AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081252201
Éditeur : Flammarion (03/04/2013)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 61 notes)
Résumé :
Le psychiatre Charlie Flint reçoit un mystérieux colis rempli de coupures de presse à propos d'un meurtre sauvage qui a eu lieu sur la propriété de son ancienne université à Oxford. Un jeune homme a été battu à mort quelques heures après son mariage. Charlie ne sait pas qui a envoyé ce paquet mais ne cesse de penser à ce meurtre. Elle décide d'enquêter.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
maevedefrance
  26 juillet 2015
Charlie Flint est psychiatre et enseignante à l'université d'Oxford. du moins était. Une sombre affaire de meurtre, une erreur de jugement de sa part, lui a valu sa carrière. Un jour elle reçoit dans une enveloppe des coupures de presse relatant l'assassinat de Philip Carling le jour de son mariage avec Magda. Celle-ci est la fille de la responsable adjointe du département de philosophie, Corinna Newsman, elle-même ancienne tutrice de Charlie au collège St Skolastika de l'université d'Oxford quand elle était étudiante. Charlie a toujours eu de l'admiration pour cette femme de bien des points de vue... Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et Charlie est en couple avec Maria. Seulement voilà, elle en pince pour une certaine Lisa Kent. Universitaire elle aussi dans le "psy". Quand elle reçoit la mystérieuse enveloppe, avec son imagination débordante, Charlie pense que c'est Lisa qui lui a envoyée. Et c'est le début d'une histoire qui va lui réserver bien des surprises, la renvoyer des années en arrière, le jour du décès d'une étudiante à Oxford. Tout ce remue-ménage intérieur va l'obliger à revisser sa casquette de profileur pour la police, à titre officieux. Elle va rencontrer une certaine Jay Stewart, qui a fait fortune via l'économie numérique en éditant des guides de voyage 2.0. Jay a également profité de la mode littéraire britannique des "mémoires d'infortune" pour raconter sa vie au grand public. L'occasion d'un succès retentissant. Mais comme tout est compliqué, Jay est aussi en couple avec Magda.
Une enquête qui va mener Charlie au bout d'elle-même.
Quand on s'engage à lire un Val McDermid, si on connaît un peu, on sait que ce n'est pas du polar bâclé et vite écrit. Sérieusement, je ne sais pas combien de temps elle a mis pour écrire ce pavé de plus de 500 pages en édition de poche, mais il fait fumer vos neurones ! Il y a beaucoup de personnages dès le début et tous demandent toute votre attention pour ne pas vous noyer. Mais on s'y fait et on parvient à prendre ses repères et à se mettre dans les rails du récit. Ou plutôt des récits. Parce qu'on lit les aventures de Charlie qui se déroulent sur une semaine, où pendant ce temps, Jay écrit la suite de ses mémoires d'infortune pendant que Charlie elle-même dévore, captivée, le premier volume mémoires de Jay. le problème c'est qu'elle soupçonne cette femme d'être l'assassin de Philip Carling. C'est du moins ce dont est absolument convaincue Corinna, que Magda accuse d'homophobie.
Je dois avouer que ce polar m'a surprise. Je ne m'attendais pas du tout à cet univers lesbien et à la dimension "romance" qu'il comporte, sur fond de meurtres. Toutes les femmes de ce roman sont homosexuelles (sauf Corinna). C'est qui est étonnant, c'est que la quatrième de couverture du bouquin n'y fait absolument pas référence. Pourtant, ça pèse sur toute l'histoire. Pourquoi le mari de Magda a-t-il été assassiné ? Pourquoi Magda est en couple avec Jay alors qu'elle avait épousé Philip ? Charlie se débat avec ses sentiments : quitter Maria pour Lisa ou pas. Lisa joue avec les sentiments de Charlie en s'affichant avec Kathie. Corinna dit qu'elle n'est pas homophobe mais ça ne l'empêche pas de tout faire pour essayer de séparer Jay et Magda, quitte à persuader Charlie que Jay est une serial killeur : pourquoi un certain nombre de jeunes femmes ont-elles trouvé la mort en présence de Jay ?
Le thriller psychologique en lui-même est fascinant et machiavéliquement construit. Si au début tout a l'air clair, au fil des pages, on se met à douter de la noirceur des uns et de la blancheur des autres. Et puis il y a du gris. Val McDermid est de ce point de vue un redoutable écrivain qui arrive à vous retourner la tête sans que ce soit abracadabrant. Elle va même au-delà de vos surprises. Pas de sang en direct (deux coups de bombe lacrymogène), juste des faits rapportés et quand même un cadavre dans un placard (enfin, pas tout à fait un placard, mais je ne peux pas en dire plus sous peine de spoiler). Un polar de manipulations en cascade. Val McDermid interroge à la perfection la notion de culpabilité et les conséquences de nos actes sur autrui. Elle pointe aussi du doigt l'homophobie d'une certaine intelligentia qui s'en défend et des ravages dans les esprits de la religion et autres sectes à cet égard.
Contre toute attente, on se fait même une escapade sur l'île de Skye, comme pour s'aérer les neurones du milieu universitaire psychotique oxfordien. Un petit road trip le temps d'un week-end, avec Charlie et Maria, pour voir à quoi ressemble le kiff des alpinistes britanniques : la chaîne des Back Cuillin et son Sgurr Deag avec son "Pic In" (Pic Inaccessible). Une escapade très réussie, avec Charlie qui lit le roman de Jay, en particulier le passage où celle-ci évoque l'accident de montagne qu'elle a eu avec une de ses collaboratrices. En tout cas, sachez que "quand on aime grimper sur la neige et la glace, il n'y a rien de tel au Royaume-Uni que la chaîne des Cuillin en hiver. Rien. C'est le plus grand défi hivernal pour les alpinistes britanniques".
Une bouffée d'oxygène écossaise, mais sur fond de mort quand même....
Heureusement, il y a aussi pas mal d'humour dans ce thriller psychologique. Notamment à travers le couple Charlie-Maria qui vaut quand même son pesant de cacahuètes :
"Comme toujours, Maria tartinait de Marmite ses toasts aux céréales. Elle désigna avec son couteau la grande enveloppe matelassée posée à côté de l'assiette de Charlie. "Le facteur est passé. Je ne comprends toujours pas pourquoi tu as arrêté les cornflakes pour ces trucs, ajouta-t-elle en pointant son couteau vers les barres de céréales. On dirait des protège-slips pour masochistes.""
Et quand Charlie raconte ses lectures c'est quelque chose.
Il y a une habile mise en abyme des personnages du lecteur et de l'auteur sachant maintenir le premier en haleine dans ce roman. Charlie découvre stupéfaite qu'elle adore Jay-écrivain et que celle-ci a un talent dingue pour rendre les gens addicts à ses mémoires.
On s'attache facilement à l'héroïne. Elle a un côté roublard mais un coeur en or, quitte à se planter une fois de plus.
Le seul reproche que je peux faire à ce livre, c'est quand même quelques longueurs dues aux tergiversations sentimentales de Charlie. Ca finit par ennuyer. Même s'il y aura, ironiquement, plus obsessionnel qu'elle.
Un thriller psychologique façon brainstorming, à la fois noir, suffocant, mais non dénué d'humour, diaboliquement construit. On comprend le titre français à la fin.
Une lecture surprenante et hors du commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
keria31
  14 avril 2017
Quel imbroglio !
Je me demande encore après lecture de cette enquête ce qui tient la route dans ce récit tant il y a d'invraisemblances.
D'abord tous les personnages mentent, les uns après les autres. La meurtrière bien sûr comme on pouvait s'y attendre mais aussi la victime elle-même, l'ex-compagne de cette dernière, sa nouvelle maîtresse et même la détective privée qui est chargée de l'enquête ainsi que d'autres personnages secondaires comme Jenna ou Howard. Si bien que lorsqu'on lit les passages sur la vie de Jay, on ne sait plus ce qui est vrai de ce qui est faux d'autant plus que son récit sur le jour de la disparition de sa mère ne concorde pas avec sa déposition à la police. Des dialogues qui donnent l'impression de se tordre dans la surenchère des explications foireuses et qui sont semblables à un labyrinthe sans fond.
Je dis sans fond et non sans fin volontairement car on ne peut pas dire que l'auteur sache donner de l'épaisseur psychologique à ses personnages. Son écriture cumule les rencontres et les échanges entre personnages sans intégrer d'autres dimensions : l'introspection par exemple qui approfondirait le ressenti et les pensées, l'expression de sentiments plus marquée, la création d'une ambiance particulière en jouant sur les descriptions esthétiques, les scènes d'action qui ajouteraient du dynamisme à son intrigue ou encore une peinture sociale, un message éthique à travers son roman ? Si vous cherchez tout cela, passez votre chemin. Non, là, on est face à un thriller qui applique la recette de la perversion à l'usure sans autre point d'accroche.
C'est d'autant plus agaçant que l'enquête elle-même donne l'impression de piétiner, d'avancer avec une lenteur qui nous noie dans les détails. Charlie doit résoudre l'affaire d'un meurtre qui a frappé un homme le jour de ses noces sur la demande de Corinna, la femme qui aurait dû être sa future belle mère. Cette dernière pense que le véritable meurtrier n'est autre que la compagne actuelle de sa fille, Jay, une femme d'affaire redoutable qui est aussi un écrivain à succès. Après des recherches sur son compte, Corinna a en effet découvert que 3 autres personnes ayant fait parties de sa vie ont mystérieusement disparues : une ancienne rivale au lycée et 2 autres associés, tous officiellement victimes d'accident. Charlie aidée d'un flic Nick accepte cette mission sauf que de rencontre en rencontre, elle n'a pas d'indices valables, de preuves suffisantes pour établir sa culpabilité. Ajouter à cela le fait que cette détective a la fâcheuse tendance à trop douter, à faire de faux compte rendu d'enquête à sa commanditaire (quelle faute professionnelle quand même !) et qu'elle manque de discernement : quand Magda lui parle de l'escroquerie de Philip, le défunt impliqué dans un délit de non-initié, elle lui fournit le témoignage qui fait tomber l'accusation (qui pèse sur les 2 inculpés) et elle lui donne la preuve que la lettre de dénonciation est un faux. Pourquoi Charlie ne se saisit-elle pas de suite de ces info pour tenter de découvrir qui est le véritable auteur de cette lettre ? Plutôt que de chercher du côté des accidents de ses 2 associés où là effectivement, elle ne trouve rien. Et puis cerise sur le gâteau, le tueur qui n'apparaît qu'à la fin ne faisait pas parti de la liste des suspects et arrive comme un cheveu sur la soupe. Au moins, c'est sûr par ce moyen l'auteure qui nous a déjà bien noyé avec ces dialogues tortueux était assuré que son lecteur n'allait pas trouver. Sauf que c'est plutôt grossier comme procédé vu que ça lui évite aussi, à elle l'écrivain, de devoir faire un effort de construction logique dans l'enquête en déposant indices et témoignages qui vont dans ce sens. Bonne stratégie de fuite dans le travail d'écriture par contre !
Bref un roman d'enquête qui n'a pas l'ambiance du thriller, pas de personnage héroïque au profil marqué, peu de dimension lyrique et aucun message à nous délivrer. Son seul objet : certainement nous divertir mais même cela, je l'ai trouvé plutôt médiocre tant il prend la tête avec ses excès dans le mensonge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
DawnG
  09 mars 2014
Un bon polar !
C'est pour moi, une découverte de l'auteure dont j'ai souvent croisé le nom et les livres sans sauter le pas. Et je suis contente d'avoir enfin pu lire cet écrivain écossaise.
Le lecteur découvre Charlotte Flint, dit Charlie, dont la réputation d'expert psychiatre pour la police est mise à mal suite à son témoignage dans une affaire de meurtre. Elle reçoit un matin une enveloppe contenant des articles de presse concernant un procès en cours : Philip un homme d'affaires a été tué le soir de son mariage, à Oxford, il semble que ce soit par ses associés qui se rendaient coupable de délit d'initié. Mais pourquoi Charlie a-t-elle reçu cette enveloppe et quel est le message qu'on souhaite lui faire passer ?
Nous suivons en parallèle Jay Stewart, une femme d'affaire douée et ambitieuse qui écrit le second volet de ses mémoires. Elle a eu une enfance assez difficile, élevée par une mère junkie qui alors qu'elle n'avait que dix ans, a du jour au lendemain « trouvé » Jésus et peu de temps après un mari chrétien extrémiste.
Concernant l'histoire, l'intrigue est bien ficelée. J'ai apprécié l'alternance des points de vue entre Charlie qui progresse dans son enquête officieuse et Jay écrivant ses mémoires. Nous comprendrons vite le fin mot de cette histoire d'enveloppe et pourquoi nous suivons ces deux jeunes femmes précisément.
J'ai apprécié cette mise en abîme entre un des personnages qui écrit et l'auteur du roman. En effet, on nous explique que Jay est passée maîtresse dans l'art de tenir en haleine son lecteur et de finir ses chapitres par des révélations chocs. C'est un peu ce qu'il se passe d'ailleurs dans le récit de Val McDermid, et c'est assez amusant à comprendre.
La psychologie des personnages est bien travaillée qu'on les aime ou les déteste, nous avons suffisamment d'éléments pour les comprendre même si bien sûr, il y a une part de mystère en chacun d'eux pour faire vivre l'intrigue. C'est un bon polar, avec une intrigue progressive. J'ai commencé à avoir des doutes sur un personnage vers la moitié du livre et à comprendre ce qui nous était caché vers le dernier quart. C'est un peu frustrant de se dire que l'on a compris mais après, nous voulons savoir pourquoi et comment Charlie va se sortir de son enquête.
J'ai beaucoup apprécié Charlie, je l'ai trouvé assez juste, elle doute, elle se passionne, elle cherche, elle est parfois perdue dans sa vie sentimentale. Elle a toutes les raisons d'être découragée par ce qui lui arrive professionnellement mais elle comprend qu'elle a besoin d'un défi, d'une occupation et elle accepte de faire des recherches sur ces meurtres suspects. C'est un personnage très intéressant que nous prenons plaisir à suivre. de plus, son enquête est cohérente. J'ai beaucoup aimé que l'auteure convienne que Charlie n'est pas une enquêtrice mais bien une psychiatre et que donc elle ne peut pas avoir accès à toutes les informations qu'elle souhaite. N'étant pas flic, soit il y a des zones d'ombre et elle devra faire avec, soit elle pourra être aidée. Mais jamais, elle ne dépasse sa fonction et devient une super héroïne. J'ai vraiment beaucoup aimé cet aspect et la maîtrise de l'auteure à s'y tenir.
Nous découvrons un peu Oxford et son fonctionnement universitaire dans les années 90. C'est très intéressant, et nous apprenons des choses parfois assez hallucinantes pour quelqu'un vivant à notre époque. Nous oscillons entre tradition et ouverture d'esprit, entre personnages conservateurs, catholiques, lesbiennes, psychologue, flics… Un monde en contraste, en opposition, en nuances, … le livre est aussi une occasion pour l'auteure de montrer qu'il n'est pas facile, dans ce contexte universitaire (et dans d'autres) d'être d'orientation sexuelle différente, surtout au sein de familles croyantes et cela, aussi bien dans les années 80/90 que de nos jours. Un message de tolérance, d'actualité.
Jay est le personnage mystérieux de l'histoire. Tout ce qu'elle raconte dans ses mémoires est-il vrai ? Pourrait-elle avoir des choses à se reprocher ? Ou bien est-elle parfois simplement au mauvais endroit, au mauvais moment ? Nous aimerions nous attacher à elle mais nous ne savons jamais sur quel pied danser et la peur de se laisser berner par l'auteure l'emporte !
Des personnages secondaires existent. Maria la compagne de Charlie, que j'ai beaucoup appréciée ; Magda, la veuve de Philip, qui subit le procès des associés de son défunt époux ; Lisa faisant carrière dans le développement personnel. Elle a rencontré Charlie quelques temps auparavant et cette dernière n'est pas insensible à son charme. Personnellement, plus je lisais, plus je détestais Lisa !
Dans l'ensemble, j'ai trouvé, le roman très bon, mais je n'ai ressenti la tension dramatique, la montée de suspense que pendant une trentaine de pages avant de comprendre les liens entre les morts suspectes et le Qui.
C'est très bien écrit, toutefois cela manquait un peu de rythme pour moi (il y avait des extraits de mails, de journaux, qui aidaient à renouveler le récit), même si l'histoire est très bien menée. J'ai juste relevé une erreur de prénom vers la fin (traduction ?). C'est dommage, cela casse un peu la fin surtout quand nous nous apercevons de la confusion…
Un dernier point : cette histoire m'a donné envie de voyager et surtout de découvrir l'île de Skye mais peut-être pas au mois de février !!! :D (Vous comprendrez en lisant le livre.) Nous sentons en tout cas, que l'auteure aime son pays.
J'ai donc passé un très bon moment de lecture avec Comme son ombre et il est assez probable que je tente de nouveau un roman de cet auteure.
Lien : http://lesdecouvertesdedawn...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emi13
  27 janvier 2014
Bien que policier, ce livre parle plutôt d'amour entre deux femmes .Pour ce qui est de policier ou du thrilleur oui on en parle. Mais très vite on revient à l'histoire amoureuse de ses femmes. Roman pas mal si vous aimez les romans < d'amour >
Commenter  J’apprécie          160
sophie7169
  24 décembre 2016
Charlie Flint est une psychiatre renommée, partenaire régulière de la police et experte auprès des tribunaux. Mais ce travail n'est pas si simple et récemment, elle a permis par son expertise, de faire libérer un homme qui n'avait vraisemblablement pas commis le crime dont il était accusé. le problème c'est qu'une fois libre, il a assassiné plusieurs femmes. Depuis cette affaire, Charlie est suspendue de ses fonctions et vit un enfer.. Un matin, elle reçoit une enveloppe avec plusieurs coupures de journaux à propos d'un meurtre récent. En creusant un peu plus, elle s'aperçoit que la femme de la victime ne lui est pas inconnue, Charlie a été sa baby sitter lorsqu'elle était étudiante. Elle comprend alors que l'enveloppe lui a été adressée par la mère de celle-ci, son ancienne professeur à Oxford. Elle va devoir mener l'enquête..
L'histoire accroche dès le départ et le rythme ne faiblit pas. L'équilibre entre l'enquête que mène Charlie, ses tourments amoureux et l'évolution des autres personnages principaux est très bien maitrisé et on passe très facilement de l'un à l'autre sans avoir l'impression d'être perdu. L'intrigue est originale, l'homosexualité féminine, thème cher à l'auteur, s'intègre parfaitement dans l'histoire et l'aspect militant, indéniable, n'est pas envahissant. Les personnages sont complexes et l'ensemble est très cohérent. le seul point faible reste la fin qui est un peu tirée par les cheveux et qui déçoit. Elle n'est pas à la hauteur des subtilités de l'histoire et même de la psychologie des personnages, dommage.
Le personnage de Charlie Flint ferait un très bon personnage récurrent, mais il semble qu'elle n'apparait que dans ce roman. On a pourtant envie de la suivre et de savoir comment elle travaille au quotidien. A suivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   20 janvier 2014
Cela l'avait déstabilisée de tomber sur des gens qui ne connaissaient que la personne qu'elle avait été et non celle qu'elle était devenue .
Commenter  J’apprécie          30
maevedefrancemaevedefrance   22 juillet 2015

Les aéroports étaient, du point de vue de Jay, l'antithèse du voyage. Ils en étaient le mal nécessaire.
Commenter  J’apprécie          40
maevedefrancemaevedefrance   19 juillet 2015

Je ne suis qu'une simple dentiste, Charlie. Tu va devoir m'expliquer ça avec des mots d'une syllabe.
Commenter  J’apprécie          40
emi13emi13   26 janvier 2014
Tu sais bien que je ne sens pas le froid .
Commenter  J’apprécie          80
emi13emi13   20 janvier 2014
J'espère que tes clients ne t'ont pas fait boire .Bises , Charlie.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Val McDermid (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Val McDermid
Interview de Val McDermid.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Lignes de fuite" de Val McDermid.

Quel est le nom de l'alerte lancée quand un enfant a disparu ?

Hunter Alert
Amber Alert
Jimmy Alert

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Lignes de fuite de Val McDermidCréer un quiz sur ce livre