AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Benoît Domis (Traducteur)
EAN : 9782352942191
400 pages
Éditeur : Bragelonne (26/09/2008)
4.17/5   21 notes
Résumé :

L'époustouflante révélation d'un mystère haletant! Les Carolines, 1699. Rachel Howarth est coupable de sorcellerie et condamnée à périr sur le bûcher. Ainsi en a décidé le juge Isaac Woodward après avoir entendu les témoignages accablants des habitants du petit village de Fount Royal. Mais Matthew, le jeune clerc du juge, décide de mener sa propre enquête. Rassemblant les pièces du... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Siabelle
  06 octobre 2015
«Matthew s’allongea dans l’herbe et, étendu sur le dos, il contempla les étoiles surgissant entre les nuages qui défilaient. Sa dernière pensée avant de sombrer dans le sommeil fut pour Rachel qui croupissait dans les ténèbres de sa prison.»
C’est ainsi que se poursuit l’aventure de nos deux héros. On y retrouve bien sûr Matthew et Woodward.
L’auteur nous y amène là où on avait laissé Matthew. C’est-à-dire qu’on le suit à travers son enquête. Il veut à tout prit trouver des preuves pour disculper Rachel.
Au fur et à mesure qu’il progresse dans sa démarche, Matthew trouve des indices mais sans preuve, il n’avance pas. Il devient de plus en plus perplexe et il se pose des questions.
Woodward rend enfin SON VERDICT mais il tombe gravement malade.

Je crois que cette histoire contient deux parties. La première partie, c’est où Matthew mène sa propre recherche. La deuxième partie, c’est quand Matthew s’enfuie avec Rachel pour sauver sa vie. Entre temps, ils sont capturés par les Indiens. Que va-t-il arriver ? Est-ce qu’ils vont s’en sortir ? Est-ce que Woodward va guérir ?

C’est un récit magnifique. Dans ce livre-ci, l’enquête se poursuit et l’action continue. On y trouve diverses légendes, il y a une plume à faire rêver. On circule à travers une autre épopée. Il a une écriture vive, flamboyante et on savoure chaque moment des péripéties. Mais le plus important, c’est qu’on apprend la VÉRITÉ… ENFIN…
Il y a encore des longueurs mais tu veux savoir ce qui va arriver.
Et à la finale, c’est une belle fin où l’espoir renaît. J’ai même versé quelques larmes. C’est une histoire qui est entrée dans mon cœur, que je ne pourrai pas oublier.

Dans ses écrits, il y a quelque chose de magique qui me touche profondément. C’est un merveilleux moment de lecture que je me souviendrai.
«Les saisons, les siècles et les hommes. Les bons comme les mauvais. Dans leur fragile prison de chair. Ne font que passer. Passer. Le chant d’un oiseau de nuit, dehors. Dans le noir. Comme au milieu d’une journée éclaboussée.»

Pour terminer, j’en n’en dirai pas plus. Je ne dirai pas non plus qui est le visage du mal, c’est-à-dire le visage du coupable. Je finis donc sur une note de suspense. À mes yeux, c'est un auteur à découvrir.
En faisant une recherche, je découvre plusieurs prix qu’il a gagnés. Je mets ici les noms des prix :
- En 1987, il a gagné le prix Bram Stoker pour le livre Swam Song.
- En 1989, il a gagné le grand prix de l’imaginaire Roman Étranger pour l’heure du loup.
- En 1990, il a gagné le prix Bram Stoker pour Mary Terreur
- En 1991, il a gagné le prix Bram Stoker et le prix World Fantasy en 1992 du Mystère du Lac.
J’ajoute à cela, que cet auteur avait fait une pause de 10 ans et ensuite, il est revenu avec ces deux tomes : «Le chant de l’oiseau de nuit, tome 1 : Le procès de la sorcière» et «Le chant de l’oiseau de nuit, tome 2 : Le visage du mal».
Je le dis encore, chaque personnage détient une belle âme et quand tu entres dans un de ces livres, tu t’envoles dans un autre-monde, à la manière de Robert McCammon.

Isabelle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
dominica
  08 décembre 2015
Dans ce deuxième tome on poursuit l'aventure de notre "sorcière" est-elle coupable de tout ce qu'il l'accuse car de nouveaux meurtres barbares sont produits alors que Rachel est enfermée et attend l'heure du bucher.
Que de péripéties dans ce deuxième tome encore plus intense que le premier mais qui rendent néanmoins la lecture longue car on pense deviner la fin et l'on se trompe à chaque fois, de rebondissements en rebondissements on finit par clôturer cette intrigue fantastique drôlement bien menée.
Commenter  J’apprécie          50
BlackWolf
  24 janvier 2011
En Résumé : Une second tome qui vient clôturer cette enquête avec brio à travers une intrigue prenante, dense dont il est difficile de cerner la vérité du mensonge, des personnages vivants et attachants et une plume faste et dynamique qui fait que vous aurez, selon moi, du mal à lâcher ce livre.
Chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SiabelleSiabelle   03 octobre 2015
Matthew s'approcha du chêne le plus proche : un arbre gigantesque, mesurant facilement plus de trente mètres de haut et neuf mètre de conférence, mais loin d'être le plus gros de ces bois primitifs. Des lichens et de la mousse avaient été arrachés du tronc. Dans l'écorce, une main humaine avait gravé des pictogrammes, des symboles tourbillonnants et des formes pointues, sans doute des pointes de flèches. Matthew constata que ce tronc n'était pas le seul à avoir été décoré de la sorte : une dizaine d'autres arbres avaient subi le même traitement et affichaient, entre autres symboles, des silhouettes humaines, des cerfs, le soleil ou la lune et des lignes ondulantes qui représentaient peut-être l'eau ou le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SiabelleSiabelle   30 septembre 2015
Il leva les yeux vers les bannières d'étoiles. Le ciel et l'horizon semblaient si vastes que c'en était effrayant. L'océan aussi, ce continent obscur... Debout, sur cette côte, un monde inconnu derrière lui, il ressenti une réelle angoisse, comme si son équilibre et sa place sur cette terre étaient remis en question par une telle immensité.
À cet instant, Matthew comprit le besoin qu'avaient les hommes de bâtir des villes et des villages, et de les entourer de murs - pas seulement pour se protéger des Indiens et des bêtes sauvages, mais aussi afin de maintenir l'illusion de leur contrôle sur un monde bien trop vaste pour être conquis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SiabelleSiabelle   01 octobre 2015
Mais où se trouvais Dieu dans tout cela ?
Si Dieu avait l'intention d'exprimer son mécontentement, il semblait à Matthew qu'il ferait bien de commencer par prendre sa part de responsabilité.
Le jeune homme avait conscience que de telles pensées pouvaient lui valoir d'être frappé par la foudre en cette nuit sans nuages, mais le paradoxe de l'homme, résidait dans le fait que, bien que conçu à l'image de Dieu, il agissait souvent en fonction de ses idées les plus diaboliques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SiabelleSiabelle   03 octobre 2015
Dites-moi dit Matthew : quel sens donnons-nous à notre vie, si la vérité ne vaut pas la peine d'être défendue ? Si la justice n'est qu'une coquille vide ? Si la beauté et la grâce sont réduites en cendres, et que le mal pavoise dans les flammes ? Devrai-je pleurer ce jour-là, et perdre la raison, ou me joindre aux réjouissances et perdre mon âme ? Devrais-je rester dans ma chambre pour partir pour une longue promenade ? Mais où aller pour ne pas sentir la fumée ? Devrais-je simplement reprendre le cours de ma vie, madame Nettles, comme tout le monde ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Robert McCammon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert McCammon
Vidéo de Robert McCammon
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2143 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre