AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Les chevaliers des Highlands tome 9 sur 12
EAN : 9782290115312
440 pages
J'ai Lu (20/05/2015)
4.31/5   35 notes
Résumé :
Archer d'élite, Gregor MacGregor fait partie de la garde du roi d'Écosse. Lors d'un raid anglais, il sauve une petite orpheline puis, ne sachant que faire d'elle, la laisse en pension chez son frère. Les années passent. De retour sur son domaine ancestral, Gregor découvre avec stupeur que sa pupille a déjà vingt ans ! Cate est aussi un vrai garçon manqué qui a suivi un entraînement martial pour ne plus jamais subir la brutalité des soudards. Il faudrait la marier, m... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 35 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Laviniaa
  01 septembre 2015
Alors que Cate n'a que quinze ans, son village est attaqué par des anglais, sa mère violée et tuée sous ses yeux. A cause de sa petite tentative de sauvetage à son encontre, les anglais choisissent une punition plus cruelle que la mort: elle est jetée dans un puit, destinée à souffrir de la faim et de la soif pendant des jours jusqu'à périr. Elle ne doit son salut qu'à une petite poignée d'hommes, les fameux Fantômes de Bruce. Celui qui la sortie du puit la prend tellement en pitié qu'il décide de la ramener chez lui et d'en faire sa pupille.
Au fil des années, la jeune fille grandit sous l'oeil attentif de la mère de Gregor McGregor qui ne vient qu'une fois par an ou presque. Malheureusement pour lui, six ans après l'avoir trouvée, il se rend compte que la petite sauvageonne est devenue une véritable femme et est en plus totalement amoureuse de lui. Son sens de l'honneur et sa haine de l'engagement le poussera à essayer tant bien que mal d'éloigner Cate le plus possible.. Malheureusement pour lui, son entêtement et ses sentiments seront plus forts que tout.

Je doute qu'il soit encore nécessaire de présenter cette saga qui est un véritable classique dans cette collection. Je sais qu'on est nombreuses à en être super fans et je pense ne pas mentir en disant que c'est toujours un IMMENSE plaisir quand un nouveau tome voit le jour. Encore une fois, Monica McCarty a réussi à me séduire avec ses fameuses grosses brutes écossaises.
Même si encore une fois le héros principal m'a donné envie de lui donner des claques plus d'une fois! Quel vilain par moment, j'ai souvent trépigné de rage en le voyant prendre mauvaises décisions sur mauvaises décisions, fermant les yeux sur ce qui pouvait rendre tout le monde heureux, lui pour commencer. Sa peur de l'engagement était un peu sans fondement et sa réputation de "plus bel homme d'Ecosse" était un peu lassante à la fin. On entend encore et encore à quel point il est beau, à quel point il est parfait, à quel point il fricote avec toutes les femmes possibles et inimaginables.. zut à la fin! M'enfin, heureusement que Cate contrebalance tout avec ses airs d'amazone, elle m'a séduite dès les premières pages. Elle ne recule devant rien pour avoir ce qu'elle souhaite, même quand il s'agit d'une montagne de muscles qui a du mal à voir plus loin que le bout de son nez. Elle a appris à se battre et n'hésite pas à user de cet avantage, ça a donné lieu à quelques scènes plutôt drôles. Son côté maman poule m'a aussi beaucoup émue, elle souhaite recueillir à son tour les enfants égarés et leur donner une chance, cette chance qu'elle a eue grâce à Gregor.. une gentille fille courageuse cette Cate!
Le déroulement de leur relation était plutôt intense et j'ai bien accroché même si y'a une petite scène qui m'a chiffonnée, typique de ce genre de romans, moi ça a tendance à m'échauffer les sangs et à me faire râler super fort. le dénouement est un peu mieux même s'il est éclipsé par une jolie découverte (qu'on devine facilement hein) et quelques petits moments mignonnets comme tout. le contexte est moins historique que d'habitude puisque le récit se passe loin des zones de combat, à mon grand regret. La prochaine fois j'espère!
Une bonne lecture dans l'ensemble, quelques petits défauts qui ne me pousseront néanmoins absolument pas à arrêter cette saga que j'aime tant.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marcellina
  13 mai 2021
J'ai bien aimé…
Moins de sexe, plus de psychologie ; moins de rouge, plus de bleu sans être ‘petite fleur' pour autant ; peut-être moins historique, pour les personnages principaux du moins, mais plus émouvant.
Pas simple d'être beau, très beau, trop beau quand on doit être transparent ; pas facile de croire en l'amour quand le superficiel semble la règle ; pas évident d'être une femme combattante quand ‘être faible' rime avec beauté et féminité ; trop dure d'être orpheline même si on ne l'est qu'à moitié dans un monde sans pitié et pourtant si chevaleresque.
Une plume riche d'une toile de fond documentée, des personnages attachants et qu'on retrouve au fil des différents opus, de nombreux rebondissements liés au rythme de l'Histoire et pour ce volume, une retenue érotique qui élève le récit, du moins, c'est mon avis.
Commenter  J’apprécie          100
llyza
  22 mai 2015
Je ne sais pas comment Monica McCarty parvient tomes après tomes à me rendre si accro, comment à chaque parution je laisse tout en plan pour l'acheter et l'engloutir aussitôt.
Une fois encore, je suis conquise alors que je devrais vous dire à quel point j'aurai dû rouler des yeux, il n'en est rien car avec cette auteur, je lui passe tout. J'ai conscience à chaque fois de ces petites choses qui m'agacent habituellement dans les autres romances : premières fois exceptionnelles, orgasmes synchros, débutantes immédiatement douées, mecs hyper endurants... Bref, tous les clichés idéalisés qui m'énervent profondément et qui manquent d'authenticité. Qu'à cela ne tienne, les émotions sont là, fortes et vibrantes pour marquer une histoire d'A qui sait mettre les papillons dans le ventre.
La recette qui m'a plût au premier tome est toujours la même : les paysages comme si on y était, le background politique, les combats, les caractères des persos. Pourtant, au tout début j'ai bien cru que je n'allais pas adhérer à cause d'une héroïne qui s'est mis en tête que Gregor (alias l'homme le plus beau d'Écosse) était fait pour elle. Cate l'a poursuivie de ses assiduités, à un point que j'étais mal pour elle. Au fur et à mesure, au lieu de la prendre en pitié, j'ai compris sa combativité.
C'est une femme forte qui a vécu ce qu'il y a de pire pour une enfant, voir sa mère violée devant ses yeux et tout son village complètement détruit, pour être jetée au fond d'un puits sans échappatoire. Elle a grandie depuis que Gregor l'a recueillit 5 ans plus tôt et elle est bien décidé à lui faire comprendre. La romance s'installe donc raisonnablement car Gregor va tout faire pour ne pas s'intéresser à elle, et elle par contre ne va pas manquer d'imagination pour lui mettre le grappin dessus.
Ce tome a moins d'action que dans les précédents, il me fera alors penser au tome 6 où la romance et les scènes sensuelles étaient bien plus présentes. Personnellement, je préfère avec plus d'action et de combats, mais étant donné que Gregor est un archer, je me doutais bien qu'il y'aurait moins de batailles à admirer. Pour celles qui préfèrent quand il y a plus de cul, vous allez clairement apprécier.
Monica McCarty maitrise aussi bien les moments sensuels, que les moments durs comme au début du roman, elle utilise les mots à la perfection et manie son récit de sorte que même sans beaucoup de combats, on ne s'ennuie jamais. Je me suis couchée tard dans la nuit, et je ne l'ai pas lâché de la journée au travail non plus… et maintenant, je n'ai plus qu'à attendre le suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nono19
  15 mars 2016
Cate n'a presque plus d'espoir quand elle est sauvée in extremis par Gregor MacGregor. Sa mère vient d'être violée et tuée sous ses yeux. Les soldats l'ont laissée végéter dans un puits afin de la punir de son acte de rébellion pour tenter de sauver sa mère. Sous les supplications de la petite (qui a 15 ans mais en paraît moins), Gregor décide de la confier à sa famille. Les années passent... Gregor lors d'une mission met ses coéquipiers en danger et se retrouve chez lui pour des "vacances"... qui ne seront pas de tout repos car Gregor se rend compte que sa pupille a bien grandi et qu'elle ne compte pas le laisser tranquille.
C'est le premier tome de cette saga que je lis. J'ai été assez embarquée par cette romance historique dont le cadre et l'ambiance sont très bien décrits. Cate est un personnage comme je les aime: passionnée, volontaire, courageuse, sachant ce qu'elle veut. Gregor, on nous la rappelle sans cesse, est beau comme un dieu mais aimerait qu'on regarde derrière son apparence. Les sentiments lui font peur et il fera tout (même une grosse connerie) pour essayer vainement de prouver à Cate qu'il ne ressent rien pour elle. Il m'a donné envie de le secouer. Je comprends que Cate prenne son temps pour lui pardonner :D!
J'aurais aimé commencer par le premier tome (quasi introuvable même sur Amazon grr) mais je n'ai pas été trop perdue. Cette saga m'a l'air assez prometteuse et j'ai hâte de lire les tomes consacrés au Faucon, à la Vipère, la Vigie et l'Ange (ça fait déjà beaucoup :p). Il ne me reste plus qu'à essayer de trouver les premiers tomes :p.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jbyaly
  02 juin 2015
1307
Caitrina habite avec sa maman dans le village ayant protégé des fantômes (garde du roi d'Ecosse) quelques mois auparavant. Malheureusement les anglais ayant eu vent de cette "trahison", sont venus massacrer 27 vieillards et enfants, et violées les femmes. La jeune Caitrina a vu sa mère enceinte de 8 mois, violée et tuée par un de ces soudards.
Pour la punir les anglais la jettent dans un puits vivante.
Qui est Caitrina ?
Pourquoi Gregor MacGregor connait-il des doutes sur son talent d'archer?
Enfin nous allons connaître l'histoire du plus "bel homme d'Ecosse"
Nous commençons le livre sur une scène plutôt violente. Cate est alors âgée de 15 ans mais sa maigreur (liée à la famine) et sa petite taille lui ont font paraître tous juste 11-12, c'est ce qui va la sauver face aux anglais. En effet pensant qu'elle n'est qu'une enfant, il l'a jette dans un puits, préférant violée les VRAIES femmes. Elle va vivre 5 jours à revivre le viol et le meurtre de sa mère qui se sont déroulés sous ses yeux.
Quand les "fantômes de Bruce" arrivent dans le village pour aider les villageois il est malheureusement trop tard, Tous sont morts, enfin ils le pensaient jusqu'à qu'ils entendent cette petite voix dans le puits.
Gregor Macgregor sauve donc une gamine (enfin il le croit), il est tout de suite attirée par cette jeune fille orpheline. Il décide donc de la prendre pour pupille et de l'envoyer vivre avec sa mère et son frère. Bien sûr vous vous en doutez qu'il va se faire charrié par le Faucon (Erik MacSorley) .
En l'an 1312 lors d'une intervention Gregor MacGregor va commettre une erreur, qui va mettre en péril toute une opération. Pour guérir de leurs blessures les "fantômes" vont se cacher dans un village cependant, vous connaissez l'effet de Gregor sur les femmes, une jeune fille va faire courir le bruit comme le plus bel homme d'Ecosse est chez elle. Mettant en péril l'identité des Fantômes.
Gregor décide donc de rentré chez lui pour s'occuper de sa pupille et de lui trouver un mari.
Cate est devenu désormais une belle jeune femme de 20 ans mais avec un caractère indomptable et elle sait se battre comme un homme, en effet le frère de Gregor, lui as appris toutes les techniques qu'il connaissait.
L'histoire de la Flèche est tout simplement intense, prenante et palpitante.
L'auteure est vraiment dans le top 5 des auteures historique. Sa force, le détail historique et ses recherches pour rendre crédible l'histoire, (parfois même un peu trop).
Celle-ci est peut être légèrement différentes, il n'y a peu d'actions des Fantômes, l'histoire est vraiment centré sur Gregor et Cate.
Cate a vraiment une force de caractère phénoménale. Pendant 5 ans elle s'est entraînée dans le but de venger sa mère et de ne pas être violentée par un homme.
Elle est intrépide, courageuse, elle cache sa féminité sous des habits d'hommes.
Gregor lui ne veux aucune attache bien qu'il soit âgé de 31 ans, il a trop été utilisé par les femmes dans le passé, pour leur faire confiance et surtout pour prendre une femme comme épouse.
Il va combattre ses propres pulsions, mais dévoilés de nombreuses faiblesses dans ce tome.
L'histoire est tout simplement Passionnante. L'auteure a su donner un nouveau tournant à l'histoire des Fantômes.
Le thème abordé est sombre, mais tellement prenant. La force nous faire passer du rire aux larmes. En effet l'auteure a apporter de la légèreté grâce aux interventions du faucon, mais aussi dans la combativité de Cate (verbale et physique). Nous n'avons pas une minute de répit dans notre lecture, tellement il y a de rebondissements. Nous avons même peur du déroulement, nous laissant présager le pire pour nos héros.
Tout simplement l'élite des highlanders
Les Fantômes :
Tor MacLeod LE CHEF : commandant du corps d'élite et maître d'armes (T1)
Eric MacSorley LE FAUCON : marin et nageur (T2)
Gregor MacGregor LA FLÈCHE : tireur d'élite et archer (T9)
Eoin MacLean LE FRAPPEUR : stratège expert en tactiques de pirate (T10)
Ewen Lamont LE CHASSEUR : pisteur et traqueur d'hommes (T7)
Lachlan MacRuari LA VIPERE : Opérations furtives, infiltrations et exfiltration (T4)
Magnus MacKay LE SAINT : guide de montagne et inventeur d'armes (T5)
Kenneth Sutherland LA GLACE : explosifs et adaptation (T6)
Robert Boyd LE BRIGAND : force physique et combat au corps à corps (T8)
Arthur Campbell LA VIGIE : Reconnaissance (T3)
Helen MacKay (née Sutherland) L'ANGE : Guérisseuse (T5)

Lien : http://jewelrybyaly.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   15 juin 2015
Il eut envie de rire en voyant son expression féroce, déterminée et obstinée. Si elle avait été un homme, elle aurait inspiré des légions avec une telle grimace.
* Prête pour un nouvel essai ?
Elle hocha la tête.
Il venait juste de remettre le couteau sous sa gorge quand il perçut un mouvement derrière lui. Il tourna la tête, mais trop tard. Sa distraction le perdit. Cate pivota, tira sur son bras et le lui tordit dans le dos, le forçant à s’agenouiller. Elle posa un pied sur ses reins et le poussa en avant tout en retenant son bras.
Il jura. Pas parce qu’il avait mordu la poussière, mais à cause des témoins qui avaient assisté à la scène. Notamment celui dont il aurait reconnu le rire n’importe où.
- N’abîme pas ce joli minois, mon garçon, lança MacSorley, hilare. Il ne faudrait pas décevoir celles qui ont acheté leur ticket pour l’admirer.
Il prenait Cate pour un jeune homme, ce qui était compréhensible dans la mesure où, outre sa tenue d’entraînement, Gregor l’avait obligée à porter une coiffe en mailles pour se protéger.
Cate fronça les sourcils et interrogea Gregor du regard.
- Je t’expliquerai plus tard, répondit-il en se levant.
Fichtre, il allait devoir lui raconter cette histoire ridicule, cette fille qui avait vendu des tickets pour le lorgner en douce. Cela dit, il était diablement content de voir son vieil ami. Il sourit au grand chef de clan des Hébrides qui ressemblait plus à un pillard nordique qu’à un guerrier d’élite.
- Ne t’inquiète pas, Faucon. S’il m’arrive malheur, on bradera les billets : deux pour le prix d’un pour venir te voir, toi.
Les deux hommes qui l’accompagnaient, Lachlan MacRuairi et Arthur Campbell, s’esclaffèrent. Ils avaient dû laisser leurs montures dans l’écurie avant de venir le chercher sur le terrain d’entraînement.
- Il faudra sans doute encore baisser les prix, trois pour un, déclara MacRuairi. Mon cousin est marié depuis si longtemps qu’il a oublié comment satisfaire les femmes.
— Il n’y a qu’une seule femme que j’ai besoin de satisfaire, répliqua MacSorley. Et crois-moi, elle ne se plaint pas.
- Comment va Ellie ? demanda Gregor nonchalamment. J’ai bien l’intention de venir la voir la prochaine fois qu’elle rendra visite à la femme de Campbell à Dunstaffnage.
Le sourire de MacSorley s’effaça aussitôt et il prit une expression menaçante.
- Ne t’approche pas de ma femme, MacGregor. Tu ne la verras qu’en ma présence.
Gregor arqua un sourcil amusé.
- Comment, tu es inquiet, Faucon ? Je croyais qu’aux yeux de ton épouse, tu étais la huitième merveille du monde.
- Disons qu’il est prudent, intervint Campbell. Même la femme la plus sage et la plus maligne peut perdre un peu la tête quand tu es dans les parages. Crois-moi, MacSorley n’est pas le seul à avoir été soulagé d’apprendre qu’on t’avait enfin mis la corde au cou.
- À propos, reprit MacSorley, où est celle qui t’a mis le grappin dessus, l’Anguille ? J’ai hâte de la connaître.
Cate, qui se tenait à côté de Gregor pendant qu’il accueillait ses amis, commençait à s’impatienter. Elle ôta sa coiffe et souffla pour écarter une mèche de cheveux de son adorable visage maculé de poussière. Elle lui tapota le torse du bout de l’index.
- Dis-moi, « l’Anguille », tu n’oublierais pas quelqu’un ?
- Bon Dieu ! Mais c’est une fille ! s’exclama MacRuairi.
- Une fille t’a terrassé ? renchérit MacSorley.
Il leva les mains vers le ciel et remercia les dieux.
- Merci, merci, merci !
Il se réjouissait d’avance de toutes les railleries qu’il ferait pleuvoir sur son ami, mais il allait vite déchanter. Gregor comptait bien le laisser s’entraîner avec sa future épouse. Le Viking se retrouverait sur le train arrière avant d’avoir compris ce qui lui arrivait. Rirait bien qui rirait le dernier !
Il fit les présentations. Même MacRuairi, d’ordinaire impavide, ne put cacher sa surprise. Gregor devinait leurs pensées. C’était ce petit bout de femme, mignonne à croquer, vêtue d’une simple tunique, de bas et d’une cotte de mailles, qu’il avait choisie pour épouse ?
Et comment ! Il les défia tous du regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LettrineLettrine   09 mars 2020
Dès que Bruce se fut éloigné, elle ne perdit pas de temps.

— J’en ai assez, Gregor. Tu dois cesser. Comme si ces regards menaçants ne suffisaient pas, voilà que tu t’en prends à sir David pour le seul fait d’avoir dansé avec moi !

— Ce n’était pas à cause de la danse.

Elle posa ses mains sur ses hanches et attendit.

— Je n’ai pas aimé la manière dont il te regardait, précisa-t-il.

Elle semblait se retenir de lui donner un coup dans la poitrine. S’il n’y avait pas eu autant de monde autour d’eux, elle l’aurait sûrement fait.

— Tu as perdu la tête ? chuchota-t-elle. Si quelqu’un doit objecter à la façon dont un homme me regarde, c’est moi, pas toi. Je n’ai pas besoin d’un protecteur, d’un gardien ou d’une brute irascible, avinée, négligée et revêche avec un nez cassé, qui se comporte comme un enfant gâté qui n’a pas obtenu ce qu’il voulait. Que t’imaginais-tu, que j’allais me jeter à ton cou, éperdue de gratitude, parce que tu as dit que tu m’aimais ?

Peut-être pas avec gratitude mais elle aurait pu au moins faire comme si elle l’avait entendu. Il n’avait encore jamais dit ces mots à personne et son manque de réaction était blessant. Se rendant compte qu’elle n’apprécierait sans doute pas une réponse aussi franche, il rétorqua plutôt :

— Peut-être pas, mais tu n’as pas besoin de prendre autant de plaisir à me torturer.

Elle redressa le dos et le toisa avec un port de reine. Bigre, c’était si naturel chez elle ! Ce devait être dans son sang.

— Qu’est-ce qui te fait croire que ce que je fais a un rapport avec toi ?

— Parce que tu m’aimes.

Cate était loyale, constante et sincère. Quand elle donnait son cœur, c’était pour toujours. La blessure qu’il lui avait infligée était profonde, mais pas inguérissable. C’était une battante. Il avait foi en eux, même si elle n’y croyait plus.

Elle ouvrit la bouche pour protester, mais il l’interrompit :

— Un mois, mon cœur. C’est tout ce que je pourrai supporter. Alors profite du peu de temps qu’il te reste.

Elle cligna des yeux perplexes tandis qu’il tournait les talons et s’éloignait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : ecosseVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre