AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714476031
Éditeur : Belfond (16/05/2018)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Délaissant – momentanément – la fiction, Colum McCann nous livre un petit livre original et fort utile, sorte de guide pour tout aspirant auteur et, plus généralement, pour tout lecteur intéressé par l'écriture. Sans oublier les fans de l'écriture sublime de l'auteur des Saisons de la nuit et de Et que le vaste monde poursuive sa course folle.
« De l’audace devant la page blanche ! Écris au-delà du désespoir. Chante. Chasse tes visions dans le noir. Partage t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
si-bemol
  12 novembre 2018
“La seule aide vient de soi-même. Une seule chose compte en définitive : le mot qu'on jette sur la page, puis le suivant, et encore le suivant”. C'est sur ce premier constat que Colum McCann ouvre son essai, mémento à l'usage des écrivains en devenir ou aspirant à l'être, dans la continuité des “Lettres à un jeune poète” de Rilke auxquelles il se réfère explicitement.
Nul ne peut enseigner réellement à quiconque l'art d'écrire, répète Colum McCann, comme Rilke avant lui, mais ceux qui portent déjà en eux cette nécessité intérieure, il est possible de “les guider vers le feu en souhaitant qu'ils repèrent les endroits où, de toute évidence, ils se brûleront. Je leur expose le principe en souhaitant qu'ils parviennent à maîtriser l'incendie et à le transmettre”... Et nous voilà partis pour 150 pages de pur plaisir !
L'importance de la première (et de la dernière) phrase, la page blanche, les personnages, l'intrigue, le style, les dialogues, la structure, la recherche documentaire, l'échec et le découragement, l'art de se faire éditer… chacune de ces thématiques (et quelques autres) est tour à tour examinée dans ces “Lettres à un jeune auteur” - comme dans n'importe quel vade-mecum d'écriture pour les nuls à l'usage des débutants.
Sauf qu'il ne s'agit pas ici de n'importe quel mode d'emploi, rédigé par un quelconque plumitif autoproclamé coach en écriture sans avoir jamais lui-même fait oeuvre de littérature, mais d'un essai de Colum McCann, l'auteur - notamment - du merveilleux “Et que le vaste monde poursuive sa course folle” ou de “Transatlantic”. Et ce qu'il transmet ici à ses élèves et aux futurs auteurs a le poids de son expérience, la force de ses convictions, l'enthousiasme de son talent et de sa vocation.
J'ai adoré cet essai qui rappelle quelques évidences (ce qui est parfois bien utile), propose des outils, met en lumière les difficultés, les pièges et les astuces pour y faire face, prodigue des conseils et des encouragements… le tout sur un ton très plaisant, dans une fort belle écriture (ce qui tombe plutôt bien !) et avec une grande humilité : “Mes conseils ne sont pas à la hauteur de ceux que j'aimerais recevoir. Je les fournis avec une modeste révérence et je m'efface aussitôt”.
Un livre de chevet pour qui s'adonne à l'écriture et, pour les simples lecteurs, un éclairage passionnant sur les processus de la création littéraire et de la construction romanesque.
Pour vos précieux conseils, comme pour le reste, merci Monsieur McCann !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
oran
  27 mai 2018

Un spicilège destiné à un jeune écrivain . Jeune en âge ou en écriture ? Sans aucun doute, les deux !
A la manière de Rainer Maria Rilke ( Lettres à un jeune poète) ou de Mario Vargas LLosa (Lettres à un jeune romancier) Colum Mc Cann , devient mentor ( il enseigne effectivement, l'écriture créative) , et, avec humour et délicatesse, il s'attache à donner quelques conseils au candidat qui entend se lancer dans l'Ecriture.
Ce livre n'est pas un memento pour apprendre à écrire ni une assurance pour rédiger un chef-d'oeuvre littéraire , mais un recueil de suggestions pertinentes , de recommandations plaisantes , d'injonctions musclées pour affronter le baptême du feu , celui de l'Ecriture, pour que chaque candidat trouve, en lui, les ressources spécifiques ,personnelles, originales, pour franchir le mur du feu , même s'il s'avère nécessaire de se brûler et « d'enrager » pour y parvenir.
La lettre donnant des instructions sur les 4èmes de couverture est particulièrement désopilante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          343
Bazart
  19 août 2018
"Chaque fois que je commence un roman, je suis persuadé que je n'arriverai jamais au bout, que je suis un charlatan et qu'on va le découvrir. Mais je continue. Quand je le termine, je suis rincé et je sais s'il est bon. Je ne veux pas que ce soit facile."
🔹Cet extrait d'une interview parue dans L'express cet été pourrait faire partie des 52 conseils, mises en garde ou encouragements présents dans Lettres à un jeune auteur, le nouveau livre paru chez Belfond de Colum McCann, l'auteur des Saisons de la nuit et de Et que le vaste monde poursuive sa course folle.
Part de vérité, dialogues, structure, langue et intrigue, éditeurs, toutes les étapes d'un livre de la première phrase à sa réception par la critique y passent.

Je ne suis pas une aspirante auteure mais j'ai lu chaque ligne avec grand intérêt, ravie d être invitée côté coulisses même si on se doute bien qu il n y a pas de règles, pas de recette toute prête pour qu un livre soit bon.
Mention spéciale au chapitre sur les personnages "Donner vie à un personnage s'apparente à rencontrer quelqu'un dont tu as envie de tomber amoureux.".

Et en plus qu il parle de la 4eme de couverture (ou l'art de la pornographie littéraire) ou des J. O. littéraires, Colum McCann est drôle. 🔹.
Et vous savoir comment travaille un écrivain cela vous intéresse ou seul compte son oeuvre ?
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Stephy86
  16 juillet 2018
Je remercie tout d'abord Babelio ainsi que les éditions Belfond pour l'envoi de ce livre lors de la dernière masse critique. J'avais décidé de l'acheter après avoir vu l'auteur le présenter lors de la dernière émission de la Grande Librairie.
Ici, Colum McCann fait suite à Rilke et ses "Lettres à un jeune poète" à travers 46 lettres thématiques à destination d'auteurs en devenir, jeunes ou moins jeunes. Affirmant tout d'abord que "personne ne peut apprendre à quelqu'un d'autre à écrire, l'auteur se présente comme un guide et parle de son expérience à travers des conseils judicieux donnés à l'impératif, tels "un mot à l'oreille délivré lors d'une promenade".
Les conseils sont simples et le livre très agréable à lire. En résumé, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. J'ai collé des marques pages et souligné de nombreux passages sur mon exemplaire et je pense m'y référer avec plaisir les jours de doute ou de baisse de moral. Merci M. McCann !
Commenter  J’apprécie          30
Ma_attn
  14 novembre 2018
Qui n'a jamais rêvé d'écrire un livre, de traverser les siècles et de tutoyer l'immortalité par la force des mots ? Qui, un jour, ne s'est pas imaginé poète ou écrivain, les cheveux volontairement ébouriffés, les yeux perdus dans le vide et vêtu d'un trench beige trop long duquel dans lequel seraient enfouis carnet de notes et crayon fétiches - l'imagination ne laissant jamais l'artiste en paix ?
Dans cet ouvrage, Colum McCan donne à chaque aspirant une leçon aussi bienveillante que méthodique. Leçon d'écriture d'abord. Point par point, l'auteur décortique les ressorts d'un bon texte et explique à son lecteur attentif les recette pour atteindre le graal. le titre, la première phrase, les chapitres, les basculements narratifs tout y passe et est analysé scrupuleusement sur la base d'exemples littéraires pour offrir un parfait précis d'écriture.
Leçon sur le sens de la littérature, ensuite, et du rôle de l'écrivain. C'est avec modestie, passion et humour que l'auteur rappelle sans cesse l'importance du travail, la vacuité du talent non entretenu et la noblesse de celui qui finalement n'est qu'au service des mots et de la compréhension du monde.
A lire pour tous les auteurs en devenir comme les passionnés de littérature.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
NonFiction   25 septembre 2018
Ces Lettres à un jeune auteur sont aussi des plaidoyers pour une littérature active et dynamique, puisant sa force aussi bien dans la rigueur et l’originalité de sa construction que dans sa capacité à faire éclore des champs de possibilités au milieu du chaos ambiant.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LeDevoir   07 août 2018
Un petit livre constitué de courts chapitres à l’écriture saccadée, presque schématique, où il livre une succession de prescriptions et de conseils pratiques et philosophiques — pour reprendre le sous-titre de l’édition anglaise.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LeMonde   08 juin 2018
L’auteur irlandais, professeur de « creative writing », offre ses conseils sincères et modestes.

Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
oranoran   27 mai 2018
Tu lis pour t'embrasser le cœur. Tu lis pour décalaminer ton cerveau. Tu lis parce que tu es le plus vaillant imbécile du coin, prêt à s'aventurer dans cette joyeuse confusion. Tu sais quand un livre opère. Laisse-lui le temps.
Et s'il te déroute pendant qu'il te transporte, tant mieux : continue, continue. La cohérence absolue dénote un manque d'imagination. La confusion est une réponse sincère. (...)
Mais le moment viendra peut-être où il te faudra le jeter ce livre. La vie est trop courte pour boire de mauvais vins, beaucoup trop courte pour lire de mauvais livres. Prépare-toi donc à t'en séparer, mais seulement après lui avoir donné sa chance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ninachevalierninachevalier   09 novembre 2018
Tenter d'écrire sans lire revient à prendre la mer tout seul dans un petit bateau.C'est une triste et dangereuse aventure. N'aimerais-tu pas mieux voir un horizon de bout en bout gonflé de voiles? Faire signe aux autres navigateurs; admirer leur habileté; chevaucher leur sillage quand cela t'arrange, sachant que tu traces également le tien et qu'il y a assez d'eau et de vent pour tous? Téa Obreht
Commenter  J’apprécie          100
BazartBazart   19 août 2018
"On peut te retirer bien des choses- même la vie- mais pas les récits que tu en fais. Pour toi, jeune auteur, ce mot non dénué d'amour et de respect : écris !"
Commenter  J’apprécie          190
oranoran   27 mai 2018
Un bon bouquin fera basculer ton univers. Bouleversera ta façon d'écrire. Les prosateurs devraient lire les poètes. Les poètes devraient lire les romanciers. Les dramaturges devraient lire les philosophes. Les journalistes devraient lire les nouvellistes. Les philosophes devraient lire toute la bande. En fait, nous devrions chacun les lire tous. Personne ne fait rien seul.
Commenter  J’apprécie          60
oranoran   27 mai 2018
Laisse la langue emplir tes poumons. On peut te retirer bien des choses – même la vie -, mais pas les récits que tu en fais. Pour toi, jeune auteur, ce mot donc, non dénué d’amour et de respect : écris !
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Colum McCann (108) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colum McCann
Colum McCann pour le festival America à la librairie Millepages le 11mai 2016
autres livres classés : écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre