AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tchonteee


tchonteee
  15 mai 2018
J'ai emprunté « Silence du choeur » à Marie-Pierre à Méckhé. Je devais le lire rapidement pour le lui rendre, mais c'est finalement dans l'avion que je l'ai terminé. Au début, j'avoue m'être demandé ce que Marie a autant aimé dans ce livre. J'avais vu de bonnes critiques en général sur « Terre ceinte », le premier roman de Mbougar Sarr. Mais j'avais du mal à entrer dans « Silence du choeur ». J'ai sûrement déjà dit ici que je ne suis pas une grande fan des descriptions. Mbougar lui, a le don de faire de grandes phrases, pleines de métaphores, pour dire des choses très simples. Ça séduirait sans doute des amateurs de poésie mais pour moi ça alourdissait le texte. J'ai commencé à accrocher lorsque j'ai perçu les différents angles de vue utilisés par Mbougar Sarr pour aborder le sujet de l'immigration.

Avec «Silence du choeur », on se met dans les bottes de différentes personnes affectées par le phénomène de l'immigration clandestine. Il serait sans doute impossible de savoir exactement comment se sentent ceux qui traversent mers et déserts pour survivre, mais Mbougar propose un champ de réflexion. On peut s'interroger et essayer de comprendre, non seulement les immigrants, mais aussi ceux qui leur refusent souvent un refuge.

La plupart des romans que j'ai lus sur l'immigration, ne mettent pas l'accent sur les raisons pour lesquelles certains occidentaux s'y opposent. Même si on serait prompts à les traiter d'inhumains, je me suis rendu compte avec « Silence du choeur » que ces personnes ont souvent peur des autres qu'ils ne connaissent pas. Ils craignent qu'ils ne leur ravissent ce qu'ils possèdent et cette peur se transforme parfois en haine. Ce n'est pas une excuse, mais les médias et quelques fauteurs de troubles comme Mauricio ici, sont en grande partie responsables de l'image négative que la plupart des occidentaux se font des immigrés. Malheureusement, toute cette hostilité peut produire l'irréparable si rien n'est fait.
Lien : http://leschroniquesdetchont..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus