AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Villelaur (Autre)
ISBN : 2277211419
Éditeur : J'ai Lu (30/11/-1)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 111 notes)
Résumé :
Mary Horton mène une existence solitaire dans sa superbe villa sur la plage de Sydney. Cadre dans une compagnie d'extraction minière, elle n'a vécu que pour réussir. Apparemment sans âge et sans grâce, Mary a passé sa vie à étouffer ses aspirations de femme.

Sa vie, est bouleversée par sa rencontre avec le jeune Tim Melville. D'une beauté de statue, le jeune homme rayonne de tendresse. Pourtant, ses yeux bleus expriment parfois un immense désespoir. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  01 mars 2018
Tim , ce jeune homme très beau , blond aux yeux bleus a vingt-cinq ans. Petite ombre au tableau, mentalement, il ne s'est pas développé ; il est resté un enfant.
Il effectue des travaux de jardinage chez Mary Horton, une dame d'âge mûr, seule, qui a toujours accordé beaucoup d'importance à son travail de cadre dans une usine d'extraction minière près de Sydney. Elle a laissé passer sa vie de femme.
La famille de Tim ne parvient pas à communiquer avec lui.
Entre Mary et Tom, c'est comme s'ils s'attendaient l'un l'autre. Une entente et une communication spontanée vont naître sans que s'établisse une hiérarchie entre les deux.
Une grande tendresse s'installe sans qu'ils s'abandonnent à l'amour et pourtant...
Je relis le roman plus de vingt ans après ma première lecture qui m'avait enchantée car elle n'abordait pas un thème classique.
C'est un très beau livre qui serait certainement traité sur un style plus direct en 2017 mais il compte toujours de très beaux passages.
Commenter  J’apprécie          474
Grecie
  15 septembre 2015
Voici l'un des romans les plus intelligents et les plus sensibles que j'ai lus de ma vie.
Mary est une quadragénaire qui a renoncé depuis longtemps à sa vie de femme. Elle excelle dans sa profession, car elle est d'une intelligence rare (quoique assez dénuée d'empathie), mais, disons-le, elle est bien partie pour passer à côté de ce qui fait l'essence de l'existence humaine. Voici que se place sur son chemin Tim, un jeune homme de vingt-cinq ans merveilleusement beau et parfaitement candide. Car Tim est mentalement déficient.
De cette rencontre improbable, Collen McCullough a fait une histoire d'amour tendre et singulière, qui porte aussi à réflexion.
J'ai tendance à me considérer comme ouverte d'esprit, mais j'avoue mon ignorance totale en ce qui concerne les états d'âme et le ressenti des gens comme Tim. À lire les premières pages du roman, comme Mary, je m'attendrissais comme devant un enfant et je me disais, avec regret, même, qu'il était impossible que ce lien tendre et complice évolue vers un lien de couple. Mais doucement, subtilement, l'auteur déchire le voile. Tim n'est pas un enfant. « Tim est un adulte (…) S'il avait été blessé à la jambe, il boiterait, comme c'est son cerveau qui est atteint, il boîte mentalement. Et ce genre de handicap ne l'empêche pas plus qu'un boiteux d'être un homme. (…) Pourquoi devrait-on lui dénier sa virilité ? »
Et ce qui peut paraître étrange (un lien amoureux et charnel avec un partenaire déficient mentalement) devient tout-à-coup parfaitement normal. le sentiment en est même magnifié, car, en effet, tout sépare Mary de Tim. « Rien ne vous lie tous les deux, si ce n'est votre amour, n'est-ce pas ? Il existe entre vous des différences d'âge, de beauté, d'intelligence, de fortune, de rang, de milieu, de tempérament… (…) Les liens sentimentaux qui existent entre vous sont authentiques, assez authentiques pour transcender toutes ces différences. » On a rarement vu à l'oeuvre un amour aussi pur, aussi dénué de considérations autres que le sentiment lui-même.
En dehors de ce lien qui unit Mary et Tim, d'autres personnages évoluent, parmi lesquels les merveilleux parents du jeune homme, et font de ce roman une petite pépite pleine d'humanité. Qui, du reste, ne s'encombre pas de parler « politiquement correct ». Plusieurs fois, le mot « débile » revient dans le texte pour mettre en valeur sans équivoque la difficulté d'être ce qu'est Tim dans une société très normée. Contrairement à ceux qui cachent sous un vocabulaire très lisse désintérêt et sécheresse de coeur, Colleen McCullough l'ancienne infirmière couche sur le papier les mots crus et c'est toute sa générosité pour les plus faibles qui vibre sous sa plume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nono19
  04 novembre 2015
Mary Horton est une vieille fille endurcie qui est très contente de l'existence qu'elle mène. Belle maison, job intéressant, plein de livres et de disques pour l'entourer. Elle n'a jamais voulu d'enfants ni se mettre à la recherche d'un compagnon. Lorsqu'elle rencontre Tim, un jeune homme de 25 ans atteint d'un handicap mental, sa vie va changer du tout au tout...
Quel beau roman! Il force la réflexion, il touche par l'émotion qu'il dégage et il nous donne une bonne leçon d'humanité.
Au début, j'ai été un peu bousculée dans ce que j'imaginais être "normal". Tim a la mentalité d'un petit garçon. Comment pourrait-il avoir des relations plus intimes avec Mary? Mais parce que ce n'est pas un petit garçon, justement. L'auteure nous permet d'aborder un sujet sensible, souvent méconnu. Que ressentent les personnes atteintes de déficiences mentales? Ce que ce livre m'a aidé à comprendre, c'est que les paroles, les mots, le vocabulaire leur manquent pour exprimer ce qu'ils ressentent. Mais Tim a des besoins, des envies, des sentiments, .. comme tout homme dit "normal".
L'amitié puis l'amour entre ces deux êtres sont très touchantes. Mary, évidemment passe par plein de questionnements, se sent perdue, ne trouve pas ses sentiments "appropriés", ... Quant à Tim, il n'arrive pas à exprimer ce qu'il ressent, il s'évade dans sa bulle lorsque tout lui parait confus.
Les parents de Tim m'ont aussi fait forte impression. Ce sont des gens aimants qui d'un côté, ont appris à leur fils à être indépendant mais de l'autre, l'ont toujours traité comme un enfant. Tim n'a pas été assez stimulé intellectuellement. Comme s'il n'en valait pas la peine. Certes sa progression est lente mais le plus important est qu'il y ait une évolution :).
Un roman sensible, émouvant que je ne peux que recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
m3g_g3ndr0n
  19 février 2017
TIM raconte l'histoire touchante de deux individus que la via a, dès le départ, condamné à la solitude et au malheur. Tim est atteint d'un léger trouble mental, ce qui fait qu'il ressemble plus à en un enfant qu'à un homme, malgré son physique de dieu. Mary, elle, est une vieille femme qui n'a jamais connu l'amour et qui est bel et bien seule.
Quand elle fait la connaissance de Tim, toutes ses convictions s'ébranlent et elle se voit être prise d'affection pour ce jeune homme au coeur si tendre. Leur histoire est émouvante, inspirante, et les personnages sont très intéressants, digne de Colleen McCullough. Quoi que l'histoire ait été un peu longue, j'ai passé un excellant moment en compagnie des personnages. Tim m'a apprit que la différence est parfois extraordinaire ; il est si fort et si vulnérable à la fois, si innocent, si incroyable qu'on ne peut s'empêcher de succomber à son charme!
Pareil pour la belle Mary, qui nous fait traverser toute une gamme d'émotions: la pitié, la tristesse, le regret, la joie. Les personnages secondaires (Ron, Dawnie, Mick, Harry) sont tous aussi bien façonnés! Ils sont intrigants et rendent l'histoire bien meilleure, plus crédible.
Pour finir, je vous suggère ce roman doux et aimant, signé par une auteure qui a indéniablement fait ses preuves ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ELODIE88
  31 juillet 2018
Tim est un beau roman d'amour qui m'a beaucoup émue de par sa tendresse et sa simplicité.
C'est une histoire d'amour comme on en voit peu, entre une vieille fille rigide et un jeune attardé mental.
Ce qui est le plus beau c'est de voir comment mary et Tim évoluent, leur amour si puissant qui les lie l'un à l'autre.
C'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup d'action ni de surprise dans ce roman mais cela n'a pas été gênant j'étais envoûtee par l' union de ces deux êtres que tout oppose mais aussi par l'atmosphère qui se dégage: la douceur de l'Australie, la villa de Mary et son jardin luxuriant la mer, la plage...
Les personnages secondaires (Je pense surtout au père et à la soeur de Tim) manquent de crédibilité . le père est toujours d'accord sur tout tandis que la soeur est présentée comme une garce.
Alors voilà même si Tim présente pour moi ces défauts je suis contente de l'avoir lue . A lire si vous voulez découvrir une histoire d'amour originale.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   01 mars 2018
- Et à quoi ressemble l'odeur des fleurs?
Il sourit, pensant qu'elle plaisantait.
- Ma foi, elles sentent comme des fleurs, naturellement.
- Et mon visage ?
- Votre visage est beau comme celui de maman et Dawnie. Il ressemble à celui de sainte Thérèse sur mon image pieuse.
Commenter  J’apprécie          220
ELODIE88ELODIE88   25 juillet 2018
Tim : Qu'est-ce qu'il y a de mal en moi, pourquoi ne m'aimez-vous plus autant? Pourquoi avez-vous changé quand papa a commencé à venir avec nous? Pourquoi est-ce qu'on me laisse toujours à l'écart? Je sais que vous ne m'aimez pas beaucoup, je sais que c'est papa que vous aimez!

Mary resta absolument immobile, brûlant du désir de répondre à cet appel solitaire, désespéré, à cet amour; mais elle était trop stupéfaite par sa soudaineté. Il était jaloux! Il était furieusement, possessivement jaloux! Il considérait son propre père comme un rival qui lui avait ravi l'affection de Mary, et ce n'était pas entièrement une jalousie d'enfant. C'était celle d'un homme primitif, possessif, sensuel. Elle ne trouvait pas les mots apaisants qui le rassuraient. Elle ne trouvait rien à dire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
m3g_g3ndr0nm3g_g3ndr0n   19 février 2017
« Mary, ce que vous m'avez dit à propos de papa, qu'il veut aller dormir avec maman sous la terre, je sais ce que vous voulez dire. Si vous mouriez, je voudrais mourir aussi. Je n'aimerais pas continuer à marcher et à parler, à rire et à pleurer, c'est vrai. J'aimerais être avec vous, endormi, sous la terre. »
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
Certains d’entre nous s’usent plus vite que d’autres, certains d’entre nous sont arrêtés accidentellement, comme lorsque nous avons un accident d’avion ou quelque chose comme ça. Personne ne sait quand nous nous arrêterons, on ne peut ni en être maître ni le prévoir. Ça arrive un jour, tout simplement, lorsque nous sommes usés et trop fatigués pour continuer.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 octobre 2012
Parfois, nous aimons les gens que nous rencontrons, parfois, nous ne les aimons pas, mais les connaître est ce qu’il y a de plus important dans la vie, c’est cela qui fait de nous des êtres humains.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Colleen McCullough (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colleen McCullough
Colleen McCullough: Internationally acclaimed Australian author
autres livres classés : australieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Péché de chair" de Colleen McCullough.

Quand a lieu la réception à Busquash Manor où est invité Delia ?

le 8 août
le 9 août
le 10 août

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Péché de chair de Colleen McCulloughCréer un quiz sur ce livre
.. ..