AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782280477833
448 pages
Harlequin (04/01/2023)
4.01/5   39 notes
Résumé :
Vivre en coloc avec un homme qui vous déteste : challenge accepted !

Comme toute bonne photographe de mariage qui se respecte, Harriet a toujours senti venir les plus grands moments d’émotion. Enfin, c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce que son petit ami la surprenne avec une demande en mariage… alors même qu’elle envisageait de le quitter. Son « non » n’ayant pas été très bien accueilli, elle se retrouve sans appart et déniche en urgence un nouveau... >Voir plus
Que lire après How I met your exVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 39 notes
5
5 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Mhairi McFarlane n'a vraiment pas de chance avec ses maisons d'édition françaises : un coup c'est le titre qui est mal traduit ( il faut savoir que tous les titres de ses romans sont des titres de chanson, auquels les français ne rendent pas justice en remplaçant par quelque chose de souvent très cul-cul ), soit c'est le visuel. Et là, on est en plein dedans ! Moche, vulgaire, démodé, et contraire à l'esprit de cette histoire, laquelle est une typique comédie romantique, anglaise jusqu'au bout des ongles, toute mignone et distinguée .
Si je n'avais pas adoré tous les romans de Mhairi McFarlane , jamais je n'aurais daigné abimer mes yeux et mon cerveau avec ce livre...

Et donc, comme toute mauvaise communication visuelle, il fera ses décues, les lectrices qui s'attendent à ce que l'intérieur corresponde à l'extérieur...celles qui espérent une romance, celles qui espérent une histoire new adult (qui implique des scénes torrides) , celles qui ne comprennent pas qu'une bonne histoire d'amour , c'est celle qui prend le temps de peaufiner le reste -( les histoires annexes, les personnages secondaires, les descriptions de lieux...).

Et sinon, ça parle de quoi ? Ça parle d'une fille un peu paumée, Harriet, 35 ans, photographe de mariage qui va rompre avec son copain qui lui demandait davantage d'investissement , et qui va se retrouver en coloc' avec un journaliste plutôt bien de sa personne. Ces deux-là ont des tas de choses à régler avec leurs ex (d'où le titre) , qui vont intervenir pour le pire (rarement le meilleur !) , tout au long de l'intrigue.
Violences verbales, manipulation, relation toxique, harcélement en ligne, trahison amicale, sororité féminine ,seront vos compagnons de route... mais aussi la belle amitié qui va se jouer entre ces deux colocataires , après une période de turbulences et plus si affinités.
Mhairi McFarlane est une autrice qui travaille bien ses personnages, elle est très psychologue et ses histoires sont ultra réalistes, elle mérite vraiment mieux que ses titres à la c...et ses couvertures kitchissimes !
Commenter  J’apprécie          3912
Harriet sent arriver le bout de son histoire avec Jon. Mais il la surprend avec une demande en mariage. Elle refuse et doit trouver rapidement de quoi se loger. Son nouveau coloc la déteste d'emblée, alors qu'elle a assisté au fiasco de son propre mariage.
Mhairi McFarlane arrive une nouvelle fois à écrire une comédie romantique loin des clichés, mais surtout avec des intrigues secondaires bien fournies. Parce que finalement, l'histoire d'amour entre les deux héros n'est qu'une toile de fond pour raconter l'histoire chaotique d'Harriet qui a enchainé les fiascos amoureux. On voit aussi comment elle va réussir à surmonter tout çà. Parce qu'Harriet traine quelques casseroles dont elle va devoir se débarrasser. Et j'avoue que la scène du mariage de Marianne et Scott est vraiment jubilatoire.
L'autrice offre une intrigue plus étoffé qu'une romance classique pour mettre presqu'au second plan ladite romance. Les personnages secondaires sont vraiment intéressants et arrivent à avoir une existence propre dans le roman.
Encore une fois Mhairi McFarlane m'enchante avec une jolie histoire.
Commenter  J’apprécie          130
J'ai déjà eu l'occasion de lire plusieurs livres de Mhairi McFARLANE et, les ayant globalement bien apprécié (pour tout dire, je me souviens même des grandes lignes de plusieurs de ses histoires ce qui veut tout dire !), j'étais plutôt curieuse de me lancer dans la lecture de celui-ci. 
J'ai cependant eu un petit peu peur lors de la lecture des premiers chapitres y ayant retrouvé l'énigmatique ambiance anglaise qui me met parfois un peu mal à l'aise. Je n'arrive jamais à la décrire mais c'est comme être dans un très joli appartement, très lumineux mais qui sent le pipi de chat : j'ai beau passé un très bon moment, j'ai tout de même le nez froncé. Pour les fans d'Harry Potter, je rapproche cette ambiance de l'idée de l'on se fait de Mrs Figgs : gentille, serviable mais un peu gênante. Si cette impression un peu malaisante a bien été présente tout du long de ma lecture, l'histoire m'a tout de même beaucoup plu. J'avais eu la même chose lors de ma dernière lecture de l'un de ses romans (Avec toi, les rêves fleurissent sous la neige) et cela ne m'empêche pas, aujourd'hui, de mieux me souvenir de l'histoire que de nombreuses autres romances qui ne présentent pourtant pas ce sentiment étrange. C'est également peut-être dû aux côtés très anglais des personnages et de leur certaine austérité pince sans rire qui ne nous permet pas de savoir sur quel pied danser. Bref, tout ça pour dire que, malgré tout, j'ai beaucoup aimé cette histoire qui m'a vraiment emmenée là où je ne m'y attendais pas.
J'ai apprécié partir à la rencontre d'Harriet qui a un côté pauvre fille à qui l'on donne une chance de devenir une Cendrillon à travers la possibilité d'un mariage avec Jon dont elle aurait dû être extrêmement reconnaissante (la blague). J'ai apprécié découvrir la manière dont leur histoire était née sans grande passion et aussi celle dont elle se termine également. C'est assez frappant le fait que tout est insidieux dans ce que fait Jon et j'ai vécu ça assez comme un électrochoc tant son comportement à fait écho en moi : si je somatise beaucoup, je n'avais pas conscience que cela arrivait à des moments opportuns, genre quand quelques est agacé par mon comportement ou que j'ai fait une erreur. de ce fait, je ne pense pas que Jon manipule consciemment Harriet mais c'est assez troublant (et depuis que j'ai fini ce livre, j'essaie de mieux analyser mes maux de tête ou ventre pour éviter de me Jon-ifier à l'avenir !).
J'ai été charmée par la rencontre d'Harriet et de Cal ainsi que par la manière dont leur relation se développe. Si toute mésentente démarre d'un quiproquo, j'ai apprécié la saveur de cette rencontre inattendue et de découvrir les coulisses de ce qui aurait dû être, justement, leur toute première rencontre. J'ai apprécié la manière dont ils prenaient soin l'un de l'autre et les points communs qu'ils se découvrent au fur et à mesure.
J'ai également été satisfaite de l'intrigue autour des pervers narcissiques. Je ne crois pas avoir lu une romance qui traite de ce sujet des violences psychologiques sous cet angle et j'ai trouvé ça très intéressant et crédible. J'ai aimé la coalition qui se crée avec Marianne et Nina, qui donne davantage de dynamisme à cette romance et aussi (c'est triste à écrire) d'originalité. Pour le coup, les petites touches d'humour de Mhairi McFARLANE désamorcent un peu cette bombe mais permettent aussi de donner un truc en plus à cette intrigue nous la laissant plus longtemps en tête. Effectivement, le plus important dans tout ça, c'est de savoir que ça existe. Finalement, c'est presque la romance principale entre Harriet et Cal qui pourrait passer à la trappe tellement les intrigues secondaires sont fortes et prenantes !

Si mon premier avis sur Harriet n'était pas très positif, j'ai apprécié apprendre à la découvrir et je pense que l'on se ressemble davantage que ce que j'ai pu penser au premier abord. Si le fait qu'elle semble un peu paumée quand elle débarque chez Cal est assez troublant, j'ai apprécié sa sociabilité détachée et sa manière de rebondir sans se poser trop de question. J'ai aimé découvrir son passé et voir comment cela avait joué sur ses décisions jusqu'à présent. On sent qu'elle n'est plus vraiment elle-même depuis Scott et c'est donc assez plaisant de la voir quitter son système de fuite pour se retrouver petit à petit au contact de Lorna, Sam et Cal.
Cal m'a également beaucoup plu par son côté Monsieur-tout-le-monde. Clairement, c'est le mec sympa' qu'on aimerait toutes avoir dans notre vie. J'ai aimé son oeil attentif et sa détermination mais j'ai trouvé qu'il lui manquait le truc qui le ferait pétiller (et nous, rêver).
J'ai également beaucoup apprécié l'entourage de ces deux-là et notamment Sam avec sa bonne humeur, son charme discret et sa loyauté envers Cal. Lorna, la meilleure amie d'Harriet, m'a également beaucoup plu avec sa détermination à toute épreuve et son histoire naissante avec son ancien collègue. J'ai également apprécié découvrir Nina et Marianne qui pétillent même si on a essayé de les empêcher de briller.

J'ai donc retrouvé avec plaisir l'écriture de Mhairi McFARLANE. Son ton est dynamique et j'ai aimé la manière dont elle fait avancer ses intrigues l'une après l'autre : celles-ci étant assez costauds, c'était clairement la meilleure chose à faire pour nous permettre de bien comprendre les enjeux de chacune. J'aime également beaucoup la manière dont elle distille quelques touches d'humour malgré la gravité des sujets abordés.
Une romance qui tombe sous le sens.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          00
Les campagnes de communication autour des livres pour qu'ils trouvent leur public est essentielle. Et je trouve que celle-ci est un peu ratée. Car le titre, la couverture et le résumé font penser que l'on lira une romance. Alors que ce livre est bien plus que ça et que la « romance » intervient de manière très légère. Ainsi, avec cet a priori, ceux qui voulaient lire une romance seront déçus et auront un retour de lecture mitigé et ceux qui aiment les comédies romantiques ne se pencheront pas sur ce titre. Et c'est bien dommage.
Quant à moi, ayant déjà lu plusieurs titres de l'autrice, je savais à quoi m'attendre et cette histoire m'a complètement convaincue. J'aime le genre de « comédie romantique », celui qui propose une histoire de vie plutôt qu'une histoire de coeur. Ainsi, l'amitié est encore une fois au centre du récit de Mhairi McFarlane. Que ce soit la sororité et ses dérives mais aussi l'amitié homme/femme qui peut tendre vers quelque chose d'autre. J'aime la manière dont l'autrice dépeint ses personnages avec leurs défauts, leur doute et leurs choix difficiles. On ne nous présente pas une vie parfaite où tout le monde est beau et gentil et friands de bons conseils « développement personnels ». Nous ne sommes pas non plus devant un passé noir destructeur - très à la mode dans le genre romance – où le personnage est une écorchée vive par la vie. Ici, on nous dépeint une vie de femme, qui a des envies, des opinions et qui éprouve des sentiments légitime. On ne passe pas sous silence les difficultés et traumatismes mais ils sont traités de manière délicate et humaine, c'est-à-dire sans chercher à faire du sensationnalisme et à créer du drama pour pimenter la relation amoureuse.
C'est donc une manière d'écrire une histoire qui me correspond totalement. L'histoire d'amour est bien là mais elle n'est pas centrale. Elle m'a plu car elle fait appel à ce que j'aime dans ce genre, c'est-à-dire une relation qui repose avant tout sur la complicité.
Bref, ce fut à nouveau une belle lecture et je découvrirai avec grand plaisir les prochains romans de l'autrice.
Commenter  J’apprécie          20
Mhairi McFarlane est une autrice que j'affectionne tout particulièrement, j'ai donc repéré How I met your ex à sa sortie. Entre temps, j'ai eu l'occasion de voir passer des avis et pas toujours très enthousiastes.

Contrairement à ce que laisse penser la couverture de How I Met Your Ex et sa quatrième de couverture, nous n'avons ici pas affaire à une romance Enemies-to-lovers et je dirais même pas une romance à proprement parlé. Si vous recherchez ça dans cette lecture, vous resterez sur votre faim. Ce qui est vraiment dommage car avec les bonnes étiquettes, ce roman aurait sans doute rencontré son public. Pour vous donner une idée, on est dans la même veine que Jamais Plus de Colleen Hoover. Avec un ex toxique qui a détruit intérieurement notre héroïne et qui continue de le faire au présent. Il est donc question de violence psychologique, de harcèlement, de réseaux sociaux et ses dérives. Sujets sensibles donc ! La romance avec le coloc (pas de spoiler, c'est dans le résumé), est à l'arrière plan.

Harriet, notre héroïne vient tout juste de rompre avec son petit-ami, Jon, qui venait de la demander au mariage. Après avoir dit non, voilà qu'elle emménage dans une grande maison avec un colocataire. Un personnage qu'elle aura déjà rencontré par le passé et si les premiers jours ne sont pas si simples, finalement, ils vont devenirs amis (bien loin du Enemies-to-lovers donc). Mais Jon n'est pas du genre à abandonné leur relation si vite et Harriet va retomber par hasard sur un autre ex, qui lui, était à un tout autre niveau.

Car ce roman est plus dans la catégorie contemporain/drame avec des petits TW. L'ex (Jon) est du genre pot de colle et nous prend la tête pendant le petit premier quart et vient ensuite le second ex. le gars toxique par excellence, le manipulateur, le harceleur, bref le tout ce que vous voulez. C'est cet élément qui est au coeur du récit et autant être prévenu car il faut y être préparé. Je comprends vraiment le message de l'autrice derrière tout ça. le girl power qui fait plaisir, cette volonté de dénoncer les dérives à la fois des réseaux sociaux, du harcèlement et la violence conjugales (psychologiques ici et non physique). Mais voilà, quand on s'attend à une romance et qu'on se retrouve avec une histoire plus sombre avec des sujets aussi dures, ça déçoit et malheureusement, les quelques longueurs tout au long du récit n'aident pas.

Alors voilà. La petite romance toute mignonne avec son colocataire est assez slow-burn, franchement chouette et plaisante. Même si, pour le coup, j'ai trouvé que tous les deux avaient beaucoup de bagages psychologiques (c'était un peu de la surenchère de galères personnelles). Mais comme je vous le disais plus haut, c'était mignon. Après, c'est clairement un élément à l'arrière plan dans cette histoire et pour le coup, il faut se contenter de miettes. J'aurais vraiment voulu une histoire plus approfondie et développée, mais non... c'est vite expédié finalement.

Tout l'enjeu d'un roman comme celui-ci est dans sa communication. S'attendre à une romance et ne pas l'avoir déçoit. Ne pas s'attendre à tomber sur de la violence conjugale et être en plein dedans, quand ce n'est pas forcément le moment pour nous, lecteur, ça peut-être problématique. Personnellement, quand je commence ma lecture, je suis dans un certain état d'esprit en fonction du genre, je ne vais pas commencer une Dark Romance de la même façon qu'une romance doudou par exemple. Même si, ce n'était pas une mauvaise lecture, ça se lit tout seul et j'aime la plume de l'autrice, ce n'était pas ce à quoi je m'attendais, ce n'était pas le genre que je voulais lire à ce moment précis et j'en ressors déçue, déçue même d'être déçue. Dommage. Je vous conseille en revanche les autres romans de l'autrice.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Tu sais l'exposé de science qu'on faisait à l'école, où on plongeait une pièce dans un soda et qu'elle ressortait toute brillante, comme neuve ? C'est ce que j'ai ressenti grâce à toi. Merci d'avoir été le Coca sans marque pour la pièce que je suis.
Commenter  J’apprécie          90
Il disait : " Toi, tu es bien en chair cela dit, non ? Non, je ne dis pas ça méchamment. Tu aimes un peu trop manger, mais comme beaucoup de monde."
J'ai arrêté d'aimer manger.
Commenter  J’apprécie          120
J'ai tellement enquêté sur lui en ligne que c'était à la limite de la coloscopie.
Commenter  J’apprécie          214
Quincy Jones dit de la créativité : " Dieu quitte la pièce quand vous pensez à l'argent."
Commenter  J’apprécie          152
Quand on s'investit dans les rencontres en ligne, c'est comme jouer au loto : on craint toujours que la fois où on passe son tour sera celle où les bons numéros sortiront.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Mhairi McFarlane (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mhairi McFarlane
How I met your ex - Mhairi McFarlane
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (99) Voir plus



Quiz Voir plus

CHANSONS d'AMOUR de jadis et de nos jours (1)

Quel est la plus célèbre cantatrice de l'aria Habanera: 'L'amour est un oiseau rebelle/ Que nul ne peut apprivoiser/ Et c'est bien en vain qu'on l'appelle/ S'il lui convient de refuser'?

Anna Caterina Antonacci
Angela Gheorghiu
Maria Callas
Grace Bumbry

10 questions
98 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , vers , amour , musiqueCréer un quiz sur ce livre

{* *}