AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290352500
Éditeur : J'ai Lu (03/02/2006)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 89 notes)
Résumé :
Scardale, à peine un hameau au fin fond du Derbyshire, une des régions les plus sauvages et les plus reculées d'Angleterre. Dix maisons qui appartiennent toutes au maître du lieu. Mais, en ce jour de décembre 1963, un événement bouleverse la petite communauté. Alison Carter, belle-fille du châtelain, a disparu. Fugue, rapt ou assassinat ? Impossible que personne ne sache rien. Pourtant l'inspecteur George Bennett se heurte à un mur de silence. Et puis, un à un, sava... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  23 août 2017
Val McDermid est une auteure que j'apprécie, dont j'ai lu de nombreux romans, toujours avec un plaisir gourmand pleinement satisfait. Elle a, en outre, toujours été aux côtés des femmes dans les combats qu'elles ont menés pour faire reconnaître leurs droits.
Ce court préambule me semble indispensable avant d'admettre que j'ai calé sur Au lieu d'exécution. A quoi attribuer cet échec, je l'ignore, mais ma lecture a été considérablement perturbée par la traduction perpétrée par Gérard-Henri Durand, qui a jugé bon de créer un langage popu propre aux classes inférieures ou pour restituer, peut-être, certains accents spécifiques de nombreuses régions de Grande-Bretagne.
Ca donne des « b'jour », des " :-) " (p. 52), raccourci étonnant dans un roman qui n'est pas un SMS, des phrases qui se veulent négatives sans négation, « je sais pas », « sont pas », des phrases plaquées sans aucune suite logique, comme traduites mot à mot, sans choisir les mots, accablants de banalité, voire d'incompétence.
Bon, abandon par KO technique aux alentours de la page 100. Dommage pour moi, je ne saurai jamais quel drame s'est déroulé au cours de cette nuit glaciale de décembre 1963. Reste dans mon esprit cette question sans réponse : comment expliquer ce désastre éditorial ? A schocking waste !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          453
palamede
  02 août 2015
Une jeune fille a disparu dans le petit village perdu de Scardale dans le Derbyshire, elle a treize ans, elle est belle et blonde. Rapidement les soupçons se portent sur son beau-père, le nouveau propriétaire du manoir, employeur de la plupart des villageois.
Menée par un jeune inspecteur, l'enquête sans surprise conduit au procès du présumé coupable qui encourt la peine de mort en dépit de l'absence d'aveux et de cadavre. La justice tranche. Trente-cinq ans après, de nouvelles investigations révèlent les véritables circonstances de cette disparition.
Val McDermid n'est pas aidée par la traduction médiocre de ce livre dont la première partie, assez convenue, porte un message favorable à la peine de mort, et dont la seconde partie, bien que plus imaginative, n'efface pas l'impression de roman « mal ficelé » aux idées réactionnaires. Surprenant de la part d'une auteure qui a combattu Thatcher, est féministe (pas ici) et a été la première étudiante d'une école publique écossaise à fréquenter le St hilda's College à l'Université d'Oxford.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Woland
  05 mai 2010
The Place Of Execution
Traduction : Gérard-Henri Durand
Ce roman n'appartient à aucune des séries imaginées par Val McDermid. Il n'y a donc pas de personnages récurrents et, s'il y a des policiers, aucun profileur n'apparaît à l'horizon pour la bonne et simple raison que la première partie de l'action se situe en 1963.
1963 ... Même à Scardale, hameau perdu au fin fond du Derbyshire, on a déjà entendu parler d'un groupe de quatre jeunes gens fort agités nommés "The Beatles." D'ailleurs, leur dernière chanson, "I want to hold your hand", en tête du hit-parade depuis des semaines, était l'une des préférées d'Alison Carter. Alison Carter, qui vient tout juste de se volatiliser en pleine forêt, en ce mois de décembre singulièrement froid.
Pour les policiers de Buxton, la plus grande ville proche de Scardale, le problème est d'autant plus délicat que, dix-huit jours plus tôt, un autre enfant, le petit John Kilbride, semble lui aussi s'être volatilisé dans la nature. Sont-ils en présence d'un hasard, malheureux certes mais qui ne doit rien au machiavélisme humain, ou bien un prédateur se promène-t-il vraiment alentour, à l'affût, tels les ogres de jadis, de petits enfants à dévorer ?
... A moins qu'il ne s'agisse de fugues ? ... On s'ennuie tellement dans ce coin perdu de la bonne vieille Angleterre ...
L'affaire est confiée à l'inspecteur George Bennett qui, en compagnie de son subordonné, le sergent Clough, prend la direction de Scardale pour y rencontrer la mère de l'enfant, Ruth Carter, nouvelle épouse du châtelain du coin, Philip Hawkin. Tels sont les premiers pas d'une enquête riche en fausses pistes et en non-dits, que Val McDermid développe avec brio, en s'assurant toujours de l'intérêt du lecteur, lequel a bien du mal à décrocher lorsque survient l'heure de dormir. ;o)
L'épilogue, inattendu, survient en 1998 - un épilogue qu'on pourrait résumer par la phrase : "A Machiavel, Machiavel et demi" et que je vous laisse découvrir en espérant que vous trouverez à lire "Au Lieu d'Exécution" autant de plaisir que j'y ai pris. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
petipo2miel
  25 janvier 2016
Dans le hameau de Scardale où les gens y vivent en vase clos, Alison Carter, une jeune fille de 13 ans disparaît.
Georges Bennet est chargé de l'enquête, sa première enquête criminelle.
Difficile d'enquêter quand les habitants vous mettent des batons dans les roues et refusent de parler.
Pourtant Georges ne perd jamais courage et continue ses recherches.
Il trouvera une série de preuves qui le ménera à désigner un coupable.
35 ans plus tard, lors de l'écriture de son histoire par une journaliste, Georges Bennet découvre qu'il s'est peut être trompé.
Je dois avouer que je suis assez déroutée par la structure de ce roman.
Celui-ci commence par une lettre de la journaliste adressée à l'inspecteur Bennet. Ensuite c'est un retour en arrière de 35 ans que nous faisons pour le récit de la disparition d'alison et l'enquête associée. Cette partie compose 2/3 du roman. La fin est composée du retour en 1998 avec le récit associé à l'écriture du roman par la journaliste. J'ai trouvé cette partie trop longue.
Le fait que l'on parle de manière récurrente de l'affaire des landes dans ce roman donne de la crédibilité à l'histoire. Pour ma part, je me demande toujours si cette histoire est vrai. J'ai effectué des recherches sur internet dans ce sens mais je n'ai rien trouvé.

J'ai apprécié ce roman pour son histoire qui est captivante avec exeptionnelle. En revanche, cette fin m'a vraiment fait une impression de déjà vu comme si j'avais déjà lu le livre. Bizarre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
XS
  20 avril 2017
Ce livre est construit en forme de poupées russes : une première partie, roman dans le roman, occupe les deux premiers tiers du livre et se passe dans les années 60, retraçant une histoire supposée réelle ayant pour personnage principal l'inspecteur George Bennet. le dernier tiers du livre prend place à la fin des années 90, lors de la rédaction de ce roman par une journaliste autorisée par George Bennet à raconter son histoire.
Le roman, donc, retrace la première enquête importante d'un inspecteur jeune gradé diplômé, enquête à fort enjeu professionnel et émotionnel, qui peut lancer sa carrière : la disparition voire le probable meurtre d'une toute jeune adolescente dans la première moitié des années 60.
Cette première partie est troublante, car relatée très partialement, sans doute dans une volonté d'immerger le lecteur dans l'ambiance: les femmes y sont décrites comme n'ayant d'autres objectifs dans la vie que de s'occuper de leur home sweet home et préparer des bons petits plats pour leurs maris chéris, et les enquêteurs émettent des opinions pour le moins ambigüe face à la peine de mort. Cela permet à Val Mc Dermid de camper efficacement l'air du temps de la société d'alors mais distille un certain malaise. Faut-il déduire que ces lignes reflètent une quelconque opinion de l'auteur ?
La question reste posée,
Clairement pas mon roman préféré de cet auteur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
WolandWoland   05 mai 2010
[...] ... DISPARITION D'UNE ECOLIERE - ARRESTATION D'UN MEMBRE DE SA FAMILLE

Un homme est actuellement interrogé par la police de Buxton dans le cadre de l'enquête sur la disparition d'Alison Carter, une écolière de Scardale. L'homme serait un parent de la fillette - âgée de treize ans - qui n'a pas réapparu depuis mercredi soir. Alison était sortie promener son colley Shep dans les bois près de la rivière Scarlaston comme souvent à son retour de l'école. La police, aidée de chiens pisteurs, a conduit des recherches intensives dans cette région isolée. Les fermiers des alentours ont fouillé les granges et l'équipe des sauveteurs de High Peak Moutain a sondé les fissures où Alison aurait pu tomber. Les recherches doivent se poursuivre pendant le week-end. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WolandWoland   05 mai 2010
[...] ... Se rendre à Scardale de jour était à peine moins intimidant que de nuit ou entre chien et loup. L'obscurité dissimulait en partie les rochers en surplomb qui, en tombant, auraient écrasé la voiture, à la façon d'une boîte de conserve sous un rouleau compresseur ! Cette fois, la barrière qui fermait la route était grande ouverte. Un policier en uniforme montait la garde. Il se pencha, reconnut George et fit un salut réglementaire. Le malheureux, se dit George, qui avait eu la chance de ne pas monter la garde souvent dans le froid. Il se demanda comment de simples policiers, qui n'avaient pas une perspective d'avancement rapide, pouvaient supporter l'idée de battre la semelle, semaine après semaine, ou, comme aujourd'hui, de ratisser sans résultats un terrain inhospitalier.

La lumière du jour n'embellissait pas non plus le village. Les chaumières en pierres grises de Scardale manquaient cruellement de charme. Elles semblaient ramassées sur le sol comme des bêtes battues. Quelques toits s'affaissaient, et l'enduit des poutres s'écaillaient. Des poules erraient à l'aventure et lorsqu'une voiture arrivait, une cacophonie s'élevait, mêlant les bêlements de moutons et les aboiements de chiens de berger tirant sur leur chaîne. Et, comme George l'éprouvait à l'instant, des yeux surveillaient constamment les nouveaux venus. Il savait maintenant que ces guetteurs étaient tous du sexe féminin. Tous les hommes valides aidaient aux recherches, apportant leur détermination et leur sens du terrain. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
emi13emi13   01 mars 2015
Vous ne croyez pas que nous allons trouver Alison Hawkin assise près du feu , en train de se faire tirer les oreilles par sa mère ?.
Commenter  J’apprécie          70
zidanezidane   10 août 2015
certaines combinaisons de mots semblent parfois arrêter la marche du monde.
dans la salle d'audience les mots avaient le poids des pierres.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   11 février 2015
Faut pas s'arrêter, un point c'est tout, même si on patauge. On a peut-être l'impression de se cogner la tête contre un mur, mais plus souvent qu'on croit, les briques sont factices, c'est du carton-pâte. Vient le moment où les choses s'éclaircissent, tôt ou tard.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Val McDermid (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Val McDermid
Interview de Val McDermid.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Lignes de fuite" de Val McDermid.

Quel est le nom de l'alerte lancée quand un enfant a disparu ?

Hunter Alert
Amber Alert
Jimmy Alert

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Lignes de fuite de Val McDermidCréer un quiz sur ce livre
.. ..