AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Robert (Traducteur)
ISBN : 2253108731
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/2005)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 49 notes)
Résumé :
A travers la Galaxie, ceux qu'on a nommés les Bâtisseurs de Monuments et dont on ne sait à peu près rien, ont laissé des œuvres gigantesques et sublimes. Pour l'humanité, la route des étoiles vient de s'ouvrir en ce XXIIIè siècle. Et, avec elle, une nouvelle science, l'Archéologie spatiale. Car rien n'est plus important pour une Terre mourante à force de désordres écologiques que de percer les secrets de civilisations disparues. L'avenir est peut-être dans le passé ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  16 février 2017
Un bon space opera .
Le thème central de ce roman est l'archéologie spatiale et la nuit noir de l'espace avec une touche d'ingénierie spatiale .
Le titre est très évocateur , il est même grandiose et je dois dire que l'ampleur est bien au rendez-vous .
Nous allons de mystère en mystère en suivant une intrigue riche en suspens et rebondissements .
Macdevitt sait raconter des histoires et dans ce roman , rien n'est prévisible et rien n'est gagné d'avance .
Ce n'est pas si fréquent que cela et c'est même le principal défaut de certains romans de SF.
De plus le mystère à quelque chose de grandiose dans ce texte qui est un des meilleurs de l'univers de l'Académie .
C'est aussi un roman de hard science ( bien dosé ) malgré le fait que l'auteur n'entre pas dans le détail des technologies qui sont mises en oeuvre , néanmoins il montre à de nombreuses reprises que c'est des questions auxquelles il a notablement réfléchi . L'absence de longs développements techniques est donc manifestement un choix délibéré et pensé de sa part .
Hutch le (la) personnage principal est très sympathique et très réaliste comme personnage ( très bien structurée et fonctionnelle ) .Elle nous conduit vers des horizons grandioses (c'est un point fort du roman) , dans la nuit la plus noire .
Les problématiques autour de l'archéologie et de l'exploration spatiale sont très creusées et l'auteur est manifestement très documenté en physique-astrophysique ainsi qu'en en histoire et archéologie ( le niveau du roman y gagne beaucoup ) .
Un moment de lecture très agréable ... Un art consommé du suspens ... beaucoup d'humour aussi , même si ce n'est pas une comédie pour autant ( sourires ) . Enfin nous voyons une équipe scientifique au travail dans l'urgence ( c'est un des thèmes que Mcdévitt développe et il le fait finement ) …
Un bon moment de lecture de science-fiction au final …
Un « cycle « pour tous ceux qui apprécient le franc dépaysement spatial et l'humour discret légèrement ironique . Avec dès ce tome l'avènement d'un passé historique aussi mystérieux que grandiose et inquiétant .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
ElGatoMalo
  19 avril 2017
Quand le futur n'a pas d'avenir.
Les artefacts archéologiques sont aussi rares dans l'univers que les idées originales et l'organisation cohérente de la narration dans cette histoire-là. Entre les blagues de potaches, les bluettes amoureuses du pilote féminin et les digressions ridicules (scénario d'une séquence de film bidon qui n'a rien à voir avec l'intrigue) on s'ennuie ferme. Si au moins les trop rares énigmes mises en scène par l'auteur étaient résolues par étapes pour relancer l'intérêt. Mais même pas !! Il faut attendre les 20 dernières pages pour avoir enfin une réponse et le livre s'arrête là où il aurait pu commencer à devenir intéressant. On n'est pas loin du ratage. Il y a bien 200 pages en trop. Dans les longueurs à couper on peut compter les descriptions de la Terre empêtrée dans ses problèmes écologiques, l'exportation de la prétention et de l'égocentrisme de l'être humain sur d'autres mondes où il n'hésite pas à détruire les traces de civilisations entières à cause de la mesquinerie et du manque de perspective sur sa propre planète, les rapports puants entre membres de sociétés à but commercial toujours aussi médiocres et minables même au fin fond de l'univers. On peut ajouter le naufrage qui n'en finit pas. La course aux crabes et à la crevette du dernier ridicule qui frise le désastre. Tout cela ralentit l'action, disperse l'attention du lecteur et, plus grave, crée une ambiance morose qui ne donne vraiment pas envie d'avancer dans la lecture.
Finalement laissez tomber ce navet. Allez plutôt lire quelque chose de mieux construit et qui en vaille un peu plus la peine, la série de la Grande Porte, par exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
KettuWater-fox
  24 janvier 2016
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un challenge lecture , je devais lire un livre d'un auteur ayant les mêmes initiales que moi...
J'avoue y être allée à reculons, il m'est arrivée d'être déçue de nombreuses fois avec des space opéra. Et pourtant j'ai accroché!
Le style d'écriture n'est pas foufou, on peut se retrouver décontenancé face à de nombreux termes spécifiques empruntés au vocabulaire de l'architecture (merci Kindle pour le coup de main d'ailleurs). J'ai trouvé aussi que les passages de séduction/amour/romance étaient un peu maladroits également.
A part ces quelques détails je me suis laissée surprendre par la tension, le suspense. Je l'ai trouvé bien dosé, entrecoupé de passages plus calmes et de descriptions.
Le rythme n'est pas parfait mais je me suis laissée avoir et j'ai eu un peu l'impression de retourner en adolescence.
Pour conclure, j'ai déjà acheté le tome 2...Je crois que c'est clair.
Commenter  J’apprécie          40
fnitter
  21 février 2012
Space opera et archéologie :
L'histoire est intéressante, et indéniablement originale.
On lit le livre pour savoir ce que sont ces machines de dieu et on n'en aura qu'une réponse partielle à la fin du livre.
C'est une histoire d'homme et de femmes, pas de super héros, pas d'invraisemblance.
Mais je me suis ennuyé. trop lent, Trop d'archéologie peut être ?
Commenter  J’apprécie          74
Fenkys
  14 avril 2017
Bien que classé dans les mêmes rayons des librairies, la science-fiction et le policier ont pourtant des publics différents. Et voici un livre qui va réconcilier les deux lectorats : un roman de science fiction construit comme un roman policier. Ce n'est pas un Colombo cependant, parce qu'il s'écoule un long moment avant que l'ont comprenne, à peu près en même temps que les héros, qu'un crime a été commis.
Les bâtisseurs de monuments sont des extraterrestres qui ont laissé des monuments extraordinaires à travers le coin de galaxie exploré par les humains, y compris dans le système solaire. Mais ils ont disparu. L'héroïne, Priscilla Hutchins, accompagnée d'une équipe d'archéologue va se lancer à leur recherche.
De fait, l'histoire est construite comme un roman policier. AU fur et à mesure que l'histoire progresse, les indices récoltés par les héros permettent de se faire une idée de la nature et de l'ampleur du crime. L'arme du crime correspond au point fort de l'histoire. Il ne manque que le meurtrier, qui sera découvert au tome 4 de la série.
L'histoire est intéressante, avec un suspense croissant. On peut cependant lui reprocher un début un peu long, puisque la partie archéologique sur Quqara qui sert d'introduction occupe presque la moitié du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   17 septembre 2012
Quatre yeux . La large tête plate d'insecte où ils se ratachaient . Le torax velu . Le corps segmentaire . Gris-vert , chitineux . Hutch aperçu des mandibules , des tentacules et des machoires . La bête se tenait sur l'eau et le ponton montait et s'abaissait au gré de la houle , hors la créature restait parfaitement immobile . Elle semblait presque hors du monde .
Commenter  J’apprécie          110
MariePooneMariePoone   25 mai 2017
Ce n'est pas une sphère.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jack McDevitt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack McDevitt
Update lecture d'Octobre et Novembre 2015. Au programme :
- Le Trône de Crâne, le cycle des démons de Peter V. Brett http://amzn.to/1IQTUf0 - I.G.H de James Graham Ballard http://amzn.to/1RO6ltX - L’autre de Pierre Bottero, tome 1- Livre de poches http://amzn.to/1IQU2Lf et 2 http://amzn.to/1SXPao0 - Seeker de Jack McDevitt chez Folio SF http://amzn.to/1Osu4KP - Ecrivez un roman en 30 jours de Chris Baty http://amzn.to/1IQU7yF - Porcelaine de Estelle Faye http://amzn.to/1m2jWBl - Deadly Class T1 de Rick Remender, Wes Craig et Lee Loughridge http://amzn.to/1Yb4HYh - Sex Criminals T.2 de Matt Fraction et Chip Zdarsky http://amzn.to/1jYR5N4 - Last Hero Inuyashiki de Hiroya Oku http://amzn.to/1UqzbQy
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2141 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre