AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782377358250
720 pages
Éditeur : Archipoche (01/10/2020)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Une saga envoûtante, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark et Tamara McKinley.

Après s'être enfin retrouvés en Inde, Jezebel, jeune orpheline qui avait été contrainte de quitter l'Angleterre, et Jan Lukas, un bel aventurier, décident de concrétiser leur amour en annonçant un grand mariage. Désormais, Jezebel et sa fille Mary-Leela se savent à l'abri et goûtent enfin à la sérénité ... Pourtant, le jour des noces, Jezebel est abordée par deux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Marmara
  16 janvier 2020
Ayant lu "La vallée du lotus rose ", j'ai choisi de lire dans la foulée "La cité du lotus rose ", curieuse de connaître la suite du parcours de Jezebel, jeune aristocrate britannique partie aux Indes rencontrer son tuteur qui a, sans la concerter il va sans dire, décidé de la marier. Je dois reconnaitre que n'étant pas très habituée aux sagas, je craignais de voir s'essouffler le récit, mais il n'en fut rien. L'auteure a su maintenir le rythme, éveiller ma curosité, et face à une telle imagination, je ne peux qu'être admirative. Cependant, je lui reprocherai ce que dans mon billet sur "la vallée du lotus rose " je lui reprochais déjà, à savoir les descriptions récurrentes et beaucoup trop longues pour mon goût. Pour cette seule raison je n'envisage pas de la lire de nouveau, car je trouve que c'est vraiment lassant. De surcroit, à cette multitude de descriptions est venue s'ajouter les ébats de Jan et de Jezebel, évoqués sans grossièreté certes, mais bien plus souvent qu'il ne le fallait pour que le lecteur comprenne que se retrouver dans les bras l'un de l'autre n'était pour eux que bonheur et plaisir. Je voudrais ajouter à ce propos, qu'en ce qui concerne les scènes de sexe, Kate Mc Alistair devrait s'en tenir à cette limite, car il suffirait de très peu pour qu'elle franchisse la ligne rouge, la mienne, en tout cas.
L'auteure s'est sentie tenue de rappeler certains faits, probablement à l'adresse des lecteurs n'ayant pas lu le premier tome, chose que j'ai trouvée non seulement ennuyeuse, mais pas nécessaire, car lorsqu'on lit une saga, il me semble qu'on est censé commencer par le premier tome. Si bien que, au passage, j'ai eu droit pour une deuxième fois ! à la description du bureau de monsieur le baron, et ce, avec force détails :( ... La fin de cet opus m'a un peu déçue, non parceque le lecteur pouvait facilement la prévoir, mais parceque je n'ai pas apprécié cette immersion dans un contexte que j'ai ressenti comme onirique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6614
LadyRomance
  09 octobre 2019
La Cité du Lotus rose est une flamboyante suite de la Vallée du Lotus rose de Kate McAlistair. Dans ce second tome, nous retrouvons Jezabel qui a maintenant 20 ans en 1921 et élève seule dans une mission sa fille de un an, fruit de sa liaison passée avec Charu, fils décédé du Maharaja de Mahavir. Jezabel retrouve Jan Lukas pour qui elle éprouve toujours une passion, partagée, mais dont l'attitude désinvolte et orgueilleuse l'horripile toujours autant surtout quant à sa fiabilité et son sérieux maintenant qu'elle est mère. Elle se laissera toutefois convaincre de l'épouser et se réjouira de son choix en connaissant enfin le bonheur. Cependant, rapidement ils vont devoir fuir Singapour pour New-York afin d'échapper une fois de plus au baron von Rosenheim auquel son tuteur, son parrain aujourd'hui décédé, l'avait déjà fiancé sous contrat.
Cette suite mêle avec brio voyages et aventures car les escales avant d'arriver à New-York mènent à de nouvelles découvertes au sujet du médaillon Sher-Cita suscitant une fois de plus bien des convoitises. le passé et l'Inde rattraperont à nouveau Jezabel.
La Cité du Lotus rose est un formidable second tome digne du premier de la trilogie du Lotus rose. Les héros forment un très beau couple, sensuel et glamour comme on peut se le représenter au cinéma. de plus, la famille qu'il forme avec la petite Rose-Leela est des plus exotiques puisque son père, Charu, était un prince indien, fils du Maharaja. C'est un vrai roman d'évasion aux multiples couleurs et magnifiques paysages entre passion, suspense, aventure et exotisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Valmyvoyou_lit
  14 novembre 2019
1921, Jan retrouve Jezebel à Singapour. Elle s'est réfugiée dans une mission religieuse, avec sa fille, afin de fuir le Baron. Les sentiments des deux amoureux n'ont pas faibli et ils se marient. Pour mettre sa famille à l'abri, le jeune marié organise leur départ pour New-York.

Après un tumultueux voyage pendant lequel Jan doit, une fois encore, utiliser la ruse pour échapper à leur ennemi, une nouvelle vie commence. Mais un jour, l'Inde les rappelle…

J'ai beaucoup aimé l'évolution de Jezebel. Elle a gardé son caractère affirmé, ses rivales peuvent en témoigner, mais elle a également gagné de la maturité. Les épreuves l'ont fait grandir. Elle est une amoureuse passionnée, mais elle est mère avant tout. Toutes ses décisions sont prises en fonction du bien-être de son enfant et lorsque sa fille est en danger, elle est prête à tout. Jan, quant à lui, est devenu plus raisonnable. Je pourrais tomber amoureuse de lui, tant il m'a séduite. Malheureusement, je ne suis pas la seule à succomber à son charme…

Hélas, les femmes attirées par son mari ne sont pas le plus gros souci de Jezebel. le baron est déterminé à faire respecter le contrat de fiançailles pour servir ses propres intérêts. Après avoir fui la Malaisie, la Turquie, le couple se croyait en sécurité en Amérique. Or, leur ennemi est prêt à tout pour découvrir la cité perdue. Cet homme abominable m'a, une fois encore, horrifiée. Par sa faute, Jezebel vit des aventures horribles : le danger vient autant de la nature que des hommes, surtout quand ils sont des proches du baron.

La Cité du Lotus rose est une suite digne de la vallée du Lotus rose. Ce livre comporte 580 pages et pas une n'est de trop. Kate McAlistair ...

La suite sur mon blog
Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Atasi
  13 octobre 2019
Dans le second volet de la trilogie indienne de Kate McAlistair, le lecteur retrouve Jezebel et Jan à Singapour, lors de leurs retrouvailles après quelques années de séparation. A pars la naissance de Mary-Leela, le fruit de l'amour de Jezebel et de Charu, un fils de maharadjah et l'ami de Jan, rien n'a changé. Ce que nous avions souhaité à la fin du volet précédent, arrive, ils se marient mais avec ce mariage, Jezebel sort de l'anonymat dans lequel elle s'est fondue en arrivant à Singapour et réveille ses vieux démons. Le Baron von Rosenheim, un odieux et puissant personnage et meurtrier de Charu, veut poursuivre Jezebel pour avoir mis fin à leurs fiançailles. Jezebel décide de partir aux Etats-Unis avec Jan, mais fuir n'est pas chose simple et elle se retrouve poursuivi par von Rosenheim et son envie de découvrir la Cité du Lotus, une cité mythologique indienne enfouit dans la jungle indienne et dont il croit que Jezebel et Jan détiennent des pièces du puzzle.
"La Cité du Lotus rose" est peut-être une romance, mais ce roman est avant-tout un roman d'aventure où les rebondissements sont nombreux. Kate McAlistair permet à son lecteur de se projeter pleinement à cette époque et d'en saisir l'ambiance, les détails sont minutieux. L'histoire est magnifiquement bien ficelée et ce roman offre une lecture plus que délicieuse. Le plus difficile est de devoir attendre pour retrouver Jezebel, Jan et la petite Mary-Leela dans le prochain volet de la trilogie. A chacune de ces parutions, Kate McAlistair lève le niveau d'un cran et la fin de la trilogie ne pourra qu'être exceptionnelle.
N'hésitez vraiment pas à lire "La Vallée du Lotus rose" et "La Cité du Lotus rose". Ils sont sublimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
leBoudoirdulivre
  18 novembre 2020
Dire que je n'étais pas impatience de lire la suite des aventures de Jezebel et Jan serait un gros mensonge. Je suis passionnée par cette trilogie très addictive, le seul petit reproche encore que ce n'est pas grave du moins pour moi, c'est le rappel des différents événements du tome précédent, peut-être prévus pour ceux qui ne l'ont pas lu et commencent par ce livre. Ce roman clôt dans une certaine mesure l'histoire de Jezebel et Jan, la malédiction du Sher-Cita va enfin révéler tous ses secrets. Quant au troisième et dernier tome, il est centré sur Lián alias Rose-Leela et se déroule à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. Il me faudra faire preuve de patience pour découvrir son histoire étant donné que je préfère attendre sa sortie au format poche.
28 août 1921. Singapour.
A 20 ans, Jezebel est à la croisée de son destin. Jan Lukas, son premier amour est parvenu à la retrouver dans une mission religieuse de Singapour.
En proie à l'incertitude et en ayant eu sa magnifique fille, Jezebel ne sait pas comment accepter le bonheur maintenant qu'il est à sa portée.
Jan acceptera-t-il la fille de Charu, son meilleur ami ?
L'heure des non-dits et des explications a sonné ponctué par leur mariage hâtif ne faisant qu'augmenter les doutes de Jezebel.
Heureuse, elle pourrait enfin l'être après avoir vécu tant d'épreuves si son passé ne venait encore la rattraper.
Jan et Jezebel sont-ils condamnés à vivre leur amour malmené par la malédiction du Sher-Citâ ?
Après bien des épreuves, Jezebel et son mari partent vers les Etats-Unis pour commencer une nouvelle vie et se mettre enfin à l'abri des sbires de von Rosenheim qui traquent Jezebel sans relâche.
Arrivée à New York, Jezebel se rend compte qu'elle ne connaît pas vraiment son mari.
Dans ce pays, celui-ci est une célébrité assaillie par les journalistes et invité d'honneur des réceptions mondaines sans compter l'ambiguïté qu'il a avec sa cousine Eve Valmont. Leur relation si intime fait rager Jezebel qui la voit comme une rivale des plus féroces habitués à cet univers mondain dont elle ne maîtrise pas les codes.
Jan se rend-il compte que sa femme n'est pas dans son élément, qu'il l'a jeté dans ce monde qui lui est étranger ?
On retrouve une Jezebel plus femme, plus adulte, consciente de ses responsabilités de mère, protectrice envers sa fille mais toujours avec son caractère affirmé, détestant qu'on décide pour elle comme si elle n'était qu'une marchandise.
Ce deuxième tome apporte son lot d'informations de nature historique, humaine, religieux, le contexte géo-politique sur fond de commerces et de lois en tout genre (opium, prohibition, prostitution, esclavage…), le racisme américain mais aussi le sort des Chinoises et de leurs enfants comme précédemment vu chez les différentes castes en Inde dans le premier tome.
Comme son prédécesseur, ce second volet raconte l'histoire, la vie du peuple, ses us et coutumes. Chaque page entraîne le lecteur dans un voyage où on n'en ressort pas indemne. On retient son souffle subjugué par le charme de l'Inde et ses secrets tandis que de douloureuses épreuves attendent encore Jezebel et Jan avant de peut-être trouver le bonheur.
Les événements s'enchaînent tout comme la passion sous le regard d'une Inde multiculturelle à la beauté immuable.
De Singapour à Constantinople, du mythique Orient-Express à New York, l'histoire de Jezebel et Jan va prendre fin là où tout a commencé !
Lien : https://leboudoirdulivre.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JangelisJangelis   05 janvier 2020
Le maharaja eu un rire bref.

- Je suis toujours surpris de voir les anglaises tellement au fait de ce qui se passe dans le monde... Les femmes indiennes ne sont pas ainsi. Elles préfèrent rester entre elles, à s’occuper de leurs saris et de leurs bijoux, de leurs enfants et de leur époux.

- Peut-être tout simplement parce qu'elles ont été élevées pour le faire depuis des millénaires ?
Commenter  J’apprécie          40
AtasiAtasi   13 octobre 2019
Certains mystères exigent de ne pas être réveillés. On dit que cette cité ancienne est un vestige de civilisation, mais à quel moment une ville devient-elle une ruine dans l'esprit des gens ? Pachamashutra relève de rites védiques anciens. Des sacrifices humains ont été faits en son nom, guidés par la Kali noire. Tout un peuple occulte la protège, un peuple de fantômes et de démons qui rôdent la nuit. Laissez dormir les serviteurs fidèles. Ils ont toujours été invaincus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Kate McAlistair (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kate McAlistair
La Cité du Lotus rose - Kate McAlistair
#Inde #Passion #Romance
Une saga envoûtante, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark et Tamara McKinley Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s?est réfugiée avec sa petite fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d?unir leurs destins et annoncent un grand mariage. Jezebel goûte enfin à la sérénité. Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est abordée par deux hommes mandatés par le baron von Rosenheim, le cruel trafiquant d?opium auquel elle fut un temps fiancée. Celui-ci veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cita que Jezebel a conservé, malgréles funestes souvenirs qui s?y rattachent. Pour ce faire, il est prêt à tout. Espérant éloigner son épouse de cet homme machiavélique, Jan décide de l?emmener à New York. Après un tumultueux voyage àbord d?un cargo chinois, Jezebel découvre une ville éblouissante, à mille lieues de tout ce qu?elle a connu jusqu?ici. Ils s?installent à Long Island dans une superbe demeure au bord de l?océan, avec l?espoir de goûter une paix méritée. Mais l?Inde ne cesse de se rappeler àeux. Revenus sur cette terre fascinante, le jeune couple est à nouveau guetté par le danger? L?intrépide Jan saura-t-il libérer Jezebel de son passé?
http://www.editionsarchipel.com/livre/la-cite-du-lotus-rose/
Le tome 1 : http://www.editionsarchipel.com/livre/la-vallee-du-lotus-rose/
+ Lire la suite
autres livres classés : mariageVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'héritière du lotus rose

Quel est le surnom chinois de Mary-Leela ?

Xiàngmù
Bǎihé
Liánhuā
Lúwěi

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'Héritière du Lotus rose de Kate McAlistairCréer un quiz sur ce livre

.. ..