AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Serval (Traducteur)
ISBN : 2290325813
Éditeur : J'ai Lu (05/12/2003)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Après avoir initié la terraformation de Mars il y a des siècles, l'humanité laisse aujourd'hui lentement la planète rouge à l'abandon, délaissant un territoire régenté par une gérontocratie obsolète mais disputé par de nombreuses factions opposées. En aidant une jeune anarchiste à échapper aux forces gouvernementales, Wei Lee va devoir abandonner sa vie tranquille de technicien agronome pour devenir bien malgré lui un dangereux criminel en cavale. Cette fuite le co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
finitysend
  07 novembre 2014
Mars se meurt ...
Si vous souhaitiez découvrir la science-fiction à partir d'un texte qui exploite la civilisation chinoise . C'est ce texte qu'il vous faut .
Un roman remarquable car le style est de bonne qualité et la caractérisation , elle , est ciselée et tout cela est enchâssé dans de superbes descriptions très fonctionnelles de la planète rouge très chinoise .
Ce roman fait incontestablement parti des grands romans de science-fiction sur Mars , tout en étant assez marginal parce que l'auteur nous présente une planète dominée par la chine et laissée à l'abandon alors que sur un canevas culturel chinois , le lecteur découvre des minorités telle que les Yankee et aussi un univers original sur le mode très spécifiques des univers cyberpunks .
C'est donc un planète opéra cyberpunk que ce roman ( il n'y en a pas des tonnes) .
Si Mars était éco formée , Il faut savoir que ce ne serait pas facile d'y maintenir sur le long terme et sans entretien , des conditions favorables à la vie .
Cela pour différentes raisons , pour ma part , j'en citerais deux :
- Mars est affligée de la manie de se retourner comme une crêpe tous les quelques millions d'années et ce n'est pas très confortable dans l'optique de bien ranger ses affaires .
- Par ailleurs , Mars est un peu trop petite pour conserver durablement une atmosphère qui soit suffisamment dense pour être réellement fonctionnelle ..
L'auteur choisit de présenter un monde à l'histoire mouvementé et à la situation politique complexe qui va à sa perte parce que finalement après avoir été l'objet d'empoignades politiques tendues , cette planète se révèlera six siècles après l'arrivée de ses premiers colons , avoir été une entreprise qui a dépassé les moyens et la volonté des initiateurs divers et variés de son expansion initiale et qui furent les principaux acteurs successifs de ces différents passés qui se sont passés , qui se sont succédés sur ce petit- grand monde et qui sont désormais du passé .
L'avenir de Mars ressemble à une piscine qui se vide doucement par l'attraction d'un siphon mouvementé et finalement tout semble porté à disparaître dans les profondeurs de sable ...
L'univers que l'auteur met en place est solide et on est d'ailleurs tout à fait dans les premiers âges du roman cyberpunk , avec une attention toute particulière accordée à des problématiques qui concourent à créer une dynamique sociale quasi apocalyptique .
Sable rouge est la chronique d'une apocalypse annoncée et d'un monde qui se termine lentement , de façons désordonnées , dans le bruit faiblement audible ou dans le silence assourdissant de rivalités économiques , culturelles , ethniques , politiques et technologiques .
La trame narrative et les thématiques de ce texte tiennent de la quête initiatique d'un jeune adulte en rupture de ban avec son milieu d'origine et celui du thème classique de la route , qui change celui qui est lancé sur la route .
Cette trame narrative prendra les aspects d'un thriller posé qui concernera principalement l'enlèvement de la leader du redoutable mouvement anarchiste de ce monde et ce sera aussi l ‘occasion de découvrir cette planète déroutante qui apparaît grandement au lecteur comme une Chine futuriste alternative très melting-pot ou multiculturelle plutôt .
Une Mars chinoise , en plein délitement politique , écologique et technologique ( entre autres aspects ) ....
Cette planète est intensément dépaysante de par les aspects matériels et les facettes historiques de cette civilisation vieille de six siècles , et de par le caractère fouillé des cultures minoritaires de ce monde et de ses abords ( espace proche ) .
C'est un roman très solide et c'est avec les diables blanc , un des textes , parmi les plus intenses et les plus fouillés de l'auteur ( parmi ceux que je connais dans sa prolixe bibliographe ) .
C'est un roman aux qualités littéraires incontestables car il actionne un grands nombre de personnages qui sont systématiquement denses même s'ils sont souvent éphémères , les descriptions sont saisissantes , les enjeux psychologiques et politiques éternels sont parfaitement maitrisés et ils concourent a alimenter un texte assez remarquable en plus d'un effort de prospection civilisationnel qui est assez intéressant même si un peu difficile à appréhender du fait des aspects culturels très singuliers de ce monde .
C'est une sorte une sorte de géographie de nul par qui se matérialise et aussi un futur improbable assez difficile à appréhender ...
Sable rouge est un roman de qualité à la narration intense et à la culture chinoise prédominante et de ce fait pour l'apprécier il faut pouvoir se faire à ce dépaysement culturel fouillé qui est d'autant plus intense que le style vat dans le sens de l'intensité , une intensité qui pourra comme étouffer le lecteur et ce , d'autant plus , que le rythme est posé et que les personnages sont tellement réels que le l'on pourra les aimer , les rejeter , les juger , refuser de s'identifier avec eux ...
Enfin et bis repetita , c'est un texte avec vue sur une culture chinoise alternative et dominante pour laquelle le lecteur devra se montrer ouvert et curieux ( indispensable ) .
C'est , il faut le redire , un univers cyberpunk classique avec des clones augmentés , des intelligences artificielles multiples , avec des lieux et des personnes virtuelles , avec aussi des armes génétiques qui rappellent ce que peut proposer un Greg Egan au meilleur de sa forme , avec des tensions entre ce qui est organique et ce qui l'est à des degrés divers ou bien qui ne l'est pas du tout .
En fait , cette humanité qui peuple ce roman , mettra peut être mal à l'aise le lecteur de par ses aspects post-humains variés ( pas forcement systématiques ) .
Des aspects finalement assez menaçants si on se réfère à l'idée que l'on se fait généralement de la nécessité de préserver le caractère « naturel « ou non de l'être humain et donc de la nécessité de de préserver au-delà de son intégrité corporelle , celle de préserver son âme ou en tout cas l'idée que l'on s'en fait traditionnellement de cette âme , au sens propre comme au sens figuré .
Un excellent planète opéra cyberpunk pour les amateurs de civilisation chinoise et de dépaysement .
Un peu ardu mais bon ….
Ps : Ce roman est dispo chez Flammarion
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   28 juillet 2012
Le ciel cramoisi était traversé d'un horizon à l'autre de torsades oranges blafardes annonçant une tempête .
Commenter  J’apprécie          160
Lire un extrait
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2618 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre