AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Vita (8)

mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
On ne l'avait pas prévenu que dans ce pays il serait redevenu petit et impuissant_comme les bambins qui avant d'apprendre le nom des choses, pleurent, gesticulent sans pouvoir s'expliquer et hurlent sans pouvoir de quoi ils ont peur ou ce qui les fait souffrir. P 100
Commenter  J’apprécie          90
mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
Ainsi, aussi bien mon frère que moi, nous rejoignîmes le but qu'on s'était fixé en désertant ce pays fruste qui ignorait tout principe pour vivre civilement, dans lequel les plus déshérités pâtissaient de, faim et de travail sous les infâmes, égoistes tyrans qu'étaient les maîtres des terres.
149
Commenter  J’apprécie          80
mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
Le passé revient quand la lune sera toujours pleine, quand la mer sera toujours comme un miroir, et regarder en arrière ne sert à rien.
Commenter  J’apprécie          70
mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
Geremia devinait chez son cousin le besoin que lui-même connaissait trop bien, de se passionner et de discuter pour une question qui, finalement, lui était étrangère, seulement pour faire taire des pensées intimes trop insupportables.
305
Commenter  J’apprécie          70
mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
Les Mazzucco avaient la conviction que le théâtre, l'écriture, la poésie, la musique, sont des plaisirs___ceux-ci apaisés, il reste la faim. il leur était interdit de se lamenter, se confesser, manifester faiblesse, ignorance, fragilité__être recalé à un examen, un amour, la santé. 132
Commenter  J’apprécie          60
janemar
janemar   05 novembre 2011
>Je t’écris d’un endroit où tu n’est jamais allée
Où les trains ne s’arrêtent pas, où les navires
N’appareillent jamais, un lieu à l’occident,
Où de muettes parois de neige entourent chaque maison,
Où le froid malmène le corps nu de la terre,
Où les gens sont nouveaux, et les souvenirs,
Quand ils arrivent, arrivent par la poste
Sans invitation comme des fantômes.
C’est ici un endroit qui ne se réchauffe pas au soleil
Mais la nuit je fonds comme glace dans la chambre ardente des rêves
Pour recueillir les plaisirs venus du passé –
Jours arrachés comme des pages
Et je cherche le chat noir, les tablées sans fins, le chœur discordant autour de notre chanson,
Effaré.
Commenter  J’apprécie          50
Voltaire
Voltaire   16 juin 2011
Ce lieu n'est plus un lieu, ce paysage n'est plus un paysage. Il ne reste plus un brin d'herbe, plus un épi. Arbustes et haies de figuiers de Barbarie ont disparu. Le capitaine cherche des yeux les citronniers et les orangers dont lui parlait Vita - mais il ne voit aucune trace d'arbre. Tout a brûlé.
Commenter  J’apprécie          40
mireille.lefustec
mireille.lefustec   02 juin 2016
Rocco a révélé à Diamante qu'en réalité il n'y pensait même pas à trouver du travail. Il ne faut pas donner raison aux patrons et aux prêtres_ le travail abrutit. Connais-tu la rengaine des droits? Avec art et avec tromperie je vivrais la moitié de l'année, avec tromperie et avec art je vivrai l'autre partie.
p 93
Commenter  J’apprécie          10


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Grandes oeuvres littéraires italiennes

    Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

    Si c'est un homme
    Le mépris
    Le désert des Tartares
    Six personnages en quête d'auteur
    La peau
    Le prince
    Gomorra
    La divine comédie
    Décaméron
    Le Nom de la rose

    10 questions
    553 lecteurs ont répondu
    Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre