AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501137508
216 pages
Éditeur : Marabout (02/01/2019)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Environ 12,7 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année, et tuent plus d'1 million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins. Dès 2050, en volume, il pourrait y avoir plus de plastique que de poissons dans la mer. Face à ce raz-de-marée, fléau écologique de notre époque, comment pouvons-nous faire changer les choses ?

Ce guide accessible vous aidera à adopter les petits gestes qui changent tout : remplacer le jetable par du r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  23 avril 2019
Repéré pendant une Masse Critique, c'est tout naturellement que je me suis précipitée sur ce livre quand je l'ai vu en médiathèque.
Après cette lecture, je qualifierai ce livre d'indispensable à toute personne qui s'intéresse au problématiques du recyclage, de la pollution plastique ou du "zéro déchet".
La présenttaion tout comme le propos du livre est trèc clair et très pédagogique - comme savent le faire les Anglais. Pas de termes alambiqués ou de phrases ampoulées. Les chiffres sont très parlants sans pour autant être accompagnés de propos culpabilisants. Au contraire, les propos sont très réalistes et les responsabilités des entreprises sont exposées aux mêmes titres que celles des individus - et beaucoup plus que dans beaucoup de discours ou médias.
L'auteur alterne l'exposition du problème avec des entretien de personnes travaillant pour GreenPeace ou des personnes qui se sont engagés à réduire leurs déchets.
Bref, à lire absolument.

Challenge multi-défis 2019
Commenter  J’apprécie          240
Aline1102
  21 mars 2019
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Marabout pour cet ouvrage très instructif (reçu dans le cadre de la dernière opération Masse critique).
En ce moment, je me suis lancée dans une réduction drastique de ma "consommation" de déchets plastiques.
C'est donc tout naturellement que cet ouvrage m'a attirée.
Will McCallum, l'auteur, travaille chez Greenpeace. Son analyse de l'état de notre planète et des ravages du plastique est donc tout à fait crédible.
Sans concessions, il prouve, chiffres à l'appui, que les modes de production et de consommation de nos sociétés doivent absolument évoluer si l'on souhaite éviter la catastrophe qui se profile à l'horizon (= plus de plastique que de poisson dans les océans dès 2050).
Cependant, malgré le sujet très sérieux qu'il aborde, Will McCallum reste toujours optimiste. Il présente des initiatives intéressantes (qui redonnent confiance en l'humanité), insère des interviews de différents acteurs de terrain dans les différents chapitres de son ouvrage, et donne de nombreuses pistes concrètes qui permettent de réduire le plastique au jour le jour.
Les conseils que donnent l'auteur sont répartis en différents chapitres : chacun est consacré à une pièce de la maison (salle de bain, cuisine, chambre), ce qui permet de bien cibler ses besoins et d'appliquer les alternatives au plastique qui sont proposées. En bonus, des espaces pour prendre des notes sont disponibles non seulement à la fin de chaque chapitre, mais aussi dans les dernières pages : bien plus qu'un livre, "En finir avec le plastique" devient donc un véritable manuel/journal de bord.
Ce qui frappe également lorsqu'on avance dans la lecture de l'ouvrage, c'est le ton de l'auteur. Loin d'être accusateur et de rejeter la faute sur le consommateur, il est réaliste et se rend compte que le problème est à rechercher à la source : dans les méthodes de production des grandes entreprises, dans les méthodes de recyclage qui ne sont pas toujours au point et dont l'amélioration coûte cher, etc.
Will McCallum ne pointe personne du doigt et précise que, si certaines personnes n'ont pas d'autre alternative que le plastique, il ne faut pas les accuser de tous les maux de la terre. L'auteur nous donne l'exemple - et a interviewé ! - d'une personne handicapée motrice qui est obligée de boire à la paille (alors que les pailles font normalement partie des objets à bannir dans une "vie sans plastique), non par choix ou par goût, mais par nécessité. Ces passages m'ont particulièrement marquée, car il est vrai que, lorsqu'on souhaite réduire ses déchets plastiques, on a rapidement tendance à considérer que tout le monde devrait faire pareil. Or, grâce à McCallum, je me rends aujourd'hui compte que ce n'est pas possible pour tout le monde.
Très pédagogique, optimiste et jamais moralisateur, Will McCallum a trouvé le bon ton pour son ouvrage. Au final, cela donne un texte passionnant et extrêmement motivant, qui donne envie de se bouger le plus possible pour sauver notre planète !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
manue14
  01 avril 2019
Avant de lire ce livre je connaissais déjà l'association Greenpeace comme beaucoup de monde je pense. Je savais aussi que le plastique était un des plus grand (si ce n'est le plus grand) fléau de notre planète. Les mégots de cigarettes ne doivent tout de même pas être loin derrière…
Dans ce livre Will McCallum nous expose dès le départ les faits, simplement, froidement, sans nous épargner et c'est une bonne chose.
Il nous explique aussi comment lutter contre le plastique et nous donne des conseils, des astuces pour y arriver.
Personnellement, c'est cette partie du livre qui m'a le plus intéressée. Si pour certaines choses je suis encore loin d'être parfaite pour d'autres au contraire je me suis rendue compte que je ne m'en sortais pas si mal.
Il y a toujours mieux mais il y a pire aussi.
Durant tout le livre, l'auteur nous invite aussi à noter les efforts que l'on a déjà faits et ceux que l'on compte faire. C'est une bonne idée.
On peut évidemment lire ce livre et compléter au fur et à mesure ou parcourir le livre entièrement et ensuite revenir sur certaines choses que l'on veut améliorer dans notre quotidien.
La troisième partie est davantage destinée aux personnes plus à l'aise avec les gens et la politique. Si nettoyer la nature ou participer à un nettoyage ne me dérange pas personnellement je ne me sentirais pas capable d'aller voir un responsable de magasin ou un maire pour l'informer des différents problèmes dans mon quartier. Je laisse ça aux personnes plus à l'aise ou aux associations qui en ont l'habitude.
Ce livre est tout de même très bien organisé. Que l'on débute dans la lutte contre le plastique ou que l'on soit déjà un fervent défenseur et un habitué des démarches avec les grands groupes de multinationales tout le monde peut lire ce livre.
Le seul petit bémol est que pour les novices il n'y a pas plus de sites ou d'exemples à suivre dans la vie de tous les jours.
Il y a bien quelques sites mais pour un débutant je pense que c'est un peu trop rapide.
En résumé, que vous utilisiez du plastique, que vous essayiez de diminuer ou d'arrêter complètement je vous conseille ce livre qui vous aidera dans cette démarche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
BMSierre
  28 mars 2019
Excellent ouvrage qui s'adresse à ceux qui veulent agir à leur mesure. Nous avons tous une part de responsabilité. Ce livre ne nous culpabilise pas, mais nous donne mille et un trucs pour diminuer son utilisation du plastique. L'auteur fait tout d'abord le constat de la « catastrophe » en décrivant le voyage du plastique qui finit immanquablement au fond des mers et dans nos estomacs. Mais il rappelle aussi combien le plastique permet bien souvent de sauver des vies, dans le milieu médical par exemple. On y trouve des témoignages de personnalités, d'associations, etc. Mais surtout, nos petits gestes individuels peuvent avoir d'immenses répercussions, surtout si on en parle autour de soi. YR
Commenter  J’apprécie          00
Fleurana
  10 avril 2019
Ce livre nous expose les dégâts du plastique sur notre planète sans chercher à culpabiliser mais au contraire à conscientiser le lecteur qui a déjà pris l'initiative de l'ouvrir. Ma lecture démarrait bien, on n'allait pas me rappeler mes erreurs mais m'aider à les comprendre pour ne pas les reproduire. C'est le point fort de cet ouvrage qui ne se contente pas de dire "c'est la merde", car ça, on le sait, mais pousse son discours pour aller jusqu'à "c'est la merde, d'accord, mais on peut encore agir et voilà comment faire."Les chapitres sont courts et ciblés, tout est clairement expliqué. Une sorte de vulgarisation du souci écologique à la portée de tous. Encore un bon point : ma fille de 13 ans peut le feuilleter sans bâiller d'ennui dès les premières pages.Les alternatives proposées (comme la recette du dentifrice maison qui permet d'éviter beaucoup, beaucoup de plastique) sont aussi simples et limpides que l'est le reste du discours.En nous montrant ce qu'il est possible de faire à notre portée, Will McCallum nous montre l'impact que nos petits gestes quotidiens peuvent avoir et auront à une échelle planétaire. À une époque où plus personne ne peut ignorer la catastrophe écologique que la Terre abrite, ce traité-guide me semble utile et à mettre entre toutes les mains désireuses d'agir à leur niveau.
Lien : https://wp.me/p6W6BG-4D3
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   17 avril 2019
Quand je vois des images qui montrent les conséquences de la pollution plastique sur les animaux marins, comme récemment celle d'un cachalot mort échoué avec l'estomac rempli de plastique, je suis horrifiée. Mais ce qui m'agace le plus, c'est le "greenwashing", ces marques qui font des emballages en plastique "bio" à base de plantes et non de pétrole soi-disant "respectueux de l'environnement" (ce qui est faux), ou qui mettent des logos "recyclable" sur des plastiques dont elles savent pertinemment qu'ils ne seront pas recyclés car ce sont des matériaux trop complexes, et ça coûterait trop cher. Ces plastiques-là ne devraient tout simplement pas être sur le marché et cette hypocrisie me rend folle !

(entretien avec Louise Edge, chargée de campagne chez Greenpeace)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_MoonUnder_the_Moon   15 avril 2019
On accuse bien souvent les pays d'Asie du Sud-est d'être disproportionnément responsables de la crise de la pollution plastique, car c'est de là qu'il envahit le plus l'océan. Mais on parle bien trop rarement de la culpabilité des entreprises qui fabriquent ces funestes emballages.
[...] En ne prenant pas leurs responsabilités sur la fin de vie de leurs produits (ce à quoi d'autres secteurs comme l'industrie automobile ou électronique sont obligés), elles se rendent coupables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Under_the_MoonUnder_the_Moon   13 avril 2019
Coca-Cola, le plus grand producteur au monde de boissons en bouteille plastique, estime en fabriquer plus de 120 milliards par an - alignées bout à bout, elles pourraient faire près de 700 fois la circonférence de la Terre.
Commenter  J’apprécie          91
Under_the_MoonUnder_the_Moon   13 avril 2019
En décembre 2013, est paru un article scientifique révélant l'étendue de la pollution plastique dans les Grands Lacs d'Amérique du Nord. Les auteurs estimaient que le plus petit d'entre eux, le lac Ontario, contenait pas moins de 1,1 million de microbilles par kilomètre carré.
Commenter  J’apprécie          70
Under_the_MoonUnder_the_Moon   21 avril 2019
[...] rien ne sert de nier les avantages du plastique. [...] Reconnaissons simplement que, comme le dernier verre avant de quitter une fête, c'était une bonne idée sur le moment mais elle a eu des conséquences désastreuses.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : plastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Will McCallum (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
119 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre