AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280235579
Éditeur : Harlequin (01/03/2012)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Les Hell’s Eight. Huit hommes revenus de l’enfer, débordant d’une énergie sauvage, et prêts à tout pour défendre leurs valeurs…

Quand Caine Allen, après l’avoir arrachée aux mains des bandits qui l’ont kidnappée, exige qu’elle devienne sa femme, Desi ne sait absolument pas comment réagir. Une voix, au fond d’elle, lui crie de s’enfuir à tout prix loin de cet homme, dont elle connaît la réputation – comme les autres membres des Hell’s Eight, son sens d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  28 septembre 2013
Décidément « La Romance Historique » est encore bien loin de montrer des signes de faiblesse sur notre territoire au vu du nombre d'auteurs parvenant à toujours se dépasser, se renouveler pour nous offrir des univers époustouflants et des personnages haut en couleur, alors, quand le genre « érotique » s'invite dans la danse nous pouvons clamer haut et fort que cette catégorie littéraire est loin d'avoir rendu son dernier souffle. Depuis bientôt 3 ans, j'ai eu tout le loisir d'expérimenter de nouvelles plumes enchanteresses, me familiariser avec divers codes et moeurs d'antan, explorer quelques époques tout en flânant au gré de mes envies en Angleterre puis en Ecosse. Des traversées riches en surprises sans que toutefois je ne fasse de réels haltes en Amérique de l'Ouest et ce pour deux raisons simples, je redoutais quelque peu ce contexte historique assez difficile englobant les guerres opposant Cowboys et Indiens, de plus, le panorama américain avec Canyon, terre aride et saloon ne me passionnaient pas plus que ça. J'avais déjà goûté à cette ambiance Western et en étais ressortie mitigée. Malgré cela j'ai néanmoins été attiré par la saga des « Hell's Eight » qui promettait beaucoup, sans compter que ce titre faisait également parti de la collection « Spicy », une raison de plus qui redoubla mon intérêt. Qu'allait bien pouvoir donner cette romance historique érotique en plein coeur des Canyons ? J'allais très vite le savoir.
Caine Allen fait partie des « Hell's Eight », des Texas Rangers ayant consacré leur vie à protéger les personnes innocentes et sans défense, pour eux la justice fait loi et qu'importe les limites.
C'est lors d'une mission accompagné de ses deux acolytes et frères d'arme Sam et Tracker que Caine fera la connaissance de la très sauvage Desi. Jeune femme ayant été kidnappée avec trois autres Ladies par des bandits, Caine assistera néanmoins à toute la détermination dont fera preuve la sauvageonne quant à résister à ses joailliers quitte à perdre la vie au lieu de se soumettre. Une première rencontre des plus houleuse et poignante entre Desi et le Ranger qui liera son destin bien malgré elle et surtout contre son gré à Caine.
En tout honnêteté et à ce stade de rédaction de ce billet, je ne sais toujours pas qu'elle a été mon sentiment de lecture, je ne l'ai certes pas détesté mais la nuance entre aimer et juste apprécié se veut terriblement mince. Je vais donc m'employer très sérieusement à vite obtenir la réponse à ma question avant d'apporter un point final à cette chronique.
Ce premier tome « Secrets désirs » sera donc essentiellement consacré au couple formé par Caine et Desi tout en esquissant de légers profils prometteurs des autres Hell's Eights appelés à prendre la relève après Caine. Ils ne feront certes, que de faibles apparitions mais qui seront néanmoins assez marquantes pour que nous puissions nous languir de les découvrir sous un jour nouveau dans les tomes leur étant consacré. C'est dans une ambiance virile bourrée de testostérone que Sarah McCarty nous fera pénétrer. Je dois dire que cet atmosphère exclusivement pourvue de spécimens masculin m'a indubitablement fais penser à celle de « La Confrérie », le paranormal en moins bien sure. Un groupe d'hommes liés par un passé commun tragique auxquels ils ont survécu tout en trainant derrière eux de douloureuses séquelles et cicatrices, liés par le sang qu'ils ont versé et liés par une même destiné…Paradoxalement ces frères, sortes d'ours mal léchés dévoileront entre eux des visages taquins, joviaux, de grands enfants ne cessant de se chamailler nous offrant des passages mignons et attendrissants. En parallèle entrera dans leurs vie, Desi qui apportera son lot de souffrances n'ayant rien à envier aux Hell's Eight.

C'est avec une plume addictive et fluide que Sarah McCarty nous piègera indubitablement dans ses filets pour le meilleur et pour le pire. S'il est bien une chose à laquelle je ne m'attentais absolument pas en débutant ce livre fut de plonger dans un monde si sordide, dure et sans concessions. Un univers noir et suffocant à une époque où être une femme équivalait à n'être pas grand-chose voir rien sans une protection masculine. Partant de ce point l'auteur ne nous épargnera donc rien du passé de l'héroïne Desdemone et ma lecture a donc été plus d'une fois éprouvante au vu de tout ce qu'elle a dû subir des hommes. Des passages d'un sadisme et d'une cruauté sans limite m'ayant à la fois choqué, dégouté et surtout révolté. Abordons d'ailleurs l'un des points forts de ce premier tome qui est sans conteste son héroïne pourvue d'une force de caractère et d'une rage de vivre sans précédent.
Je dois dire que j'ai vraiment beaucoup apprécié ce petit bout de femme combattif et têtu ayant été brisé de toutes les manières possibles et qui malgré cela s'est donnée un but pour survivre. Une héroïne extrêmement attachante et touchante qui se sera endurcie mais qui sous ses attitudes de dur à cuir tentera de cacher un côté vulnérable, ses phobies et le désespoir la rongeant. Seul Caine saura peu à peu apprivoiser la jeune femme et à défaut de lui faire totalement oublier cet enfer soignera ses blessures.
Parlons dès à présent du fameux Caine pour lequel je ferai preuve d'un peu moins d'enthousiasme. Contrairement à sa compagne dont la psychologie fut réaliste et très approfondi, Caine n'aura malheureusement pas bénéficié du même traitement de faveur. Ce ranger assez taquin et protecteur n'est heureusement pas dépourvu de charme. Homme assez macho, dominateur et autoritaire Caine se veut également très impulsif et loyal. Je déplore quelque peu que l'auteur ait fais le choix de nous offrir un héros perpétuellement en rut dont on apprendra finalement que très peu de choses sur lui mis à part ses talents de Texas Rangers et son excellente habileté au lit…
Abordons à présent le couple.
En lisant un « Spicy », inutile de mentir nous savons très bien à quoi nous en tenir et Sarah McCarty n'a nullement usurpée sa place dans cette collection. La relation qui se tissera entre Caine et Dési se révèlera aussi poignante qu'intense au vu du passé empli d'angoisse et de désespoir que devra combattre cette dernière. Notre cher Caine usera souvent de maladresse pour faire comprendre à Dési tout ce que cette dernière lui inspire, cela donnera des passages tour à tour amusants mais également très difficiles. L'auteur est parvenue à nous offrir une romance torturée dont l'attachement, l'affection et l'amour mutuelle feront peu à peu surface de manière crédible et émouvante. Sarah McCarty saura également nous gratifier de scènes érotiques bouillantes, débridées et assumées mais heureusement jamais dépourvues d'émotion, j'aurai néanmoins un gros bémol à signaler, la profusion. Oui les scènes charnelles ont été à mes yeux très mal réparties dans ce récit car arrivant en un seul bloque alternant des passages nécessaires mais également inutiles. C'est dommage que l'auteur ait préféré privilégier le côté sulfureux au détriment d'une psychologie plus approfondi du couple. La majorité des face à face se soldant souvent voir obligatoirement par une scène érotique devenant à la longue lassante et redondante. Autre point négatif à citer sera l'action assez mal répartie dans ce premier opus.
En réponse à mon questionnement de départ je répondrai à présent sans hésiter que j'ai bien aimé cette première incursion auprès des Hell's Eight. Malgré les défauts ayant parsemé ce premier opus, ce titre est parvenu à me passionner du début à la fin. Une romance torturée étant née au sein d'un contexte sordide mais ayant survécu et étant ressorti plus fort et incandescent que jamais. « Secrets Désirs » a certes trop versé dans l'érotisme au détriment de la psychologie du couple mais a réussi à m'appâter pour la suite. Une saga prometteuse qui j'espère se bonifiera tome après tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83
vilvirt
  14 juillet 2012
Alors, quel est le point commun entre Fanfaron le coq enragé, Lily la jument et Boone le chien aux grandes oreilles ? Non, ceci n'est pas le début d'un livre pour enfants mais une vraie question que je pose à celles qui veulent en savoir plus sur le premier tome des Hell's (Angels) Eight ! Et bien tous ces joyeux lurons vivent aux côtés de huit ténébreux Texas Ranger dont les seules préoccupations - en dehors de manger et de se taper dessus comme de bons vieux baroudeurs boostés à la testostérone - sont l'honneur et la protection des innocents.
C'est ainsi que dès le début du livre, nous faisons la connaissance de Caine Allen, l'un de ces hommes, un cow-boy avec un grand Stetson sur la tête (et un jean très très serré aussi. C'est pratique quand on fait du cheval). Allen est payé, lui et deux de ses compères, pour aller récupérer quatre jeunes femmes enlevées par des brigands et menacées des pires atrocités si l'on en croit l'auteur. Ni vu ni connu, nos trois héros partent sur les routes et ne tardent pas découvrir le campement des hors-la-loi où sont détenues les dâmoiselles en détresse. L'opération sauvetage est un succès, sauf que Caine tombe irrémédiablement sous le charme de l'une d'entre elles - Desi - que les autres ne semblent pas beaucoup apprécier et rendent responsable de leur enlèvement. D'ailleurs, Dési ne paraît pas très enthousiaste à l'idée de retourner en ville et Caine ne va pas tarder à découvrir pourquoi.
Sarah McCarty n'a pas vraiment fait preuve d'originalité avec cette série. Prenez un assortiment de beau mecs tourmentés par la vie avec un lourd passé, assez différents les uns des autres pour ne pas emmêler les pinceaux de la lectrice, si possible, un lieu à l'écart de toute civilisation, une intrigue bâclée et quelques belles héroïnes (au sang chaud) désespérées, et vous obtiendrez une trame vue et revue qui, cette fois, se passe au temps de la conquête de l'Ouest. Avec, malheureusement, pas mal d'incohérences historiques et linguistiques pour l'époque. (dues à la traduction ?...)
Caine Allen est un homme très viril, un solitaire qui a vécu des tonnes de trucs affreux pendant sa jeunesse (comme ses copains avec qui il a fondé Hell's Eight). Il s'est fait un défi d'éviter le mariage jusqu'à présent, mais les circonstances (bon, ok, il se fait un peu manipuler aussi) l'amènent à épouser Desi pour la soustraire à ses problèmes et la ramener dans son village perdu au milieu du désert. Seulement voilà : l'éloignement n'empêchera pas les ennemis de Desi de tout faire pour lui remettre la main dessus...
Je n'ai pas trouvé le comportement de M. Allen très fair-play si vous voulez tout savoir. Il se trouve qu'il doit, du jour au lendemain, protéger et défendre (ses devises tout de même !) une jeune femme qui a subi de terribles traumatismes, et il ne trouve rien de mieux à faire que de lui sauter dessus à tout bout de champ. Quand à elle, elle a beaucoup de mérite parce qu'elle finit par retrouver (rapidement) la joie de vivre grâce à l'orgasme à répétition. Autant dire que ces deux-là - ainsi que leur parcours respectifs - ne sont pas très crédibles.
Heureusement, au fil du livre, la situation s'améliore un peu. Caine montre son attachement à sa manière mais réalise avant tout qu'il doit faire preuve de douceur s'il veut apprivoiser sa petite femme. Et même si la fin est légèrement bâclée (je crois q'uon aurait tous souhaité voir les méchants mourir lentement suspendus par les pouces pour ce qu'ils ont fait à Desi), les derniers chapitres donnent quand même envie de lire la suite et de connaître l'histoire de toute cette bande de joyeux lurons.
Pour résumer, érotisme et aventures sont au rendez-vous, avec des indiens, des banquiers véreux, des brigands aux dents pourries (les méchants seront toujours moches - c'est prouvé par Harlequin : il y a eu une étude là-dessus), quelques animaux très futés (je ne parle pas des copains de Caine), et des bons sentiments à la pelle. Malgré le peu de crédibilité on passe quand même un bon moment. Il faut éviter de prendre les choses au premier degré, et seulement alors on pourra prendre toute la mesure des biceps de nos héros, apprécier les blagues fumeuses et les déclarations d'amour autour du feu de camp en mâchant du boeuf séché. (la vraie vie quoi !) En tout cas moi, j'ai appris qu'un cow-boy ne lâche jamais son Stetson, même pour aller au petit coin. Si c'est pas la classe...

Lien : http://tranchesdelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Parthenia
  04 novembre 2014
Bon, alors surtout, ne croyez pas que je sois maso en lisant un autre livre de cette série, hein ! Mais aujourd'hui, c'est mardi, et avec Stephie, je vous rappelle que tout est permis !
Et de toute manière, comme j'avais acheté les 2 premiers tomes ensemble, autant faire baisser ma PAL (avec l'infime espoir de sentir monter à la lecture du livre une honteuse mais agréable excitation !).
Alors , bilan ? ouais, bof, pffff....
Or donc, Caine Allen, Sam McGregor (oui, vous avez bien lu, il s'agit du tireur d'élite de ces dames du tome 2) et Tracker Ochoa, trois des Texas Ranger des Hell's Eight, sont envoyés par le père Gérard à la rescousse de 4 jeunes femmes kidnappées par des bandits mexicains.
Or, Desi, l'une des captives, semble attirer sur elle le mépris de ses compagnes d'infortune et refuse d'être reconduite à la ville de Los Santos ; elle est tellement effrayée à cette idée qu'elle va jusqu'à proposer ses faveurs à Caine Allen, qui de son côté, va accepter de l'épouser pour la soustraire à ses tortionnaires. Car Desi, par des circonstances qui ne seront pas totalement éclaircies dans ce tome, est tombée sous la tutelle de James, un joueur pas très fréquentable qui en a fait son esclave sexuelle dont il fait profiter ses associés....

Si la situation de Desi s'est améliorée en échappant aux sévices et tortures que lui faisaient subir ses bourreaux, malheureusement, elle doit repousser les assauts de son mari, bouc perpétuellement en rut, qui, bien que connaissant ses traumatismes et alors même que tout contact avec un homme la dégoûte et la terrifie, entend bien faire valoir sur elle ses droits d'époux ! Si bien que Sam et Tracker sont obligés de proposer leur aide à la jeune mariée pour la soustraire à l'indélicatesse de leur pote !
Las, ça n'était que le tout début de mon agacement vis-à-vis de ce phallus sur deux pattes qui pense plus avec cet organe-là qu'avec son cerveau ! Et il pense souvent, le bougre... pour notre plus grand malheur... La preuve, après lui avoir promis qu'il ne la considèrerait jamais comme la prostituée qu'elle avait été et l'avoir priée d'"accepter l'idée qu'il n'est pas le porc qu'elle croit voir en lui", il lui impose.... une fellation ! Quelle douce compréhension de la psychologie féminine, les bras m'en tombent...
Heureusement, dans la 2ème partie, il décide de l'apprivoiser en faisant preuve de patience et en réfrénant ses désirs égoïstes ! Finalement, on se dit qu'il est plus fruste que méchant, et ce n'est pas totalement sa faute s'il comprend mieux ses chevaux que les femmes, hein ?!!? sarcastic
C'est d'ailleurs dommage que Caine ait été un peu sacrifié à l'histoire, car si la psychologie de Desi a plutôt été bien fouillée (même si elle se remet un peu trop rapidement de ses traumatismes), il n'en va pas de même de son mari qui apparaît comme un lourdaud que l'on aimerait bien baffer, passant brutalement d'un comportement de gros con à celui d'un homme attentif sans que cette évolution soit intégrée subtilement !
On a l'impression que l'auteure devait remplir un cahier des charges, et tant pis si les pratiques décrites ne collent pas à l'intrigue ni à la psychologie des personnages....
Car si l'on en croit les thèmes de prédilection de l'auteure qui parsèment les deux premiers tomes, pour qu'une romance érotique soit réussie, il faut obligatoirement que les ingrédients suivants soient réunis :
♠ un chien qui se fait trouer la peau pour les beaux yeux de l'héroïne (ici, le toutou s'appelle Boone !) ♠
♠ que le héros demande au moins une fois à sa belle : "Jouis pour moi !" ♠
♠ quelques scènes SM, et tant pis si ça ne colle pas avec le passé douloureux de l'héroïne ♠
♠ une bonne petite sodo de derrière les fagots (oui, rien de tel pour oublier ses soucis, c'est bien connu !) ♠
♠ enfin, du cul, du cul, du cul... et encore du cul ! ♠
Il faut dire que Desi inspire à son époux un désir permanent, même lors d'innocentes activités comme les repas : "Quand elle attaqua la tortilla, il décida qu'il avait atteint ses limites. S'il ne déboutonnait pas son jean d'urgence, son sexe allait se casser en deux et elle y verrait à coup sûr une nouvelle marque d'irrespect." (page 121-122). Comme vous pouvez le constater, c'est toujours un bonheur d'avoir accès aux pensées du beau cow-boy ! he
Pour conclure, l'histoire est donc assez inégale : non seulement pour la psychologie des personnages ( même si certaines scènes sont vraiment poignantes), mais également pour les scènes sexuelles (certaines sont plutôt bien décrites mais malheureusement inappropriées au contexte, les rendant parfois sordides tandis que d'autres sont confuses nous donnant envie de nous écrier : "il est où le cucul, elle est où la tétête ?").
C'est dommage, car le postulat de départ aurait pu être intéressant si l'auteure avait pris le temps de décrire l'évolution de Caine d'une manière cohérente et subtile. En outre, j'ai l'impression que les mâles des Hell's Eight sont tous interchangeables, des beaux gosses un peu rudes, salement égratignés par la vie.
Mais ce qui me frustre le plus dans cette histoire, c'est que les deux tomes suivants sont consacrés à Tucker et Tracker, deux sang-mêlés, et quant à me tromper sur les dates de publication, ce sont ces deux tomes-là que j'aurais dû acheter, scrogneugneu de scrogneugneu ! Mais je serai forte, je vous le promets, et je résisterai à mon penchant pour les beaux amérindiens... intello
Lien : http://parthenia01.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
lisamclivres
  15 mai 2013
Qu'est ce qui fait qu'un Spicy peut être réussi ? Un bon dosage entre intrigue et sexe. Et dans ce premier tome des Hell's Eight de Sarah McCarty, nous sommes pile dans les bonnes proportions.
Dans cette série, qui semble être très prometteuse, nous faisons la connaissance avec un groupe de Texas Rangers qui font régner l'ordre et la justice grâce à des méthodes assez musclées, dirons-nous. Ces huit hommes, dont le passé a été parsemé d'horreurs et de drames, inspirent peur et respect à la fois.
Ici, nous nous intéressons à l'histoire de Caine Allen, cowboy aussi ténébreux qu'intimidant, qui va délivrer plusieurs femmes enlevées et retenues par une bande de hors la loi dont les intentions étaient tout sauf honorables. Aidé de deux compagnons, Tracker et Sam, Caine va sauver ces femmes et va tout de suite être intrigué par l'une d'elle plus particulièrement. Il s'agît d'une belle et jeune femme aux cheveux blonds et qui répond au nom de Desi. En plus de la vive attirance qu'il va ressentir tout de suite pour la jeune femme, Caine va vouloir comprendre d'où vient l'animosité que lui portent les autres captives. Celui-ci va alors n'avoir de cesse de protéger Desi et peut-être bien plus…
Sarah McCarty nous transporte dans une histoire au coeur de l'Amérique, dans des territoires de tous les dangers, où Indiens, Mexicains et blancs se battent pour leurs terres mais également pour des buts plus sombres, plus horribles. Être blanche, et blonde de surcroît, est un réel gage d'insécurité dans ce monde sauvage, et Desi va connaître une vie des pires que l'on puisse imaginer. Malgré les atrocités vécues, l'auteure reste assez pudique et nous épargne quelques détails insoutenables.
Caine arrive donc dans la vie de Desi à un moment où celle-ci est meurtrie au plus profond de sa chair. L'intérêt principal de l'histoire, en plus des scènes de sexe (soyons honnêtes c'est un Spicy tout de même !), se trouve dans la façon dont Caine va « apprivoiser » la jeune et jolie Desi, fougueuse et fragile à la fois, comme il le ferait avec un cheval sauvage, blessé et apeuré. le tempérament ambivalent de Caine, à la fois agressif et dangereux, mais tendre et patient, va lui permettre de « dompter » la jeune femme et plus encore. L'auteure nous embarque sans problème dans ce rapport de force qui va se tisser entre les deux héros, et alors que certaines scènes pourraient nous sembler étranges compte tenu du passé de Desi, la douceur et l'abnégation de Caine nous font tellement fondre qu'on se dit qu'avec lui « aux commandes » tout est possible, même l'impensable !
Leur histoire d'amour est mêlée de passion et de tendresse, leurs rapports tantôt sensuels, tantôt provocants, mais jamais dans la vulgarité. le maître mot ici c'est le respect entre les personnages, et on le ressent très bien dans le style de l'auteure, notamment dans les dialogues qui ne choquent pas et deviennent plus hots lorsque leur complicité s'accentue.
Pour en revenir à ce que je disais plus haut, l'intrigue n'a pas été oubliée dans cette histoire, au détriment du sexe qui reste quand même très présent, et les pages se tournent à grande vitesse pour pouvoir connaître rapidement le dénouement. L'auteure nous présente aussi, assez sommairement mais plus dans le souci de garder le mystère, les autres Rangers qui forment le Hell's Eight, dont tous ont un point commun, l'honneur. Tous donneraient leur vie pour sauver celle de l'un des leurs.
Gageons que les tomes suivants soient aussi bon que ce premier et que l'auteure saura quand même se renouveler un peu, car la base de chaque histoire se ressemble quand même beaucoup. Je tiens le pari qu'elle y réussira, mes prochaines lectures me diront si j'ai vu juste…

Lien : http://booksweetbooks.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  23 juillet 2015
« Secrets désirs » est le premier opus de la série Hell's eight de Sarah McCarty. Les Hell's eight, c'est l'histoire de huit amis revenus de l'enfer, qui se sont regroupés après avoir perdu leurs proches dans un massacre et sont devenus des texas rangers. Bienvenue dans le Texas au milieu du XIXème où ces texas rangers sont sombres, hot et terriblement sexy … …
Quand Caine Allen et des amis partent à la recherche d'une groupe de femmes enlevées, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'une seule d'entre elles : Dési soit la seule à se défendre face à ses ravisseurs. Plus surprenant encore, elle ne veut pas retourner en ville et refuse de retourner à sa vie d'esclave sexuelle. Seule solution pour Caine pour la protéger c'est de l'épouser et la ramener dur les terres de Hell's Eight. Dési pourra-t-elle surmonté son passé violent et devenir une bonne épouse pour Caine ?
Voici une histoire qui va vous captiver dès le début et jusqu'à la fin. Dési notre héroïne m'a bouleversée. Issue d'une famille privilégiée, son destin fut tragiquement brisé. Elle a vécu de terribles atrocités et pourtant elle a su rester forte et courageuse. Et on l'admire pour ça ! Mais elle est restée meurtrie par ces horreurs et se méfie toujours du sexe opposé. Et on ne peut que la comprendre pour son caractère farouche face à son mari Caine. Que dire de ce ranger ? Un vrai alpha très protecteur dans toute sa splendeur mais en temps il est tendre, compréhensif, touchant et doté d'une grande patience. Tout ce qu'il faut pour faire craquer la gente féminine ! Il va petit à petit montrer à Dési ce qu'est le plaisir et pouvoir apaiser ses peurs et ses cauchemars. La profondeur de leur sentiment est à la fois très intense et oppressante. Et les scènes sont très sensuelles et érotiques sans aucune vulgarité (chose que j'ai beaucoup appréciée).
La plume de l'auteur est fluide et très prenante. Les pages se tournent toutes seules et il est difficile de lâcher le livre. Il n'y a aucun temps mort, aucune longueur, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Et cerise sur le gâteau, les personnages secondaires les autres rangers sont tous autant plaisants et intrigants, ma préférence allant pour Tucker (ha vivement que je lise son histoire !).
Un premier tome à lire incontestablement ! Hell's Eight est une série très prometteuse où l'on va avoir très chaud ! Hâte de découvrir le tome suivant : « Initiation » avec Sam McGregor !
Lien : http://wp.me/p5AuT9-Kl
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
paraty62paraty62   30 mai 2013
Desi poussa un soupir de soulagement quand Caine la
lâcha. Il y avait en lui quelque chose d’intense qui la faisait
suffoquer, depuis sa façon de l’observer, comme s’il voyait tout
ce qu’elle s’appliquait à cacher, jusqu’à sa mâchoire carrée et
sa bouche large et généreuse. Tout en lui était incroyablement
brut, sans concession. Le chapeau qu’il portait rabaissé sur
ses cheveux couleur café accentuait encore cette impression
de puissance. Il masquait ses yeux verts et renforçait l’autorité
de son visage aux traits rudes. Caine Allen n’était pas beau
au sens classique du terme, mais les femmes devaient être
fascinées par l’aura de danger qui flottait autour de lui. Et
par sa solidité rassurante. Les deux messages étaient délivrés
avec une égale amplitude, laissant à leur imagination le soin
de choisir quelle facette de sa personnalité dominerait au lit
si elles étaient assez téméraires pour s’y inviter.
Ce qui n’était pas son cas. Desi frissonna à cette pensée.
L’année écoulée avait réduit en miettes toutes ses illusions
de jeune fille sur la nature des hommes et, dès qu’elle aurait
retrouvé sa sœur, elle chercherait un endroit où elle pourrait
enfin vivre en paix, à l’abri des coups de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paraty62paraty62   30 mai 2013
Elle dégagea lentement son menton, son regard rivé
au sien, comme si elle craignait sa réaction si elle faisait
un mouvement trop brusque. Elle se méfiait de lui, mais
comment lui en vouloir : elle avait été kidnappée, menacée
de viol, molestée.
— Il faut que je m’asseye.
Il hésita. Ils étaient encore à une dizaine de mètres des
autres femmes. Il était prêt à affronter sans sourciller n’importe quel danger, mais il était complètement désemparé
face à une femme hystérique. Elle s’arrêta devant un tronc
d’arbre couché.
— Ici ce sera très bien.
Elle avait une voix profonde et séduisante, avec un petit
voile rauque qui éveilla en lui des images d’alcôves, de
chuchotements sensuels et de caresses torrides. Son sexe
se tendit de désir tandis qu’un doux parfum de lavande
taquinait ses sens. Il changea de position pour lui épargner le
spectacle de son excitation. Elle venait d’échapper à un viol,
elle n’apprécierait probablement pas cette marque d’intérêt,
fût-ce d’un représentant de la loi.
— Sans vouloir vous offenser, mademoiselle… ?
Elle hésita avant de répondre puis esquissa un haussement
d’épaules presque imperceptible.
— Desi.
Un prénom peu courant, mais qui lui allait d’une façon
étrange, très féminine.
— Mademoiselle ou madame ?
Nouvelle hésitation.
— Mademoiselle.
Célibataire. C’était peut-être son jour de chance, finalement
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
paraty62paraty62   30 mai 2013
— Sans vouloir vous offenser, je pense que vous seriez
plus à l’aise avec vos amies.
Elle secoua la tête et montra le tronc d’arbre, serrant le
manteau autour d’elle tandis qu’elle répétait :
— Ici ce sera très bien.
Elle ne put réprimer une grimace en s’asseyant.
— Ça va ?
— Oui.
Compte tenu du coup qu’elle avait reçu, il ne trouva pas
cette réponse rassurante. Il fit glisser sa main le long de son
dos, par-dessus le manteau, comptant ses côtes au fur et à
mesure. Il situa immédiatement le point douloureux à son
cri étouffé.
— Elle va bien ? demanda Sam en approchant.
— Oui.
— Non.
Ils avaient répondu en même temps. Cette andouille de
Sam eut l’air de trouver ça drôle. Caine appuya sur la sixième
côte. Desi recula. Il suspendit son geste.
— Vous préférez que l’une de vos amies s’occupe de vous ?
Elle secoua la tête. Son menton se redressa avec cet air
têtu qu’il commençait à connaître.
— Je vais très bien.
— Ce n’est pas en niant le problème qu’il va disparaître.
— Pourquoi pas ?
Il secoua la tête devant l’illogisme de sa réponse.
— Parce que je vous le dis.
— Votre avis ne compte pas.
Il l’aurait parié.
— Dommage parce que c’est moi qui tiens toutes les cartes.
Son menton se releva d
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
paraty62paraty62   30 mai 2013
— Le père Gérard m’a envoyé à votre recherche, ajouta-t-il
en se défaisant d’un mouvement d’épaules de son manteau
de laine.
Il l’en enveloppa et l’attira contre lui pour lui communiquer sa chaleur.
— Il… il est vraiment mort ? chuchota-t-elle d’une voix
tremblante.
Difficile d’imaginer que cette même femme avait tenu
tête à trois hommes avec son courage et ses dents pour
seules armes.
Il regarda le gros barbu effondré sur le sol, les yeux fixes,
un trou entre les deux yeux. Une flaque de sang s’élargissait
sous sa tête.
— S’il fait semblant, c’est bien imité.
Un frisson la secoua de la tête aux pieds. L’hiver s’éloignait
mais le vent de mars était froid. Il l’aida à se lever pour la
conduire vers les autres captives. Elle était encore sous le
choc mais, dès qu’elle reprendrait ses esprits, elle ressentirait
à coup sûr le besoin d’une compagnie féminine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PartheniaParthenia   04 novembre 2014
Quand elle attaqua la tortilla, il décida qu'il avait atteint ses limites. S'il ne déboutonnait pas son jean d'urgence, son sexe allait se casser en deux et elle y verrait à coup sûr une nouvelle marque d'irrespect.
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
256 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
. .