AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782764001288
Les éditions Québécor (01/01/1996)
3.44/5   8 notes
Résumé :
"C'est plutôt la vie qui imite l'art, non ?" fait observer la costumière à l'inspecteur Kling.

Et de fait, Steve Carella et ses collègues du 87e District peuvent se poser la question quand la vedette d'une pièce intitulée "Romance" se fait poignarder à la sortie du théâtre, exactement comme le personnage qu'elle incarne sur scène.

Coup de pub ou véritable agression ? Carella s'interroge encore quand se produit... un coup de théâtre!
>Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après RomanceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ce polar datant des années 90 est très ancré dans son époque, on y trouve des cabines téléphoniques à chaque coin de rue et les relations amoureuses entre une personne blanche et une autre noire était encore très mal vues. J'aime bien cette série qui met en en scène une brigade de policiers normaux, qui n'ont rien de héros et ont des vies banales.
Leurs conversations sont souvent drôles.
Dans ce volume, nous sommes immergés dans le milieu du théâtre, nous découvrons le travail du directeur, celui du metteur en scène, celui des comédiens, doublures ou de la costumière et tout ce petit monde forme vraiment un univers à part, car l'égo de chacun y a une place phénoménale.
Une jeune actrice se présente au commissariat car elle a reçu des menaces de mort et quelques jours après, elle est effectivement agressée au couteau dans la rue près du théâtre. Une enquête va donc être menée.
J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous emmène dans le monde assez particulier des acteurs.
Les policiers sont encore une fois des gars normaux, avec les problèmes de tout un chacun et les descriptions de la ville et de l'époque sont intéressantes.
Commenter  J’apprécie          282
Ce roman du 87e district fait directement suite à Poissons d'avril, puisque les premières pages de ce livre sont les mêmes, mot pour mot, que les dernières du précédent. Bert Kling, séducteur malheureux, invite Sharyn Cooke, une femme médecin noire attachée à la police. le début de cette relation interraciale sera un des fils rouges du récit.
Car en parallèle, une actrice de théâtre sans grand talent vient témoigner de menaces de mort, avant de se faire agresser le soir même… Cette agression sans grande conséquence physique est une aubaine pour le producteur de la pièce (ratée) dans laquelle elle joue, ainsi que pour l'auteur, le metteur en scène, l'impresario… et l'actrice elle-même, grâce à la médiatisation de cette attaque. Mais lorsque cette actrice est finalement assassinée, quelques jours après, l'enquête prend une tout autre dimension. Steve Carella et Bert Kling vont prendre les choses en main, avec l'aide impromptue d'Ollie Weeks dont ils se seraient bien passée. Bien que bon professionnel, cet inspecteur est raciste, beauf, négligé, à l'humour douteux, etc.
Cette enquête est l'occasion pour McBain de plonger dans le milieu du show-biz et de se moquer de ses travers, l'ego de chacun en premier lieu. Et avec l'humour qui le caractérise, de faire le portrait d'une époque : avec l'évocation de Bill Clinton, celle du politiquement correct (déjà si décrié à l'époque, il fait figure d'ancêtre au wokisme !), des relations interraciales encore taboues dans les années 90. On y trouve encore des machines à écrire, des cabines téléphoniques et bien d'autres choses que les moins de 20 ans…
En bref, un bon épisode qui se lit avec bonheur.
Commenter  J’apprécie          30
Un autre McBain! C'est le 48 volume de la série du 87e commissariat. Cela fait au-dessus de 20 ans que je lit cette série.

Toujours la vie quotidienne d'une équipe de policiers dans une ville imaginaire: Isola! L'auteur à quand même créé sa propre ville. Et il l'a décrit en profondeur. Je serais curieux de voir si quelqu'un a déjà dressé la carte d'Isola...

Bref ce coup-ci on se penche sur le monde du théâtre. L'intrigue est assez captivante. Pour mousser la pièce l'actrice principale s'entend avec son agent pour que celui-ci la poignarde mais non mortellement. Belle publicité! Sauf que plus tard elle fini par vraiment se faire poignarder à mort. L'intrigue est donc de savoir qui a vraiment tué cette actrice.

De plus, sur un aspect plus personnel, un inspecteur débute une relations avec une docteure de race Noire. L'auteur développe donc cet aspect. Bien fait... Doutes... Interrogations... Quand-dira-t-on!
Commenter  J’apprécie          00
Publié dans sa version originale en 1995, ce polar est un étonnant voyage dans le temps où les policiers saisissent les dépositions à l'aide de machines à écrire, où les cours de gym sont accompagnés de chansons enregistrées sur des cassettes audio et où les relations amoureuses interraciales sont encore très tabous. En lisant ce roman plus de 15 ans après sa publication, on se rend compte à quel point les technologies et les moeurs sociales ont évolué et ont bouleversé notre société occidentale.

De manière générale, il s'agit d'un thriller mené tambour battant avec de nombreux rebondissements. Au fur et à mesure que l'enquête avance, les doutes s'installent quant à l'identité du meurtrier de l'actrice Michelle Cassidy, les suspects étant relativement nombreux. Je tiens à souligner que le dénouement était très soigné et crédible. Toutefois, je suis obligée de nuancer mon propos en précisant qu'il y avait tout de même quelques longueurs et certains moments où la narration patinait.

Romance est un polar dont le titre est à double sens — cela renvoie au nom de la pièce et à la romance entre un enquêteur blanc et une femme médecin/policière noire. À l'époque où se déroule le récit, la question raciale aux États-Unis est un sujet ultra sensible. En proie aux émeutes raciales, la ville est loin d'être un modèle de tolérance et de vivre ensemble.

Romance demeure un polar de bonne manufacture, rythmé et bien ficelé.
Lien : https://labibliodecaroline.w..
Commenter  J’apprécie          00
Une qualité d'écriture très fluide, un sens du dialogue inné qui rend la lecture agréable. le scénario, bien que complexe, laisse un peu à désirer, dans cet épisode du 87ème district. J'ai aimé les rapports "sur la brèche" entre Bert King, un inspecteur blanc et Sharyn, une Doctoresse/policière noire.
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Ed McBain (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ed McBain
"À chacun son heure" ("No Time to Die", 1992), Saison 11, Épisode 2 de la série TV Columbo, tiré du roman "N'épousez pas un flic" ("So Long as You Both Shall Live", 1976) d'Ed McBain. Extrait.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..