AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,63

sur 193 notes
5
14 avis
4
30 avis
3
14 avis
2
1 avis
1
0 avis
jeunejane
  18 mars 2020
J'ai vu le film "La maison aux pignons verts" il y a un an peut-être, je connaissais un peu le roman de Lucy Maud Montgomery, j'avais lu le très beau livre de Sarah McCoy "Un goût de cannelle et d'espoir ".
Tout était réuni pour que j'apprécie l'histoire du passé de Marilla et de Matthew dans le roman "Le bruissement du papier et des désirs".
Le plaisir de lecture, je ne l'ai pas ressenti car je voyais trop Marilla plus âgée, plus aigrie et je connaissais surtout quelques bribes malheureuses de son passé de petite fille, de jeune fille.
Marilla s'est dévouée toute sa vie aux autres sans penser à elle et ce, à cause de la promesse faite à sa mère de veiller sur toute sa famille.
Je n'ai donc pas accroché à l'ambiance du roman même si j'ignorais que des esclaves, nouvellement affranchis venaient se réfugier au Canada.On n'en parle pas énormémment dans l'histoire du roman.
Le ton du récit n'est certes pas désagréable mais trop enfantin à certains moments.
Pas une grande lecture pour moi contrairement à l'avis des babeliotes et d'autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          493
coquinnette1974
  26 août 2020
Appréciant les écrits de Sarah McCoy, j'ai pu grâce aux éditions Michel Lafon me plonger dans le bruissement du papier et des désirs.
1837, île du Prince-Édouard, au large du Canada.
Marilla Cuthbert, 13 ans, mène une vie tranquille dans le cadre enchanteur de la campagne, avec ses parents et son frère aîné, Matthew.
À la mort brutale de sa mère adorée, Marilla se jure de veiller toujours sur son père et son frère. Cette décision va entraîner sa vie entière. Désormais, elle se consacrera aux autres.
Sacrifiant son amour pour John Blythe, elle décide de se battre auprès des plus démunis, les orphelins en particulier....
En lisant ce roman, j'ignorais qu'il était en rapport avec La Maison aux pignons verts, série jeunesse que je connais de nom, uniquement. Je n'ai pas non plus vu le film.
Honnêtement ça ne m'a pas dérangé du tout, et j'ai apprécié ma lecture.
Le bruissement du papier et des désirs est un roman historique très intéressant. J'ai aimé le contexte, l'ambiance.
Le personnage de Marilla enfant m'a beaucoup plu car elle est pétillante, attachante.
Par contre, j'ai un peu moins apprécié son choix de sacrifier son amour quand elle est adulte. Elle se consacre aux autres, certes elle a fait une promesse à sa maman, mais pourquoi tout sacrifier ? Ne pas choisir aussi l'amour ? On peut très bien se consacrer à sa famille tout en ayant une vie amoureuse à coté. C'est un peu dommage toutefois c'était l'époque qui voulait ça et de nombreuses femmes ont fait des choix radicaux.
C'est une femme libre, admirable, courageuse qui s'engage pour le bonheur des autres et ça chapeau.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, je lui met un très joli quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
ALEXANDRA_LEDX
  11 mai 2021
« le bruissement du papier et des désirs » est un roman à découvrir si vous voulez découvrir Sarah McCOY.
Au début, j'ai eu du mal à rentrer dans les 3 premiers chapitres, puis au fur et à mesure de l'histoire j'ai plongé dedans et pour être franche j'aurai aimé qu'il se prolonge encore et encore.
Je précise que le livre je l'ai acheté il y a au moins 1 an je l'ai rangé faute de temps et faute de plusieurs lectures en cours à ce moment-là. C'est en rangeant dernièrement que je l'ai sorti en vue de me trouver une nouvelle lecture.
Il y a longtemps j'avais vu le film "La maison aux pignons verts", je connaissais un peu le roman de Lucy Maud Montgomery mais je n'avais pas fait le lien.
C'est ma curiosité ma manie de commencer les livres par la fin qui m'a permis de faire un rapport avec cette fameuse maison les pignons verts car à la fin du livre vous avez des notes de l'auteur notamment sur les recherches et les lectures de Sarah McCoy qui lui ont permis d'écrire ce roman.
Je précise également que c'était mon 1er livre de Sarah McCoy et ce livre est son 4ème roman.
Mais pour le moment je n'ai pas forcément envie de continuer à découvrir Sarah McCoy cependant je mets celui-là en libre échange si un échange Sarah Mccoy vous intéresse.
Le roman se passe au Canada (un pays que j'adore visiter 2X) en 1837, sur l'île du Prince-Édouard, au large du Canada.
Ce livre se divise en 3 parties :
Dans la 1ere partie C'est l'histoire de Marilla Cuthbert, 13 ans qui mène une vie tranquille dans la campagne canadienne, avec ses parents et son frère aîné, Matthew.
Dans la partie 2 commence avec la mort brutale de sa mère adorée, Marilla se jure de veiller toujours sur son père et son frère. Cette décision va entraîner sa vie entière. C'est décidé, elle se consacrera aux autres.
Sacrifiant son amour pour John Blythe, elle décide de se battre auprès des plus démunis, les orphelins et sa famille.
J'ai adoré le personnage de Marilla elle est pétillante, attachante, forte, libre, admirable, courageuse, elle s'engage et s'oublie pour le bonheur des autres .
A la moitié du roman, j'avoue avoir été déçue j'avais pensé en lisant la 4ème couverture que le thème sur l'esclavage, les fugitifs noirs-américains qui passent la frontière canadienne serait plus développé et plus complet, dans le roman ce thème n'est abordé que dans plusieurs pages sur tout le roman seulement et Marilla prends part au sujet que dans quelques pages du roman.
Du coup un peu fustrée J'aurais aimé qu'on exploite davantage ce thème.
Et la 3ème partie se déroule des années plus tard la partie s'ouvre sur la naissance d'un bébé un de plus pour Rachel la meilleure amie de Marilla.

Je ne souhaite pas donner beaucoup plus d'informations sur la fin ou sur ce roman que je préfère vous laissez découvrir j'en garderai un jolie moment de lecture, une histoire de famille, des personnages attachants (j'ai adoré le personnage de la tante izzy, de Rachel et de Marilla). J'ai aimé au fil des chapitres les belles descriptions de paysages qui me font rêver encore du canada.
Cette histoire démontre aussi qu'il faut vivre faire attention aux promesses qu'on se fait et qu'il faut aimer sa famille mais aussi penser à soi.
J'ai également aimé l'écriture de Sarah McCOY, pour moi, un petit 4/5 étoiles

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
vratajczak257
  15 avril 2019
Excellent récit qui fait écho au roman lu quand j'étais enfant : la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery, qui raconte les aventures d'Anne Shirley au coeur d'Avonlea, commune de l'île du prince Edouard. Grâce à Sarah Mac Coy, auteur et conteuse incontestée, nous retrouvons les héros de ce roman dans leur prime jeunesse c'est à dire Mattew et Marilla quand ils avaient une douzaine d'années .Ce récit est comme une plongée en terrain ami, en terrain connu. Marilla est le personnage féminin fort de ce récit: on y voit sa force de vivre, ses choix, ses batailles, son intelligence, ses sentiments aussi et ses relations avec les autres : avec sa mère, qu'elle perd fort jeune, avec son frère Mattew, personnage timide et courageux, avec son père, qui n'est bientôt plus que l'ombre de lui-même quand il perd son épouse, avec son prétendant John Blythe, et avec son amie Rachel . On découvre peu à peu le pourquoi de ses choix de vie. C'est du coup un récit attachant pour ce qu'il représente, un retour aux sources, mais aussi une réelle gageure pour l'auteur, en prenant ainsi le relais de Lucy Maud Montgomery, sans aucun problème ! Une belle réussite ! Toutes mes félicitations à Sarah Mac Coy pour ce premier acte, qui ne manque ni de panache, ni d'aventure, ni de talent... Un grand bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


Neneve
  14 septembre 2022
Île du Prince-Édouard. 1837. Marilla, 13 ans, vit une vie paisible, entouré d'un père et d'une mère aimante, ainsi que de son frère, Matthew. Malheureusement, la vie n'est pas tendre avec Marilla ; elle perd subitement sa mère, mais elle a le temps de lui faire la promesse suivante : toujours, elle prendra soin de son père et de son frère. Même avec le sacrifice de sa propre vie, de sa propre destinée. Elle ira même jusqu'à renoncer à l'amour, pour se consacrer aux plus démunis, notamment les orphelins. Un choix que j'ai eu du mal à comprendre. Ne peut-on pas aimer et faire le bien autour de soin en même temps ? Il n'en demeure pas moins que je ne me suis rapidement prise d'affection pour ce personnage féminin très fort. Un récit très bien campée et la description de l'époque est juste fantastique. Un très bon roman historique. Et une deuxième de cette autrice qui me donne très envie de me plonger dans une autre de ses oeuvres. Une belle lecture.
Commenter  J’apprécie          120
myriampele
  04 février 2022
De l'enfance à la vie de femme, Sarah McCoy peint avec beaucoup de talent la vie de Marilla, qui petit à petit va s'engager dans une lutte pour la liberté des femmes, pour la liberté des esclaves.
Nous sommes au XIXème siècle, sur l'Île du prince Edouard, au large du Canada. Les saisons sont égrenées avec force descriptions: neige, floraisons, pluies, plages...et aussi naissances, décès, mariages. C'est un beau roman qui fait réfléchir sur le prix de la liberté, et les choix que les femmes devaient faire à cette époque, au risque de le regretter, au péril parfois de leur vie même.
Commenter  J’apprécie          110
alapagedesuzie
  22 novembre 2019
J'ai découvert la plume de cette auteure avec son roman le souffle des feuilles et des promesses. J'avais tellement aimé ce roman historique que j'avais poursuivi ma découverte de cette auteure avec Un goût de cannelle et d'espoir.

Sans que les deux romans soient des coups de coeur, il n'en reste pas moins que j'avais adoré le contexte historique ainsi que la plume de l'auteure. du coup, lorsque ce roman est sorti, je n'ai pu faire autrement que de vouloir le lire.

Et je suis loin de regretter de m'être laissée séduite par le synopsis. L'intrigue se déroule avant l'arrivée d'Anne aux pignons verts. Personnellement, je n'ai plus aucun souvenir de cette saga, mais après avoir lu ce roman-ci, je vous avouerais que cela m'a donné le goût de me replonger dans les aventures d'Anne.

Bref pour en revenir à ce roman, je me suis laissée séduire par l'époque et le contexte historique où se déroule notre intrigue. D'ailleurs, j'aurais bien aimé en savoir un peu plus sur ce qui se passait à l'extérieur de l'île. J'ai l'impression qu'elle n'a fait qu'effleurer le sujet sur les Tory et les Réformistes. Par contre, nous ressentons bien le climat de terreur qui entoure les esclaves noirs et l'avant-guerre de Sécession.

Quant aux personnages, j'ai bien aimé la jeune Marilla et sa force de caractère. Elle n'avait pas peur de ses opinions, et ce, à une époque où la femme n'avait pourtant pas son mot à dire. Par contre, je n'ai pas été séduite par son personnage à l'âge adulte. Son comportement vis-à-vis de John Blythe m'a déçue. Son orgueil ne lui aura apporté que de la tristesse et des regrets au fil des ans.

Malgré qu'elle ait fait cette grande promesse à sa mère sur son lit de mort, je crois qu'il aurait été possible de prendre soin de son père et de son frère tout en se donnant la chance d'être heureuse et amoureuse. Quel gâchis! Malgré tout, j'ai apprécié son grand coeur et son désir de vouloir aider autrui. Certaines scènes sont venues me toucher profondément.

J'ai également apprécié le personnage de Rachel. Elle est rafraîchissante et apporte de la lumière et de la légèreté au roman. Nous en avons bien besoin, car c'est parfois un peu sombre étant donné le climat historique de l'époque.

Au final, ce roman m'aura donné le goût de relire la saga d'Anne aux pignons verts. C'était une excellente idée de nous donner cette vision de Marilla et Matthew plus jeunes. Par contre, j'aurais apprécié que le contexte historique soit plus exploité. Encore une fois, ce fut un roman agréable à lire, mais ce ne fut pas un coup de coeur.
Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Rhineyya
  21 août 2021
Depuis que j'ai découvert la série Anne with an E, je suis complètement fan de l'univers d'Anne des Pignons Verts ! Je ne pouvais qu'être attirée par le livre de Sarah McCoy. Celui-ci raconte la jeunesse de Marilla Cuthbert, sur la base des quelques détails donnés dans les livres de Lucy Maud Montgomery.

Nous sommes en 1837 et Marilla a 13 ans. Aux Pignons Verts, où elle vit avec ses parents et son frère Matthew, on se prépare à accueillir sa tante Izzy, qu'elle n'a pas vue depuis qu'elle était bébé. Izzy, par son indépendance, devient rapidement un modèle pour la jeune fille. Grâce à elle, Marilla rencontre notamment Rachel White avec qui elle se lie d'amitié. À la mort de sa mère, Marilla jure qu'elle veillera à sa place sur son père et son frère. Cet événement va profondément la perturber et changer les projets qui animaient son coeur.

Dans ce livre, nous découvrons bien des choses sur ce qui a conduit Marilla à devenir telle qu'on la connaît. Vieille fille aigrie, vivant seule avec son frère Matthew dont elle a pris soin toute sa vie, habitée par des regrets inexprimés. Nous explorons une nouvelle facette de ce personnage, celle d'une Marilla jeune, amoureuse, qui a contribué pendant des années à aider des orphelins et des esclaves en fuite.

J'ai beaucoup aimé découvrir la façon dont elle est devenue amie avec Rachel White, qui deviendra plus tard Rachel Lynde, cette femme si différente d'elle avec ses 11 enfants et son amour des commérages. Néanmoins, le livre m'a semblé un peu trop focalisé sur la relation entre Marilla et John Blythe, le père de Gilbert.

Le bruissement du papier et des désirs témoigne du poids des promesses et des obligations, ainsi que de la condition de la femme au 19e siècle. le contexte historique y est important puisque nous sommes ici à la veille de la guerre de Sécession, alors que le Canada est proche de la rébellion.

Je tiens à souligner qu'il n'est pas nécessaire de connaître l'histoire d'Anne pour lire et apprécier ce livre ! Je n'ai pour ma part pas été totalement convaincue par ma lecture, bien que la plume de l'autrice m'ait plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaRemoiseBouquine
  10 mars 2021
COUP DE COEUR

J'ai commencé ma lecture en lisant Avlonlea, Marilla Cuthbert... et là... mais mais c'est la famille de Anne (Anne et la maison aux pignons vert) ! Et oui on suit ici Marilla et Matthew Cuthbert bien avant la venue de Anne dans leur vie.

J'ai un attachement tout particulier à Anne, des souvenirs d'enfance avec mes parents et ma soeur les dimanches après-midi devant ses aventures. J'étais donc extrêmement touchée de retrouver par surprise Marilla et Matthew, et surtout de découvrir leur histoire.

Marilla est une femme élevée dans les convenances de l'époque : la femme s'occupe de l'intérieur de la maison pendant que l'homme oeuvre sur les terres. Mais Marilla rêve de bien plus ! La promesse sur le lit de mort de sa mère va tout bouleverser, et son choix de renoncer au grand amour par dévouement m'a brisé le coeur. Cela m'a toutefois aidé à mieux appréhender la femme qu'elle est dans "Anne et la maison aux pignons vert".

Marilla n'en reste pas moins une femme d'une grande intelligence, au fort caractère, déterminée ! Et j'aime énormément ce type de personnage. Néanmoins passer à côté de sa vie, perdre son grand amour... laissent des traces et Marilla perdra forcément de son côté étincelant.

J'ai également aimé le contexte historique qui était très intéressant et instructif. En effet, j'ignorais que des esclaves affranchis fuyaient vers le Canada. On aborde également la politique avec les Tory et les réformistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Jangelis
  10 mars 2019
Un très beau coup de coeur.
Les mystères de l'écriture : Certains romans sont bien, agréables à lire, je les apprécie ; mais un petit nombre vous emportent par leur écriture, quel que soit le sujet, et sans que je puisse vraiment expliquer pourquoi j'ai tant aimé. Celui-ci en fait clairement partie.

J'avais beaucoup aimé la plume de Sarah McCoy dans le souffle des feuilles et des promesses, (choisi un peu au hasard comme premier titre pour mon partenariat Michel Lafon). Je me réjouissais donc de la retrouver ici.
Et puis, j'ai lu le résumé : Marilla, ça me dit quelque chose... Île du Prince-Édouard, Matthew, ... mais, je ne rêve pas, il est question de la maison aux pignons verts ???
(Évidemment, si le titre original avait été conservé et traduit "Marilla of Green Gables" j'en aurais été certaine plus rapidement !)
J'ai découvert Anne il y a peu, juste un lustre que j'ai lu les 5 premiers tomes (merci à Florence qui les a rapporté des U.S.A., on les trouve difficilement en France) et je suis tombée sous le charme de la fillette, sa famille d'accueil, et cette île.
Il fallait donc absolument que je lise ce préquel.
Mais en même temps, j'étais inquiète de ne pas retrouver le monde et l'écriture de L.M. Montgomery.
J'ai donc commencé ma lecture un peu méfiante.

Dès le début, me revoilà à Avonlea, bien avant que Anne n'y arrive. du moins une fois passé le prologue, qui annonce la fin du roman et introduit la saga (mais on le comprend seulement en le relisant ensuite !!)

Quel plaisir de découvrir la jeunesse de Marilla et Matthew. de comprendre ce qui les a construit et amené à la vie que l'on connaît, de découvrir les amis et voisins dans leur jeunesse.

C'est poignant quand on connait la suite, pour avoir lu et relu Anne.
Voir Marilla si pleine de vie, de désirs, tellement en attente de l'avenir.
Je vais d'ailleurs très rapidement relire Anne, la maison aux Pignons verts, avec cet éclairage nouveau sur eux qui l'accueillent, et sur le village.

Sarah McCoy s'est étonnamment coulée dans l'écriture de Lucy Maud Montgomery et dans son monde. On sent qu'elle a dû aimer énormément la saga. Et elle connait bien les lieux et les personnes.
Aucune déception sur le changement d'autrice.

Il ne faudrait cependant pas penser qu'on ne peut lire ce très beau livre que si on connait la série Anne ...
C'est un roman qui se suffit à lui-même, un vrai plaisir de lecture.
Des personnages intéressants, une vraie intrigue, l'île du Prince-Édouard en toute saison, la nature et la vie dans ce coin du monde un peu spécial. Et aussi la situation politique au milieu du 19e siècle, les tensions entre les divers partis, les États-Unis tout proches, à la veille de la guerre de Sécession.
Et surtout, l'esclavage, le chemin de fer clandestin, l'accueil des esclaves en fuite.
Des passages très émouvants sur ce sujet.

Un livre que j'aurais voulu ne jamais terminer .. (même si évidemment, je l'ai dévoré en rien de temps) !
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70







Quiz Voir plus

Avez vous lu Un gout de cannelle et d'espoir?

Combien y a t-il de personnages dont on raconte les histoires?

1
2
3
4

8 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoyCréer un quiz sur ce livre