AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756009709
Éditeur : Delcourt (10/10/2007)

Note moyenne : 4.52/5 (sur 24 notes)
Résumé :

Reconnu par les plus grands noms de la profession comme le spécialiste ès bandes dessinées, Scott McCloud analyse et développe l'ensemble des techniques propres au 9e Art. Après L'Art invisible, ouvrage de référence par excellence sur la bande dessinée, Scott McCloud élargit l'horizon de sa réflexion. Qu'il s'agisse de comics, de manga ou de bande dessinée européenne, cet ouvrage de 272 pages vou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Walktapus
  29 mai 2014
Pourquoi je conseillerais les bouquins de McCloud à tous les amateurs de bd, manga, comics ?
1- D'abord ce sont des discours intelligents, d'un auteur qui connaît son sujet à fond et communique très bien sa passion, et qui vous permettront peut-être de mieux apprécier tout ce que vous lirez.
2- Ensuite c'est écrit sous forme de bd. C'est le coup de génie qui permet d'allier le fond et la forme, de fondre le discours et l'objet du discours. Il fait ça de manière très ludique. du coup c'est aussi implicitement une exploration sur les possibilités expressives de la bd en dehors de la fiction. Et puis il insère de multiples références à d'autres auteurs, sous forme d'échantillons insérés dans la trame, qui donnent plein de pistes de lectures.
3- Enfin, personne n'a envie de finir triste, fatigué et étouffé par les préjugés comme un certain Alain F... ! McCloud m'a ouvert des portes et fenêtres mentales, et je connais une compréhension nouvelle et parfois un émerveillement authentique en lisant certaines oeuvres.
Scott McCloud donne, dans Faire de la bande dessinée, ses conseils aux auteurs, mais les sujets sont intéressants pour tout amateur. Ce livre est dans une certaine mesure la suite de l'Art Invisible, son célèbre essai bd, par lequel il vaut mieux commencer peut-être.
Dans les 270 pages de ce livre, il aborde d'abord ce que j'appelle la mise en scène : le choix des images, du rythme, des transitions, du cadrage ; puis la caractérisation, le rendu des émotions, le langage corporel ; ensuite il s'intéresse aux textes et aux différentes manières dont les mots et les images interagissent ; puis à la manière d'établir l'univers dans lequel évoluent les personnages ; après un chapitre sur les outils (aussi bien traditionnels qu'informatiques) il termine par des considérations sur les styles, les sensibilités et les différences culturelles.
Il est centré surtout sur les comics, mais s'intéresse aussi à la bd européenne, et consacre un chapitre sur les spécificités des mangas, avec des considérations sur la manière dont les différentes traditions sont en train de fusionner tout en explorant de nouvelles voies. Ca donne envie d'aller découvrir les web comics aussi.
Enfin, à la fin de chaque chapitre, il y a des exercices, pour ceux qui ont envie de pratiquer un peu. Mais attention, ce n'est pas un livre pour apprendre le dessin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144
antihuman
  10 juin 2015

J'ai acheté ce volume car il m'est arrivé, étant un jeune ado, de faire de la bande dessinée et de rêver être publié ou alors de recevoir un prix, dans une grande cérémonie ou tout le monde reconnaîtrait mon immense génie...
Mais justement, parfois nos rêves de gosse sont utiles et l'on peut observer grâce à certains filtres comment certains exploitent le filon: en l'occurrence avec ce gros bouquin intitulé "Faire de la bande dessinée". Et non "Créer quelque chose, ou "Réaliser une oeuvre qui révélerait vos tréfonds personnels, etc." Scott McCloud sait bien qu'il y a des milliers de personnes qui ne sont plus trop jeunes de par le globe et qui désirent aussi que tout le monde apprécie un beau jour leurs splendides qualités. Tout le monde rêve d'être célèbre ou de ne plus être dans cette mouise, à portée des tocards et de ces vulgaires parvenus qui, pour leur part, ne se posent aucune question d'intention ni de franchise artistique.
Tout le contraire donc de "Faire de la bande" dessinée" ou l'auteur oeuvre pour les gens qui veulent absolument que leurs chefs d'oeuvres soient disponibles dans les rayons des librairies. Pire, il est simple là ou il faudrait être complexe et frustre là ou il faudrait un peu de sophistication: de même, "Faire de la bande dessinée" consacre de longs chapitres aux individus qui souhaitent se fouler le moins possible en dessinant par ordinateur et logiciels multimédia !
Sans oublier les passages qui se destinent aux régents de la profession qui peuvent ainsi aiguiser leurs talents. Mais hélas, l'art n'est pas quantifiable et ne provient pas de petits profs frustrés qui en profitent pour jouer les dictateurs... Proust lui-même s'est auto-publié. Baudelaire a essentiellement joui d'un succès posthume. Mozart était sourd. Dick, quant à lui, est mort sans toucher les fruits du film "Blade Runner" adapté de son livre, Burroughs a tué sa femme afin d'être créatif, et j'en passe et des meilleurs.
Il n'existe pas de recette miracle pour créer, la seule est d'être fidèles à nous-mêmes sinon au moins d'essayer ! Ce qui plaît aujourd'hui sera moqué demain et inversement ! le seul genre qu'il vous faut, c'est le vôtre ! Et bien sûr, les pédants actuels et/ou reconnus par leur pairs ne sont que des hommes, donc pour la plupart des singes vaniteux, croyez moi...
Vous l'aurez compris, "Faire de la bande dessinée" est un manuel bassement scolaire qui n'aide en rien la création et de plus, le monsieur qui l'a rédigé ne semble pas ambitionner à ce que d'autres inconnus lui prennent sa place de grand mogul de la BD. On le comprend, mais ce n'est pas une raison non plus pour acheter son bouquin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TristanPichard
  01 avril 2015
Après l'Art invisible, que cet opus complète très bien, Scott McCloud continue de nous émerveiller avec une analyse aussi fine qu'intelligente de son art. S'il se cantonne à nous parler BD, nombre de ses réflexions ouvrent des pistes vers les autres formes artistiques. Certains trouveront sans doute l'approche trop cérébrale, elle l'est, mais je ne crois pas qu'elle puisse brider d'une manière quelconque la créativité de celui qui se plonge dans cet ouvrage, bien au contraire. En tout cas, cette manière de penser et de faire me convient parfaitement.
Commenter  J’apprécie          10
Magik
  26 septembre 2013
Cette bande dessinée initiatrice à la bande dessiné est excellente très complète (voir trop) il est impossible de lire ce pavé en une fois. pour ceux qui voudraient se lacer dans l'illustration de bande dessiné elle est presque indispensables. Pour les autres elle vous ouvre de nouvelles portes pour appréhender de cet art.
Commenter  J’apprécie          10
doran40
  20 juillet 2018
Vraiment indispensable pour avoir quelques notions indispensables à la bonne lecture d'un récit. Cet album m'a beaucoup aidé.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WalktapusWalktapus   29 mai 2014
Vous voulez connaître le secret pour dessiner de très bons arrière-plans ? [McCloud est sur une banquise parmi des manchots] N'y pensez pas comme à des arrières-plans. Ce sont des environnements, les endroits au sein desquels vivent vos personnages, [il est dans une rivière sur une bouée] pas des toiles de fond à ajouter derrière eux après-coup. Trop d'artistes l'oublient et deviennent ce qu'Eisner appelait des "esclaves du gros plan" ; se concentrant sur la seule chose - les gens - qu'ils se sentent capables de dessiner... [gros plan sur un visage masculin] effrayés s'ils reculent la "caméra", d'avoir à dessiner une douzaine de choses qu'ils n'ont jamais dessinées. [la "caméra" a reculé : l'homme porte un caleçon à coeurs et un chapeau en forme de morceau de gruyère, derrière lui il y a des outils de jardinage, un papillon, un buste de Beethoven, un vieux juke box à vinyles, et on aperçoit une pagode par la fenêtre]
Ceux qui ont relevé ce défi, par contre, ont changé l'histoire de la bd avec les mondes qu'ils ont créés. [extrait de Nausicaa, de Miyazaki] Et vous le pouvez aussi. [McCloud à la planche à dessin] Souvenez-vous simplement de laisser vos lecteurs entrer dans votre monde [McCloud montre une route champêtre] faites-en un monde unique, et donnez-leur une raison d'y revenir encore et encore. [McCloud s'éloige sur la route]
(trad. Walktapus)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TristanPichardTristanPichard   01 avril 2015
Trouver du travail aujourd'hui dans la bande dessinée, c'est comme prendre en marche un train qui ne s'arrête jamais deux fois à la même gare !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Scott McCloud (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Scott McCloud
Scott McCloud parle de son roman graphique "Le sculpteur". Partie 1
autres livres classés : techniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3064 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre