AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le bruissement du papier et des désirs (15)

Jangelis
Jangelis   10 mars 2019
Tu peux changer d'idée aussi souvent que tu le veux, mais tu ne peux pas reprendre tes mots. Jamais.
Commenter  J’apprécie          40
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
La paix dépendait de la suppression des divisions raciales. Le peuple devait sentir qu’il formait un tout, quelles que soient la langue, la religion, la croyance ou la couleur. Proclamer une seule nation canadienne, bénie par la Couronne, permettrait une représentation égale au parlement, le regroupement du crédit et l’application uniforme de la loi à travers le pays.
Commenter  J’apprécie          10
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
L’idée qu’on asservisse quelqu’un à cause de la couleur de sa peau semblait ridicule, risible même, si elle n’était pas aussi monstrueuse. Pourtant, des gens tuaient et mouraient pour cela. Le rouge coulait de tous les corps.
Commenter  J’apprécie          10
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
Marilla s’était mise à lire toutes les coupures de presse que Matthew rapportait, tous les bulletins politiques sur les murs du bureau de poste, tous les livres qui traînaient dans les Pignons. Son esprit était assoiffé de mots. Ils empêchaient ses pensées de se disperser et son coeur de se noyer dans le puits sombre de sa tristesse.
Commenter  J’apprécie          10
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
Je voyais plus grand, pas juste couper du bois pour l’hiver, cueillir des pois l’été et servir d’épouse soumise à un mari et son foyer. Nous n’avons qu’une seule vie, Marilla.
Commenter  J’apprécie          10
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
Certains Canadiens toléraient ou, même pire, soutenaient les propriétaires d’esclaves. À cause d’eux, des chasseurs de primes ratissaient les provinces pour ramener qui bon leur semblait aux États-Unis.
Commenter  J’apprécie          00
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
Il existe très peu de refuges entre les États américains du Sud et notre porte. Ils arrivent à moitié affamés, blessés, malades et terrifiés par leur voyage. Nous faisons ce qui est entre notre pouvoir… tout ce qui est entre notre pouvoir. Malheureusement, avec si peu d’abris, il est impossible pour tous de trouver refuge. Nos dortoirs sont bondés. Il devient de plus en plus difficile de les protéger des chasseurs d’esclaves qui souhaitent les renvoyer à leur condition d’avant. Malgré les lois canadiennes, beaucoup de nos dirigeants sympathisent avec les trafiquants d’esclaves fortunés. Pour eux, ces orphelins sont des valeurs marchandes, pas des être humains.
Commenter  J’apprécie          00
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
L’histoire comptait bien plus de personnages heureux et jamais mariés. Pour quelles raisons devait-on devenir le mari ou la femme de quelqu’un ? Ne pouvait-on pas simplement être soi-même ? Et surtout, il existait, dans ce monde, des problèmes beaucoup plus graves et urgents que les colombes, l’amour et les cloches.
Commenter  J’apprécie          00
MissMymoo
MissMymoo   01 mai 2019
Jour après jour. mois après mois. Il fallait rester occupée du matin au soir, sans une minute de répit. Elle sentait que si elle s’arrêtait pour souffler, le chagrin la submergerait. Parfois, elle devait fermer les yeux et se souvenir de respirer : inspire, expire, encore une fois, inspire, expire. Sinon, le poids dans sa poitrine la clouerait sur place jusqu’à ce que sa tête bourdonne de douleur et que tout son corps la torture. Se lever le matin lui demandait une volonté incroyable. Sa seule consolation lui venait de ses Pignons Verts.
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeMelanie
LesLecturesDeMelanie   13 mars 2019
Marilla se disait que si sa mère appartenait au règne de la nature, elle serait un papillon, voletant joyeusement dans les champs, belle et légère. Malheureusement, une petite main pourrait l’écraser. Marilla s’imaginait en chenille, longue et fine et toujours en mouvement. Son père et Matthew seraient des pommiers. Des soutiens solides, portant en silence le poids de chaque saison. Elle s’abandonnait de plus en plus à ces rêveries.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Avez vous lu Un gout de cannelle et d'espoir?

    Combien y a t-il de personnages dont on raconte les histoires?

    1
    2
    3
    4

    8 questions
    50 lecteurs ont répondu
    Thème : Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoyCréer un quiz sur ce livre