AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de NathalieUC


NathalieUC
  13 avril 2018
A Londres, une jeune femme, enceinte de son mari, a mis celui-ci dehors du domicile conjugal et y vit avec son frère avec qui elle le trompe. Tous deux projettent de tuer le mari, de vendre la grande maison qui lui appartient et de s'enfuir.
Dis comme ça, c'est un vaudeville plutôt banal. Ce qui l'est moins c'est que le narrateur est le foetus presque à terme.
McEwan évite l'outrance et on oublie tout de suite le côté improbable de l'affaire. le foetus nous décrit et commente tout ce qui se passe grâce à ce qu'il entend et perçoit à travers le ventre de sa mère. Il entend les émissions de radio que sa mère écoute et du coup, il est au courant de ce qui se passe dans le monde. Il est surtout très au fait de ce que sa mère et son amant trament. Il se demande comment éviter le pire à son père, la prison à sa mère et pour lui, comment éviter le tragique sort que sa mère et surtout son amant lui réservent. Il ne veut pas naître en prison et veut sauver sa peau après sa naissance. Mais pour l'instant, il ne peut être que spectateur du complot et sa seule façon d'alerter sa mère quand quelque parole l'inquiète est de lui donner des coups de pieds.
McEwan est expert en descriptions en tout genre. Ses détails sur l'incroyable crasse dans tous les recoins de la maison sont jubilatoires. Et il décrit les échanges « gastronomiques » et alcoolisés entre la mère et l'enfant de manière très crédible.
C'est un roman brillant, drôle, féroce parfois et très bien écrit comme d'habitude.
Ian McEwan glisse aussi quelques critiques du monde actuel avec ses dérives, ses problèmes sur les migrants, le réchauffement climatique, l'intégrisme, les inégalités.
Commenter  J’apprécie          370



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (32)voir plus