AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377353592
Éditeur : Archipoche (02/10/2019)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Jezebel Tyler, une jeune Anglaise orpheline, rejoint en Inde son tuteur, un archéologue de renom. Sur le paquebot qui la conduit de Southampton à Calcutta, la jeune fille tombe amoureuse d'un jeune Américain, Jan Lukas, dont elle refuse néanmoins les avances, autant par souci des convenances que par peur d'un amour dont la démesure l'effraie.
Arrivée en Inde, elle découvre que son tuteur est atteint de malaria. Très diminué, il prétend assurer son avenir en l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
babounette
  24 décembre 2019
La vallée du lotus rose de Kate Mc Alistair, terminé en décembre 2019. Éditions Archipel.
Jezebel Ann-Rose Tyler, jeune fille d'à peine 16 ans, issue d'une vieille famille d'aristocrates britanniques, orpheline, est élevée dans un pensionnat pour jeunes filles et reçoit une éducation bien "moderne" pour l'époque, nous sommes en 1918. Jezebel se voit contrainte par son parrain et tuteur, célèbre archéologue qui en a la charge, de quitter sa chère Angleterre pour les Indes, direction Calcutta, voyage qu'elle fera accompagnée par Olga, duchesse russe extravertie, féministe et libre. Jezebel n'est pas prête pour ce voyage d'autant plus que le but en est de la marier avec un homme qui se révélera corrompu, violent et grossier.
Cette jeune fille, innocente mais pas naïve, fera preuve de courage pour franchir les obstacles qui se présenteront à elle, elle devra faire face à une culture totalement différente de la sienne, un climat difficile à supporter, une atmosphère tendue en ces années-là, où le peuple se révolte contre le colonialisme britannique, où l'on voit l'arrivée de Gandhi, dirigeant politique, important guide spirituel de l'Inde et du mouvement pour l'indépendance de ce pays, son combat pour l'indépendance de l'Inde commença en 1915. Le jour même de l'arrivée de Jezebel, un attentat à lieu.
Kate Mc Alistair nous entraîne dans un pays plein de mystères, de misère, de richesses, un pays aux multiples couleurs et odeurs.
Les caractères des personnages sont bien développés, c'est une histoire pleine de rebondissements, un vrai dépaysement.
Qu'adviendra-t-il de Jezebel et des personnages qui gravitent autour d'elle ?
Je vous laisse le découvrir, vous serez surpris-es.
Tous mes remerciements et mes excuses à Mylène et aux éditions Archipel pour l'envoi de ce roman qui est le premier de cette auteure sorti en octobre 2019. Vivement la suite puisqu'il s'agit d'une trilogie. En effet, j'ai été très prise par un futur déménagement, et mes lectures en ont souffert.
Bonnes fêtes de fin d'année à tous et toutes.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10721
Marmara
  05 janvier 2020
Voilà un roman auquel j'aurais volontiers décerné cinq étoiles, si l'auteure ne s'était pas révélée si férue de descriptions. Certes, des descriptions, il en faut, mais cette profusion de détails m'a troublée plus qu'autre chose, à telle enseigne que je ne parvenais même plus à me figurer les paysages. En dehors de cette abondance de descriptions que j'ai trouvées plus que rébarbatives, et que j'ai d'ailleurs pris le parti de lire en diagonale, c'est avec grand plaisir que j'ai suivi le parcours de Jézébel, jeune aristocrate britannique invitée à rejoindre son tuteur dans ce qui était encore le "Raj Britannique ". Kate Mc Alistair nous ramène à l'aube du vingtième siècle, à cette époque où les femmes se retrouvaient promises sans que qui que ce soit ne les ait au préalable concertées, et entraine le lecteur dans un récit palpitant qui n'accorde aucune place à l'ennui. L'auteure exploite à merveille les lieux et l'époque dans lesquels elle situe cette histoire. Bien qu'elle ne nous apprenne rien de l'Inde sous domination britannique, et là n'était pas le but, j'ai trouvé fort plaisante la diversité de protagonistes, ainsi que cette palette de mentalités et d'us et coutumes qui en ce temps là se cotoyaient au sein de cette Inde multiculturelle. Kate Mc Alistair est de ces auteurs qui maitrisent l'art de rendre un personnage proprement révulsant ou attachant, car elle a les mots justes, une écriture simple, fluide et précise, qui fait naître chez le lecteur toute une multitude de sentiments. Je suis très agréablement surprise par cette romancière que je ne connaissais pas, et c'est de ce pas que je vais lire la suite de cette saga, "La cité de lotus roses", même si ce livre se suffit largement à lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5710
Valmyvoyou_lit
  05 novembre 2018
A seize ans, Jezebel Tyler, élève dans une école avant-gardiste, est obligée de rejoindre son parrain, en Inde. Ce dernier compte la marier au baron von Rosenheim.

Durant le voyage, elle se lie avec une duchesse russe, Olga Obolenski, une femme moderne, au caractère bien affirmé et à la personnalité fantasque. Elle fait aussi la connaissance de Jan Lukas, un séduisant américain.

A son arrivée aux Indes, un attentat se produit. En effet, le pays est en ébullition. Nous sommes en 1918. Ce sont les débuts de Gandhi, la population se rebelle contre le colonialisme anglais. Jezebel est protégée par un jeune Indien. Elle fait la connaissance de son futur époux. C'est un homme qui la révulse, un tyran très dangereux. Elle découvre que son tuteur, un archéologue, l'a vendue en échange du financement de ses recherches. Or, notre héroïne refuse, de toute son âme, cette union qui lui est imposée.

Je ne vais faire aucun suspense : j'ai eu un méga coup de coeur pour La vallée du Lotus rose. J'ai ressenti les mêmes sensations qu'avec la saga Tatiana de Paullina Simons, les romans de Belinda Alexandra et de Linda Holeman. Je pense que ce sont ces livres qui m'ont fait aimer les grandes sagas romanesques.

La vallée du Lotus rose est un pavé de 676 pages, cependant, je n'ai pas eu un moment d'ennui, il ne m'a jamais paru long. Il est le premier tome d'une trilogie et je suis heureuse de savoir qu'une suite me permettra de voyager, à nouveau, avec Jezebel. Ah ! cette jeune fille innocente, confrontée à des épreuves gigantesques, auxquelles son éducation ne l'a pas préparée, je l'ai aimée. Entourée d'amis chers, telle la duchesse Olga Obolenski, mais aussi d'êtres malfaisants, comme le baron qui n'hésite pas aller jusqu'au meurtre pour arriver à ses fins, elle vit des moments de bonheur mais aussi des événements traumatisants. Inexpérimentée, elle doit faire preuve de courage.

Au côté du jeune Indien qui l'a sauvée à son arrivée à Calcutta, Jezebel nous fait visiter l'Inde et découvrir tous ses aspects et ses richesses. Ce jeune homme tient une place importante dans la vie de la jeune fille. J'ai beaucoup aimé m'imprégner de la culture, entrevoir la facette sociétale et imaginer les paysages exotiques décrits par l'auteure.

Le coeur de notre héroïne est déchiré entre plusieurs amours. J'ai adoré suivre l'évolution de ses sentiments, j'ai ressenti ses tiraillements et ses déchirements.

Sa personnalité est superbement dépeinte, Jezebel partage ses rages, ses doutes, ses passions, ses peurs, ses désespoirs, son exaltation, etc. Fragile et forte à la fois, elle m'a captivée.

La vie n'est pas tendre avec notre jeune aristocrate. Elle vit des épreuves à haut risque, doit se battre pour conserver la vie. Les épreuves et les rebondissements s'enchaînent et tiennent en haleine. J'ai frémi avec elle, j'ai pleuré et j'ai espéré. Peu préparée à ce type de d'adversité, comme la plupart d'entre nous, ses réactions correspondent à l'ampleur des difficultés : elle est perdue, elle est déboussolée, elle ne sait pas comment réagir, elle se bat, elle fait, par moments, les mauvais choix, ce qui la rend très crédible et permet de s'identifier à elle. J'ai été attendrie par sa personnalité et par sa jeunesse. Elle est confrontée à des aventures hors du commun, dans une nature hostile. En qui peut-elle avoir confiance ?

Conclusion

Si vous aimez les grandes histoires dans lesquelles les personnages vivent des passions amoureuses, des amours contrariées, des drames, des aventures dangereuses et doivent se battre pour ne pas perdre la vie, dans un pays en ébullition, sous un climat exotique, cette saga est faite pour vous.

Comme je l'indiquais, au début de ma chronique, j'ai eu un méga coup de coeur pour La Vallée au Lotus rose. C'est un grand roman d'évasion et une magnifique histoire romanesque.

Le livre est à la hauteur de sa splendide couverture.

Je remercie sincèrement Mylène des Editions de l'Archipel pour ce service presse.
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
LadyRomance
  17 octobre 2018
La Vallée du Lotus rose est un formidable roman d'évasion. Il est certes très long à lire avec ses 680 pages mais il nous fait voyager de l'Angleterre jusqu'en Inde sur un paquebot pour accoster à Calcutta et nous rendre dans différentes parties du pays, des beaux quartiers jusqu'aux palais du Maharajah en passant par des terres plus sauvages.
L'histoire de Jezebel, une orpheline de 17 ans riche héritière étant rentrée dès son plus jeune âge dans une pension avant-gardiste, se voit exiger de son tuteur et parrain, administrateur de ses biens, l'ordre de se rendre en Inde afin d'y épouser un homme influent d'origine suisse et allemande, un baron ayant fait fortune grâce au trafic d'opium. Son tuteur, un éminent archéologue, se consacre corps et âme à la découverte d'une cité perdue que finance le baron. Cependant, celui-ci est un homme tyrannique et sans scrupules pour parvenir à ses fins. Par ailleurs, sur le paquebot Jezebel rencontre un très bel aventurier américain qui la plonge dans les affres de la passion, ce qui l'effraie et qu'elle rejette de par son jeune âge et son immaturité. Mais en Inde, elle rencontrera un prince, fils cadet du Maharajah qui lui fera passer des heures extraordinaires.
C'est un roman plein d'exotisme, dans lequel on découvre l'Inde durant les années 1920 lorsque des conflits commencent à émerger d'un peuple qui ne mange pas à sa faim. Car les paysans ne peuvent plus cultiver les terres qui ne leur appartiennent plus et qui servent à cultiver le pavot pour enrichir d'avantage les plus riches que ce soit les colons, les dirigeants ou la royauté de l'Inde pendant qu'eux meurent de faim.
L'autrice a su nous décrire le vrai visage de l'Inde de l'époque avec ses différentes facettes, des anecdotes et des légendes, à la rencontre du merveilleux comme de l'inacceptable. A cette image notre héroïne bien jeune et inexpérimentée face à quoi elle se retrouve confrontée, vit des moments de pure exaltation comme d'affreuses situations traumatisantes.
J'ai beaucoup aimé le personnage secondaire très intéressant de la duchesse royale qui lui tiendra compagnie lors de la traversée avec qui elle restera en contact à Calcutta. Il s'agit d'une jeune femme de 28 ans qui a du fuir la Russie à cause du soulèvement contre le Tsar. Elle possède elle aussi une histoire fascinante et adopte une façon de vivre moderne et fantasque relative aux "années folles".
En bref, La Vallée du Lotus rose est un roman d'aventure et d'évasion par excellence qui nous fait passer par toutes sortes d'émotions avec ses drames, ses amours, ses passions, ses espoirs et ses déceptions, allant de moments de rêve à d'autres de cauchemar dans un pays des plus exotiques à un moment de grande agitation. Des jardins de Darjeling aux mangroves des Sundarbans, il est le premier volume d'une trilogie dont l'héroïne courageuse et attachante doit lutter pour choisir sa propre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
elleaimelire
  16 novembre 2018
"N'oubliez jamais que vous êtes une lady."
1918. Lady Jezebel a seize ans quand elle reçoit une lettre de son tuteur qui lui demande de le rejoindre aux Indes. Il est archéologue et travaille sur un projet qui pourrait être la grande découverte de sa carrière. Pour mener à bien ces travaux, il s'est associé au baron von Rosenheim à qui il a promis la main de Jezebel. Il est alors temps pour la jeune comtesse de quitter sa pension de jeunes filles et d'entreprendre un long voyage à bord d'un grand paquebot.
"Ce navire gigantesque devait être l'Albatros, à bord duquel elle allait embarquer. Une flotte de remorqueurs lui tournait autour comme des mouches autour d'un lion. Sa coque noir et blanc était haute comme plusieurs maisons. Quatre cheminées colossales le coiffaient de rouge. Un filet de vapeur s'en échappait. Les moteurs tournaient déjà."
Durant la longue traversée, elle est chaperonnée par une amie de son tuteur, Olga, une duchesse russe féministe et extravagante avec qui elle se liera d'amitié. Mais ce périple met aussi sur son chemin Jan Lukas un jeune et bel aventurier américain qui ne la laisse pas indifférente.
Arrivée à Calcutta, Jezebel découvre que le baron von Rosenheim est un trafiquant d'opium, mais surtout qu'il est tyrannique et violent, prêt à tuer pour arriver à ses fins. Son tuteur ne s'est jamais préoccupé plus que ça d'elle et il ne change pas d'attitude. Elle ne peut pas compter sur son soutien, il est soumis à von Rosenheim. Heureusement, sa rencontre avec Charu, un jeune indien mettra un peu de joie et de folie dans sa vie. Mais il est difficile d'oublier Jan…
Les premières années de Jezebel aux Indes seront très mouvementées. Entre amour, passion, choix, raison, doutes, rien ne lui sera épargné. Mais la jeune femme a soif de liberté.
"Je pense que vivre libre n'est jamais contre-nature."
J'ai d'abord eu peur que ce roman ne soit finalement qu'une romance. le coeur de Jezebel étant tiraillé entre deux hommes. Mais j'ai trouvé bien plus qu'une histoire d'amour. Jezebel est une jeune femme au caractère bien trempée, qui si elle ne sait pas ce qu'elle veut, sait parfaitement ce qu'elle ne veut pas. Elle est déterminée. Au contact d'Olga, elle apprend à affirmer sa féminité.
"Si votre vie vous effraie, cessez de vous comporter en victime et arrangez-vous pour la changer !"
Jezebel veut être une femme libre de vivre comme elle l'entend et d'aimer qui elle le souhaite. J'ai beaucoup aimé sa force de caractère. Elle ne se soumet pas à la tyrannie de son futur mari. Jezebel est courageuse et obstinée. Elle sait prendre ses propres décisions et en même temps elle est à l'écoute des personnes qu'elle aime.
"[…] la liberté réside au fond du coeur, d'où jamais personne ne parviendra à la déloger."
Jezebel est un personnage extrêmement attachant. Elle est réfléchie et intelligente. Sous sa carapace se cache une personne fragile et sensible. Entre rebondissements et moments plus paisibles, j'ai souvent eu peur pour elle. Elle m'a souvent surprise.
Autant que le personnage de Jezebel, j'ai également beaucoup aimé les décors de cette vallée du Lotus rose. Kate McAlistair nous fait voyager avec ses descriptions de paysages, de palais indiens, mais aussi par ses descriptions d'odeurs. Epices diverses, et fleurs parsèment le récit et on voyage avec Jezebel. J'ai autant été émerveillée qu'elle devant le spectacle grandiose qui se déroulait sous ses yeux.
"Qu'importait ce qu'elle avait d'ores et déjà vécu, ses chagrins, ses joies ou ses peurs, qu'importait ce qu'elle vivrait encore, elle pouvait bien mourir demain.
Elle venait de voir ce que la terre offrait de plus merveilleux. Elle regardait le Toit du monde, et c'était tout ce qui comptait."
N'ayez pas peur en voyant cette jolie brique. La Vallée du Lotus rose est le premier tome d'une saga qui promet d'être superbe. Une évasion dans le temps et dans l'espace, en compagnie d'une héroïne prête à tout pour décider de sa vie. Il me tarde de lire la suite.
Merci à Mylène des éditions de l'Archipel pour cet envoi.
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Caro17Caro17   20 octobre 2018
La jeune fille sentit monter en elle l'angoisse que les derniers jours avaient accumulée. Elle était en train de quitter définitivement toutes ses habitudes, ses amies, ses professeurs, et même la jument Ever, sa préférée pour partir en promenade. Elle s'éloignait de l'Angleterre, du pensionnat, de la propriété de Tyler Castle, de l'automne et de l'hiver, du brouillard des mi-saisons, des châtaignes grillées sur les braises, du crachin glacé et de l'infinie douceur du soleil printanier. L'Inde s’annonçait si différente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LadyRomanceLadyRomance   17 octobre 2018
Au milieu du lac de velours, le palais des cerfs était semblable à un diamant. Construit dans une pierre légèrement dorée, il avait une forme carrée même si, au fur et à mesure que l'on s'en approchait, apparaissaient des murs et des alcôves, des arcades et des belvédères. Une trouée dans les nuages l'inonda brusquement de soleil. Il prit dans cette lumière précieuse un relief inattendu qui le fit encore paraître plus extraordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AtasiAtasi   13 octobre 2018
Elle soupira de bien-être. L'instant était paisible et si naturel. Ils étaient là, ils avaient faim, et le fleuve était incroyablement beau, recouvert à perte de vue de barques ou d'embarcations à plusieurs étages. Des passeurs faisaient traverser de voyageurs. Des pêcheurs lançaient des filets. A leurs pieds, un ghat formé par de grandes marches de pierre dorée descendait jusqu'à l'eau. Des saris multicolores, des chemises et des dhotis s'y pressaient en bousculade de couleurs. L'Inde était définitivement le pays des pigments rouge, jaune, orange ou rose vif.
Tous ces gens pénétraient dans l'eau pour y faire leurs ablutions mais surtout pour y prier. Le fleuve était sacré et purificateur. Il lavait les péchés, les emmenait au loin dans le courant, vers le delta puis vers l'Océan Indien. Des hommes, des femmes entraient dans l'onde couleur de vase jusqu'à la taille, s'accroupissaient pour s'immerger jusqu'à la pointe des cheveux. Plus tard, ces silhouettes mouillées ressortaient en se faufilant entre les bateaux arrimés à la rive, les pagnes ou les saris collant à leur peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
littera_priscillalittera_priscilla   11 octobre 2018
La nuit indienne était merveilleusement différente. l’air avait une pureté originelle qui autorisait le regard à porter loin, très haut vers l’infini, vers ces milliards d’étoiles qui formaient une poussière luminescente. Face à un tel miracle, il était facile de redevenir un enfant et de croire qu’un immense géant avait jeté en l’air, le temps d’une nuit de la Saint-Sylvestre, des poignées de confettis lumineux qui créaient dans ce velours noir des amas de lumière, des lustres et des chandelles, et des myriades de dessins étranges qui portaient des noms de dieux grecs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lady_KLady_K   14 novembre 2018
Elle respirait en affichant une indicible émotion. Une odeur puissante montait à ses narines, une odeur à nulle autre comparable. Une odeur de poussière et d'humus, de mangue et de jasmin, à la fois chaude et âcre, pleine de relents de pourriture mais aussi d'innombrables parfums.
L'odeur de l'Inde, son nouveau pays.
Cette pensée fut si enivrante qu'elle tituba. Elle se retint au tronc d'un arbre, regarda les alentours avec le sentiment de découvrir les couleurs du monde pour la première fois. Le gris du petit matin s'était dissipé, le fleuve était devenu ocre et la brume en se levant avait laissé place à une foule dense et colorée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Kate McAlistair (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kate McAlistair
La Cité du Lotus rose - Kate McAlistair
#Inde #Passion #Romance
Une saga envoûtante, dans la lignée des grands romans de Sarah Lark et Tamara McKinley Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s?est réfugiée avec sa petite fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d?unir leurs destins et annoncent un grand mariage. Jezebel goûte enfin à la sérénité. Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est abordée par deux hommes mandatés par le baron von Rosenheim, le cruel trafiquant d?opium auquel elle fut un temps fiancée. Celui-ci veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cita que Jezebel a conservé, malgréles funestes souvenirs qui s?y rattachent. Pour ce faire, il est prêt à tout. Espérant éloigner son épouse de cet homme machiavélique, Jan décide de l?emmener à New York. Après un tumultueux voyage àbord d?un cargo chinois, Jezebel découvre une ville éblouissante, à mille lieues de tout ce qu?elle a connu jusqu?ici. Ils s?installent à Long Island dans une superbe demeure au bord de l?océan, avec l?espoir de goûter une paix méritée. Mais l?Inde ne cesse de se rappeler àeux. Revenus sur cette terre fascinante, le jeune couple est à nouveau guetté par le danger? L?intrépide Jan saura-t-il libérer Jezebel de son passé?
http://www.editionsarchipel.com/livre/la-cite-du-lotus-rose/
Le tome 1 : http://www.editionsarchipel.com/livre/la-vallee-du-lotus-rose/
+ Lire la suite
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kate McAlistair (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3583 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..