AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253037974
Éditeur : Le Livre de Poche (01/12/1985)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 79 notes)
Résumé :
A vingt-trois ans, Carson McCullers publie Le cœur  est un chasseur solitaire et l'Amérique salue son génie.« Une telle intensité, une telle noblesse d'esprit, notre prose n'a rien connu de pareil depuis Herman Melville », affirme aussitôt Tennessee Williams.Après des années de silence, la romancière américaine publie en 1961 L'Horloge sans aiguilles, son dernier roman. « Mon travail d'écrivain a toujours été très pénible. Mais j'ai toujours su qu'il ne suffisait pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
carnet-de-voyage
  27 avril 2017
A quoi peut être utile une horloge sans aiguilles ?
Sans aiguilles, l'horloge peut-elle marquer le temps qui passe ?
Si, comme J.T. Malone, nous sommes atteint d'une leucémie, les aiguilles de l'horloge sont, alors, comme deux faucilles , prêtes à nous faucher dans la fleur de l'âge, faucilles tenues par une Mort, funeste apparition spectrale, tapie dans l'ombre....
Quand on sait que le temps est compté, je peux vous assurer que chaque minute compte et que chaque minute passée est une de moins...........
"L'Horloge sans aiguilles" traite de la temporalité perdue dans la vie de "ces condamnés à longue peine".
Oh bien sur nous n'avons pas que Malone qui meurt à petit feu... Son ami, le juge Clane, qui vit reclus, dans un carcan de préjugés et de souvenirs du Sud, semble lui aussi condamné...
Et que dire du petit fils du juge, du noir qui lui sert "d'homme de confiance", alors que le juge, prône les "valeurs ancestrales du Grand Sud" ?....
Une horloge indique la même heure à toute les personnes qui la consulte, mais chacun, trouve un intérêt différent à l'heure indiquée en fonction de ses occupations et de sa vie personnelle....
Une vie nait, une vie s'éteint...
Les aiguilles de l'horloge tournent tout comme la terre tourne sur elle-même...
Carson Mc Cullers nous livre un livre d'une grande pudeur, où la vie s'écoule, lentement certes, mais inexorablement....
C'est un livre qui ressemble, à une bougie qui s'éteint doucement....elle fume encore mais ne peut plus brûler mais pourtant nous regardons ses volutes de fumée et nous apprécions l'odeur de sa mèche qui s'éteint...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
fanfan50
  06 septembre 2018
De cet auteur, j'aurais aimé lire "Le coeur est un chasseur solitaire" mais bon, j'ai trouvé ce titre-ci à ma bibliothèque de quartier et il ne m'a pas déçue.
La préface de Nelly Kaprièlian est extrêmement bien faite et elle m'a appris beaucoup de chose sur l'auteure et sur son oeuvre. Je la cite.
C'est le dernier roman que Carson McCullers a commencé en 1952 et achevé en 1961. Il est "de bout en bout hanté par la mort : ses personnages sont malades, vieillissant ou suicidaires, à l'image de la société raciste du Sud" des Etats-Unis dans laquelle l'auteure a grandi. "C'est le roman le plus engagé de cette auteure sur la question raciale."
J.T. Malone, quarante ans, est pharmacien dans la ville de Milan, une ville du Sud en 1953. Il a ses amis, sa femme, Martha, qu'il n'aime plus et ses deux enfants, Ellen et Tommy. Le docteur Kenneth Hayden lui annonce brutalement qu'il a une leucémie incurable et qu'il ne lui reste plus longtemps à vivre. Un an ou deux peut-être !
Un de ses bons amis, le juge Clane, est une figure politique passéiste de cette petite ville sudiste. Il rêve d'un Sud ségrégationniste comme autrefois. Son fils unique, Johnny, avocat de formation, s'est suicidé à la suite d'une affaire ratée en laissant un fils John Jester qui est élevé maintenant par son grand-père. Comme il a dix-sept ans, il est en pleine opposition avec les idées réactionnaires de son aïeul.
Apparaît aussi le personnage de Sherman Pew, un jeune noir aux yeux bleus, qui est un enfant trouvé que l'histoire de ses origines travaille. Et là se trame tout un tissu de complications inter-raciales très plausibles surtout à cette époque.
Le tout forme une histoire très brûlante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
awei
  22 janvier 2009
Dans l'Amérique ségrégationiste, un ancien juge raciste élève son petit fils, qui lui, se prend d'amitié pour un jeune homme noir, qui lui, veut atteindre à une notoriété en s'installant dans un quartier blanc dont les habitants veulent le chasser. Et pendant ce temps, le pharmacien de ce quartier, à la vie tranquille et aux idées communes aux "honnêtes gens" apprend qu'il va mourir...
Voilà une tentative maladroite de résumé pour ce livre qui, comme les autres romans de Carson Mc Cullers, s'intéresse avec mélancolie à la vie d'un petit microcosme, où chaque personnage joue sa partition et tente de trouver sa place. C'est un roman triste, mais aussi magnifique, qui approche peut-être plus directement que les autres les questions sociales la bêtise et l'injustice.
L'idée de la mort, de la fin prochaine, cette "horloge sans aiguille" qui sonne n'importe quand, guide les choix et le destin des personnages, retourne les situations, amène à juger autrement la comédie sociale.
Commenter  J’apprécie          30
lehibook
  02 juillet 2019
Cela commence par une mort annoncée : celle de J.T. Malone le pharmacien atteint d'une leucémie. le récit montre l'évolution du regard du personnage sur le monde à la suite de ce verdict . Il se concentre aussi sur son ami le juge Clane , hanté par le suicide de son fils et que ses opinions profondément réactionnaires met en conflit avec son petit-fils Jester . Enfin celui-ci peine à éclaircir ses sentiments avec Sherman le métis orphelin aux yeux bleus qui est étrangement devenu le familier de son grand-père. Dans cette petite ville de Georgie encore marquée par la Guerre de Sécession , la question raciale reste un point sensible et générateur de violence mais au-delà des questions sociales Carson McCullers décrit de manière bouleversante des êtres essentiellement confrontés à la solitude de l'âge, de la maladie , de la différence .
Commenter  J’apprécie          00
LeaTouchBook
  18 juin 2017
Carson McCullers est une des grandes dames de la littérature américaine, elle possède autant la maîtrise du roman que des nouvelles. Les éditions Stock ont décidé de mettre en avant cette romancière pour son centenaire !
L'Horloge sans aiguilles est son livre testament, son dernier hommage au monde littéraire. Après ma lecture de Frankie Addams, La Ballade du café triste et le coeur est un chasseur solitaire, je continue sur ma lancée avec ce livre qui confirme encore une fois mon amour pour la prose de Carson McCullers !
Au travers des thématiques existentielles comme le sentiment de solitude, la condition humaine, l'être face aux attentes de la société; l'auteure dépeint deux êtres dans leurs derniers instants. Deux êtres différents, complémentaires, deux êtres face à la mort et cela engendre une proximité directe entre le lecteur et ces deux protagonistes. le style magnifique de Carson McCullers est parfaitement retranscrit par la traduction de Colette M. Huet : lorsqu'une plume sublime rencontre une histoire magistrale cela donne un très grand moment de littéraire.
Ce que je trouve particulièrement émouvant dans son univers c'est la faculté de traiter de sujets universels avec une pudeur, un sentiment d'intimité très fort du fait des sentiments décrits. Je trouve tout particulièrement touchant le fait que ce dernier roman soit celui qui parle de la fin de l'existence, de l'importance accrue du temps qui passe et de ce regard vers le passé, vers sa vie et ses expériences.
En définitive, Carson McCullers est une romancière incroyable, je vous conseille tous ses romans et vous pouvez profiter des nouvelles éditions publiées par Stock pour faire ou refaire connaissance avec toute son oeuvre !
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
lehibooklehibook   02 juillet 2019
Craignant d'interroger les médecins,incapable d'aborder un sujet intime avec sa femme,Malone se débattait en silence.Il se rendait à l'église chaque dimanche ,mais le docteur Watson était un pasteur mondain qui s'adressait aux vivants, non à un homme sur le point de mourir.
Commenter  J’apprécie          00
Alice_Alice_   02 août 2013
Depuis le début de la soirée, Jester était en proie à l’ivresse et pour la première fois de sa vie, à l’ivresse passionnée ; cependant, il ne put répondre. Car la passion de la prime jeunesse est dispensée à la légère, mais puissante. Elle peut naître instantanément d’une chanson entendue la nuit, d’une voix, de la vue d’un inconnu. La passion vous fait rêver en plein jour, vous empêche de vous concentrer sur vos maths et, au moment où vous aspirez à vous montrer spirituel, elle fait de vous un imbécile. Dans la prime jeunesse, le coup de foudre, ce raccourci de la passion, vous change en somnambule. Vous ne savez plus si vous êtes assis ou couché et vous ne pourriez vous rappeler, fût-ce au prix de votre vie, ce que vous avez mangé au dernier repas. Jester, encore novice en passion, avait très peur. Il ne s’était jamais enivré et n’avait jamais désiré être ivre. Excellent élève au collège, sauf en géométrie et en chimie, il était de ces garçons qui ne se laissent aller à la rêverie que dans leur lit ; il se l’interdisait même, malgré son envie, une fois que la sonnerie de son réveil avait cessé. Pour une nature de ce genre, le coup de foudre ne peut qu’être effrayant. Jester avait l’impression que toucher Sherman l’eût conduit à un péché mortel, mais quel était ce péché, il n’aurait su le dire. Il se contentait d’éviter soigneusement de le toucher, tout en le couvant de ce regard de somnambule que donne la passion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fbalestasfbalestas   29 avril 2018
J.T. Malone n'était plus le seul à se faire du souci pour le vieux juge; Jester, lui aussi, commençait à s'inquiéter. Il avait beau être égoïste, égoïste, égoïste et être accablé de problèmes personnels, il se tourmentait pour son grand-père. Le juge, dans son enthousiasme forcené pour son amanuensis, avait tout simplement perdu la tête. C'était Sherman par-ci, Sherman par-là, tout le long du jour. Le vieil homme dictait son courrier le matin, puis, à midi, il prenait un verre avec son secrétaire. Ensuite il déjeunait en tête à tête avec Jester à la salle à manger, tandis que Sherman se préparait un "léger sandwich" qu'il allait manger dans la bibliothèque. Il avait dit au juge qu'il désirait réfléchir à la correspondance du matin, qu'il ne voulait pas être dérangé par la conversation de Verily, à la cuisine, et qu'un déjeuner copieux l'empêchait de se concentrer sur son travail.
Le juge avait souscrit à cet arrangement, ravi que sa correspondance fût considérée avec tant de sérieux, ravi au septième ciel par tout, ces temps-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfan50fanfan50   06 septembre 2018
- Fox, demanda Malone, croyez-vous en la vie éternelle ?
- Oui, dans la mesure où je peux embrasser l'idée d'éternité. Je sais que mon fils vivra toujours en moi et mon petit-fils en lui et en moi. Mais qu'est-ce que l'éternité ?
- A l'église, dit Malone, le docteur Watkins nous a fait un sermon sur le salut qui met en joue la mort.
- Jolie formule... J'aimerais l'avoir trouvée moi-même. Mais ça ne veut rien dire du tout." Il ajouta catégoriquement : "Non, je ne crois pas en l'éternité au sens religieux du mot. Je crois aux choses que je connais et en ma descendance à venir. Je crois en mes aïeux aussi. Est-ce cela que vous entendez par éternité ?"
Malone demanda soudain :
- Avez-vous jamais vu un Noir aux yeux bleus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
patrick75patrick75   08 juin 2013
-" Comment les morts seraient-ils réellement morts, quand ils marchent encore dans mon coeur ?."
Commenter  J’apprécie          271
Videos de Carson McCullers (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carson McCullers
[Centenaire Carson McCullers] Véronique Ovaldé, auteure et préfacière du Coeur est un chasseur solitaire, nous parle de Carson McCullers.
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1264 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre