AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851209740
152 pages
Éditeur : Editions Pratiques Automobiles (EPA) (31/01/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
L’histoire du plus grand groupe de Thrash Metal est loin d’être banale.
L’incroyable succès commercial du Black Album, les gigantesques tournées mondiales, la mort tragique de Cliff Burton dans un accident de bus, la mémorable controverse du procès Napster…
Les hauts et les bas de la carrière du légendaire quatuor méritaient d’être dessinés ! Brian Williamson et Jim McCarthy ont su parfaitement saisir en noir et blanc le sulfureux roman de Metallica.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Crossroads
  02 mai 2018
Naaan ? Siii !
Une BD sur Metallica, même pas besoin de cogiter trois plombes d'où, en préambule, ce remerciement électrique à Babelio ainsi qu'aux Éditions Pratiques Automobiles (me demandez pas le rapport entre bagnole et métal, j'en sais fichtre rien) pour ce petit interlude musical.
Gros fan, je le suis depuis quelques décennies.
Pas le gars à hurler au selfie sur leur passage ni à porter un t-shirt à leur effigie, de toute façon, je rentre plus dedans, mais j'ai la trépidation facile à l'annonce d'un nouvel album, voire d'une trop rare tournée dans l'hexagone.
Fer de lance du big four qu'il constitue avec Anthrax, Megadeth et Slayer, rien que des poètes, il est une référence en matière de gros son précurseur avec quatre premiers albums dévastateurs qui firent les beaux jours d'ORL et d'ostéopathes étonnés par cette soudaine recrudescence de saignements auditifs et de cervicales à la dérive. Ah oui, il est possible que dans cette critique, toute objectivité ait été reléguée aux oubliettes, qu'on se le disasse.
Bref, en un mot comme en cent, je kiffe trop de la boule qui déchire sa gaine XXL.
M'oui, on peut traduire par j'aime avec double pouce/index en forme de petit coeur.
Alors quid de ce roman graphique relatant l'historique de ce combo devenu aujourd'hui mythique ?
Il est évident qu'avec la meilleure volonté du monde, une BD ne rendra jamais hommage à la justesse, l'émotion, l'énergie et la générosité développées lors d'un concert. Combien de groupes passés de top à flop en moins de temps qu'il n'en faut pour gueuler "bièèèères il fait soif" !!! ? Deftones, Maiden...de la bonne grosse calamité de compet'. Kleeeenex, merci.
Avec les Four Horsemen, jamais déçu, toujours péchus !
Généreux roman graphique au trait bicolore parfois approximatif, Metallica se veut exhaustif sans toutefois éluder les nombreuses tracasseries à l'origine de moult conflits au sein du groupe.
De sa formation à presque de nos jours, le tout semble étayé et parfaitement révélateur de ce que fut leur trajectoire, sans toutefois délivrer de véritable scoop pour qui les suit depuis leurs tous premiers riffs.

Ils ont tutoyé les sommets, connu pas mal de déconvenues.
Sex, drogue et rock'n'roll, ampli à fond, rien que de très classique dans le milieu.
A noter un alcoolisme sévère chez l'ami James qui aura bien failli avoir la peau du quatuor et accessoirement la sienne.
Plutôt bien fichu, Metallica fascine de par la détermination de ses musiciens et leur faculté à constamment vouloir se renouveler, sans toutefois forcément soulever un enthousiasme de folie chez les puristes. Le Black Album restera à ce jour comme leur plus gros carton et le plus controversé.
Construit dans la douleur d'un Mustaine assidûment défoncé (futur leader de Megadeth) aussi génial que mégalo, ce groupe conservera son ossature originelle, n'étaient ces bêtes déconvenues en lieu et place du bassiste maudit. Cliff Burton décèdera tragiquement écrasé par le tourbus. Remplacé par Jason Newsted, ce dernier décidera de voler de ses propres ailes, sans toutefois jamais décoller, offrant ainsi au monstrueux Robert Trujillo d'officier encore aujourd'hui pour le plus grand plaisir des amateurs de visuel scénique accompli.
Metallica se sera finalement affirmé en quelques années pour perdurer.
Il aura marqué son époque, transcendé le genre, parfois choqué avec notamment l'affaire Napster instiguée par un Lars Ulrich ulcéré de se voir spolier sur la toile.
Groupe de légende, aucune objectivité, je vous avais prévenu, au parcours chaotique, il n'en reste pas moins l'un des monstres sacrés du heavy metal encore en activité et capable de faire la nique à bon nombre de formations se réclamant leurs dignes héritiers. Le concert parisien de septembre dernier est encore dans toutes les mémoires, la mienne, c'est certain.
Metallica en BD est une bonne entrée en matière pour qui voudrait découvrir le phénomène.
Commencer par la dégustation du Black Album puis approfondir avec Kill'Em All et Ride the Ligntening avant de toucher au sublime en s'envoyant Master of Puppets puis And Justice For All.
A noter que l'écoute au volume requis pourrait bien nuire à votre audition ainsi qu'à votre invitation annuelle à la fête des voisins. C'est vous qui voyez...qui écoutez.
Enjoy !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3717
ange77
  15 mai 2018
« Looking out from nowhere... »

* Résumé :
« L'histoire du plus grand groupe de Thrash Metal est loin d'être banale.
L'incroyable succès commercial du « Black Album », les gigantesques tournées mondiales, la mort tragique de Cliff Burton dans un accident de bus, la mémorable controverse du retentissant procès Napster...
Les hauts et les bas de la carrière du légendaire quatuor méritaient d'être dessinés !
Brian Williamson et Jim McCarthy ont su parfaitement saisir en noir et blanc le sulfureux roman de Metallica. »

* Pour ceux qui l'ignoreraient...
Metallica, célèbre groupe de heavy metal, originaire de Los Angeles, voit le jour en 1981, après que Hetfield ait répondu à une annonce de Lars Ulrich dans un petit journal local.
Composé actuellement de deux de ses membres fondateurs : James Hetfield (chant et guitare rythmique) et Lars Ulrich (batterie), du guitariste Kirk Hammett (qui fait son entrée en 1983), ainsi que du bassiste Robert Trujillo (dernier membre à rejoindre le groupe en 2003).
Les précédents membres : Dave Mustaine (guitariste - fondateur de Megadeth - , rapidement exclu suite à ses nombreuses frasques), les bassistes Ron McGovney (démos), Cliff Burton (pour les 3 premiers albums ; subitement décédé en 1986) et Jason Newsted (qui prend la suite de Burton, avant d'être remplacé par Trujillo).
Bob Rock produit tous leurs albums de 1990 à 2003 et devient temporairement bassiste du groupe, entre le départ de Newsted et l'arrivée de Trujillo.

* Plus personnellement...
Mille mercis à l'équipe de Babelio et aux Eds E/P/A pour m'avoir permis de recevoir ce superbe roman graphique toute en bichromie sur la vie d'un des groupes les plus sulfureux et talentueux de ces dernières décennies.
Une des rares Masses Critiques à laquelle je n'ai coché que 2 ou 3 titres, pas plus - alors qu'en général ça dépasse souvent, et de loin ^^, la dizaine - et pour cause : avec cette oeuvre sur Metallica dans le lot (mon second choix portait sur un bouquin assez similaire - d'un point de vue uniquement littéraire - traitant de la vie de Bob Marley > Éclectique dans tout ce que j'aime, toujours :)), impossible de passer à côté !

Tout d'abord, j'ai beaucoup apprécié le format, plus grand qu'un livre et légèrement plus petit qu'une bande dessinée ordinaire ; des dimensions idéales. Ensuite vient la couverture, simplement magnifique - qu'ajouter à ça ? - , et puis, on ouvre le livre pour qu'opère la magie inhérente à tout désir enfin assouvi...
Et là, on en prend plein la gue... pardon, la figure !
Dans tous les sens du terme, car si pour ma part je savais parfaitement où je mettais les pieds (ou plutôt les yeux), j'ai tout de même été agréablement surprise par les dessins en noir et blanc de Brian Williamson, qui semblent surgir des pages au fil de l'histoire.
Et cette histoire justement, c'est vrai que ça méritait bien un roman.

Des hommes aux destins hors du commun, qui vont s’unir... pour le meilleur, souvent, et pour le pire parfois...
Pour que leur son hante nos cœurs, battant la mesure, et nos esprits, dansant sur un rythme frénétique, encore longtemps.
Pour que la musique transcende par delà les âges, les castes et les frontières - quelles qu’elles soient.
Pour qu’entre le « Sandman », pour que vive éternellement le « Master of puppets », pour qu’enfin éclate la « Sainte Colère »...

Si je savais en effet vers quoi je me dirigeais, j'ai cependant appris nombre d'anecdotes et points de détail que j'avoue ignorer jusque-là, car j'aime Metallica et je suis leur carrière, mais de loin ; je ne suis pas la fan assidue que l'on pourrait imaginer. Mais il est certain que ce carré a toujours fait partie de ma vie, d'aussi loin que je me souvienne...
Bref, tout ça pour dire que je pense ce roman graphique susceptible de plaire à un assez large panel de lecteurs, allant bien évidemment de l'accro métalleux à l'amateur de bande dessinée, en passant par le simple curieux de passage ou le néophyte qui veut en savoir plus sur son nouveau groupe de musique favori.
* Au final...
J'ai passé un excellent moment en compagnie des « Four Horsemen », un voyage délicieux et haut en couleur, que je recommande sincèrement.
> À lire sur un air de « Nothing else matters »... par exemple ;-)

https://www.metallica.com/

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Mahpee
  08 mai 2018
Le roman graphique en noir et blanc, Métallica de Jim McCarthy pour le texte et de Brian Williamson pour les illustrations, date de 2014. Les Éditions E/P/A ont eu la bonne idée de publier, cette année, la version française traduite par Pascal Bataillard. Groupe de Thrash Métal légendaire, Métallica a forgé son histoire dans les drames et les faits divers sulfureux mais au delà de ces excentricités communes à bien des groupes de musique, Métallica a su inventer un nouveau style qui depuis le début des années 80 ne s'est pas départi d'un succès planétaire. Les dessins en noir et blanc (petite critique au passage semblent repris un peu trop à partir de photos) collent bien au style sombre et à l'histoire tragique de ce groupe légendaire qui a su rebondir à travers les épreuves et les échecs pour parvenir à une maturité enfin apaisée.
Un roman graphique dédié aux fans mais aussi aux lecteurs curieux de connaître un peu mieux l'histoire de ce quatuor hors norme.
Merci à Babélio et aux Éditions E/P/A pour cette masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190


critiques presse (1)
BDGest   10 avril 2018
Les aficionados se régaleront d’une mise en lumière inédite, qui évite toute facilité et se démarque intelligemment des documents déjà mis à la disposition du public. À lire en réécoutant à fort volume la discographie des four horsemen.
Lire la critique sur le site : BDGest

autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jim McCarthy (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
333 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre