AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749148731
Éditeur : Le Cherche midi (18/08/2016)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 159 notes)
Résumé :
À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d'un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l'université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l'identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (91) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  07 novembre 2017
Panique à Ridgedale, petite ville universitaire du New Jersey : un bébé est retrouvé mort sur le campus, des gamins de l'école maternelle pètent les plombs, des jeunes filles ne savent plus où elles en sont.
Trois mères plus ou moins impliquées dans ces histoires se confient, se jalousent et se balancent des vacheries tour à tour. Ah, les rivalités féminines ! Maman au foyer parfaite vs 'mauvaise' mère qui privilégie sa carrière ou sa sexualité au détriment de ses enfants ; mère surprotectrice tendance castratrice vs maman cool ou complètement irresponsable.
Et les hommes, dans tout ça ? Ils bossent, à la fac, dans la police. Ils essaient de calmer ces hystériques de bonnes femmes, mais certains n'ont pas l'air bien nets dans l'affaire...
Un roman qui ressemble beaucoup à ceux de Liane Moriarty par les thématiques abordées : des femmes dans la tourmente de leur vie de famille, de couple ; leurs problèmes liés à l'éducation et à l'adolescence ; leurs 'amitiés' et les sentiments ambivalents qui vont avec. Mais le ton est moins caustique, moins pertinent, moins drôle que chez la talentueuse auteur australienne.
Deux sujets intéressants en prime : l'omerta au sein des campus américains, et l'intervention - aux conséquences parfois désastreuses - des médias dans la résolution d'affaires criminelles.
Le côté polar est plus présent ici que chez Moriarty - hélas, ce n'est pas ce que K. McCreight réussit le mieux. Elle nous perd (à escient, comme un prestidigitateur qui veut détourner l'attention ?) avec des noms et prénoms qui se ressemblent trop, il faut un certain temps pour savoir à qui on a affaire entre Stella, Ella, Jenna, Rhea, Barbara, par exemple, ou Sanderson et Mendelson - il n'en faut pas plus pour m'embrouiller.
Le dénouement est tiré par les cheveux, même si on a vu pas mal de choses arriver.
Agréable à lire, mais bof, finalement.
De cette auteur, j'avais beaucoup aimé en revanche 'Amelia', plus subtil. Ou plus proche de mes préoccupations ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414
indira95
  19 octobre 2017
Après l'excellentissime Amelia, un de mes chouchous de l'année 2016, j'avais hâte de me replonger dans l'univers de Kimberly McCreight qui confirme son talent avec ce 2e roman (à suivre de près, je le conseille).
Le thème de l'adolescence reste toujours très présent dans l'oeuvre de Kimberly McCreight et c'est un aspect auquel je suis attachée, allez savoir pourquoi. Ici point de suicide d'adolescente mal dans sa peau, mais la découverte dans la charmante et bourgeoise ville de Ridgedale, du cadavre d'un très jeune nourrisson d'à peine quelques heures. Ô scandale, ô drame, qui peut bien avoir tué l'incarnation de l'innocence à l'état pur ! Branle-bas de combat, la police est sur le qui-vive, la population locale s'affole sur tous les fronts : réseaux sociaux, presse, jusque dans les intimités. Chacun y va de son hypothèse, chacun se suspecte.
Molly Anderson a vécu un drame familial et personnel dont elle essaye de se remettre, peu à peu. Journaliste culture pour la gazette locale, elle est chargée, par un heureux concours de circonstance (ses collègues des faits divers sont absents), de couvrir l'affaire du bébé inconnu. C'est un défi aussi bien professionnel que personnel qui lui est offert sur un plateau d ‘argent (et oui, le drame dont je parlais est la mort du bébé qu'elle allait bientôt mettre au monde). Peu réjouissant comme dossier vous en conviendrez.
Ce que Molly va découvrir la confrontera au joli monde bien sous tous rapports de la bourgeoisie bien-pensante qui régit le microcosme de Ridgedale, dominé par sa prestigieuse université. Et c'est pas du joli, vous vous en doutez, surtout quand c'est la jeunesse qui trinque.
Là où elle repose reprend une structure qui avait fait le succès d'Amelia :  alternance des points de vue, flashbacks, extraits de journaux intimes et articles de presse, de quoi insuffler une dynamique de lecture fort agréable et assez addictive. Malgré une fin un peu prévisible et des portraits un peu moins creusés que dans Amelia, Là où elle repose demeure un bon roman, sensible et fluide qui se lit bien et vite. Donc ne boudez pas votre plaisir.
Lien : http://www.livreetcompagnie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          353
marnchoups
  28 octobre 2016
Je remercie les éditions Cherche Midi et PriceMinister pour leur confiance et l'envoi de ce livre.
Kimberly McCreight s'est fait connaître avec son roman Amélia, un thriller psychologique qui a ravit de nombreux lecteurs. Au début du mois d'août dernier, elle a à nouveau ravi ses lecteurs français avec son nouveau roman Là où elle repose.
Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey est le théâtre d'un drame qui va bouleverser bon nombre de vies.
Dans les bois qui entourent l'université, un bébé est retrouvé sans vie.
La police ne lésine pas sur les moyens pour retrouver le coupable et identifier le nourrisson. En parralèle des investigations policières, Molly Anderson, anciennement avocate et nouvelle arrivante avec son mari et sa fille dans la petite ville se voit attribuer la couverture du drame en qualité de journaliste indépendante. le décès de cette enfant fait écho à une douleur encore vive dans l'esprit de Molly mais elle est bien décidée a aller au bout de ses recherches et à éclairer cette sombre histoire.
Les recherches de Molly vont soulever de nombreuses interrogations et faire resurgir des faits que certains auraient préféré oublier.
De nombreuses ramifications vont relier Molly aux personnages mêlés au drame de près ou de loin. Certains auront d'ailleurs leur point de vue dans le roman de Kimberly McCreight. Si les questions que je me posais n'ont pas cessées de croître, elles ont trouvé leurs réponses au moment voulu et j'ai été surprise plus d'une fois.
La construction du roman est originale et donne encore plus de cachet à l'histoire.
On alterne entre les points de vue des personnages acteurs de près ou de loin du drame mais aussi s'y ajoute les articles de journaux écrits par Molly et les commentaires des lecteurs, des extraits de journal intime et d'entretien enregistrés.
La force de ce roman ne tient pas dans l'histoire de base qui si elle est prenante n'est pas saisissante. Les personnages sont forts et bien construits. Celui de Molly qui fait fi de sa propre douleur pour lever le voile sur les causes de la mort du bébé retrouvé dans les bois d'Essex Bridge. Avant d'être une journaliste, Molly est une maman et une femme avec ses forces et ses faiblesses.
Le personnage de la jeune Sandy m'a touchée par sa force d'esprit mélée à sa candeur. Celui de Barbara frôle la folie et nous offre des scènes effrayantes.
Je pourrais vous citer les autres personnages qui composent ce thriller mais je vous encourage à les découvrir par vous même. Leur mise en scène et leur lien avec le drame méritent le coup d'oeil.
J'ai passé un bon moment de lecture avec Là où elle repose. Ce thriller au féminin est écrit d'une manière douce mais n'en est pas moins dépourvu d'intensité. Notamment par les sujets difficiles qu'il traite.
Je vais suivre de près les futures parutions françaises de Kimberly McCreight. Pour ne pas mettre ma patience à rude épreuve, je vais me prévoir la lecture de son premier roman Amélia qui je l'espère me procurera le même plaisir que celui ci.



Je remercie les éditions Cherche Midi et PriceMinister pour leur confiance et l'envoi de ce livre.
Kimberly McCreight s'est fait connaître avec son roman Amélia, un thriller psychologique qui a ravit de nombreux lecteurs. Au début du mois d'août dernier, elle a à nouveau ravi ses lecteurs français avec son nouveau roman Là où elle repose.
Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey est le théâtre d'un drame qui va bouleverser bon nombre de vies.
Dans les bois qui entourent l'université, un bébé est retrouvé sans vie.
La police ne lésine pas sur les moyens pour retrouver le coupable et identifier le nourrisson. En parralèle des investigations policières, Molly Anderson, anciennement avocate et nouvelle arrivante avec son mari et sa fille dans la petite ville se voit attribuer la couverture du drame en qualité de journaliste indépendante. le décès de cette enfant fait écho à une douleur encore vive dans l'esprit de Molly mais elle est bien décidée a aller au bout de ses recherches et à éclairer cette sombre histoire.
Les recherches de Molly vont soulever de nombreuses interrogations et faire resurgir des faits que certains auraient préféré oublier.
De nombreuses ramifications vont relier Molly aux personnages mêlés au drame de près ou de loin. Certains auront d'ailleurs leur point de vue dans le roman de Kimberly McCreight. Si les questions que je me posais n'ont pas cessées de croître, elles ont trouvé leurs réponses au moment voulu et j'ai été surprise plus d'une fois.
La construction du roman est originale et donne encore plus de cachet à l'histoire.
On alterne entre les points de vue des personnages acteurs de près ou de loin du drame mais aussi s'y ajoute les articles de journaux écrits par Molly et les commentaires des lecteurs, des extraits de journal intime et d'entretien enregistrés.
La force de ce roman ne tient pas dans l'histoire de base qui si elle est prenante n'est pas saisissante. Les personnages sont forts et bien construits. Celui de Molly qui fait fi de sa propre douleur pour lever le voile sur les causes de la mort du bébé retrouvé dans les bois d'Essex Bridge. Avant d'être une journaliste, Molly est une maman et une femme avec ses forces et ses faiblesses.
Le personnage de la jeune Sandy m'a touchée par sa force d'esprit mélée à sa candeur. Celui de Barbara frôle la folie et nous offre des scènes effrayantes.
Je pourrais vous citer les autres personnages qui composent ce thriller mais je vous encourage à les découvrir par vous même. Leur mise en scène et leur lien avec le drame méritent le coup d'oeil.
J'ai passé un bon moment de lecture avec Là où elle repose. Ce thriller au féminin est écrit d'une manière douce mais n'en est pas moins dépourvu d'intensité. Notamment par les sujets difficiles qu'il traite.
Je vais suivre de près les futures parutions françaises de Kimberly McCreight. Pour ne pas mettre ma patience à rude épreuve, je vais me prévoir la lecture de son premier roman Amélia qui je l'espère me procurera le même plaisir que celui ci.




Kimberly McCreight s'est fait connaître avec son roman Amélia, un thriller psychologique qui a ravit de nombreux lecteurs. Au début du mois d'août dernier, elle a à nouveau ravi ses lecteurs français avec son nouveau roman Là où elle repose.
Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey est le théâtre d'un drame qui va bouleverser bon nombre de vies.
Dans les bois qui entourent l'université, un bébé est retrouvé sans vie.
La police ne lésine pas sur les moyens pour retrouver le coupable et identifier le nourrisson. En parralèle des investigations policières, Molly Anderson, anciennement avocate et nouvelle arrivante avec son mari et sa fille dans la petite ville se voit attribuer la couverture du drame en qualité de journaliste indépendante. le décès de cette enfant fait écho à une douleur encore vive dans l'esprit de Molly mais elle est bien décidée a aller au bout de ses recherches et à éclairer cette sombre histoire.
Les recherches de Molly vont soulever de nombreuses interrogations et faire resurgir des faits que certains auraient préféré oublier.
De nombreuses ramifications vont relier Molly aux personnages mêlés au drame de près ou de loin. Certains auront d'ailleurs leur point de vue dans le roman de Kimberly McCreight. Si les questions que je me posais n'ont pas cessées de croître, elles ont trouvé leurs réponses au moment voulu et j'ai été surprise plus d'une fois.
La construction du roman est originale et donne encore plus de cachet à l'histoire.
On alterne entre les points de vue des personnages acteurs de près ou de loin du drame mais aussi s'y ajoute les articles de journaux écrits par Molly et les commentaires des lecteurs, des extraits de journal intime et d'entretien enregistrés.
La force de ce roman ne tient pas dans l'histoire de base qui si elle est prenante n'est pas saisissante. Les personnages sont forts et bien construits. Celui de Molly qui fait fi de sa propre douleur pour lever le voile sur les causes de la mort du bébé retrouvé dans les bois d'Essex Bridge. Avant d'être une journaliste, Molly est une maman et une femme avec ses forces et ses faiblesses.
Le personnage de la jeune Sandy m'a touchée par sa force d'esprit mélée à sa candeur. Celui de Barbara frôle la folie et nous offre des scènes effrayantes.
Je pourrais vous citer les autres personnages qui composent ce thriller mais je vous encourage à les découvrir par vous même. Leur mise en scène et leur lien avec le drame méritent le coup d'oeil.
J'ai passé un bon moment de lecture avec Là où elle repose. Ce thriller au féminin est écrit d'une manière douce mais n'en est pas moins dépourvu d'intensité. Notamment par les sujets difficiles qu'il traite.

Lien : https://lepuydeslivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Eroblin
  10 mai 2018
J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix Polar du Livre de Poche et j'ai passé un bon moment de lecture même si ce n'est pas un coup de coeur. Mais l'intrigue, justement, est savamment dosée par l'auteur qui a découpé son roman en chapitres qui font entendre les voix de quatre femmes : Molly une journaliste encore affectée par la perte de son deuxième bébé mort à la naissance, Sandy une adolescente dont la vie n'est pas facile –doux euphémisme !- Barbara, une femme au foyer qui se veut parfaite mais à qui on donnerait bien des gifles et Jenny, la mère de Sandy dont on lit des bribes de son journal en 1994. Mais quel rapport entre ces quatre femmes ? Entre 1994 et maintenant ? Peut-être le bébé dont on vient de découvrir le cadavre au bord d'un ruisseau ? Molly qui est encore pourtant fragile après la dépression vécue depuis sa tragédie personnelle, s'accroche à cette affaire, elle se dit que si elle trouve qui était la mère de ce bébé, elle pourra redémarrer une nouvelle vie. Alors elle fouille, s'aperçoit que le lieu où on a trouvé le corps du bébé est à proximité d'un campus où un jeune homme avait trouvé la mort en 1994. Mais il ne fait pas toujours bon de chercher la vérité, parfois elle n'est pas celle qu'on attendait. Je l'ai dit plus haut, j'ai lu avec plaisir ce roman, le rythme est soutenu, le découpage des chapitres nous donne la sensation d'éplucher un oignon : à chaque couche une découverte et à la fin, on pleure devant le résultat. A lire dans un bon fauteuil ou sur la plage !
Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
coquinnette1974
  15 juin 2018
Ayant apprécié Amélia de Kimberly McCreight, je n'ai pas résisté à m'offrir son second roman : Là où elle repose , à sa sortie au format poche.
Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir un fait divers : la découverte du corps d'un bébé dans les bois voisins de l'université. Molly hésite car elle a elle-même perdue un bébé il y a peu mais elle accepte et couvre donc les faits. Ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables...
Le résumé me tentait bien, et je me suis rapidement attachée à Molly. C'est une femme touchante, qui a perdue un bébé et dont on a peur qu'elle plonge dans une dépression en couvrant cette affaire. Mais elle est plus forte qu'on ne pense et va aider à faire le jour sur tout ça.
J'ai aimé Molly mais je me suis perdue dans ce roman. Il y a un peu trop de personnages à mon goût. A un moment je me suis demandée qui était qui, et pourtant j'ai lu ce roman au calme ! Encore heureux, sans quoi je n'aurais rien compris lol
L'histoire est intéressante mais trop de personnages, de prénoms ressemblants qui font que j'y m'y suis perdue par moment.
J'ai aimé, mais j'ai aussi décroché et ça c'est dommage. Car là du coup il manque un énorme truc pour que je dise de ce roman qu'il est top !
Intéressant, tortueux, mais pas exceptionnel.
J'ai aimé, sans plus, d'où le trois étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
YdamelcYdamelc   18 août 2016
Qu'est- ce que ça pouvait faire si C. avait un problème qui nécessitait un travail ? Tôt ou tard, chaque enfant a une faiblesse. Sans compter que, comme sa propre mère le lui avait toujours dit, ce dont une mère a besoin, c'est d'enfants heureux, pas d'enfants parfaits.
Commenter  J’apprécie          320
ZilizZiliz   12 novembre 2017
« Est-ce que ma mère fait quoi ? avais-je demandé à Max le policier, car les possibilités me semblaient infinies.
- T'entraîner au beau milieu de la nuit à la recherche de ton père ?
- Non, avais-je répondu, les yeux baissés sur mes mains. C'est la première fois. »
J'avais menti. Ce n'était pas le premier mensonge à propos de ma mère et ce ne serait pas le dernier. Car j'avais beau n'avoir que neuf ans, je savais déjà qu'il y avait pire que d'avoir ma mère. C'était de ne pas avoir de mère du tout.
(p. 82)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ZilizZiliz   05 novembre 2017
« [...] ce matin, au moment de déposer Will à l'école, j'ai eu une engueulade stupide avec la mère de Cole, Barbara. »
Barbara était une personne que j'évitais. C'était la supermaman par excellence, tandis que moi, après un an et demi de profonde insuffisance maternelle, je devais me démener pour être ne serait-ce qu'une mère potable.
« A quel sujet ?
- Je lui ai dis que Will n'aimait pas aller chez les gens. Et elle m'a rétorqué avec ses airs de salope je-sais-tout : 'Eh bien ce n'est tout simplement pas normal.' Comme si elle était une espèce d'arbitre toute-puissante de la stabilité psychologique. »
(p. 79)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ZilizZiliz   08 novembre 2017
Les parents de [mon mari] sont juste... ils sont intimidants, je crois. Sa mère m'a dit une fois que j'étais différente de [ses] autres petites amies. Que j'avais plus d'esprit, c'étaient ses mots. Je crois que ça se voulait un compliment, que ça signifiait que j'avais une meilleure influence sur lui que ses autres copines, quelque chose dans ce goût-là. Mais ça m'a donné l'impression d'être un cheval à qui on regarde les dents. Ils sont comme ça : bien intentionnés, mais toujours un peu maladroits.
(p. 114)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
joedijoedi   20 mars 2017
On ne se protège pas des cauchemars en construisant de petites palissades blanches.

Anne Sexton
Commenter  J’apprécie          310
Videos de Kimberly McCreight (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kimberly McCreight
Vidéo de Kimberly McCreight
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..