AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2351781651
Éditeur : Gallmeister (07/06/2018)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 19 notes)
Résumé :
La Madison River a beau être le Graal des rivières à truites du Montana, lorsqu’on y pêche un cadavre, c’est à l’intrépide shérif Martha Ettinger que la prise revient. L’homicide semble évident, et la Royal Wulff plantée dans la lèvre boursouflée de la victime a tout d’une macabre signature. Alors qu’elle mène son enquête, Martha croise la route de Sean Stranahan, lui-même pêcheur, peintre et ex-enquêteur privé venu s’installer dans les Rocheuses à la suite d’une do... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  11 septembre 2018
Si vous désirez un grand bol d'air frais , ce roman est pour vous ( surtout si vous faites partie des pêcheurs sachant pêcher ).
Sean Stranahan venu s'installer dans les Rocheuses à la suite d'un divorce , pensait couler des jours heureux près de la rivière Madison à pêcher et à peindre. Hélas , son passé d'enquêteur privé va le rattraper, le cadavre d'un jeune homme a été retrouvé dans l'eau. La soeur de ce dernier, Velvet Lafayette , chanteuse à la voix de velours , l'engage . Faisant plus que s'immiscer dans l'enquête , Sean finira par faire équipe avec la shérif Martha Ettinger, tout en s'accordant quelques parties de pêche à la truite avec les voisins .
Il s'agit du premier tome d'une série recommandée par Craig Johnson , en personne et on comprend pourquoi. Comme avec cet auteur , on est dans le nature writing. ( Grands espaces , le Montana , la Madison connue pour être le top des rivières pour les pêcheurs de truites) et personnage indien qui aide la police car il n'a pas son pareil pour "lire" des scènes de crime et trouver des indices ).
Là où Keith Mc Cafferty tire son épingle du jeu , c'est que sa série est moins macho . Alors que Johnson nous offre un shérif âgé dont l'assistante( jeune & jolie) est super amoureuse , McCafferty nous présente un enquêteur atypique (un beau gosse, il parait ) , qui désire vivre de sa peinture , entre deux parties de pêches (et deux parties de jambes en l'air aussi !) . Les personnages sont particulièrement attachants et bien travaillés, jusqu'au dernier. Et ,si Sean est solitaire au début , il va progressivement faire connaissance avec les autochtones , faire partie du paysage , s'intégrer . La petite "troupe " d'enquêteurs disparates est en place pour de futures aventures, pas de souci ! On se demandera à la fin si le coeur de Sean va palpiter longtemps pour la vénéneuse femme fatale, Velvet ou s'il se rendra compte de ce qui nous crève les yeux , à savoir que la Shérif est drôlement sympa et compétente …
Je suis curieuse de voir si la suite nous réserve encore des parties de pêche à la mouche, pour lesquelles , je ne me suis pas passionnée… Il faut dire que nous avons à faire à de fins connaisseurs ! Si la phrase suivante vous parle , alors vous serez en terrain connu :
" - Frank, pourquoi ne pas passer à une soie de 4 avec la mouche sèche parachute, là...oui, celle avec l'aile en veau et le corps violet. Travaillez en vous postant au bout du lisse. L'éclosion va commencer d'une minute à l'autre maintenant. "
Mais oui, Frank , faisons comme ça ! Parce que moi , je n'ai compris que 10% de ce jargon de professionnel de "pêche , nature et tradition "et que ce genre de répliques , il y en a beaucoup, beaucoup… Pour le coup, ça dépayse complétement mais ça peut lasser aussi, à vous de voir . C'est l'unique bémol que j'ai trouvé à cette lecture, une série dont j'attend la suite avec plaisir .
Il n'y a rien à ajouter, la maison d'édition Gallmeister nous offre , décidemment, de bien belles ballades ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
cardabelle
  28 juin 2018
Madison... quel joli nom !
C'est celui d'une danse , d'une ville ,d'un conté ,d'une route , ou encore un prénom , et voilà que Gallmeister nous offre la rivière — la Madison River , au coeur du Montana .
Irrésistible la balade dans les grands espaces même s'il faut subir moult scènes de pêche bien détaillées : je ne comprendrai jamais le plaisir éprouvé à planter un hameçon dans un pauvre poisson pour ensuite le relâcher !
Cela dit, il en faut pour tous et si pêcheur vous êtes , alors là, c'est le festival de la mouche ! La Royal Wolf ou la Elk Hair livrent leurs secrets .
Alors , après avoir mis mes convictions entre parenthèses , je me suis laissée dériver dans les Rocheuses au fil d'un thriller bien ficelé dans des paysages grandioses .
L'intrigue reste une fiction : les cadavres retrouvés le long de la rivière alimentent bien sûr le suspense mais , en filigrane ,Keith McCafferty dénonce encore une fois le massacre écologique au nom du profit .
Difficile d'en dire plus sans déflorer le récit mais ses notes précisent que la trame de cette histoire est inspirée de faits réels .
Le récit est porté par une narration enlevée , tendre , drôle ou poétique selon les situations et les personnages aux personnalités bien trempées sont attachants .
En cela , j'y ai retrouvé l'âme du regretté Tapply qui ne nous a laissé que trop peu d'ouvrages .
A présent, je fais partie des heureux lecteurs qui attendent la suite car c'est le premier volet d'une série .
Un excellent nature writing , bien divertissant que j'ai découvert grâce à la critique de Leatouchbook et je la remercie bien .
La lecture de ce thriller au grand air peut sauver la vie les truites !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
JIEMDE
  17 juin 2018
Toi qui aimes la pêche, les grands espaces, les intrigues bien ficelées et les éditions Gallmeister, Meurtres sur la Madison de Keith McCafferty - traduit par Janique Jouin-de Laurens - est pour toi.
Attention, je ne te parle pas de la pêche du dimanche au bout de la jetée d'un port de Vendée au mois d'Août pour amuser le petit : ici, on est dans la VRAIE pêche. Parce que tu ne le sais peut-être pas, mais il y a la pêche, et LA pêche à la mouche. Et essaie un peu de dire que c'est pareil...
Ici, on est chez les puristes ; dans le Montana le long de la Madison ; le Graal des pêcheurs à la mouche ; ceux qui se lèvent à 5 heures après quelques heures de sommeil et une soirée passée à fabriquer LA nouvelle mouche ; enfilent leur waders ou leur bouée flottante et passent la journée à traquer les farios ou les arc-en-ciel.
Parmi eux, Sean Stranahan, peintre et privé à ses heures, mais surtout pêcheur et coeur à prendre. Alors quand Velvet Lafayette, la jolie chanteuse de saloon, entre dans sa vie pour lui demander d'élucider le meurtre récent de son frère retrouvé sur une berge de la Madison une mouche planté dans les lèvres, il n'attend pas une autre touche pour tirer sur la soie. Et former avec le (la) shérif Martha Ettinger un redoutable duo de pisteurs. Voire plus un jour si les affinités qui pointent se confirment.
Chaudement recommandé par le grand Craig Johnson, ce premier opus d'une série qui en compte déjà cinq, emprunte au maître les recettes du succès - personnages récurrents immédiatement attachants dont l'histoire passée se dévoile peu à peu et dont le futur s'écrira progressivement, intrigue sans grande surprise mais solide et maîtrisée, rebondissements juste ce qu'il faut sans artifices à deux balles - en y ajoutant la jolie dose de nature writing que permet l'exceptionnel environnement de cette partie du Montana en bordure d'Idaho.
L'écriture est enlevée, drôle, et souvent poétique dès que l'on s'approche de l'eau... C'est alors souvent beau, très beau et on se prend à rêver à de prochaines vacances au bord de la Madison...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
fannyvincent
  19 octobre 2018
Les éditions Gallmeister nous ont tellement habitué à l'excellence, que l'on se retrouve presque étonné lorsque l'on tombe sur un roman très légèrement en-deçà de la qualité habituelle… entendons-nous bien toutefois, « Meurtres sur la Madison » constitue une lecture agréable, dépaysante, qui nous offre une très belle balade en plein Montana, dans une nature que l'on imagine majestueuse. C'est aussi un roman plutôt instructif en matière de pêche, son auteur étant vraiment calé en la matière. Néanmoins, l'intrigue n'est pas particulièrement haletante, et les personnages, presque caricaturaux, ne possèdent pas la profondeur de ceux rencontrés dans d'autres romans tels ceux de Craig Johnson par exemple, puisque il est fait référence à ce dernier dans le bandeau du livre. Bref, une lecture divertissante, rafraichissante, mais qui pêche un peu (je ne pouvais y résister) en termes de rythme.
Commenter  J’apprécie          170
Jazzynewyork
  27 juillet 2018
"C'est le guide de pêche connu sous le nom de Rainbow Sam qui découvrit le corps. Ou, plutôt, le client qui lançait depuis la proue de son bateau, travaillant une Girdle Bug devant un amas de rondins qui séparait en deux le courant de la Madison River. (...) le corps immergé sous le bois flotté se libéra de son attache, remonta soudain à la surface et se mit à flotter à plat ventre, l'hameçon enfoncé dans l'entrejambe de ses waders. “ 


Ce jour-là, la Madison River, cette fameuse rivière très réputée du Montana, réserva une drôle de surprise aux pêcheurs. Pensant avoir réussi une belle prise, le pêcheur qui n'avait jusqu'à présent attrapé qu'une toute petite truite, rayonnait
. 
” (...) Vous n'êtes peut-être pas béni des dieux pour ce qui est de la pêche à la truite, mais vous venez de vous offrir une sacrée histoire. “

La prise revient à l'intrépide shérif Martha Ettinger, l'homicide semblant évident.


C'est durant son enquête qu'elle va faire la connaissance de Sean Stranahan, lui-même pêcheur, peintre et ex- enquêteur privé qui s'est récemment installé dans les rocheuses à la suite d'une séparation douloureuse. Sean est également sur une affaire que lui a confié Velvet Lafayette, une femme troublante qui recherche son jeune frère disparu.
Envoûté par cette sirène du Sud, il part à la recherche du garçon.
Deux affaires qui semblent étrangement liées. C'est ensemble, que Martha et Sean vont remonter une piste glissante qui risque de faire de l'ombre au plus gros " business " du Montana : la pêche à la mouche. 
"
Ce qu'il y a avec la pêche, c'est que ça donne de l'espoir. Chaque lancer apporte un peu d'espoir et si l'on peut se perdre dans cet espoir, alors les soucis et le chagrin s'évanouissent à l'arrière-plan. La tempête intérieure se calme pour un moment.
"

Ce que j'en dis :
:Quand une nouvelle plume débarque chez Gallmeister, cela attise bien évidemment ma curiosité , et davantage quand elle est recommandée par le grand Craig Johnson. 
Que l'on aime ou pas la pêche, cette histoire offre un dépaysement total. Pour ma part elle a ravivé quelques bons souvenirs notamment mes parties de pêche avec mon grand-père et également de belles scènes du film " Et au milieu coule une rivière ", magnifique adaptation du roman de Norman Maclean.

Aux États-Unis, la pêche à la mouche est très réputée et attire un grand nombre de passionnés. Cette histoire nous la fait découvrir à travers une enquête passionnante. L'auteur nous insuffle tout son amour pour la nature, les rivières et rien de tel qu'un connaisseur pour donner vie avec justesse à une histoire.

Basé sur des faits réels, avec des personnages authentiques, ce récit a tout pour plaire.

Une aventure au grand air absolument magnifique.


Meurtre sur la Madison est le premier volet d'une série plantée au coeur de l'Ouest américain, à suivre absolument. 


Lien : https://dealerdelignes.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   14 octobre 2018
- Je ne suis pas du genre à me débarrasser d'un vêtement parce qu'il est un peu vieux, dit-il.
Commenter  J’apprécie          50
fannyvincentfannyvincent   13 octobre 2018
- Je crois que les Américains disent que c'est l'oiseau le plus matinal qui a les vers.
Commenter  J’apprécie          70
cardabellecardabelle   18 juin 2018
L'U.S. 90 filait droit vers l'ouest , dans le soleil.
Stranahan vit les gerbes de blé traversées d'or , les rivières de Three Forks miroiter sous leurs ponts .

Sur un promontoire , là où la Madison , la Gallatin et la Jefferson se rejoignaient pour former le Missouri , Lewis et Clark avaient campé plusieurs nuits , discutant du chemin à prendre dans leur quête d'un passage fluvial vers le Pacifique .

p. 152
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
JIEMDEJIEMDE   14 juin 2018
Tu le sens ? Tu sens la différence dans l'atmosphère ? Comme un coup de froid. La routine policière, on est blasé. Mais un meurtre, ça fait quelque chose d'autre. Ça te pénètre jusqu'à la moelle. La mort autour de toi, ça te pénètre jusqu'à la moelle. Tu ne peux plus être quelqu'un de normal. Tu essaies de parler à une femme, de poursuivre une conversation, il y a ce gouffre. Tu ne vis pas dans son monde. C'est comme un crépuscule sans fin, comme si tu étais condamné à vivre dans un brouillard où il fait toujours froid. Une vie de croquemitaine. Impossible de s'en débarrasser. Ce n'est pas une vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   11 septembre 2018
Sam désapprouvait les pêcheurs vêtus comme des images de catalogue. Ils se donnaient un style GQ classe qui pouvait être socialement utile dans un lodge haut de gamme, tout en donnant de l'importance à des détails auxquels les truites ne prêtaient aucune attention.
Commenter  J’apprécie          232
autres livres classés : montanaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Keith McCafferty (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1457 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre