AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371022287
562 pages
Éditeur : Lumen (05/09/2019)

Note moyenne : 3.84/5 (sur 113 notes)
Résumé :
Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?
Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s'est vu proposer la couronne. Et, au lieu d'insister pour que son pays devienne une république... il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c'est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (57) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  13 septembre 2020
Katharine McGee a eu une très bonne idée, l'idée est d'autant plus lumineuse qu'elle aurait commencé l'écriture de cette histoire en 2012 (avant la série Télé , The Crow, et le succès qu'elle a rencontré ) ,et si on ne tient pas compte de "Princesse malgré elle" , on peut dire qu' elle a été précurseur ...
Bienvenue dans une uchronie où , George Washington serait à la place de président, devenu roi et sa famille, donc, famille royale des Etats-Unis d'Amérique.
La maison Washington compte trois jeunes descendants, Beatrice appelée à devenir la première reine des USA, et les jumeaux, Jefferson et Samantha. Ils sont jeunes , ils sont riches , ils ont des privilèges mais aussi des devoirs, ils ne sont pas vraiment libres et c'est pour tout cela qu'ils fascinent.
Histoires d'amours contrariés, d'amitié, de rivalité, de"peaux de bananes", de coups vaches, et plus si affinités. On est bien dans un roman pour adolescentes, très girly, genre Gossip Girl.
Ne cherchez pas de morale, d'idées philosophiques, d'élevation, intellectuelle, il n'y en a pas. Otez le palais, et ça ressemble à une centaine de romans pour ados que j'ai pu lire. Et même si le prénom Beatrice , ou Margaret font référence à la famille royale anglaise, cela ne suffit pas.
L'auteure ne s'embarrassant pas de descriptions, de vraisemblances, de documentation.
C'est dommage qu'elle se cantonne à des histoires de cours de lycée, un peu plus d'histoire (avec un grand H) , un peu plus de protocole, de règles de la cour , aurait changé la face de cette série, car il s'agit d'un tome 1.
Alors, ça se lit, l'écriture est fluide, mais ça ne se déguste pas ...
A la place , lisez la formidable série (bien plus marrante) "Son Espionne royale ..." de Rhys Bowen.
Superficiel, aseptisé, trop manichéen, et sans grand intérêt...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
LeslivresdeRose
  03 novembre 2019
Je tenais tout d'abord à remercier chaleureusement les éditions Lumen ainsi que le site de NetGalley pour l'envoi de ce service presse numérique.
Dès l'annonce de sa sortie, ce livre m'a fait de l'oeil. le spitch de départ me tentait bien mais je voulais attendre le bon moment pour me lancer. Finalement, les premiers retours positifs m'ont décidée et je l'ai demandé sur NetGalley.
Ce fameux spitch de départ fait mention d'une Amérique au visage bien différent de celui que nous connaissons. En effet, dans ce roman, George Washington n'a pas été le premier président des USA mais le premier roi américain ! La démocratie, quant à elle, a été remisée au placard. Au début de cette histoire, nous suivons donc les descendants de cette monarchie, veille aujourd'hui de plusieurs siècles ! Plus précisément, nous rencontrons les trois petits derniers : l'héritière, Béatrice et les deux jumeaux, Samantha et Jefferson. J'aimais bien l'idée de cette uchronie qui promettait pas mal de paillettes et de faste sur fond d'intrigues de cours et de stratégies politiques. Malheureusement, si le côté glamour et léger est effectivement bien présent dans le récit, les deux autres aspects le sont, quant à eux, beaucoup moins… L'autrice a fait le choix de se concentrer essentiellement sur les histoires d'amour de ses personnages. C'est divertissant et, vu le contexte, également dépaysant et amusant à lire mais le tout manquait un peu de profondeur historique et politique, de mon point de vue. Toutefois, j'ai passé un bon moment avec ce roman que j'ai lu essentiellement la nuit, lors d'insomnies.
Si l'intrigue générale m'a donc un peu déçue, il n'empêche que les personnages sont intéressants ! Tous ont une personnalité propre et bien marquée. La narration se partage entre Béatrice, Samantha, Nina (la meilleure amie de Samantha) et Daphné (l'ex du prince Jeff). Nous suivons ces quatre jeunes femmes d'un point de vue extérieur. Même si j'ai réussi à m'attacher à elles, j'aurais préféré en lieu et place d'un roman choral avoir plusieurs tomes indépendants consacrés à une héroïne en particulier. Toutefois, dans ce cas de figure, ce n'était pas possible, leurs histoires respectives s'imbriquant trop les unes aux autres…
Si toutes m'ont touchée à leur manière (même Daphné, si si !), mes préférences vont, cependant, à Béatrice et à Nina. Béatrice est, comme dit précédemment, l'héritière ainsi que le premier monarque féminin de l'histoire des États-Unis à accéder au trône. Toute sa vie, elle a été préparée et formée en vue du rôle qui l'attend ! Elle s'est toujours efforcée de faire passer le bien de son pays avant ses propres sentiments. Elle se doit d'être le parfait reflet de l'élégance et du raffinement royal. Son destin semble, en quelques sortes, tout tracé. Elle est riche, adulée, enviée et jouit d'une existence plus que confortable. le seul hic, c'est qu'elle n'est finalement pas vraiment libre de ses choix et si cela lui convient plus ou moins jusque-là, toute cette belle façade pourrait bien se fissurer…Surtout lorsque ses parents lui demandent de choisir un prétendant, parmi une sélection de ducs et de comptes triés sur le volet, et qu'elle se rend compte que son garde du corps ne la laisse pas totalement indifférente. J'ai aimé le contraste entre l'apparente froideur de Béatrice et ce qu'elle cache réellement au fond de son coeur. Dans son cas, le concept de « vie privée » ne veut rien dire (ou presque), ce qu'elle a de plus en plus de mal à accepter et à gérer.
Samantha, quant à elle, est tout l'inverse de sa soeur. Là où cette dernière est tout en retenue et en discrétion, elle-même ne se prive pas d'exposer à tous son caractère exubérant et explosif ! Elle enchaine les scandales et s'attire régulièrement les foudres du bon peuple américain (contrairement à son frère jumeau, chouchou de ces dames, qui, pourtant, n'en rate pas une non plus). Bref, elle compense par ses frasques sa frustration de n'être que seconde sur la liste. Cette place lui donne la désagréable impression de ne servir à rien. Et quand elle tombe enfin sérieusement amoureuse, c'est pour se rendre compte que celui sur lequel elle a jeté son dévolu n'est autre que le prétendant choisi par son ainée pour régner à ses côtés… Samantha est pétillante et pleine de vie, parfois un brin égoïste. C'est toutefois, avant tout, un être sensible qui aspire à de grandes choses et qui aimerait pouvoir faire plus pour son pays.
Nina, la meilleure amie de Sam depuis leur plus tendre enfance, s'est toujours faite discrète vis-à-vis des médias, préférant mener une vie « normale », « dans l'ombre », plutôt que de se retrouver sous les feux des projecteurs. Malheureusement pour elle, son attirance pour le prince Jeff va quelque peu compliquer la donne. Nina est une jeune femme équilibrée que j'ai beaucoup appréciée. Peut-être au vu de son statut de roturière, je l'ai mieux comprise et appréhendée que les autres personnages parce que plus proche de ma propre réalité ! J'ai facilement pu me mettre à sa place et imaginer son ressenti face aux différentes situations !
Et enfin, Daphné dont l'objectif ultime est de devenir princesse (au bras du beau Jeff, évidemment). Autant dire qu'elle ne voit pas d'un très bon oeil la relation naissante entre son ex-fiancé et Nina…C'est une chipie de la pire espèce qui n'hésite pas à mentir et à manipuler les gens pour arriver à ses fins. Clairement, ce n'est pas mon personnage préféré même si d'autres facettes de sa personnalité se dévoilent petit à petit, nuançant l'ensemble et laissant apparaître quelques failles.
Mise à part le contexte particulier, je n'ai pas trouvé ces différentes romances spécialement originales. Ce sont des situations déjà vues et relativement prévisibles mais…qui fonctionnent bien (sur moi en tout cas ! 😊). Et finalement, je n'en demandais pas plus !
En bref, si vous aimez les histoires à la Gossip Girl mais version royauté américaine, vous allez adorer ce roman ! Pour ma part, je m'attendais à ce que le contexte historique et politique soit davantage mis en avant et développé…Cependant, je ne ressors pas non plus déçue de ma lecture ; c'était agréable et sans prise de tête. le genre de récit dans lequel il est plaisant de se plonger après une journée fatigante ! Je lirai d'ailleurs volontiers la suite pour avoir le fin mot de ces histoires !

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Khalya
  02 février 2021
Et si les Etats-Unis étaient une royauté ? Si on excepte le fait que, en bonne américaine, l'auteur semble croire que si les USA avaient été une monarchie, personne en Europe n'aurait fait de révolution (Ce qui est plus que discutable, ne serait-ce que parce que les USA, à l'époque de leur guerre d'indépendance, n'avaient clairement pas l'influence sur le monde qu'ils ont aujourd'hui), ce livre a été une bonne lecture.
Si j'ai grincé des dents tout du long contre le chef du protocole, le roi et la reine avec leur manière de tout contrôler et leurs exigences dignes du XVIIème siècle, il y a un point de l'histoire que j'ai particulièrement apprécié, même si c'est relativement anecdotique : c'est la présence de l'homosexualité comme étant une chose parfaitement normale. Ce n'est pas particulièrement mis en avant (en mode : Vous avez vu, hein, on fait ça bien), c'est intégré dans l'histoire, au détour d'une phrase. Comme quand on parle des ragots journalistiques et qu'il est fait mention du Duc de je ne sais plus quoi qui se serait disputé avec son mari, ou quand Nina mentionne ses parents et qu'on n'apprend que plus tard qu'elle a deux mères.
Pour autant, les difficultés que peuvent rencontrer les homosexuels ne sont pas passées sous silence. Ainsi, une des mères de Nina explique à sa fille qu'en tant que femme latino et homosexuelle, elle a dû s'accrocher pour sa carrière.
J'aime beaucoup ce traitement de l'homosexualité : sans en faire des caisses mais en n'occultant pas que les homosexuels sont victimes de discriminations…
Des trois plus jeunes membres de la famille royale, chacun va se retrouver dans une situation amoureuse compliquée et qui n'est pas vue d'un bon oeil par les grands officiels du Palais.
Dès le début, on voit assez facilement qui va être en couple avec qui. Et par la même occasion, on voit immédiatement les problèmes que chacun d'entre eux vont devoir affronter.
Pour Béatrice et Samantha, respectivement 1ère et 2nd dans l'ordre de succession, leurs choix (car même si elles semblent ne pas avoir le choix parfois, je n'en démordrai pas : c'est à elles d'imposer leurs choix, quitte à alerter l'opinion publique) sont irrémédiablement liés. Et je ne suis pas certaine que cela va améliorer leurs relations, déjà tendues.
D'ailleurs, si leurs relations sont tendues, c'est uniquement la faute de leur entourage.
Samantha se sent, à juste titre je dirai, considérée comme quantité négligeable par sa famille. On lui fait beaucoup plus de reproche qu'à son frère jumeau, Jefferson. Sous prétexte que lui est un garçon, on lui demande beaucoup moins de retenue.
J'ai beaucoup aimé les jumeaux, ainsi que Nina, la meilleure amie de Sam.
J'ai eu un peu plus de mal avec Béatrice que j'ai trouvée un peu trop passive. Mais bon, il faut reconnaître qu'un sacré poids pèse sur ses jeunes épaules et ce n'est pas facile pour elle de se rebeller à la fois contre des traditions qui durent depuis plusieurs siècle et contre un père qu'elle craint plus que tout de décevoir.
La différence avec les royautés de la renaissance ? Les journalistes et les réseaux sociaux ! Une vraie plaie ! Et pourtant, Béatrice, Samantha et Jefferson y ont droit tous les jours.
Et qui dit réseaux sociaux, dit commentaires de gens qui croient avoir leur mot à dire sur la vie de personnes qu'ils ne connaissent même pas (et les commentaires sont si réalistes !)
Autour de la famille royale gravite plein de monde mais les trois qui m'ont le plus intéressée sont Connor, Daphné et Nina.
Connor est le garde du corps de Béatrice, Nina, comme je l'ai déjà dit, la meilleure amie de Sam, et Daphné, l'ex petite amie de Jefferson.
Pour cette dernière, j'ai eu des sentiments mitigés : d'un côté, c'est la reine des garces, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un peu de peine pour elle.
A priori, il s'agit d'une duologie, et vu tout ce qu'il se passe dans ce livre et surtout la fin, je suis curieuse de voir comment le tome 2 va dénouer ce sac de noeuds.
Je me suis vraiment attachée aux personnages et j'espère que chacun d'entre eux va trouver, sinon le bonheur, mais au moins sa voie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Anae75
  26 mai 2020
Tout d'abord, je tiens à préciser que c'est un énorme coup de coeur. J'étais en complète harmonie avec les personnages, je souriais, je m'énervais, je rigolais et j'ai même été au bord des larmes ! D'habitude, je ne suis pas trop emballée par la troisième personne du singulier, mais là, j'avais l'impression d'être plus en compagnie des personnages qu'en lisant certains livres à la première personne.
American Royals raconte l'histoire d'une famille royale, robes de luxe, bijoux en pierres précieuses, bals, gardes du corps… Mais, malheureusement, aussi la presse people, les scandales et toutes les mauvaises facettes de la royauté. Car oui, comme on a pu le constater avec Meghan Markle, la vie de prince et princesse n'a rien de paradisiaque. Bienvenue dans une monarchie, aux Etats-Unis ! Mais, malgré toute cette sombre partie de la Couronne, Katherine McGee a très bien su faire passer des rayons de soleil à travers les nuages et arroser le tout d'une pluie d'humour, de romance et de plaisir.
Tout en critiquant la société et la démocratie américaine de nos jours, l'auteure nous fait vivre une histoire dorée aux côtés de quatre jeunes femmes – toutes en lien direct avec la famille royale – à la vie assez difficile par moments : les princesses Béatrice et Samantha Washington, la noble et idole de l'Amérique Daphné Deighton et la simple et inconnue roturière Nina Gonzalez.
Béatrice est la première héritière du sexe féminin de la Couronne mais surtout une jeune femme attendrissante. L'auteure réussit très bien à décrire la bataille qui se joue en elle. On s'attache à la jeune femme qui est bouleversée par les évènements mais on a aussi envie de sermonner l'héritière qui est aveuglée par son pays et son titre de future première Reine non consort, ce qui est d'ailleurs la mère de ses problèmes. Bien que je comprenne à quel point cela doit être dur pour elle, j'aimerais tellement qu'elle montre enfin qu'elle a aussi des envies. Je souhaite de tout coeur que le tome 2 soit plus bénéfique pour elle, que la vraie Béatrice sorte pour s'exprimer et faire ses propres choix et non ceux que la Couronne lui impose.
Ensuite, passons à Samantha, la rebelle Sam. Tout le temps mise à l'écart par sa famille et l'Amérique, Samantha a vraiment un caractère bien trempé, ce qui ne fait pas de bons articles sur elle dans les journaux. Entourée de sa grande soeur, la parfaite Béatrice, et de son frère jumeau, le beau Jefferson pour qui tout le monde craque, elle fait un peu tâche dans le décor. On sent qu'elle est déchirée mais son personnage mérite plus d'attention. Je ne parle pas de la presse ou de l'histoire, mais du livre et des lecteurs, je trouve que Samantha est le personnage le moins exploité. Je ne suis pas dans la tête de l'auteure mais j'ai l'impression qu'elle ne lui accordait pas une très grande importance, bien qu'elle soit une des quatre narratrices. C'est vraiment dommage et j'espère franchement que son personnage aura plus d'attention dans le tome 2.
Après la rebelle Samantha, il y a la noble Daphné. Daphné a été la petite copine du Prince Jefferson pendant trois ans, avant qu'il ne rompt soudainement, et est juste le personnage le plus insupportable ! Vous savez, pour ceux qui ont lu Harry Potter et l'Ordre du Phénix, à chaque fois qu'il y avait une scène avec Ombrage et que vous aviez une énorme envie de déchirer le livre tellement elle vous énervait, et bien c'est ce que Daphné me fait ressentir des fois, durant ses petites manigances pour récupérer le Prince. Je sais que l'on dit souvent que les garces ont une bonne raison de l'être ou une histoire touchante derrière, mais là, passé émouvant ou pas, je déteste Daphné Deighton ! Alors qu'elle pourrait atteindre le bonheur et trouver le véritable amour, la jeune noble se braque et fait tout pour réussir le but qu'elle s'est fixée. Katherine McGee lui a donné une plume forte et déterminée mais on voit bien qu'elle est complètement perdue, mal et vulnérable. C'est vraiment le personnage le mieux exploiter contrairement à Samantha et sera surement le personnage préféré des lecteurs. Elle pourrait être le mien dans le tome 2, mais seulement si elle reprend le bon chemin et laisse certaines personnes connaître eux aussi le bonheur qu'est l'amour dans les livres.
Et pour finir, Nina. Nina est de loin mon personnage préféré dans ce tome 1. En simple jeune femme de notre monde réel, elle entretient une relation avec la famille royale américaine en étant la meilleure amie de la Princesse Samantha depuis leurs débuts de primaire. Mais sa vie de roturière n'est pourtant pas la plus simple. Elle doit constamment jongler entre la Couronne et sa vie d'étudiante normale, ce que l'auteure exprime très bien dans ces moments de stress. Nina est aussi le personnage le plus naïf, elle manque de confiance en soi ce qui va franchement tout gâcher. Comme dit sa mère, elle aurait mieux fait de ne pas devenir amie avec Samantha si elle voulait une vie normale et moins stressante. Mais c'est aussi pour cela qu'on s'attache à elle, parce que l'on voudrait sauter dans le livre pour la soutenir et la défendre contre les vipères que l'entourage de la Couronne nous offre. Ce n'est pas de la pitié qu'on ressent pour Nina mais de la compassion, car on est issu du même monde qu'elle et que l'on comprend mieux son point de vue. Comme pour Béatrice, je souhaite que le tome 2 l'aide à reprendre confiance en elle et qu'il lui donnera le « happy end » qu'elle mérite.
American Royals est une superbe lecture et j'ai hâte de découvrir ce que Katherine McGee nous réserve pour la suite. Pour ceux qui ont aimé La Sélection de Kiera Cass, pour ceux qui aiment les paillettes, la célébrité, la romance et la royauté, ce livre est pour vous !
Lien : http://www.livresavie.com/am..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Prilla
  25 avril 2020
Il y a eu beaucoup de bruit autour d'American Royals. L'idée me semblait intéressante, une famille royale aux Etats-Unis de nos jours, sans que je sache vraiment à quoi m'attendre. Au final, c'est une lecture sans prise de tête, assez agréable, mais que je n'ai pas aimé plus que cela. Je dirais que c'est une bonne lecture pour l'été.
Les personnages sont variés et ont du potentiel. Cependant, ce potentiel n'a pas pu être exploité à mes yeux à cause la façon dont l'intrigue évolue. On a Béatrice, héritière du trône, qui est la figure de la jeune fille parfaite, mais qui petit à petit va s'affirmer. Samantha, la seconde fille, qui a du mal à trouver sa place et à se trouver valorisée. Jeff, le jumeau de Samantha, dont toutes les filles sont folles amoureuses. Daphné, l'ex, prête à tout pour récupérer le prince, mais par intérêt. Et Nina, la roturière qui se voit propulser dans un autre univers. Tous les personnages se voient dans l'incapacité de faire ce qu'ils veulent à cause des circonstances, de leur position, et/ou quelqu'un (comprendre ici leurs parents, les médias, et le peuple). Et bien que cela puisse être possible pour quelques uns, le faire pour tous était un peu trop à mes yeux. Cela était irréaliste à mes yeux, et bien que chaque personnage ait sa personnalité, cela manquait de diversité dans les sentiments car tous se sentent un peu bloqués. Je pense qu'il y avait beaucoup de potentiel avec le personnage de Daphné, et j'ai presque réussi à m'attacher à Samantha, mais je n'ai pas vraiment senti de réelle évolution, ou du moins d'évolution naturelle.
Au niveau de l'intrigue, on se retrouve à 90% avec chaque personnage ayant une intrigue amoureuse. Bien que cela soit très intéressant, j'aurais voulu avoir du politique ! Pour moi, c'était ce que je trouvais intriguant : voir comment une monarchie aux Etats-Unis interagirai avec d'autres pays, eux aussi en monarchie, comment les affaires internes seraient traitées... Et au final, il n'y a pas grand chose la dessus. Et l'intrigue amoureuse de tous les personnages suit le même schéma. Il y a beaucoup de drama, ça c'est sûr, et pendant une bonne partie de ma lecture, j'étais prise par tout cela. Mais au bout d'un moment, trop était trop et cela n'était plus réaliste. D'autant plus qu'il n'y avait pas d'originalité entre les personnages : lorsque tout allait bien pour l'un, tout allait bien pour les autres, et lorsque cela commençait à aller mal pour l'un, alors cela allait mal pour les autres. C'est dommage.
J'ai eu un peu de mal à accrocher avec l'écriture, qui me donnait une impression de "fan-fiction", mais peut-être que c'est le fait de lire une traduction en français et non pas directement les mots de l'auteure qui me donnait cette impression. J'ai bien aimé les descriptions qui aidaient a bien visualiser les vêtements, les lieux, les actions. Elle donnait bien compte du luxe de la famille royale. Au niveau du déroulement du temps, j'ai eu un peu de mal à savoir combien de temps s'écoulait entre différents événements. J'avais l'impression que tout était très rapproché, mais en même temps certaines précisions donnaient l'impression qu'il y avait plusieurs semaines voir mois, donc j'étais un peu perdue, mais cela ne m'a pas trop gênée pour suivre les événements.
En bref, American Royals avait du potentiel, que ce soit au niveau des personnages et des aspects traités, mais au final, tout tourne seulement autour d'un sujet et il y a un manque d'originalité dans le traitement des différents personnages. C'est une lecture légère, sans prise de tête, mais je ne pense pas lire la suite car je n'ai pas accroché tant que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   24 octobre 2019
Ne soyons pas ironiques, l'ouvrage – qui appelle facilement une suite – remplit son contrat de romance sucrée. Les points de vue alternent, servis par un narrateur omniscient qui se délecte de ces prises de bec entre jeunes gens riches. [...] Plaisant, mais j'aurais souhaité que la piste politique très prometteuse soit bien davantage creusée.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
SioSio   15 septembre 2019
- Tu n'as jamais rêvé d'être quelqu'un d'autre ? finit par demander Béatrice.
- J'ai longtemps voulu être toi. Tu es au centre de toutes les décisions, alors que moi, je ne sers à rien. Mais toi... pourquoi donc voudrais-tu changer de vie ? demanda sa cadette, perplexe.
Jamais l'héritière n'aurait imaginé que Sam puisse être jalouse et lui envier sa place.
- Parce que je n'ai jamais voulu tout ça. Crois-moi, j'ai bien conscience d'avoir de la chance. Après tout, je suis née avec une petite cuillère en argent dans la bouche. Et pourtant, j'envie tous les habitants de ce pays. Eux, au moins, décident de la direction que prendra leur vie. N'importe quel enfant peut rêver de devenir astronaute, pompier, danseur étoile ou médecin... Moi, personne ne m'a jamais demandé ce dont j'avais envie. Mon avenir était déjà tout tracé.
- Béatrice, souffla Sam, les yeux écarquillés. Tu n'as pas envie de devenir reine ?
- Le problème n'est pas d'en avoir envie ou non. Comme toi, je suis une Washington. Mon destin, c'est d'hériter de la couronne. Je n'ai pas le choix. Toi, si. Tu jouis d'une liberté à laquelle je n'aurai jamais droit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   13 septembre 2020
Personne ne se souvenait jamais des petites soeurs des monarques, elles n'étaient qu'une note de bas de page dans la biographie de leur aîné.
Commenter  J’apprécie          160
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   06 mars 2020
La révolution et la naissance de la monarchie en Amérique... cette histoire, on la connaît tous par cœur. […] On l’a tellement entendu seriner qu’on pourrait la réciter par le menu, à commencer par le moment mythique où, après la bataille de Yorktown, le colonel Lewis Nicola est tombé à genoux devant le général en chef des forces américaines, George Washington, pour le supplier au nom du pays tout entier d’accepter la couronne. De devenir, ni plus ni moins, le premier roi d’Amérique. On le sait tous : il a dit oui, évidemment. […] Vous voulez connaître la vérité, lever le voile sur ce qui s’est passé ensuite, découvrir à quoi ressemble aujourd’hui, deux cent cinquante ans plus tard, cette Amérique toujours dirigée par les descendants de George Ier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   11 novembre 2019
Il existe différentes formes d’intelligence, Sam. Avoir de la culture générale et une bonne mémoire ne fait pas tout. La sagesse, la patience et l’empathie sont aussi indispensables...
Commenter  J’apprécie          60
wentworth23wentworth23   11 mars 2020
Élire une reine ou un roi ? Quelle drôle d'idée ! Il était évident que les élections ne concernaient que les juges et les membres du Congrès. Quel désastre ce serait, si la branche exécutive devait se plier aux exigences de tous les citoyens et les supplier de voter pour elle ! Un tel système n'attirerait que des loups aux dent longues et aux intentions inavouables.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Katharine McGee (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katharine McGee
Katharine McGee | Would You Rather? | Harry Potter Envy, Mermaid Dreams, & More!
autres livres classés : uchronieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2276 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..