AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253001348
240 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/01/1968)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 26 notes)
Résumé :
MATA-KITE-RANI "Des yeux regardent les étoiles", c'est l'un des noms anciens de Ille de Pâques, et c'est celui qui exprime le mieux la vérité de cette ils au passé obscur : aujourd'hui encore, sur ce lambeau de tenu où la vie se meurt, cinq cents géants de pierre fixent le ciel de leurs yeux vides, cinq cents géants qui parlent d'une civilisation fabuleuse, aux secrets fascinants. Ces secrets, Francis Mazière a entrepris de les percer. Le récit de son expédition est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
dourvach
  29 août 2014
Un chaleureux -- et très "riche" --- témoignage.
Portrait vivant de "l'île de Pâques il y a 50 ans"...
Surprenant Francis Mazière, ethnologue et archéologue sentimental... dont le personnage et l'oeuvre sont aujourd'hui bien oubliés -- vingt ans après sa disparition (elle-même passée médiatiquement inaperçue en 1994) à Carpentras...
Dès 1965, la critique impitoyable de ses pairs n'aura - sciemment - "retenu" de ce livre touffu (comprenant une vingtaine de chapitres illustrés des croquis de l'auteur) UNIQUEMENT les quelques passages "litigieux" - c'est-à-dire fort imprudents pour un scientifique - sur la "possible lévitation des Moai" peut-être transportables avec l'aide de "l'éléctromagnétisme naturel de l'île volcanique" et/ou, autre exemlpe, ce "cercle" que semble dessiner la végétation modifiée évoquant une "possible piste d'atterrissage" : soit, au plus, une trentaine de lignes "fautives" dans un ouvrage très épais... Quels ingrats et quels aveugles !!!
On se souvient bien sûr du réflexe quasi-pavlovien qui consistait il y a peu - a fortiori en ces années soixante, d'apogée de la "conquête spatiale" - à deviner des traces de passages d'U.F.O. /O.V.N.I. ou de "civilisations venues des étoiles" ici et là, à la surface de notre biosphère : attitude si banale à l'époque ... à laquelle Francis Mazière n'a pas échappé... et dont il a fait un "gagne-pain" (fort respectable) pendant deux à trois ("bonnes") dizaines d'années... !
Mais d'où son ostracisation progressive (parfois sournoisement silencieuse) dans la communauté scientifique - y compris à titre posthume.
Dans un registre plus assumé (mais néammoins injuste pour F.M.), on lira par exemple "L'île aux bêtises" de Catherine et Michel Orliac,... ou on relèvera cette (tranquille) "petite sournoiserie" d'une NON-mention de l'ouvrage de Mazière dans la bibliographie de l'ouvrage du même couple Orliac (d'ailleurs passionnant) paru en "Découvertes Gallimard" : "Île de Pâques : des dieux regardent les étoiles" - dont le titre est manifestement un plagiat ou un "détournement" sans vergogne du sous-titre "Des yeux regardent les étoiles..." de "Fantastique île de Pâques" de Mazière...
Force souterraine de l'amalgame : fort peu charitablement en leur ouvrage, C. & M. Orliac (scientifiques appartenant au C.N.R.S.) rapprochent le "Fantastique île de Pâques" de Mazière d'une construction intellectuelle gentiment mais totalement délirante telle que "Présence des extraterrestres" d'Erich von Däniken - publié parmi d'autres "oeuvres" du même acabit dans la collection "Enigmes de l'univers"... que Mazière créera chez Laffont et dont il restera longtemps directeur, suite au succès éditorial phénoménal de sa "Fantastique île de Pâques"...
Ostracisation de l'auteur et discrédit de TOUT le travail de Mazière... Manoeuvre collective habile et compréhensive, certes, mais pas très gentille... et surtout pas très attentive vis-à-vis des richesses du texte, de l'expérience et du témoignage de "l'explorateur"...
1965 restera donc certainement l'année de la "Grande Fracture biographique" de F. Mazière.
On peut deviner que Mazière est (et restera) "puni" de s'être "embarqué" professionnellement avec les "Ufologues", en stimulant éditorialement cet engouement durant ces décennies 60, 70, 80, 90... avec le succès commercial que l'on sait !
La malédiction continue donc : en mode posthume...
D'ailleurs, je comprends notre archéologue-explorateur-aventurier : besoins d'émerveillement d'une âme enfantine et audacieuse transportée dans l'île aux statues géantes...
Et puis ? Deux ans de séjour dans le vent, le froid, l'humidité, la chaleur des cases de pierre des "derniers Pascuans"...
Formidable ethnologue et humaniste qui se soucia de la politique inhumaine du gouvernement chilien des années 1963-65...
Bref, "Fantastique île de Pâques" reste un témoignage fascinant et chaleureux qu'il faut lire et relire (il a été réédité régulièrement et se trouve facilement en "occasions" : en effet, depuis 1965, son tirage chez Robert Laffont a été proche du million d'exemplaires ; traduit en de nombreuses langues).
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je reproduis ci-dessous pour vous l'article qu'Arthur Crbz vient d'accepter et de modifier/corriger sur Wikipedia à mon initiative (en attendant qu'il y soit définitivement accepté). L'auteur était, semble-t-il, tombé dans l'oubli en France métropolitaine et il nous fallait - grâce au merveilleux media Wikipedia - tenter de réparer "un peu" cette injustice...
P.S. : vous retiendrez également, je l'espère, la partie bibliographique PRESQUE exhaustive pour Francis Mazière (c. à d. env. 80 % mon propre labeur, complété par celui du correspondant Wikipedia) : ATTENTION, la grande majorité des ouvrages de F.M. ne se trouve plus qu'en "Occasions"...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(Wikipedia)
" Francis MAZIERE.
Francis Mazière est un ethnologue et archéologue français, né le 24 mai 1924 et décédé à Carpentras le 18 septembre 1994.
Carrière d'archéologue :
Spécialiste de l'Amazonie, il est reconnu pour sa profonde connaissance de la culture polynésienne et ses patientes explorations des îles du Pacifique dont, d'après le titre d'un de ses ouvrages, la « fantastique » île de Pâques (Cf. Bibliographie Rapa Nui : http://rapanui.fr/Paques%20Bibliographie.htm/). Sur le terrain, il tente dès 1963 de percer le secret des moaïs, ces statues mystérieuses dressées sur l'île de Pâques. Il raconte cette expérience dans "Fantastique île de Pâques", best-seller tiré à près d'un million d'exemplaires et traduit dans de nombreuses langues. Il s'est intéressé successivement aux cultures des peuples du Sinaï, de la Guyane, de l'Argentine et, enfin - constamment aidé par son épouse tahitienne Tila - à celles du Pacifique Sud. (1)
Carrière d'éditeur et d'auteur :
En plus de ses activités d'archéologue, il réalise des ouvrages destinés au jeune public et comportant des photographies noir et blanc. L'un des plus célèbres, "Parana, le petit Indien" (illustré par Dominique Darbois, photographe née en 1925), est le récit du quotidien d'un enfant amazonien - publié chez Nathan en 1953. Il fut également pendant longtemps directeur de la collection "Énigmes de l'univers" puis des "Portes de l'étrange" chez l'éditeur Robert Laffont, période durant laquelle l'intérêt de l'auteur et des publics pour la littérature de science fiction s'intensifie." (1)
BIBLIOGRAPHIE :
Francis Mazière (texte) et Dominique Darbois (photographies), "Expédition Tumuc-Humac : Guyane", Robert Laffont,‎ 1953.
Francis Mazière (texte) et Dominique Darbois (photographies), "Indiens d'Amazonie", del Duca,‎ 1953, 76 p.
Francis Mazière (texte) et Dominique Darbois (photographies), "Parana, le petit Indien", Fernand Nathan,‎ 1953.
Francis Mazière, "L'Archipel du Tiki : Vie et mort des îles Marquises", Robert Laffont,‎ 1957 (av. rééd.), 302 p.
Francis Mazière (texte et photographies), "Teïva, enfant des îles", Fernand Nathan,‎ 1959.
Francis Mazière (texte et photographies), "Hina, la petite Tahitienne", Hachette,‎ 1959.
Francis Mazière (texte et photographies), "Orongo, petit garçon de l'île de Pâques", Fernand Nathan,‎ 1965, env. 70 p.
Francis Mazière, Fantastique île de Pâques : Des yeux regardent les étoiles..., Robert Laffont,‎ 1965 (av. rééd.).
Francis Mazière, du Sinaï à la Mer Morte : de Moïse à Jésus, Robert Laffont,‎ 1983 (av. rééd.), 127 p..
(1) Hermine Bokhorst, « Francis Mazière s'est éteint. L'explorateur aura franchi la dernière porte de l'étrange », Le Soir,‎ 20 septembre 1994.
Lien : http://www.regardsfeeriques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
mireille.lefustec
  25 janvier 2012
J'avais lu ce livre,à sa sortie,suite à une présentation par l'auteur dans le cadre de "Connaissance du monde"
Les photos projetées,le récit de la vie sur l'île, la croyance à une venue d'extraterrestres,les "hommes aux longues oreilles", tout était fascinant sur le moment et le livre prolongeait le rêve,le désir de merveilleux.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
dourvachdourvach   31 août 2014
" La dernière embarcation,
Les copains, ceux dont je n'ai pas voulu dire le nom dans ce livre, parce qu'ils devront vivre dans cette île,
L'ancre qui remonte -- pénible,
Le chagrin,
Le moteur qui tourne,
Tous aux voiles ! C'est fini.

Le soir tombe, laissant l'île s'effondrer dans la grisaille de la mer.
Et c'est affreux après cet émerveillement. "

Francis MAZIERE, "Fantastique île de Pâques", 1965, édition Livre de Poche collection "exploration", page 240
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
JcequejelisJcequejelis   01 mars 2013
En 1786, le comte de La Pérouse, qui dirigeait l'expédition française, s'arrêta vingt-quatre heures en rade de l'île, mais, grâce à son esprit empreint de la finesse du XVIIIe siècle, ses rapports avec les indigènes demeurèrent cordiaux et, malgré de nombreux larcins, aucun coup de feu ne fut tiré*. En vrai Français, cet homme cultivé estimait que le vol d'un chapeau de marin ne pouvait motiver la mort d'un naturel, mais son jardinier distribua graines et plantes, chèvres et volailles.
Délicatesse de la mémoire, près de deux cents ans après son passage, les indigènes se souviennent de son om, qu'ils ont donné à la baie à laquelle il ancra.

763 - [Le Livre de Poche n° 2479, p. 27]

* seul La Pérouse eu ce comportement là. Nombreux furent les navires qui apportèrent la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : île de pâquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre