AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Pierre Roblain (Traducteur)
EAN : 9782290047965
318 pages
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)
3.09/5   16 notes
Résumé :
Dorthy Yoshida, jeune astronome japonaise, est envoyée sur une planète récemment découverte pour essayer d'en percer le mystère grâce à ses dons de télépathie. Cette planète, P'thrsn, a été terraformée par une civilisation très avancée qui semble avoir disparu.
Elle n'est plus habitée que par les " bergers ", créatures primitives couvertes de fourrure et dotées de six membres, qui gardent des troupeaux d'herbivores semblables à des limaces géantes. Pourtant, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
finitysend
  15 avril 2014
A ma première lecture de ce roman j'avais bloqué sur un seuil , celui de la télépathie d'un personnage qui est au centre du roman et qui est télépathe et je ne digérais pas du tout la télépathie à l'époque , depuis j'ai mis de l'eau dans mon vin ...
Surtout que ce personnage est très solide et touchant par ailleurs , alors que son vécu et ses souvenirs sont souvent poignants et que de ce fait il suscite une sympathie naturelle pour cette femme astronome compétente originellement .
Quatre cent milliard d'étoiles est un roman de science-fiction de qualité en fait .
C'est un planète opera assez hight Tech qui possède tout à fait le charme d'un récit d'exploration d'un nouveau monde , joint à celui de la découverte d'une civilisation à l'histoire tumultueuse , qui ne ménage pas les destinées de ses ressortissants .
Cette société est en guerre , une guerre lointaine et sans merci et c'est ainsi que le destin comme le passé familial des personnages est souvent le reflet d'un vécu âpre et dur .
Le récit relativement condensé et bref s'articule selon quatre parties nettement différenciées ( découverte du personnage principal , exploration , errance dans les solitudes d'un monde à l'écologie recomposée , et pour finir un dénouement « militaire « .
En effet cette société humaine est engagée dans un conflit âpre et dure avec une société extraterrestre .
Le roman se passe sur une planète terra formée où entre autres espèces , l'ennemi vivrait en étant retourné à l'état sauvage et selon les modalités d'un cycle de vie complexe et surprenant .
On comprend vite l'importance de cet enjeux alors que ces bestioles sont étudiées par notre ami télépathe .
L'intrigue développe des enjeux assez vastes et c'est de la hard science « soft-digeste » en fait ..
Franchement c'est un planète opera tout à fait correct et bien écrit ...
Un des véritables enjeux du roman concerne le rapport intime que les civilisations peuvent entretenir avec leur environnement et même plus largement , avec le cosmos en général (SF oblige).
C'est donc un roman assez bref , mais c'est un roman qui laisse la forte impression très réelle d'avoir exploré en long et en large un monde étranger , un monde aux enjeux scientifiques intrigants et de portée stratégiques .
C'est ainsi que le lecteur découvrira que la dissémination massive d'une espèce dans le cosmos et que la biologie évolutive peuvent devenir une stratégie de survie , une stratégie de surveillance de proximité et enfin une stratégie d'alerte et de veille au long court dans le cadre d'un repérage des menaces potentielles sur des millions d'années ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
bluebird
  15 juin 2017
J'aime beaucoup ce premier roman de J McAuley ,dans le sens où il est magnifique d'un point de vue écologique et qu'il tient en haleine jusqu'au bout .
D'abord avec ces multiples tons de rouge qui baignent la  planète décrite , ( l'étoile qui l'éclaire est une naine rouge , c'est à dire un soleil qui a commencé à mourir ) Cela donne une ambiance sombre , mystérieuse ou cauchemardesque suivant les moments .
Et puis la description minutieuse de la faune et surtout de le flore est pour moi passionnante .( on reconnait bien ici la touche du scientifique qu'est McAuley , botaniste en l'occurrence .)
Le récit n'est pas dénué de rebondissements vertigineux , malgré une certaine lenteur d'ensemble ,une respiration qui va bien avec l'histoire .
J'ai beaucoup aimé le personnage principal , féminin ( Dorthy ) introvertie et farouche . Sous la plume de l'auteur ,sa description est crue , abrupte , sans fioriture inutile ,c'est ce qui nous la rend si attachante dès le début .
La fin ne m'a pas parue très explicite mais qu'importe .
Un bon roman qui a reçu le Prix Philip K.Dick en 1989 .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AlexSaeba
  16 novembre 2018
Un roman de pur SF qui m'a fait penser à de nombreux films ou séries aussi variés que les starship troopers, Alien, la planète des singes ou Stargate. L'auteur nous donne assez de détails sur l'univers tant environnementales qu'historiques ou géopolitiques pour nous permettre de visualiser l'univers qu'il crée, accentuant l'impression d'avoir plongé dans un film de SF. Malgré quelques longueurs et les quelques moments où l'auteur m'a perdue avec des descriptions soit scientifiques, soit géopolitiques un peu trop pointues (barbantes?), j'ai bien aimé ce roman et son personnage princopal téléphate, Dorthy qui s'ouvre peut à peu au lecteur. J'ai bien aimé les références à Shakespeare, cela m'a même donné envie de lire les sonnets que cite le roman.
Par contre je déconseille une lecture hâchée si on ne veut pas se perdre ou décrocher. Heureusement il est court et se lit facilement ce qui permet de le lire en une petite soirée.
Commenter  J’apprécie          00
JulyF
  20 septembre 2012
Les humains explorent une planète où la vie semble avoir été confectionnée de bric et de broc du reste des planètes habitables de la galaxie. Ailleurs, ils combattent un ennemi issu d'une autre civilisation. Les espèces indigènes sont-elle intelligentes ? Si oui, sont-elles liées à l'Ennemi ou non ?
Dorthy, astronome dotée d'un Talent particulier, se retrouve embarquée dans cette aventure, et tente de sauver au moins sa vie, si ce n'est ses semblables.
Un livre original, où le regard de botaniste de l'auteur offre des détails sur la flore extraterrestre.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   30 mars 2014
Sous la lumière diffuse de l'énorme soleil blaffard , tout était carmin et vermillon , mais le projecteur tournant du coopter révélait ... la fantastique dentelle bleu turquoise et jaune des falaises ... les dunes constellées de mika . Sous une autre lumière ce monde aurait peut-être été beau , mais sous le regard torve de la naine rouge , il n'était que lugubre .
Commenter  J’apprécie          190
finitysendfinitysend   24 octobre 2012
Cette créature n'a pas de tête , ou alors le troisième anneau , là où se trouve la bouche . Vous voyez les clichés ? Chaque anneau est très nettement autonome . Chacun possède un système nerveux , mais on ne voit pas de moelle épinière , juste quelques connexions entre les anneaux . Peut-être que ces modules sont des ganglions , peut-être pas , je vous le dirais plus tard . À mon avis ça fonctionne en raiseau .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3585 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre