AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824608781
Éditeur : City Editions (23/11/2016)

Note moyenne : 2.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Fraîchement diplômée de l'université, persuadée que désormais, elle sait tout de la vie, la jeune Emma Woodhouse revient habiter dans la maison familiale au cour de la campagne anglaise.

Riche et un peu snob, Emma s'entoure d'une cour d'amis qu'elle mène à la baguette. Elle organise des dîners, joue les entremetteuses et donne des leçons de vie à sa nouvelle protégée, Harriett, une jeune femme un peu naïve.

Emma manipule les uns et le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Meduzantic
  01 mai 2015
Décidément, nous allons de charybde en scylla avec ces transpositions des romans de Jane Austen dans le monde moderne !
On retrouve dans celui-ci les mêmes défauts que dans les deux précédents ("Northanger Abbey" de Val McDermid et "Raison & Sentiment" de Joanna Trollope) : aucun effort et aucune recherche dans l'adaptation à notre époque, les auteurs se contentant de réécrire bêtement, en moins bien, l'histoire en y mettant des portables et des allusions sexuelles en guise d'indices de modernité, psychologies passées à la moulinette (personnages parfois méconnaissables, à se demander si les auteurs ont lu les romans d'origine) et un style passe-partout parfaitement ennuyeux, voire mauvais (d'ailleurs je n'ai vu aucune différence entre les trois auteurs, on dirait une écriture générée automatiquement par un ordinateur).
Par exemple, dans celui-ci, Emma devient "méchante" (pour reprendre mot pour mot la description psychologique du personnage par le narrateur, pour vous dire le niveau de subtilité !...), voire vipérine et antipathique, plus proche d'une Mrs Elton que de l'Emma Woodhouse originale.
Ici, Alexander McCallSmith devait vraiment être en panne d'inspiration, car il met la moitié de son livre à arriver au moment où celui de Jane Austen commence (enfance d'Emma etc), et du coup tout le reste est condensé en une seule moitié ! Il manque donc plus des deux tiers des évènements du roman (on passe par exemple directement de l'arrivée de Frank Churchill au pique-nique de Box Hill et à la fin !). le choix n'est même pas judicieux car tout perd en intensité, en crédibilité et en intérêt (Mr Knightley à peine évoqué et inexistant et n'ayant aucun échange avec Emma, idylle de Frank et Jane évoquée et résolue en trois pages etc) Que reste-t-il alors de "Emma" ? Mr Woodhouse lisant les articles de science du journal, Emma se demandant si elle veut coucher avec Harriet Smith (si si !) et les domestiques qui la détestent.
Bâclé, sans intérêt, et même affligeant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Nono19
  19 août 2015
Je ne comprends pas quel est l'intérêt de ce bouquin. L'auteur s'est contenté de prendre quelques scènes d' "Emma" et de les mettre au goût du jour. Rien de nouveau, de créatif, d'intéressant!
Emma est encore plus détestable que dans le roman original où il m'avait fallu un peu de temps pour m'attacher à l'héroine. Mais Miss Austen avait réussi à m'accrocher par son étude des personnalités, par son ironie, et la reconstitution de son époque. Ici que dalle! On a droit à quelques coups de fil (époque moderne oblige), au dessin d'Harriet qui devient un possible nu (mais n'importe quoi!) et à un Franck Churchill qui se fait passer pour homosexuel (what the f****?). Les quelques libertés de l'auteur m'ont agacée.
Sans parler de la manière dont il traite les personnages. Mr Knightley que j'aime beaucoup dans l'oeuvre de Jane Austen est quasi absent, je le trouve très fade et le moment où lui et Emma s'avouent leurs sentiments est d'un ennui terrible.
Harriet est encore plus cruche que dans la version originale, Mr Woodhouse rendu encore plus parano et hypercondriaque qu'il en devient caricatural, ...
Je n'ai vraiment pas aimé cette version qui n'a rien de revisitée. L'ennui et l'énervement se sont disputés pendant toute ma lecture. Je vais tacher de vite oublier cette débacle!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
maylibel
  26 juin 2015
Emma Woodhouse, fille d'un riche gentleman farmer, perd sa mère très jeune. Devenue adulte, elle s'amuse à marier ses amis, comme son ancienne gouvernante, Anne Taylor, ou Harriet Smith, jeune orpheline qui vit dans le village voisin.
Auteur de la savoureuse série des enquêtes de Mma Ramotswe, Alexander McCall Smith s'attaque ici à un tout autre challenge : la réécriture d'un classique anglais, Emma de Jane Austen. Mais pas de suspense : dès les premières lignes, on se rend compte que la transposition de ce merveilleux roman du XIXe siècle dans le monde contemporain ne lui apporte strictement rien, bien au contraire. le romancier n'a pas su suffisamment s'affranchir de l'histoire originale (les scènes les plus intéressantes de cette réécriture sont pourtant celles qu'Austen avait éludées, comme la rencontre de la soeur d'Emma avec son promis), ce qui rend sa version peu crédible et, surtout, très empesée. Sous sa plume, Emma devient une jeune égocentrique complètement écervelée et George Knightley, un homme responsable mais on ne peut plus transparent. L'intrigue est efficace mais le style d'Alexander McCall Smith n'a pas l'ironie ni la vivacité de celui de Jane Austen.
Résultat : on s'ennuie assez vite dans cette comédie peu savoureuse et pas très drôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JessSwann
  04 février 2017
Je n'avais pas spécialement adhéré aux trois premiers essais de "L'Austen Project" mais je dois admettre que j'ai beaucoup aimé cette version d'Emma. Déjà parce que, contrairement à ceux qui l'ont précédé dans l'exercice, l'auteur ne s'est pas contenté de faire un "bête" copié collé mais y a ajouté sa touche personnelle tout en respectant la trame de l'original. Cette version est donc à la fois moderne et un peu datée (oui, il y a des choses qu'on a du mal à avaler pour 2017...) du coup, ça donne au roman une dimension un peu intemporelle. le niveau des conversations par exemple est assez... bas. Franchement, j'ai souvent levé les yeux au ciel en lisant les échanges Emma/Harriett (sérieux, cette fille est trop bête pour être vraie). Par contre j'ai bien aimé la manière dont il a géré l'histoire de Frank Churchill. Je trouve que le personnage de Mr Woodhouse est l'un des plus réussi, il est vraiment aussi pénible que l'original... Emma, quand à elle, est à la fois attachante et à baffer tant elle est égocentrique et bête (mais on la voit grandir dans le roman). Miss Bates a aussi également plus de caractère que dans la version originale, tout comme Jane que l'on voit moins et qui semble beaucoup plus intéressante (mais hélas on ne la voit pas). Idem, j'aime beaucoup Miss Taylor et l'idée du tableau nu tout comme celle de l'accident d'Elton m'a bien plu. Quand à George, il est juste parfait et pour le coup, sa version moderne est réussie. Au final, même si parfois j'ai eu l'impression que l'histoire n'était pas vraiment moderne, voire décalée, j'ai passé un très bon moment

Ce que j'aime : la manière dont l'auteur s'est approprié l'histoire. le personnage de Mr Woodhouse

Ce que j'aime moins : parfois on a du mal à croire que l'histoire se déroule vraiment en 2017

En bref : Une bonne version contemporaine d'Emma que j'ai lue avec plaisir

Ma note

8/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
wentworth23
  05 septembre 2017
C'est vrai que j'ai tendance à lire tout ce qui approche de près ou de loin l'univers austenien sans vraiment tenir compte des avis d'autres lecteurs..... c'est également vrai que ces derniers temps j'ai été beaucoup déçu de la qualité des "oeuvres" s'en réclamant. Et Emma est le roman de Jane Austen que j'apprécie le moins. Donc j'ai abordé ce livre en n'ayant guère d'espoir et finalement ce n'est certes pas très bon mais ce n'est pas aussi désastreux que je me l'imaginais. Je n'est vraiment pas aimé ce livre mais rendons à César ce qui lui appartient, il y a eu pire, bien pire!!!!
Le récit colle de très près à l'original (limite copié/collé), peu être de trop près au regard des libertés prises par l'auteur sur certains sujets, caractères et événements. On a vraiment l'impression que les défauts des protagonistes sont exacerbés, exagérés voir carrément caricaturés. Il en résulte une impression d'inachevé, le sentiment que l'auteur a décidé de faire un pastiche d'Emma plutôt qu'une adaptation. A moins qu'il n'est tout simplement pas la finesse de Jane Austen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   26 mai 2015
Son père soupira.
- Tu serais un gentleman-farmer, dit-il. Tu le sais, n'est pas ?
Le jeune Woodhouse sourit.
- Je n'ai jamais vraiment compris ce concept. Quelle est la différence exacte entre un gentleman-farmer et un simple fermier ?
Cette question provoqua l'embarras de son père.
- Tu ne veux pas que je te fasse un dessin, non plus, dit-il. En fait, ce n'est pas une question a laquelle on aime répondre. Et je suis surpris que tu ressentes le besoin de la poser. Un gentleman-farmer....
Il marqua une pause, puis reprit :
- Un gentleman-farmer ne cultive pas vraiment ses terres, si tu vois ce que je veux dire. Il ne fait pas le travail lui même. En général, il le délègue a quelqu'un, a moins....
- A moins que quoi ?
- A moins qu'il n'ait pas d'argent. Dans ce cas il doit le faire lui-même.
- Comme nous ? Nous n'avons pas d'argent, c'est ça ?
- Non, nous n'en avons pas. Autrefois, si, mais plus maintenant. Et il n'y a rien de déshonorant la-dedans. C'est parfaitement honorable de ne pas avoir d'argent. C'est même souvent le signe d'une bonne éducation.
- Et un signe de pauvreté aussi ?
Il eut un autre soupir.
- Je trouve qu'il est inutile de s'attarder davantage sur le sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maylibelmaylibel   26 juin 2015
- La vie après vingt ans ? avait dit Isabella à une amie. Je n’y crois pas une seconde.
- Tu n’es quand même pas au seuil de la mort quand tu as plus de vingt ans, avait répliqué son amie. Peut-être un peu sur le retour, mais pas finie.
- Ça vient plus tard.
- Oui, à quarante ans. »
(p. 43)
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   19 août 2015
Je peux vous assurer qu'on ne court pas de plus grand danger que quand on se sent parfaitement en sécurité.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Alexander McCall Smith (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Alexander McCall Smith
Alexandre MacCall Smith au Botswana par Journeyman Pictures
autres livres classés : comédie sentimentaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les enquêtes de Mma Ramotswe

Pour commencer, une question facile : dans quel pays vit Mma Ramotswe ?

Congo
Burkina Faso
Botswana
Mali

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Mma Ramotswe détective de Alexander McCall SmithCréer un quiz sur ce livre