AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Takalirsa


Encouragée par un ami bibliothécaire, je me lance à mon tour dans la lecture de cette saga familiale qui fait tant parler d'elle sur Babelio. J'ai aimé l'ambiance post-diluvienne et l'époque historique (l'Alabama ségrégationniste des années 1920), ainsi que le mystère autour du personnage d'Elinor (« Quel but poursuivait-elle ? »). D'emblée, la matriarche, Mary-Love Caskey, femme autoritaire et exécrable, la déteste, consciente d'avoir en face d'elle une femme que rien n'effraie. Il faut dire qu'à Perdido, ce sont « les femmes qui dirigeaient la ville en réalité ». Les hommes apparaissent faibles et soumis. Ainsi, la relation entre Mary-Love et Elinor est un véritable rapport de force, même si l'on sent que chaque décision de cette dernière relève de la ruse (mais une fois encore, dans quel but?).
En dehors de ça, j'ai trouvé que le rythme était lent, il ne se passe pas grand-chose et la lecture est vaguement ennuyeuse. Les passages fantastiques, bien que fascinants, sont trop rares à mon goût. C'est un roman facile à lire dont je garde la suite pour les nuits d'insomnie.
Commenter  J’apprécie          100



Ont apprécié cette critique (9)voir plus




{* *}