AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749928265
Éditeur : Michel Lafon (09/02/2017)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Bienvenue à Manhattan, en 2118. New York est à la pointe de l’innovation et du rêve. La ville est désormais une tour de mille étages où les plus aisés vivent à son sommet. Tout semble parfait, lisse et idéal. Jusqu’au jour où une jeune femme tombe du millième étage…
Meurtre ou accident ? Les suspects sont nombreux. La belle et riche Eris, qui découvre un secret familial terrible ? Rylin, qui travaille pour un garçon des étages supérieurs ? Watt, qui espionne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
26 février 2017
Un synopsis qui promet du suspens, de la tension et du mystère ?? Une morte inconnue ?? de nombreux suspects et victimes potentielles ??Moi j'adhère et je vote pour. Alors une fois lu qu'en est-il ?
Tout d'abord, je l'avoue, j'ai eu du mal à démarrer. Beaucoup trop de personnages différents à la fois et malgré leur spécificité à chacun il a été assez difficile pour moi de les différencier rapidement. Heureusement, l'auteure va ensuite n'en mettre en avant que 5 particulièrement et nous les faire suivre au travers de chapitre à leur nom.
Ainsi nous entrerons à la fois dans leur monde personnel mais aussi dans leur psyché, leurs peurs et leurs secrets.
Et des secrets, il y en a… un paquet ce qui, là encore a été assez lourd à engranger dès les premiers chapitres mais s'est vite avéré très intéressant et addictif une fois que tous les éléments ont su s'emboiter.
Avery, par exemple, celle qui a tout pour être heureuse et qui pourtant cache un désespoir profond. Elle aime en secret, celui qu'elle ne pourra jamais avoir. de fait elle nous émeut et nous touche tout en nous laissant voir une facette plus sombre de la personnalité chatoyante qu'elle irradie autour d'elle.
Leda, ensuite que nous découvrons dès le départ avec un sacré passif plutôt lourd. Et puis par la suite elle sera celle qui va le plus m'énerver.
Rylin et Eris sont mes préférées.
Eris car elle va montrer une évolution plus profonde que les autres et dont la personnalité va vraiment changer au fil des pages.
Rylin enfin pour les filles, issue des bas étages, sa découverte d'un monde diamétralement opposé au sien va être une expérience de chaque instant.
Mais heureusement l'auteure nous permet de suivre l'un des garçons et pas des moindres puisqu'il s'agit de Watt. Watt le petit génie en informatique, issu lui aussi des étages les plus bas. Il est intelligent, censé et a la tête sur les épaules. Il m'a de suite plu.
Chacun est complexe. Car comme je le disais, chacun a ses secrets plus ou moins bien gardés, assumés ou sombres. Mais ce qui va faire fonctionner ce roman ce sont les croisements, les interactions de chacun à divers moments sur les autres. Parfois ce ne sera que bref et d'autres plus soutenus mais ce sont ses échanges qui vont apporter de l'eau au moulin de l'auteure et à son intrigue.
Avery semble être le personnage que l'auteure veut mettre en avant mais ce n'est peut-être tout simplement qu'une impression parce que c'est la première que l'on rencontre.
Enfin … que l'on rencontre vivante !
Car celle par qui tout arrive, celle qui va être le début et probablement la fin de tout, est celle que l'on ne connait pas encore. Celle qui, un soir, va chuter du dernier étage et s'écraser 4 km plus bas laissant derrière elle une aura de mystère et quelques indices troublants et tellement microscopiques que le lecteur va s'interroger à chaque nouvelle jeune fille qu'il croisera : est-ce elle ?? Pourquoi ??
Le prologue nous plonge de suite dans l'expectative de façon aussi brutale que notre victime va plonger du toit.
Katharine McGee a la plume leste et fluide, elle sait y faire pour nous jeter dans les atmosphères je ne peux pas lui retirer cela. Car petit à petit sans vraiment nous en rendre compte elle va intensifier sa présence, rendre sa plume plus incisive en jugeant au passage ses personnages.
Les amitiés semblent fortes, et pourtant !!
Les amours compliquées, ça c'est sûr ! L'argent ne fait pas le bonheur pourrait être le dicton phare de ce roman.
Nous les suivons tous en les connaissant parfois intimement et pourtant même ainsi l'auteure réussit à créer la surprise. Elle sème des indices, des obstacles parfois aussi qui plongent le lecteur dans l'expectative. La surprise aura été totale pour moi lorsque le nom de celle qui chute va être divulgué. J'ai bien eu des soupçons ou surtout des envies de protection farouche sur certaines d'entre elles mais je n'imaginais pas cela ainsi.
Le scénario est vraiment bien ficelé et même si les premiers chapitres sont parfois un peu longs, ils mettent le monde en place et nous présente les protagonistes de façon fort à propos.
Nous les côtoyons dans ce monde futuriste, si surprenant et déstabilisant aussi par les technologies utilisées qu'il m'a fallu appréhender. Mais une fois celles-ci intégrées, j'ai pu apprécier la vision de l'auteure et surtout son imagination fertile et franchement intéressante.
Comment suggérer que la ville de New York n'existe plus vraiment sous forme de ville mais sous celle d'une tour ? Une tour, pour être précise de 1000 étages soit plus de 4 kilomètres de haut. Cela paraît effarant, et à la fois totalement subjuguant.
Les nantis frôlant bien entendu les sommets alors que les plus démunis côtoient les étages inférieurs. Cela m'a rappelé le roman post apocalyptique Silo de Hugh Howey par cet étalonnage des pouvoirs.
Par contre, il est un point qui m'a un tantinet gêné, Katharine McGee a créé un monde futuriste, empli de technologies plus ou moins géniales à imaginer mais aussi dans lequel la drogue semble une banalité. Que ce soit pour les nantis ou les basses classes elle est partout, dans les fêtes de ces gosses friqués aux bas-fonds de la tour. Elle semble posséder la constance d'un personnage à elle seule par son omniprésence. On la découvre sous diverses formes, prises pour diverses raisons de l'envie de s'éclater à celle d'oublier. Elle est presque partout.
Mais ce n'est que mon avis car si l'on met cela de côté, Katharine McGee a su trouver un style qui tient le lecteur en haleine. A nous les faire côtoyer tous, elle va nous amener à avoir nos préférences dans les personnages. Et au final, une fois que l'on est lancé dans le roman, on ne peut qu'avancer à leur suite, sans traîner pour aller vers la fin de cette énigme : QUI est donc tombé ??
Comme je le stipulais précédemment je n'ai eu aucun flash et lorsqu'à la lecture des derniers chapitres j'ai vu monté le suspens, prenant, terrifiant de densité, mon coeur a cru parfois raté un battement. J'ai ainsi découvert qui était tombé et cela m'a fait comme un souffle froid dans le dos. Je comprends maintenant pourquoi ce roman est le premier d'une trilogie, je crois, car cette mort nous promet de beaux rebondissements pour la suite de la saga !

Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
BOOKSANDRAP
03 février 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/02/03/inaccessibles-tome-1-katharine-mcgee/

Avis : J'ai passé un super moment.
Je ne m'attendais pas à autant apprécié et à autant être happé par ce bouquin. C'est une réelle bonne surprise et une des plus jolies découvertes de ce début 2017.
Je dois bien avouer qu'au début je n'étais pas dedans. Et puis les chapitres passant, on commencer à cerner les personnages, l'histoire, l'univers et on se prends vite au jeu. Je l'ai véritablement dévoré. Y'a pas d'autres mots je l'ai bouffé en 2 soirées, j'étais totalement obnubilée par cette histoire et surtout vraiment intriguée par la trame.

Ce qui accroche l'oeil tout de suite, c'est l'univers dystopique bien évidemment. J'aime beaucoup ce genre dans la littérature, si la plume et le style de l'auteur suivent, c'est un bon moment garanti. Et là ça l'a carrément fait avec moi. Au delà d'être une idée vraiment originale, c'est un univers riche et intéréssant que nous propose Katharine McGee. J'ai adoré le concept. Une tour immense de 1000 étage. Les pauvres dans les étages les plus bas, les riches aux étages supérieurs. Tous cohabitent sans vraiment se croiser. Et puis un jour tout bascule. Entre rivalité, secrets et petits mensonges, « Inaccessibles » plonge ses lecteurs dans le luxe et la frivolité.
Vous l'avez sûrement déjà entendu mais je suis tout à fait d'accord avec ce résumé : C'est un parfait mélange entre la série Gossip Girl et de la dystopie pure au XXIème siècle !

Autant j'ai beaucoup aimé le style assez rythmé et vraiment sympa à suivre autant je m'attendais à tout autre chose. Enfin pas complètement.
Je m'attendais à ce qu'on suive ces gosses mais je pensais que le côté enquête quasi thriller de l'histoire qu'on nous promettait dans la quatrième serait nettement plus présente. Où est passée la fille qui est tombé du millième étage ? Qui est-elle ? Quand est-ce qu'on comprends ce qui s'est déroulé pour elle ? Bien trop tard malheureusement.
Si je peux vous donner un conseil, détachez-vous vraiment du résumé de l'histoire. Ce résumé est écrit pour la saga entière et n'est pas vraiment ce qui se passe dans ce premier tome.
Je trouve que ça a été mit de côté pour favoriser les romances et l'univers fantastique et c'est dommage car ça aurait rendu le bouquin beaucoup plus addictif et prenant. Néanmoins on s'y plonge sans difficulté, c'est assez visuel on s'imagine parfaitement cette tour immense où riches et pauvres ont élus domicile. Mais ce n'est pas à la hauteur des attentes que j'avais de ce bouquin. J'imaginais autre chose d'où ma petite déception quand même. Mais je garde en tête que c'est un premier tome et que ce premier volet servait à vraiment mettre en place les personnages en détails et l'environnement pour la suite, ce qui me console un peu.

On est plongés dés la première lignes dans le vif du sujet.
J'ai vraiment aimé que le bouquin ne mette pas une cinquantaine de pages pour démarrer. Directement on fait la connaissance, en alternant les points de vue, de tous les personnages qu'on va suivre durant toute la durée de l'histoire. On apprends à les connaitre et à connaitre leur vices au fur et à mesure et ça j'ai adoré.
J'ai plus ou moins apprécié chacune des « intrigues », chacun des parcours et des quotidiens qu'on nous propose. On a le point de vue de jeunes issus de milieu différent et ça c'était appréciable de voir à quel points certaines choses différent niveau qualité de vie et préoccupations. Légère préférence tout de même pour Eris et Rylin qui sont pour moi, des personnages plus intéressant et complexes que les autres ! Elles ont une vraie histoire, une vraie problématique beaucoup moins légère et superficielle que les autres qui manquent de pep's et tournent vite en rond.
Par contre j'ai déteste Leda et je pense que vous la détesterez très vite aussi. C'est le genre de personnage qui tape vite sur le système et qu'on a envie de bâillonner pour arrêter de l'écouter. C'est un personnage qui m'a tellement mise en colère, je l'ai trouvé vraiment borderline et excessive dans tout. Je pense que je l'ai vraiment haï à partir de la moitié quand elle commence à montré son vrai visage et devient vite obsessionnelle.

À côté de ça, j'ai quand même un point négatif, où plutôt une facette du livre qui ma vraiment dérangé. Aucun n'est sincères. Je n'ai réussi à m'attacher à aucun d'eux car tous gardent pour eux tout un tas de secrets. Ils sont sensés tous être amis, ou en tout cas la plupart mais ils n'agissent pas en tant que tel, ils sont toujours sur la réserve, se protègent eux-même, omettent des choses. J'ai vraiment été dérangé par cet aspect car c'est vraiment assez malsain et bizarre. Pour le coup certains ont tout un tas de scandales et de secrets répréhensibles mais quand même, quand on est amis avec quelqu'un on est quand même sensé partager des choses et pas tout garder pour soi. J'avais l'impression que toutes les relations étaient assez hypocrites et recouverte d'une épaisse couche de vernis pour que personne ne les voit tels qu'ils sont vraiment. Ça m'a vraiment fait penser à Gossip Girl certes, alors si vous aimez cette série, lancez-vous niveau potins vous serez servis !

Concernant la conclusion du livre, cette fin est vraiment sympa. Elle donne très envie de lire la suite malheureusement ce n'est pas pour tout de suite il va falloir prendre son mal en patience. Avec les dernières pages on sent que tout se met vraiment en place on a l'impression que ça y est dans le second tome les choses vont bouger on va plus se concentrer sur l'intrigue etc.
Je suis hyper curieuse et impatiente de découvrir la suite des aventures de cette petite bande, et voir où l'auteur va nous emmener.
Un final réussi qui promet de belles choses. « Inaccessibles » est une très jolie surprise que je vous recommande chaudement ! En plus d'être beau c'est un young-adult sacrément bon.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PapillonVoyageur
25 avril 2017
Inaccessibles, tome 1 m'a toujours fait de l'oeil depuis l'annonce de sa sortie. En effet, sa couverture classe et raffinée ne passe pas inaperçue... Sans parler du résumé alléchant. J'avais peur qu'en fait, ce livre s'avère moins bien qu'il n'y paraît et que l'engouement perpétré par Michel Lafon autour soit mensonger. Au final, j'ai été agréablement surprise. Ce roman est un coup de foudre, et je remercie beaucoup Livraddict et les Éditions Michel Lafon pour cette lecture et leur confiance.
C'est l'histoire de New York en 2118, à la pointe de l'innovation. La ville n'est plus qu'une énorme Tour de mille étages et de quatre kilomètres de hauteur, où les plus riches vivent à son sommet. La vie de ces derniers paraît utopique et idéale, jusqu'au jour où une jeune femme tombe du dernier étage, ce qui n'était jamais arrivé... Était-ce un meurtre, un assassinat, un suicide, un accident ? Les suspects sont nombreux. Entre soirées démentes, amitiés brisées ou renforcées, secrets inavouables et tensions prédominante, la Tour aux milles étages n'a pas fini de nous empêtrer dans ses mystères.
D'abord, je tiens à dire que c'est un livre à ne PAS SPOILER ! Quand nous le débutons, nous sommes projetés au moment où la victime tombe de la Tour. Confrontés à ses dernières pensées et aux sentiments qui l'assaillent, nous parvenons à voir ce qu'elle ressent durant sa chute ultime. Cela écoeure, glace le sang, apporte des questions... Qu'a-t-il pu bien se passer ? le chapitre suivant revient deux mois en arrière, afin de nous ramener au début de toute l'histoire et de comprendre pourquoi ou comment une personne est tombée de la Tour. J'ai adoré le côté dystopique du roman. Tout est à la pointe de la technologie, c'est recherché jusqu'au bout de la part de l'auteure. Tout concorde et semble cohérent, même les idées les plus absurdes. Katharine McGee fait, selon moi, un énorme clin d'oeil à la série TV Gossip Girl avec une telle trame. Néanmoins, son idée diffère totalement par ses personnages divergents et le futur dans lequel ils sont amenés à vivre. L'idée qu'une ville devienne une Tour est ici démontrée à la perfection. Quoi de mieux pour gérer un peuple que le rassembler en un endroit ? Réfléchi et maîtrisé, ce livre pousse également à la réflexion quant à notre propre avenir. Qui nous dit que personne n'y a déjà pensé ? Offrir une vision du monde utopique pour qu'en fait, derrière, nous soyons H24 surveillés. Notons également la place importante de la hiérarchie qui ressemble à celle de notre vie actuelle, avec plus d'euphémisme. Mêlée à cela l'intrigue mystérieuse autour d'une mort qu'on nous déballe dans le résumé, c'est un roman qui mélange plein d'ingrédients susceptibles de concocter la recette parfaite.
Ajoutée à cela, la plume aiguisée de Katharine McGee n'a de cesse de nous surprendre. Ce roman se lit tellement vite qu'en une après-midi, j'avais déjà dépassé la moitié, alors qu'il fait 420 pages, que c'est écrit petit et que le format est plus grand que grand ! Addictif au point de vous obséder, ce livre vous fera perdre la tête. En plus d'être un véritable page-turner, il nous propose un panel de plusieurs narrations diverses écrites à la troisième personne, ce qui nous offre une vue nette et complète sur l'histoire. En tant que lecteurs, nous connaissons les secrets et la vie de chaque personnage (qui a le droit à une narration, en tout cas). On est comme spectateur d'un film où les scènes changent selon la personne dont on nous montre le quotidien. C'est très risqué de la part de l'auteure d'avoir fait cela parce que les individus auraient pu se confondre, être similaires ou avec des réactions trop exagérées pour être différenciés. Or, l'écrivaine a su gérer ses narrations, ce qui rend le roman très riche et très étendu. On sait tout dans les moindres détails à mesure que l'histoire découle et que la tension monte. Katharine McGee ne nous laisse pas le temps de souffler.
Dans les personnages narrateurs, on a d'abord Avery, qui ne m'a pas convaincue. Je l'ai trouvée superficielle, clichée et peu naturelle. Aussi, son égocentrisme et son égoïsme m'ont agacée. Pour son propre bonheur, elle n'hésite pas à faire souffrir d'autres personnes, même si elle tente de montrer l'image de quelqu'un d'attentionné. Personnellement, je l'ai trouvée insupportable. Mais, ce n'est rien à côté de Leda, la meilleure amie d'Avery, également narratrice. Pour cela, elles se complètent bien. Leda ne pense qu'à elle aussi, sans tenter de se soucier des autres, leur cachant plein de choses. Elle est agressive et à la ramasse. Si, au départ, j'appréciais son point de vue (jeune fille avec vie difficile sortant de la désintoxication en secret), j'ai de suite été refroidie. Il s'avère qu'elle est vraiment exécrable. Mais, ce sont les seules qui m'ont autant déçue puisque nous avons encore trois autres points de vue que j'ai adoré : Eris, Rylin et Watt. La première est également meilleure amie avec Avery mais ne lui ressemble absolument pas. C'est le genre de personne qui se soucie beaucoup des autres mais dont personne ne se soucie. Sa vie bascule au début du roman quand elle découvre un secret énorme sur sa famille. Elle va alors comprendre les véritables enjeux de la vie, qui ne sont pas toujours agréables. Elle connaît une belle évolution que j'admire. La deuxième est une jeune fille des étages inférieurs qui galère vraiment à joindre les deux bouts. Pour gagner son argent, un personnage (que j'aime beaucoup) la contactera pour qu'elle travaille à son service très haut dans la Tour. de quoi justifier sa présence auprès des riches... Et Watt, le seul homme qui a droit à sa narration, m'a également plu. Créateur d'ordinateur quantique (ce qui est illégal), il parvient à tout savoir sur tout le monde. Il s'est alors inscrit sous le pseudo « Nadia » sur un genre de site secret où Leda lui demande son aide... C'est ainsi qu'il va plonger droit dans les embrouilles du haut de la Tour. Son humanité et son côté calculateur sont vraiment intéressants à découvrir. Il est très attachant... C'est le genre de personnage qu'on ne veut pas voir souffrir, tout comme Eris ou Rylin. En-dehors de ces derniers, il y a eu Atlas, le frère d'Avery, que je n'ai pas aimé. Il paraissait surfait, pas du tout naturel. En revanche, j'ai adoré Cord, qui entretien une relation avec Rylin et j'ai regretté qu'on ait pas droit à son point de vue. Peut-être dans le tome 2 ?
Le final du roman m'a trop dégoûtée. Comme vous vous en doutez, vu que l'histoire relate les péripéties avant la chute et la mort d'un personnage, arrivés à la fin, on apprend l'identité de la victime. Et, on a connaissance des circonstances, si c'est un suicide, un accident, un meurtre ou un assassinat. Avec une telle fin, les protagonistes se retrouvent empêtré dans une impasse qui nous donne un avant-goût de la suite, qu'il me tarde de lire avec impatience. Cette fin ouverte et intenable ferait comprendre à n'importe qui que c'est « à suivre », comme une fin de saison de série. J'ai vraiment hâte de lire la suite !!
Grosso modo, cette « utopie » futuriste nous ensorcelle du début à la fin sans nous laisser de répit, avec des tensions semblables à celles de la série à succès Gossip Girl. Les secrets et les mystères vous happeront, tandis que votre attachement envers certains personnages grandira et que votre dégoût pour d'autres vous enveloppera. N'oubliez pas une chose ! Laissez-vous trop emporter, et plus dure sera la chute... Une histoire que je conseille sans aucune hésitation !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ikebukuro
26 mars 2017
J'avais déjà repéré ce titre sur les sites US car j'adore les livres chorales et les intrigues qui se passent dans un même lieu. Ici le terrain de jeux est vaste puisque les personnages disposent de mille étages pour s'en donner à coeur joie. Sachant que plus on est riche, plus on vit en hauteur et moins on a de chances de fréquenter les habitants des étages les plus bas. Difficile à partir de là de ne pas avoir l'impression d'être dans une sorte de Gossip Girl dystopique car tous les ingrédients sont réunis. Les filles parfaites, sans souci d'argent, fréquentant une école pour l'élite et où le paraître est beaucoup plus important que ce que l'on est. le bad boy plein aux as, orphelin qui ne sait pas vraiment comment passer le temps (hello Chuck !), la fille parfaite un peu border line, celle qui a perdu sa mère et doit trimer pour s'en sortir et s'occuper de sa jeune soeur, le garçon sans argent mais super intelligent qui ne fait pas toujours les bons choix, amoureux de la fille parfaite… Bref vous l'aurez compris on est dans un page-turner où romance, thriller, coups-bas et personnages caricaturaux se mélangent allègrement.
Tout était finalement réuni pour faire une pâle copie des séries pour ados sans grand intérêt et plutôt convenue mais à ma grande surprise… j'ai adoré. Alors oui, je suis consciente que ça n'est pas franchement de la grande littérature et que l'on est face à pas mal de clichés… mais n'empêche, je me suis laissée prendre au jeu. Peut-être que j'étais simplement d'humeur à lire ce genre d'histoire, peut-être que j'avais envie de quelque chose de simple, de dynamique, d'un peu jubilatoire je l'avoue (car quelquefois je prends plaisir à deviner les rebondissements) mais ça fait du bien de temps en temps de lire un bon divertissement, sans se prendre la tête, et avec des personnages que l'on aime détester. J'ai beaucoup aimé l'univers de la Tour qui devient finalement un personnage à part entière et les trouvailles du quotidien : le maquillage (on ne se refait pas), la domotique, les déplacements qui mettent le monde à quelques minutes, le quotidien et le fait que malgré toutes cette technologie les aspirations des personnages sont les mêmes qu'aujourd'hui. Finalement le coeur humain n'évolue pas, il aspire à trouver l'amour, il est confronté à l'envie, à la jalousie, au deuil, à comment affronter la perte d'un être cher, la peur d'être différent… J'ai adoré le "personnage" de Nadia l'IA de Watt, j'aurai adoré qu'elle soit un peu plus présente tout au long du roman et qu'elle prenne un peu plus d'ampleur dans l'intrigue, voire peut-être qu'elle se rebelle ? Un bilan positif pour ce roman que j'ai vraiment apprécié tant au niveau de l'intrigue, que de l'univers créé par l'auteur, que des personnages même si ces derniers mériteraient d'être un peu plus travaillés afin qu'ils prennent de la consistance.
Finalement ce roman fut mon plaisir coupable du mois de mars et un très bon moment de lecture. Il me semble qu'il y aura une suite, déjà annoncée pour 2017 en VO.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Clair-De-Lune
17 mars 2017
Vous êtes prêt(e)s pour être dans des soirées chic avec paillettes et champagne de partout ? Petit conseil : faites bien attention aux habitants. Des secrets peuvent détruire des vies. Dont la vôtre.

Ce roman je l'ai découvert sur Amazon qu'à quelques jours avant sa sortie. J'ai tellement flashé sur la couverture que je me suis empressé de lire le résumé et alors là, lorsque j'ai fini de lire, je n'avais qu'une hâte c'est qu'il soit disponible ! le jour de sa sortie je suis allé sans perdre de temps en librairie. Et je peux vous dire que l'objet livre est magnifique ! Avec encore une fois une texture de la couverture que moi j'appelle ça comme un effet de gomme. C'est de plus en plus courant sur les couvertures et j'adore le style. Même la tranche est belle !
Welcome to 2118 in Manhattan ! Une immense tour de 1000 étages d'une hauteur de 4km et qui contient la population de New York, je trouve l'idée géniale et bien dans le temps moderne. L'homme qui veut toujours construire des monuments de plus en plus impressionnants. Dans cette histoire, plus on monte les étages et plus la richesse se fait voir. C'est un peu comme les classes dans le Titanic. Les pauvres en bas, les riches au sommet. Ce n'est plus une ville flottante sur la mer mais une ville volante dans les nuages. Mais être dans un tel bâtiment luxueux de vue de l'extérieur n'est pas une chance. Parce que oui, avoir de l'argent ou pas, tout le monde va être dans la même galère. Ça, ça ne change pas.
Comme je l'ai mis au début, le récit se passe en 2118 ! Et ce côté là du futur est super bien représenté ! L'auteure a une belle imagination et j'ai adoré découvrir comment on vie dedans. Qui dit futur dit nouvelles technologies -effrayantes-. Les habitants sont équipés de lentilles améliorées qui servent d'avoir une boite de réception d'emails à travers nos yeux et qu'à chaque nouveau messages ça bip dans les oreilles. Des hover (voitures volantes) oui oui des voitures dans une tour. Une copie de Central Park, des environnements en réalité virtuel...Welcome to the futur ! Après on reste vraiment dans le correct. Ce n'est pas non plus un roman de science-fiction. Ça part pas dans tous les sens. Tout ce qu'il y à est possible dans un avenir proche. Voir même certaines idées existent déjà à notre époque.
Bon alors, que se passe t-il dans cette tour ressemblant fortement à l'Empire State Building ? Beaucoup de choses. Déjà l'intrigue commence de cette manière : pour la première fois depuis son histoire, un accident a eu lieu au sommet. Une femme tombe dans le vide. Mais alors pourquoi ?? Est-un accident ? Un meurtre ? Un suicide ? Un tremblement de terre ? Vous allez quand même pas croire que je vais vous le dire ??
On va suivre la vie de plusieurs personnages à tour de rôle par chapitres. Voici leurs histoires :
-Eris. Une jeune fille riche. Mais elle va découvrir un terrible secret familiale.
-Rylin. Elle arrive à être une femme de ménage à l'un des garçons les plus riches du bâtiment. du nom de Cord. Mais les deux ont aussi des secrets.
-Watt. Un jeune d'à peine 18 ans et qui a réussi l'exploit de créer une intelligence artificielle dans sa tête. Cette IA peut parler. Elle s'exprime comme un humain. C'est totalement illégale. Et si des gens sont au courant de ça...
-Avery. La plus belle des filles de la tour. La plus riche. Celle qui vit au 1000ème étage ! Celle dont tous les garçons veulent sortir avec.
-Leda. Une jeune fille qui a une mauvaise addiction.
Tous ces jeunes gens se connaissent -du moins la plupart- pour être de meilleures amies ou alors de parfaits inconnus. Tous, je dis bien tous cachent de terribles secrets. Mais tout se sait un jour ou l'autre. de l'orage va gronder au dessus de leurs têtes. Certains vont perdre leurs pouvoirs. Des amours de jeunesse qui finissent mal. La drogue qui s'invite. Les difficultés des relations des parents. Les tromperies. Dans cette tour tout arrive. le bien comme le mal. C'est bien joli de faire des soirées luxueuses, de vivre comme des princes et des princesses mais la vie n'est pas une long fleuve tranquille.

Après le tout début du malheurs, on retourne deux mois avant le drame. C'est comme ça que petit à petit on va comprendre ce qui a bien pu se passer.
Plus on apprends à les connaître et plus la tension devient explosive. J'ai trouvé les personnages vraiment attachants. On peut être blessé(e)s de ce qu'ils prennent en pleine tronche. Certains se comportent comme des salauds. D'autres utilisent leurs pouvoirs d'argent et de notoriété pour faire des menaces. C'est réussi.
La tour est comme un des personnages de l'histoire. Elle paraît menaçante. Ça grouille de vie à l'intérieur mais la tension est là.
On sait à peu près ce qu'il va se passer à la fin mais on sait pas comment ni pourquoi. Plus on avance vers la fin et plus on attends ce moment avec appréhension. Un tome 2 est prévue pour fin août 2017 en Amérique. J'espère qu'on l'aura chez nous vers la fin de l'année. Parce que la fin est cruelle. Et on sait que dans la suite le danger va être encore plus présent.
MENU CHAMPAGNE ET CAVIAR :
+l'idée de la tour qui est représentée comme une ville. Parcs, voitures volantes, plein d'endroits différents comme des restaurants...
+l'imagination de l'auteure sur l'année 2118. Beaucoup de nouvelles technologies. Mais qui peut faire peur si ça arrive un jour dans nos vies.
+la galerie de personnages. Aucun ne se ressemble. On peut avoir des préférences comme avoir des têtes à claques.
+les différences de vies entre les pauvres et les riches. le bas et le haut : deux segments de la tour avec deux ambiances totalement différentes l'une de l'autre.
+plus on avance et plus l'intrigue devient brulante.
MENU INDIGESTE :
-devoir attendre plusieurs longs mois avant de lire la suite !
Lien : http://litteratureenfolie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
KatalynKatalyn09 février 2017
On dit que avant de mourir, les gens voient défiler toute leur vie devant leurs yeux. Mais tandis que le sol se précipitait à sa rencontre, la fille ne put penser qu'aux dernières heures qui venaient de s'écouler, au chemin qu'elle avait pris et qui s'achevait ici.
Commenter  J’apprécie          10
JennDidiJennDidi06 avril 2017
Quand le surveillant de quai trouva ce qui restait de son corps et envoya d’un doigt tremblant son rapport d’incident, il ne savait qu’une chose : cette fille était la première personne à tomber de la Tour depuis vingt-cinq ans qu’il travaillait là. Il ignorait qui elle était et comment elle avait pu avoir accès à l’extérieur.
Il n’aurait su dire si elle était tombée par accident, si quelqu’un l’avait poussée ou si, écrasée par le poids de ses propres secrets, elle avait décidé de sauter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Katharine McGee (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katharine McGee
Katharine McGee | Would You Rather? | Harry Potter Envy, Mermaid Dreams, & More!
autres livres classés : futuristeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1970 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .