AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Miles Hyman (Illustrateur)
EAN : 9782203118836
63 pages
Éditeur : Casterman (29/07/2000)
4.23/5   32 notes
Résumé :
Marie-Bénédicte a 12 ans. Pour son anniversaire, ses parents lui offrent un ordinateur. À cet ordinateur, elle va confier son terrible secret : depuis cinq mois, tous les mercredis après-midi, son oncle Laurent – le jeune frère de sa mère avec qui elle a passé de si belles vacances lorsqu’elle était enfant – abuse d’elle sexuellement.

Elle écrit son mal-être, sa souffrance, son sentiment de culpabilité, son découragement devant son entourage qui ne pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 32 notes
5
8 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Vance
  10 avril 2010
Une histoire poignante, développée avec sensibilité et une extrême pudeur bienvenue, en à peine 63 pages, par une auteur de talent, qui nous transcrit le récit à la première personne d'une jeune fille traumatisée par l'une des pires choses qui puissent se vivre – et l'une des moins faciles à assimiler. Car ce jour où tout a basculé, son oncle l'a raccompagnée chez elle, cet homme gai et charmant, avec lequel elle a passé des vacances inoubliables et insouciantes, et qui soudain, dans l'intimité de sa chambre, lui demande si elle l'aime… avant de lui caresser les cheveux. Inutile de raconter la suite, essayez d'imaginer le calvaire de Marie-Bénédicte qui ne comprend ni les motifs, ni même les actes de celui qu'elle vénérait auparavant et qui reviendra, chaque mercredi, lui répéter les mêmes mots, effectuer les mêmes gestes avant d'aller plus loin. Sans prêter attention à cette vie qu'il détruisait.
Car la jeune fille, si elle ne se rebelle pas, si elle ne parle pas par honte et culpabilité, désire avant tout qu'on la comprenne, qu'on la devine, qu'on lui vienne en aide. Peut-être sa prof préférée sera-t-elle plus perspicace ? A moins que cette femme écrivain, qui a rédigé des livres remarquables dont l'un semble calqué sur sa propre expérience de l'inceste, ne lui permette de s'en sortir ? En attendant, Marie-Bénédicte ne se supporte plus, allant jusqu'à se faire raser les cheveux, sans que ses parents ne parvinssent à saisir les causes de son attitude incompréhensible.
Sincère et douloureux comme la vie. Un ton très juste et des phrases qui font mal. Remarquable. Peut-on pour autant le donner à lire à des enfants (il est enregistré dans la collection "Dix & plus" de Casterman) ?
Lien : http://journal-de-vance.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          55
LinstantDesLecteurs
  07 avril 2020
Une des pires choses qui puissent arriver à un enfant…
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, Claire Mazard, les éditions le Muscadier et la collection Rester Vivant ont frappés fort sur ce coup là ! C'est un livre choc, poignant, qui fait mal ! Merci pour oser, merci pour votre confiance, merci pour eux…
Nous faisons la connaissance de Marie-Bénédicte. Cette jeune fille n'est plus que l'ombre d'elle-même. Elle ne parle plus, elle recule lorsque son père s'approche d'elle, elle déplore, non elle vomi la fascination que sa mère voue à son frère (donc à son oncle)…
Le jour de son anniversaire, elle reçoit un ordinateur. Celui-ci est verrouillé par un code, une date précisément, le 16 mai 2018. Elle ne peut pas oublier, cette date est gravée dans sa mémoire…
Cet ordinateur va être le recueil de ses pensées, de son histoire…
Vous l'aurez compris les loulous, il s'agit d'une affaire d'inceste…
L'écriture De Claire est vraiment bien affûtée, adaptée et réglée au millimètre ! le ton donné et les explications sont bien faites. Elle nous fait glisser dans l'histoire de cette petite, de ses pensées et de son cheminement. Comment en est-elle arrivé là ? Qu'a-t-elle bien pu faire pour que ça arrive ?
Comment va-t-elle s'en sortir ? S'en sortira-t-elle d'ailleurs un jour ?
Le détail de certaines choses qui nous sont transmises dans ce livre nous aiguille sur l'environnement familial et sentimental de Marie-Bénédicte. Ces liens qui l'unisse à sa famille, à son collège sont très importants. Néanmoins, au fil du temps, elle se perd dans un tourbillon.
Claire Mazard a réussi à nous raconter une histoire coup de poing sans pour autant être glauque ou être dans le pathos ! Non, c'est sans tabou qu'elle nous révèle cette jeune fille. Avec des mots, simple, sans faux-semblants et efficaces.
Un livre cependant, qui, à mon avis, devra être lu avec l'adolescent(e) si vous le glisser dans ses mains.
Ma Chère Lectrice, on Cher Lecteur, vous connaissez mon amour pour la collection Rester Vivant chez le Muscadier ? Eh bien, cette fois je vous conseille de lire « Maman les p'tits bateaux » de Claire Mazard. Un sujet choc ! Une plume au cordeau et sans tabou ! 💖
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeLaDiablotine
  01 avril 2020
Je vous avertie tout de suite, c'est une lecture poignante et touchante d'une jeune ado qui va nous parler d'inceste. Ce livre est conseillé à la lecture pour les jeunes entre 9 et 11 ans. Pour ma part, je dirai 12 ans et avec la présence d'un parent car à la fin de la lecture, l'enfant aura beaucoup de questions à vous poser. En tout cas, cela a été le cas chez moi, mes filles m'ont demandé pourquoi ?

Dans ce récit, l'auteur va nous relater les déboires d'une jeune fille, Marie-Bénédicte qui a été traumatisé par son Oncle, une personne en qui elle avait toute confiance, après tout, il est le frère de sa mère non ?! Lorsque son oncle l'a raccompagné chez elle, cet homme charmant en apparence, avec lequel elle a passé des vacances formidables a abusé d'elle, purement et simplement.

Depuis cet après-midi terrible dans sa chambre, Marie-Bénédicte ne comprend pas pourquoi son oncle lui a fait une chose pareille et pour tout vous dire, je ne comprends toujours pas, je ne comprends pas ce qui peut motiver un adulte d'agir de la sorte avec un enfant. Malheureusement, le calvaire de cette pauvre enfant ne s'arrête pas là car il revient tous les mercredis commettre cet acte inqualifiable ! Marie-Bénédicte est docile, elle ne dit rien, elle ne fait rien, elle espère qu'une personne arriverait à lire sa détresse dans son regard sauf que ce ne sera pas le cas... Pas de tout de suite en tout cas ! Marie-Bénédicte va commencer à se mutiler, elle va se raser la tête, chose qui aurait dû alarmer ses parents mais ces derniers ne la comprennent ou ne veulent pas la comprendre...

Tout ça pour vous dire que ce livre est assez dur malgré que ce soit un témoignage fictif car malheureusement, cela pourrait être une réalité. Un livre fort, un livre dur, un livre bouleversant qui est à découvrir mais pas seul(e).

Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lirado
  12 avril 2020
Un roman qui se lit d'un trait, en retenant son souffle, à l'image de Marie-Bénédicte, 12 ans, qui a vu le temps se suspendre ce mercredi 16 mai 2018, lorsque son oncle Laurent, son bien aimé Tildou, a commencé à abuser d'elle. Depuis ce jour terrible, la scène se répète chaque mercredi après-midi, alors que la jeune fille est seule à la maison. Marie-Bénédicte se confie alors à son ordinateur, incapable de trouver dans le monde réel, une personne avec qui elle pourrait partager son calvaire, sa souffrance, son mal-être.
Avec très peu de pages, Claire Mazard arrive à saisir les sentiments de Marie-Bénédicte, à nous partager sa détresse face à la pédophilie de son oncle et ses gestes incestueux. La jeune adolescente est confrontée à un problème insoluble, qui la ronge de l'intérieur. Elle envoie bien des signaux d'alarme à son entourage, mais celui-ci est incapable de comprendre ce qui se passe. Et pour cause : comment dire que notre bourreau est un membre apprécié de la famille ?
Maman les p'tits bateaux est un témoignage court, fort, poignant et réaliste. C'est une lecture qui révolte le lecteur, incapable de comprendre comment un adulte peut se comporter ainsi avec des enfants. Mais c'est aussi un livre nécessaire, pour faire connaître ce sujet terrible et peut-être aussi aider, on l'espère, les victimes, à en parler…
Lien : http://www.lirado.fr/maman-l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MuBoDoc
  10 février 2021
Marie-Bénédicte, 12 ans, va mal et son entourage ne l'a comprend plus. Elle tient sur l'ordinateur offert par ses parents une sorte de journal où elle exprime ce qu'elle vit et ressent. Elle note les agissements criminels de son oncle, les viols, l'inceste. Une professeuse lui propose son aide et un jour Marie-Bénédicte trouve une manière de dire sans parler...
Un roman qui met en avant le poids de l'impossibilité de dire, de la culpabilité des victimes qui ont peur de faire voler en éclats les relations dans la famille (ne pas faire de la peine) et qui cherchent désespérément un moyen se sortir de ce piège. On voit aussi l'importance des mains tendues par les adultes même si cela n'a pas d'effet immédiat. le fait de savoir à qui s'adresser lorsque la victime est prête à agir est primordial.
A lire !
La professeuse documentaliste de cdi.college.guisthau
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LineloLinelo   20 juin 2020
Fixer le plafond.

Dans le lambris, il y avait un noeud qui faisait un drôle de dessin. Comme un bateau qui vole.

Alors, j'ai pensé à la chanson : Maman, les p'tits bateaux qui vont sur l'eau... Au fond de moi. Très fort. Pour avoir moins mal. Pour ne pas penser.

Ce bateau est gravé à jamais dans ma mémoire.
Commenter  J’apprécie          10
LineloLinelo   20 juin 2020
Cet ordinateur, finalement, devient mon ami. Le seul ami. Y a-t-il amitié sans confidences ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






.. ..