tout en ayant droit à de nouveaux moments de joie. Mais comme dans la vie réelle, le quotidien les rattrape et surtout la différence d'âge entre eux deux est toujours présente. Détail sans importance pour Akira mais bien marquant pour Matsumi. À ses yeux, cela représente une limite à ne pas franchir, car si il le fait, ne perdrait-il pas lui aussi une partie de lui-même ? C'est en tout cas ce que l'on vient à se demander durant la lecture.
Les dessins sont toujours aussi beaux, mélancoliques et vibrants. Mayuzuki arrive à communiquer son histoire au lecteur avec efficacité et délicatesse. Les décors jouent un rôle fondamental dans la représentation de l'histoire, puisqu'ils peuvent être tantôt minimalistes pour ne pas enlever de la profondeur aux personnages, et être plus présent pour accentuer les moments plus calmes où les mots ne sont pas nécessaires. L'éditon de Kana est vraiment très belle, surtout au niveau des couvertures où l'on sent que le récit parle de lui-même.
En conclusion, ce tome 3 de Après la pluie marque vraiment d'une pierre le récit à travers le développement de ses personnages, et on se rend vite compte que chacun d'eux peut à n'importe quel moment devenir important et se démarquer des autres. Une lecture tranche de vie où l'on peut facilement s'identifier. C'est subtile, sensible et aussi agréable qu'un rayon de soleil nous caressant le dos un jour d'automne.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lesvoyagesdely
  08 octobre 2017
Ce titre respire la douceur de vivre, adorable et dégage vraiment quelque chose à part. Ça va de nouveau trop vite et j'ai l'impression de me faire à nouveau laisser en plan (si pas de résumé je vais sans doute au 4 devoir relire le dernier chapitre du 3 xd)
L'histoire nous est très bien contée et de manière poétique, leurs gestions, expressions dégagent pas mal de choses. A certains moments, on sent qu'il y anguilles sous roche, mais on ne sait pas encore exactement pourquoi.
C'est un titre de grande qualité, qui sait redonner le sourire aux gens, et pourtant avec juste la vie qui se déroule, des questionnements, et pas d'univers fantastique, nous comme le notre.
Il y a une beauté et une douceur qui se dégage des images, surtout avec notre Akira.
La seule chose c'est que je trouve sa jupe très courte et comme en plus elle est grande ^^'
Et pour l'histoire ? Elle se déroule tout doucement, la vie suit son cours, et les gens suivent.
On a plein d'instants de vie. Akira, elle tente de saisir les opportunités qui se présentent à elle pour mieux connaître l'homme qui l'intéresse.
Il est question d'un hamster, celui du fils du patron, qui est une très belle occasion pour cimenter les liens avec son équipe, c'est même hallucinant de voir l'effet de ce petit chou, après il ne faudrait pas en oublie de travailler XD.
Akira suit des cours de rattrape, et a du mal dans sa relation avec une amie de sa vie d'avant, car elle est toujours au club. Cela questionne le fait de pouvoir et vouloir rester amies quand ce qui nous unissait est cassé.
Il y a le pouvoir de la lecture, et de très jolies phrases du patron. Cela vous parle ?
Je vous laisse le plaisir de vous faire subjuguer par cette lecture à votre tour ;)


Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rynas
  27 avril 2018
Une histoire toujours aussi agréable à lire, la relation entre Akira et le Patron est vraiment touchante, d'une certaine manière ils sont tout les deux un peu perdus face à tout ça, ce qui donne un coté très humain au manga.
S'ils ne finissent pas ensemble à la fin du manga, je crois que je serais vraiment très frustrée. Même si cela se trouve, ce n'est pas le but du mangaka.....
Commenter  J’apprécie          00
Saralyn
  22 octobre 2017
J'aime de plus en plus cette série !
Dans ce tome, on reprend l'intrigue chez le patron, alors que Tachibana est cachée dans un placard.
Manquant suffoquée, celle-ci finit par sortir de sa cachette...
Mon avis : encore un très bon tome, les personnages sont justes, on a droit à des moments tendres, drôles.
Vivement le tome 4 !!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LilizLiliz   13 août 2020
- A mon âge on s'est habitué à mener une vie rangée, on n'a plus envie de faire de vagues... Et puis, dans la vraie vie, on n'a pas ce genre de choix extrême à faire, entre vivre et mourir...
Commenter  J’apprécie          20
MusardiseMusardise   27 mai 2019
- Qu'est-ce que vous en pensez ? Si vous étiez un homme de basse condition... Vous deviendriez un voleur comme lui ?
- Moi ? Non, je ne crois pas. Je n'en serais probablement pas capable. À mon âge... On s'est habitué à mener une vie rangée et on n'a plus envie de faire des vagues...

[Les deux personnages discutent du roman Rashomon d'Akutagawa]
Commenter  J’apprécie          130
babel95babel95   21 octobre 2017
Si tu es venue dans cette bibliothèque alors que tu ne lis pas beaucoup... c'est peut-être le signe qu'un livre t'a appelée, un livre dont tu as probablement besoin !
Commenter  J’apprécie          130
babel95babel95   18 octobre 2017
Tu as de la chance, c'est la bibliothèque principale de l'arrondissement ! il y a un océan de livres ! tu vas forcément trouver ce que tu cherches !
Je crois que ce n'était pas la bonne manière de le dire... je voulais juste connaître les livres qu'il aime....
Plutôt qu'un océan de livres, ça ressemble davantage à un aquarium...
Commenter  J’apprécie          50
babel95babel95   21 octobre 2017
Dis-moi Yûto, ton père il aime les livres ?
Oui !il m'a dit qu'il adorait la littérature plastique !
La littérature plastique ?
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : joseiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
908 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre