AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280333597
Éditeur : Mosaic (27/05/2015)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Je m’appelle Rachel. On a une belle maison, de l’argent, mes parents m’aiment, mes frères aussi. Alors dites-moi pourquoi je souffre ? Pourquoi, si souvent, l’angoisse me noue le ventre et me paralyse ? J’étouffe d’être moi. Dans ces moments-là, je ne connais qu’un moyen de trouver la délivrance : la vitesse. Je monte dans ma voiture, je fais rugir le moteur, bondir mon bolide et je roule comme une folle. Je roule toute la nuit.
Je m’appelle Isaiah. Je fais ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  04 juin 2015
Livre lu dans le cadre de la Masse critique d'Avril 2015 et du challenge ABC 2014-2015.
Je remercie tout d'abord Babelio et les éditions Mosaïc pour l'envoi de ce roman. J'avais sélectionné celui-ci à cause de son résumé me parlant de voitures et de mal-être. J'étais donc curieuse de voir ce que cela pouvait donner. Bien évidemment ce n'est pas le titre qui m'a attiré en premier lieu car je ne lis jamais de littérature dite « romantique », j'ai toujours peur qu'elle soit trop « gnangnan » à mon goût. Je préfère l'action et l'aventure. Je dois bien avouer que ce roman a été une excellente surprise pour ma part. Que je vous explique maintenant pourquoi !!
En premier lieu, l'histoire. On suit en alternance deux personnages très différents : Rachel et Isaiah. Ils viennent de deux milieux complètement opposés : elle d'une famille riche et lui est un enfant du Système, comme il le dit lui-même, à savoir avoir été élevé dans des foyers ou des familles d'accueil. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer et pourtant... Leur amour pour le risque, la vitesse et les voitures vont les y aider. Ils ont également un autre point en commun : leur mal-être et leur peu de confiance en eux. Un curieux mélange donc mais qui se lit très bien.
En deuxième lieu, les personnages. L'auteur leur en fait voir de toutes les couleurs aussi bien au niveau des sentiments que dans leur vie de tous les jours. On ne peut pas dire non plus que la vie les a épargné, ni Rachel ni Isaiah. Ils ont chacun leurs meurtrissures. Pour ma part, j'ai souvent été en colère contre la famille de Rachel, riche mais paumée à cause du décès prématuré d'un enfant. Rachel n'a donc pas eu une enfance facile, j'ai donc souvent été triste pour elle par rapport à tout ce qu'elle a dû endurer à cause de sa famille. Isaiah n'est guère mieux loti à part que depuis l'âge de 6 ans, il vit dans des foyers ou dans des familles d'accueil. Pour supporter le monde qui l'entoure, il s'est créé une solide carapace que peu de personnes de son entourage sont autorisées à franchir. Il affiche une image de punk pour se protéger mais comme on dit : « L'habit ne fait pas le moine » ou « Il ne faut pas se fier aux apparences ». C'est aussi valable pour Rachel d'ailleurs. J'ai vraiment beaucoup apprécié ces 2 personnages si différents physiquement et pourtant, si proches moralement. J'ai beaucoup aimé leurs moments de complicité, certains de leurs comportements ou paroles m'ont bien fait rire. Il est rare pour moi de trouver des romans dans lesquels je passe par autant d'émotions en si peu de pages. L'auteur a donc créé deux personnages très vivants pour ma part, malgré leurs souffrances et également, au travers de leurs bonheurs communs ou à bord de leurs bolides.
En troisième lieu, l'écriture de l'auteur. Je me suis régalée avec son style, le roman a donc été très vite lu même si je lisais certains passages en diagonale avant de revenir en arrière... Durant toute ma lecture, ce roman m'a fait penser à un curieux mélange entre 2 films que j'aime beaucoup : « 60 sec chrono » pour les voitures et « Coyote Girls » pour le romantisme et le mal-être. Je ne sais si c'est ma fibre « fleur bleue » mais j'ai trouvé que les personnages étaient très crédibles quelque soit les situations et pas du tout « gnangnan ». Par ailleurs, j'ai trouvé les détails techniques sur les voitures plutôt clairs et bien expliqués même si Rachel est loin d'être une néophyte.
Comme vous l'aurez compris, cette histoire a été une excellente surprise pour ma part et un gros coup de coeur. Malgré quelques coquilles laissées par la maison d'éditions (3 ou 4 sur 450 pages), j'ai beaucoup apprécié l'atmosphère de ce roman. J'avais l'impression d'être avec les personnages et de les accompagner où qu'ils aillent, de partager leurs peines, leurs colères mais aussi leurs bonheurs. Je vous conseille donc très fortement de découvrir cet auteur à la plume si aiguisée, ses personnages haut en couleur et son roman très bien écrit. Pour ma part, en voulant me renseigner sur les précédents romans de cet auteur, j'ai découvert que « Pas sans lui » appartient à une série commencée avec « Hors limites ». Mais que cela ne vous empêche pas de le découvrir séparément car pour ma part, je n'ai pas ressenti de manques du fait des tomes précédents. Chaque tome peut être lu indépendamment des autres. du coup, comme j'ai très apprécié ce tome, je vais me procurer les 2 autres pour continuer à mieux connaître certains des personnages avec leur vie et leur situation amoureuse. Chaque roman a l'air d'être construit de la même manière, à savoir une alternance de deux voix, une masculine et une féminine, pour nous donner les deux sons de cloche d'une même situation.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Walkyrie29
  16 octobre 2015
Je ne vais probablement pas être objective sur mon avis sur ce tome ou alors peut-être que si justement ! Mais depuis Hors limites, le personnage d'Isaiah me touche beaucoup et me plaît énormément… Ils sont rares ces personnages masculins qui me font ce drôle d'effet et presque me rendrait un peu « midinette », si vous avez l'habitude de me lire, vous savez que ce n'est pas trop mon genre, mais là j'avoue je suis folle de ce personnage et j'attendais son tome avec impatience !
Ce tome est à mon sens une pleine réussite, certes on est un peu loin de l'intensité du passé d'Echo et Noah voire de Beth. Mais, cet opus a l'avantage de se distinguer un peu des autres justement parce qu'il cible également une autre thématique plutôt bien abordée et exploitée : la mécanique et les courses de voiture. On reste toutefois sur un couple dépareillé qui, cette fois au lieu de se chamailler dès le début, au contraire s'apprivoise avec beaucoup de tendresse. On n'est pas dans le schéma « Je t'aime, moi non plus » celui du « chat et de la souris » des deux autres tomes mais dans le schéma de « la gazelle innocente face au lion en colère », c'est plus prestigieux, plus posé, plus doux et cela gagne en intensité au fil des pages.
Isaiah n'a plus de famille et traîne les galères d'argent. Rachel est une fille de riche et traîne les crises d'angoisse violentes. Isaiah est un rebelle, un gros dur où du moins c'est ce qu'il fait croire. Rachel est innocente, aussi pure qu'un ange, vit dans l'ombre d'une soeur décédée, boue à l'intérieur et rêve de crier sa colère à sa famille. Un seul point commun entre ces deux là, ce sont de grands passionnés de voiture, de vitesse et de mécanique. Aussi quand Rachel se retrouve à faire un rodéo qui tourne mal, Isaiah écoute sa conscience et l'aide à s'en sortir. Une rencontre inopinée qui va profondément les changer.
Isaiah est un jeune au look de punk, tatoué et percé, il vogue de famille d'accueil en famille d'accueil depuis ses six ans. Age auquel, sa mère s'est retrouvée en prison et lui en foyer. Ballotté par le système, il a surtout grandit dans la rue. Il a la réputation d'un drogué violent, il est menaçant avec ses airs durs sans le moindre sourire. C'est surtout un genre qu'il se donne pour se protéger car Isaiah est tout le contraire, c'est quelqu'un de profondément mal dans sa peau et qui a peu confiance en lui. Seul Noah et Echo représentent sa famille. Depuis que Beth, son amour perdu, s'est détournée de lui pour un autre garçon, Isaiah ne croit plus non plus en l'amour. Il se croit raté, voué à l'échec d'une vie sans avenir. Il partage un appartement insalubre avec Noah, son meilleur ami, son frère de coeur. Cependant des soucis d'argent pour payer le loyer va l'obliger à participer à une course sauvage pour pouvoir le payer. Isaiah sait que c'est risqué et qu'Eric celui qui gère ces courses n'est pas un tendre. A cela s'ajoute l'irruption dans sa vie de sa mère, sortie de prison deux ans plus tôt. Isaiah est en colère et ne souhaite pas la revoir. C'est sans compté sur la pression de sa nouvelle assistante sociale bien déterminée à s'occuper de son cas.
Rachel est une fille de bonne famille, une petit blonde, jolie comme un coeur, innocente et surprotégée par ses quatre frères aînés. Elle vit dans l'ombre de Colleen, sa soeur décédée d'une leucémie des années plus tôt, Rachel n'a jamais connu cette soeur dont la mort a entraîné dans sa famille, mensonges, apparences trompeuses et surprotection. Car Rachel est née pour remplacer cette soeur dans le coeur de sa mère et afin de la rendre heureuse, elle se terre dans de faux semblants, partageant avec celle-ci des activités féminines qui ne lui plaisent pas. Ses frères et son père font pression sur elle pour satisfaire sa mère, elle porte donc sur ses épaules ce fardeau qui la ronge et lui a donné des crises de panique violentes. C'est un personnage assez touchant dans son innocence, allant dans un lycée privée pour fille, couvée par ses frères, Rachel n'a aucune expérience avec les garçons et de la « vraie » vie. Pourtant, elle sort souvent tard le soir après le couvre feu parental avec sa mustang et roule à pleine vitesse sur les routes désertes. Un soir, elle rencontre deux jeunes, amis d'un de ses frères qui la conduise à un rodéo, course de voiture sauvage. Elle souhaite y participer, mais cela ne se passe pas comme prévu et les flics interviennent. Figée sur son volant, c'est l'intervention d'Isaiah qui va la sauver.
Isaiah voit Rachel comme un ange lumineux, une fille qui n'est pas faite pour lui même si l'attraction est intense et déroutante. Rachel voit Isaiah comme un homme imposant, un peu menaçant avec ses tatouages et son crâne rasé, pourtant elle le trouve beau et très sexy. Quand Eric réclame une grosse somme d'argent à Rachel qui croit qu'elle l'a volé et la menace, Isaiah intervient. Les voilà donc tous les deux à devoir faire front ensemble pour tenter de rassembler cet argent dans un court délai. La relation des deux personnages se fait tout en douceur, Isaiah est touché par le manque d'expérience mais aussi par les attention de Rachel, comment cette fille là peut-elle s'intéresser à un détritus comme lui ? Lui qui a tendance à cumuler les aventures physiques, se retrouve charmé par cette jolie petite blonde qui rougit au moindre sous entendu et qui parle de voiture comme lui. Rachel est subjugué par Isaiah et ses yeux gris, sous ses airs froids et durs, c'est un tendre et ses gestes sont plein de douceur. Il la rassure et ne la considère pas comme une maladroite à la santé fragile qu'il faut à tout prix protéger. La relation entre les deux est donc simple, pleine de geste tendre et de sourires en coin. C'est avec beaucoup de complicité mais aussi d'humour qu'ils se retrouvent intimement liés.
Étant une littérature young adult, le roman se lit vite, c'est même plutôt addictif ! On est vite pris dans ce compte à rebours et cette romance touchante qui paraît difficile et mal engagée pour nos deux protagonistes. L'auteure joue sur l'alternance des deux points de vue pour que le lecteur est parfaitement conscience de l'état d'esprit et des émotions de chacun de ses personnages qu'elle dépeint sans mièvrerie.
En bref, une romance young adult addictive qui vous tiendra en haleine jusqu'à cette fin violente, qui surprend et fait sauter notre pauvre petit coeur ! Isaiah vous charmera, c'est certain !
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hamisoitil
  14 juin 2015
Quand babelio m'a proposé de lire ce livre, j'ai bien évidemment accepté sauf que je ne savais pas que c'était une suite, soit un tome 3, qui finalement peut se lire indépendamment des deux précédents.
Pour ma part, j'ai bien aimé cette lecture. Je n'ai pas ressenti ce petit hic lié aux autres tomes.
J'ai trouvé l'écriture très fluide, agréable et même addictive puisque j'ai lu ce livre en 2 jours.
Rachel a 17 ans. C'est une fille de bonne famille, entourée de ses parents et de ses 4 frères dont son jumeau, Ethan.
Dans cette famille, tout le monde veille sur elle comme une petite fleur délicate et fragile.
Ils attendent également beaucoup d'elle depuis le décès de leur grande soeur, morte d'un cancer. Surtout sa mère qui n'arrive pas remonter la pente.
Mais Rachel en plus de tout ça, a ce problème qu'elle a du mal à gérer. Ses crises d'angoisse au point même d'en vomir.
Alors tout le long du livre, elle est décrite un peu comme cette fille super timide, fragile, émotive et j'en passe, que l'on doit protéger voire surprotéger à cause de ses crises et de son devoir à faire sourire sa mère. Mais c'est derrière son volant qu'elle se sent vivre. Oui, se sentir vivre, exister quand ses mains sont dans le moteur ou quand elle roule à toute vitesse. Ne pas vivre dans l'ombre de sa soeur quelques heures. C'est tout ce qu'elle désire.
De l'autre côté, nous avons Isaiah, 17 ans aussi. Mais lui, ne vient pas d'une bonne famille comme Rachel. Lui, vient de la rue. Percé aux oreilles et tatoués de partout. Il a grandi dans des familles d'accueil et foyers mais vit avec son meilleur ami, qu'il considère comme son frère.. Pour lui, le seul moyen de s'en sortir et de faire rentrer un peu d'argent : les courses de voiture.
Pis un jour, ces deux là vont se rencontrer bien par hasard sur une piste de course sauvage et tout va basculer. Une attirance folle accompagnée de problèmes qui vont venir compliquer tout ça. Pour nos deux protagonistes la tache ne va pas être simple car du côté de Rachel, il faudra éviter que sa famille, surtout ses frangins se doutent de quelque chose et du côté d'Isaiah, une obsession à vouloir la protéger coûte que coûte face à ce que la rue lui réserve. Alors quand les paris s'en mêlent, il n'y a plus de choix.
Une histoire touchante que je viens de découvrir qui me donne du coup envie de découvrir les deux premiers tomes. L'émotion est au rendez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaChroniquedesPassions
  13 juin 2015
Un coup de coeur...ou presque.
J'ai lu le tome 2 de la série hors limites, il y a très peu de temps. J'étais complètement tombée sous le charme du personnage secondaire Isaiah. Je n'avais pas compris comment l'héroïne avait pu lui préféré un autre.
Ici pas de surprises, ce tome lui étant consacré, je savais que Isaiah ne risquait plus la déconvenue de se faire éconduire.
Les points forts.
On se doute, au vu de ce que j'ai écrit plus haut, que le très gros point fort c'est le personnage masculin qui est vraiment vraiment très réussi. Je n'ai pas été déçu. le jeune homme est le meilleur ami de Noah le héros du premier tome. Il était ami (et plus) avec Beth (l'héroïne du deuxième tome). Tous les trois avaient connu et connaissaient encore une enfance très difficiles même si pour différentes raisons. Isaiah ne déroge pas à la règle des personnages de Katie McGarry qui sont abîmés par la vie et qui redoutent plus que tout d'aimer. Eux qui n'ont connu que la dureté de l'existence craignent de ne pas supporter l'amour et son espoir. le jeune homme abandonné par sa mère se dévalorise. Qui pourrait bien l'aimer quand même sa mère ne s'est pas battue pour le garder à ses côtés. Bien sûr c'est un gros dur mais on sent la fragilité qu'il y a en dessous et qu'il masque sous ses tatouages et son physique impressionnant.
On ne peut que tomber sous le charme.
Ce qui m'a le plus touché dans ce personnage c'est son obstination, son entêtement à protéger Rachel. Elle est la seule chose de bien qui lui soit arrivé (avec son amitié avec Noah) et il la chéri d'une manière magnifique. Il est à la limite de la sacraliser comme quelque chose à laquelle on ne croyait pas avoir droit. C'est juste sublime. Il y a certains passages qui sont cultissimes.
J'ai beaucoup aimé l'héroïne qui reprend les caractéristiques des personnages féminins de l'auteure et des problèmes avec leur mère. Ici Rachel est la deuxième fille qui vit dans l'ombre du souvenir écrasant de sa soeur aînée morte d'une leucémie avant sa naissance. On a encore une mère dépassée par son deuil qui ne joue pas son rôle et une jeune femme qui tente de dépasser tout cela en voulant aider une mère malade.
La nouveauté (et très appréciable) c'est que la jeune fille est entourée d'une fratrie de beaux mecs. MIAM MIAM...
La romance entre les deux amoureux se fait sous le feu des courses de voitures. C'est un univers que je ne connaissais pas beaucoup mais je dois dire que c'est maîtrisé et sans prétention.
Les points faibles
J'ai adoré le livre...mais la chute, l'ultime épisode a vraiment plombé ma lecture. J'ai particulièrement aimé ma lecture...donc je ne garderai pas que cela en tête mais honnêtement, la fin est ratée. le dénouement est beaucoup trop rocambolesque. J'ai trouvé que ça n'allait pas avec l'état d'esprit du livre. J'en suis clairement déçue, d'autant que tout le livre est vraiment très bon.
Dommage.
Bref
Une petite pépite young adult...
malgré une fin raté.

Lien : http://lachroniquedespassion..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ptitelily01
  25 juin 2015
J'avoue que j'étais plus qu'impatiente d'avoir cette suite et de replonger dans l'univers de l'auteur et surtout de retrouver sa plume. Nous retrouvons Isaiah, qui pour le moment restait vraiment mystérieux pour ma part. Pour celles qui ont lu les tomes précédents, nous le croisions souvent, mais sans vraiment le connaître. Et j'avoue qu'après avoir fini ma lecture, je ne m'attendais vraiment pas à cela. Même si nous savons par nos lectures précédentes, qu'Isaiah fait partir de ces gosses trimballés de familles d'accueil en famille d'accueil ou en foyer. On sait qu'il a construit sa propre famille avec Noah et Beth. On se doute facilement qu'il a du mal à faire confiance aux gens, mais qu'il s'est aussi construit un personnage ou plutôt une barrière pour se protéger lui-même. Donc, on se doute forcément que c'est un mec à problème, je dirais même que c'est un aimant à problème, je n'avais donc pas vraiment de surprise sur ce personnage, et pourtant, il a su souvent me surprendre. Et en face, nous avons le personnage féminin, Rachel. Comme le dit si bien le résumé, c'est la parfaite petite riche, dans la famille parfaite. Et pourtant derrière cette barrière parfaite, nous avons un lourd passé qui pèse énormément sur les épaules de Rachel. Nous savons rapidement de quoi il s'agit, mais nous prenons réellement conscience de cette souffrance sur la fin, lorsque Rachel décide enfin d'être elle-même. Malgré la complète opposition des deux personnages qui nous fait forcément penser à Roméo et à Juliette moderne comme l'auteur a su nous l'offrir dans les tomes précédents, une chose va réunir nos deux personnages. Et c'est là que je suis assez déçue, tout est prévisible, bien trop calme lorsque les menaces tombent sur eux. Je trouve que l'auteur n'a pas su jouer assez sur le côté dangereux de la situation. On voit les personnages évoluer, se connaître les uns les autres, mais cela reste assez prévisible. Sans de grandes surprises. Et pourtant, j'ai dévoré le livre, parce que j'avais ce besoin de savoir comment cela allait se dérouler, mais surtout parce que j'avais ce besoin de tout savoir sur Isaiah, mais aussi sur Rachel. J'aime beaucoup l'histoire qui se créer entre eux, leur amour est assez intense et en même temps, ils tournent parfois en rond. Vous avez cette envie de les secouer ou de leur ouvrir les yeux plus rapidement. J'aime beaucoup les personnages secondaires, ils apportent beaucoup à l'histoire sans paraître creux. Et même si je savais le déroulement des choses, je n'ai pas pu m'empêcher d'être harponné dans le livre et de le lire avidement. La fin est, certes, hyper prévisible, pourtant l'auteur a su m'en faire douter à un moment, mais j'ai été vite rattrapé par la réalité, ce qui est fort dommage, cela aurait valu le coup de faire une fin plus que dramatique et, de ce fait, prendre un risque. Mais cela reste une fin que j'aime beaucoup, enfin mon petit coeur de midinette adore comme toujours.
En conclusion, c'est presque un coup de coeur, malheureusement le côté très prévisible et ce manque de prise de risque sur la fin fait que cela ne l'est pas. Sinon, j'ai franchement adoré ma lecture, une fois de plus l'auteur a su m'envoûter. J'ai adoré découvrir le personnage d'Isaiah, je me suis d'ailleurs très rapidement pris d'affection pour lui. Mais le personnage de Rachel est tout aussi intéressant. Une histoire assez passionnante qui ne manque pas d'adrénaline. Je vais attendre la suite, vu qu'apparemment suite il y a, avec une grande curiosité. Je me demande quel personnage on va découvrir, même si je penche pour l'un des frères de Rachel.
Lien : http://plaisirdelire01.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   06 juillet 2015
Je voudrais qu'il continue à me voir comme la fille culottée qui n'hésite pas à le draguer dans un bar. J'ai peur qu'il ne découvre qui je suis vraiment : une froussarde qui bégaye à la moindre émotion, un petit chat effrayé, une pauvre nana qui n'est jamais sortie avec un garçon.
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   06 juillet 2015
Rachel ne me connaît pas. Elle n'a pas la moindre idée de qui je suis vraiment. Pour elle, la vie c'est du soleil, des arcs-en-ciel et des licornes roses. Pour moi, c'est plutôt ténèbres, orage et rats.

(quand on ne se fie qu'aux apparences...).
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   09 juillet 2015
Il m'arrive de boire une ou deux bières, mais je n'aime pas la sensation d'être soûl ou défoncé. Perdre le contrôle, ce n'est pas ce que je cherche. Parfois, je fais semblant de fumer des pétards, juste pour impressionner la galerie et montrer que je suis un rebelle.

(Isaiah).
Commenter  J’apprécie          170
WitchbladeWitchblade   07 juillet 2015
Je déteste qu'on s'apitoie sur le sort des animaux. Les gens dont le cœur saigne quand ils voient un chien affamé n'ont en général aucune pitié pour la souffrance des humains, je l'ai remarqué plus d'une fois.

(Isaiah).
Commenter  J’apprécie          190
WitchbladeWitchblade   11 juillet 2015
J'aurais voulu rester dans cette famille, avec cet homme qui me comparait à un dragon. Lui, il voyait en moi la vie, pas la destruction. Ma mère a gâché ma chance d'être heureux parce qu'elle ne voulait pas me perdre. Parce qu'elle voulait contrôler ma vie, même depuis sa prison.

(Isaiah).
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Katie McGarry (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katie McGarry
Pushing the Limits author Katie McGarry
autres livres classés : VitesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Hors Limites, de Katie McGarry

Comment s'appellent les personnages principaux?

Echo et Jack
Elise et Nathan
Echo et Noah
Beth et Isaiah

9 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Hors limites de Katie McGarryCréer un quiz sur ce livre
.. ..