AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350003795
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (22/01/2009)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 59 notes)
Résumé :
À seize ans, tout devrait sourire à Vanessa. Elle vient d être repérée par une agence de mode et a rendez-vous avec la directrice. Mais depuis quelque temps, la jeune fille reçoit des messages menaçants. L agence Maud Elle cache-t-elle un noir secret ? Entre un meurtre, une disparition et des papillons noirs, la commissaire Karine Raczynski va devoir mener l enquête...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
camillette02
  19 octobre 2010
Vanessa, jeune lycéenne a été repérée par un "rabatteur" pour devenir mannequin. En même temps, elle reçoit des lettres et des SMS qui lui disent qu'elle va être assassinée.
Le lendemain de son RDV avec la directrice de l'agence, la coursière découvre la directrice morte et une jeune fille dans le coma. Une enquête policière alors débute.
L'intrigue est bien ficelée. On ne pouvait deviner le coupable et le mobile du crime avant de les découvrir. de fait, on se retrouve un peu dans la peau dans l'enquêtrice. le livre se lit facilement. J'ai trouvé intéressant d'avoir mêlé le thème de l'anorexie à ce sujet et de voir comment cela peut détruire des personnes.
Commenter  J’apprécie          290
Kawane
  07 octobre 2016
Jennifer et Vanessa, sont deux adolescentes super amies, l'une est happée par le mannequinat, elle a un RDV dans une agence et elle reçoit le jour même de mystérieux messages en papier sous forme de papillons...quelques heures plus tard,un double meurtre est annoncé au Commissaire Karine Raczynski. Qui est l'auteur de ce crime : la coursière, la secrétaire ou le photographe .Que va révéler l'enquête?
Roman policier en littérature jeunesse, bien écrit et agréable à la lecture comme un bon "Agatha Christie" version contemporaine, du rythme et du sens dans l'originalité.
Commenter  J’apprécie          120
Shool
  09 février 2013
Voici une petite enquête de la commissaire Raczynski…
Jennifer et Vanessa sont les meilleures amies du monde. Seize ans, la fleur de l'âge et le début des soucis. Elles se disent tout, elles partagent tout depuis maintenant tant d'années…
Pourtant, Vanessa cache de mystérieux messages qu'elle reçoit depuis maintenant quelques temps dans sa boite à lettres et par texto…
Elle pense à une farce, à une blague de mauvais goût quand elle lit « Tu es belle, tu es jeune, tu vas mourir… Assassinée ». Elle décide de ne pas prendre ces messages au sérieux malgré la boule qu'elle a au ventre…
Ces mots doux sont arrivés dans sa vie de façon totalement hasardeuse. Après réflexion, elle se dit qu'ils peuvent peut-être avoir un rapport avec cette rencontre qu'elle a fait dans la parc… Un jeune homme, plutôt beau goss, était venu l'aborder afin qu'elle prenne rendez-vous avec sa patronne, directrice de casting de top model. Il est sûr qu'elle peut percer, qu'elle a le physique adéquat, même si elle ne le sait peut-être pas.
Que peut bien cacher cette agence ? C'est une mission pour la commissaire Raczynski ça !
Retrouvez dans ce petit policier dont la commissaire semble ressembler étrangement au commissaire de Fred VARGAS une tension qui vous empêchera de dormir avant d'avoir refermer le livre.
L'écriture est haletante, les phrases sont courtes, les émotions amicales sont respectée ainsi que les problèmes familiaux. La commissaire et ses deux acolytes sont traités de façon parfaitement neutre. Ni cliché redondants, ni ironie mal placée, ni manipulation excessive.
Un côté humoristique, et non pas caricatural, est le bienvenu pour alléger un peu le texte.
Ce petit texte est conseillé à partir de 10 ans, et c'est agréable de voir qu'on ne prend pas les jeunes pour des cons. Mais c'est une habitude bienvenue chez Oskar !
Alors, qui osera mettre son nez dans cette affaire rocambolesque ?
Ouvrage disponible depuis Janvier 2013 aux éditions Oskar (réédition de 2009).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Rogues
  24 juin 2018
Vanessa, 16 ans. Elle se promenait avec sa meilleure amie et un mec lui demande si elle veut être mannequin. Elle dit oui et va à l'entretien. Mais dès qu'elle franchit la porte, elle reçoit un message lui disant qu'elle va mourir si elle devient mannequin. Elle l'efface. Elle en reçoit encore un. Pendant l'entretien, elle reçoit un coup de téléphone lui disant la même chose pour la 3eme fois. Cette fois, elle a très très très très très peur de se faire tuer. Elle termine l'entretien puis elle part.
Le lendemain, la coursière arrive comme d'habitude à l'agence de mannequins et la, elle voit la directrice morte sur son bureau avec un bout de la tête coupée. Elle hurle de toute ses forces.
Encore une énigme pour le commissaire Razynski !

J'ai bien aimé ce livre. Je devais ce livre. Je devais le lire pour l'école. La couverture semble être un livre de nullité très élevée, mais tout compte fait, il mérite bien ses 5 étoiles ! D'habitude, je n'aime pas les livres policiers, mais la, j'ai bien aimé ! Bravo à Claire Mazard !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
argali
  26 avril 2011
Du même auteur que « le mort du Noyer », ce roman nous entraîne dans une modeste agence de « chercheurs de têtes » où chaque employé semble avoir quelque chose à cacher. Très vite, chacun est tenu pour suspect même si tout le monde semble avoir un alibi pour le jour des meurtres.
Au centre de l'enquête, la commissaire Karine Raczynski mène son équipe avec douceur et fermeté, ne laissant rien au hasard. Fan du commissaire Adamsberg, elle reconnait être tout son contraire : pas d'intuition pour elle mais une remise en question permanente des hypothèses qu'elle avance au fur et à mesure des avancements de l'enquête. Et des rebondissements, des revirements, il y en aura. Ce qui donne au récit un rythme agréable et soutenu et une densité appréciable.
Ce roman-jeunesse mettant en scène des adolescentes plaira aux jeunes lecteurs. Bien construit, il sort un peu des sentiers battus en leur proposant une intrigue intéressante et des mobiles qui font la part belle aux sentiments humains.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   10 février 2019
—Alors, mon petit Merlin ?

Karine caressa le lapin dans le cou. Le rongeur émit un grognement de contentement comme s’il ronronnait.

Il était 20 heures. Depuis l’appel de Florian, le matin, douze heures s’étaient écoulées. Elle se retrouvait au même endroit, sur sa péniche, caressant Merlin. Clapotis de l’eau, bruits au-delà de la berge, Truffaut fermé.

Douze heures. Une femme avait été tuée à l’aide d’un objet en plomb et une jeune fille, à l’hôpital, était entre la vie et la mort.

« Merlin, je te récapitule.

Quand elle calait dans une enquête, résumer les faits à Merlin l’aidait à faire le point.

« Un meurtre et une tentative de meurtre. L’arme du crime : une statue de cette ridicule Betty Boop peut-être...

Elle poursuivit son monologue.

« D’abord découvrir qui est Vanessa. Qui est la jeune fille dans le coma. Qui est Fiona S. Pourquoi S. ? Pourquoi Maud Combes n’avait-elle inscrit que l’initiale du nom ? Pourquoi n’avait-elle pas écrit seulement le prénom, comme pour Vanessa ? Pourquoi aucune disparition correspondant à la blessée n’a été signalée ? Le crime ? Quand ? Comment ?

Elle ressassait les éléments dans sa tête, l’interrogatoire de la secrétaire, celui de la coursière, de Stéphane Ringot, de Niels Van Hoot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KawaneKawane   07 octobre 2016
Après son divorce, elle n'avait pas refait sa vie. Elle haussa les épaules. Cette expression "refaire sa vie" était saugrenue. On ne fait pas sa vie. On ne la refait pas. C'est la vie qui nous fait, nous défait parfois.
Commenter  J’apprécie          90
Aurore666Aurore666   25 janvier 2016
- Vous voulez m'expliquer les circonstances de votre embauche?

- C'est simple. Je voulais devenir mannequin. Maud à l'époque faisait de la pub pour son agence. J'ai vu cette pub, je l'ai contactée.

- Faisait? Elle n'en a plus fait par la suite?

- Non.

- Pourquoi?

- Parce qu'à la place, elle m'a engagé. Au lieu de devenir mannequin, je suis devenu "rabatteur".

- Rabatteur?

- Mon job est de repérer les jolies filles. Le budget publicité de l'agence est passé dans mon salaire. Maud ne l'a jamais regretté.

- Parce que vous ... "rabattez" beaucoup, plus que par la publicité?

- Disons que je suis efficace(...)

"Rabattre", "repérer"... Karine n'aimait pas ces mots. "Rabattre" les jeunes filles comme le gibier dans une chasse à courre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KawaneKawane   07 octobre 2016
Ce jour là, elles avaient acheté une tarte aux pignons et un petit cochon rose en pâte d'amande, histoire de se donner du courage pour attaquer Jean-Jacques Rousseau.

- Les pignons, plus digestes que "le contrat social".
Elles riaient comme des gamines.
Commenter  J’apprécie          30
TakalirsaTakalirsa   16 décembre 2017
Cette expression "refaire sa vie" était saugrenue. On ne fait pas sa vie. On ne la refait pas. C'est la vie qui nous fait, nous défait parfois.
Commenter  J’apprécie          21
autres livres classés : modeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr