AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070630295
128 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (21/01/2010)
4.03/5   16 notes
Résumé :
Quelle merveille que de se déguiser en chat ! Peter se mit sur le dos et enfila les bras dans les pattes de devant de Guillaume. Puis il glissa tant bien que mal ses jambes dans les pattes de derrière et sa tête épousa les contours de celle du chat. Il pouvait voir ses moustaches de part et d'autre de son visage et sentait sa queue boucler derrière lui. Peter est un rêveur. Et vous trouverez ici quelques-unes des aventures étonnantes qui lui arrivèrent. Sept histoir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
blandine5674
  13 septembre 2020
Quel bonheur de retrouver son âme d'enfant ! On se met rapidement dans la peau de Peter, onze ans, et surtout dans celles de ses personnages. Il vit en Angleterre avec ses parents et sa petite soeur. Sa particularité est d'avoir une imagination débordante qui nous emporte dans ses fabuleuses aventures. Ian McEwan me confirme que les plus grands auteurs de littérature jeunesse sont ceux qui écrivent aussi pour les adultes. Quand la qualité est présente, le lecteur n'a plus d'âge. Et en prime, les illustrations de Anthony Browne.
Commenter  J’apprécie          440
NathalieUC
  07 février 2020
J'ai découvert McEwan il y a trois ans environ et je ne connaissais que ses romans pour adultes. A mon humble avis, c'est un des plus grands romanciers contemporains et j'étais curieuse de lire ce qu'il a écrit pour la jeunesse.
Peter, le héros de ces sept nouvelles, a 10-12 ans selon l'histoire. C'est un grand rêveur, il s'évade régulièrement de son quotidien et il ne manque pas d'imagination. Chaque nouvelle relate une histoire qu'il a imaginée, allongé sur son lit, assis dans un fauteuil ou couché sur un tapis à côté de son chat.
McEwan se met très facilement à la portée d'un jeune public avec des histoires de qualité très bien écrites. Comment peut-il en être autrement ? J'espère que ces petites histoires donneront envie aux jeunes lecteurs de découvrir ses autres romans quand ils seront adultes. Et cerise sur le pompon, il y a de très belles illustrations d'Anthony Browne, auteur de magnifiques albums pour enfants.
Commenter  J’apprécie          10
dayseye
  15 janvier 2019
C'est extraordinaire comme Ian McEwan nous permet de nous glisser dans la peau des autres : devenir un bébé, un chat, un adulte depuis le point de vue d'un enfant,... ! Une expérience que je n'oublierai pas !
Commenter  J’apprécie          40
andras
  12 février 2016
C'est de la littérature étiquetée "jeunesse" mais c'est tellement succulent... et y a pas d'âge pour être gourmand, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          52
cats26
  03 avril 2014
Un recueil de nouvelles de Ian Mac Ewan où on retrouve la plume magistrale de cet auteur si talentueux. La nouvelle qui donne son titre au recueil nous plonge dans l'imagination débordante d'une jeune garçon où les choses prennent vie et où le quotidien s'enchante au fil de sa rêverie éveillée.
Il y a aussi une nouvelle où un jeune garçon échange sa place avec son vieux chat pour vivre le temps d'une journée sa vie. Ou encore celle du garçon qui a effacé toute sa famille.
C'est magique, plein de poésie et Mac Ewan écrit si bien.
Pour découvrir ce grand auteur...
A partir de 13 ans
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   13 septembre 2020
Comment être heureux à l’idée d’une vie passée à rester assis et à bavarder ? Ou encore à faire des courses et à aller travailler ? Et à ne jamais jouer, à ne jamais s’amuser vraiment ? Un jour, il serait quelqu’un d’entièrement différent. Le changement aurait lieu si insensiblement qu’il ne s’en rendrait même pas compte, et lorsqu’il en prendrait conscience, le petit être de onze ans qu’il était, radieux et espiègle, serait aussi distant, étrange et difficile à comprendre que les adultes lui paraissaient être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
zazimuthzazimuth   05 juillet 2015
C'est seulement bien des années après être devenu adulte que Peter finit par comprendre. On le trouvait difficile parce qu'il parlait peu. Cela semblait gêner les gens. Et puis Peter aimait rester seul. Pas tout le temps, bien sûr. Ni même tous les jours. Mais, presque chaque jour, il aimait s'isoler une heure quelque part, dans sa chambre ou au parc. il appréciait d'être seul et de s'absorber dans ses pensées. (p.8)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
blandine5674blandine5674   13 septembre 2020
Une patte sous sa tête en guise d’oreiller, il laissait l’autre pendre avec désinvolture par-dessus le bord de l’étagère, barbotant dans la chaleur qui s’élevait doucement dans la pièce. A présent que ces idiots d’humains s’en allaient, un chat pouvait enfin s’offrir un sérieux petit roupillon.
Commenter  J’apprécie          10
dayseyedayseye   23 janvier 2019
C'est durant l'été cornouaillais de sa douzième année que Peter commença à remarquer à quel point le monde des enfants et celui des parents étaient différents. On ne pouvait pas dire que les parents ne s'amusaient jamais. (…) Le fait est que tous les adultes, si on les laisse faire, choisissent de se laisser sombrer dans l'une de leurs trois activités balnéaires : être assis à bavarder, lire des livres ou des journaux, ou faire un petit somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dayseyedayseye   23 janvier 2019
INCIPIT :
Lorsque Peter Fortune avait dix ans, les grandes personnes lui disaient parfois qu'il était un enfant "difficile". Il ne comprenait jamais ce qu'ils entendaient par là. Il n'avait pas du tout le sentiment d'être difficile.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Ian McEwan (108) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ian McEwan
Ian Mc Ewan commence à publier des nouvelles à la fin des années 1970, avant de s'aventurer avec le Jardin de ciment (1978) dans le territoire du roman. Il s'attache depuis à arpenter le genre romanesque dans ses moindres recoins, change d'univers et de registre à chaque nouvelle publication, et passe avec virtuosité de la fresque historique (Expiation, 2001) au roman d'espionnage (Opération Sweet Tooth, 2012), du drame familial (L'Enfant volé, 1987) à la comédie satirique (Solaire, 2010). Au fil des métamorphoses de son oeuvre, l'inscription de la fiction dans le réel demeure un point d'ancrage : la guerre en Irak, le réchauffement climatique, le Brexit ou encore l'évolution des nouvelles technologies – thème de son dernier livre, Une machine comme moi – font irruption dans la trajectoire de ses personnages pour bousculer ou faire basculer leurs vies.
Héritier du grand roman du XIXe siècle, De Balzac à Jane Austen, McEwan a pour ambition de réconcilier cet héritage avec les leçons du modernisme et du post-modernisme. Pour cela, il s'appuie à la fois sur la force et le charisme de ses personnages, sur des structures narratives complexes et sur une écriture visuelle qui explique sans doute le grand nombre d'adaptations cinématographiques que ses romans ont connu.
Animés par des producteurs et productrices de France Culture, les entretiens du cycle « En lisant, en écrivant » sont réalisés en public à la BnF, puis diffusés dans la grille d'été de France Culture et disponibles en podcast. Genèse des oeuvres, sources d'inspiration, aléas de la vie quotidienne d'un auteur ou d'une auteure, édition et réception des textes – autant de sujets que ces rencontres permettent d'aborder, au plus près de la création littéraire.
En savoir plus : https://www.bnf.fr/fr/masterclasses-litteraires
+ Lire la suite
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Test

ds

d
d
d
d

1 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Opération Sweet Tooth de Ian McEwanCréer un quiz sur ce livre