AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pierre Carasso (Traducteur)Jacqueline Huet (Traducteur)
ISBN : 2879291143
Éditeur : Editions de l'Olivier (21/11/1997)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Comme l'inoubliable héros de Citizen Kane, Will Savage est un personnage plus grand que nature. Sa biographie est un roman, une histoire pleine de bruit et de fureur.

Rebelle Sudiste, milliardaire hippie, ami des Black Panthers, Will Savage traverse les années 70 comme un météore, laissant dans Son sillage des amours fracassées, des espoirs déçus, des amitiés fanatiques. Son existence tient à la fois du Soap Opera et de la tragédie grecque.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Marlom
  13 mai 2017
Un livre que j'ai trouvé par hasard dans une foissonante libraire de seconde main.
Etant un fan de la littérature américaine c'est avec plaisir que j'ai déciuvert un nouvel auteur américain : Jay McInnerney qui nous propose un roman d'apprentissage qui raconte l'histoire d'une amitié entre deux jeunes hommes étudiants américain que tout oppose : Patrick Keane le garçon placide racontant l'histoire du dernier des Savage, son meilleure ami : Will.
Ces deux-là vivent dans l'époque de mai 68 avec deux idéaux diamétralement opposé : la poursuite du rêve américain qui passe par Harvard, cabinet d'avocat et réussite profesionnelle d'un côté et de l'autre celui du gosse de riche qui a les moyens de sa rebellion.
L'ambiance américaine de cette époque est très bien décrite, on s'y croirait et le portait de Will Savage, personnage haut en couleur et totalement débrydée apporte un bon éclairage pour tous les amateurs de rythm and blues.
Un roman qui expose bien le destin croisé de deux personnages ou l'un pimente la vide de l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lillou
  22 octobre 2010
Le dernier des Savage, c'est Will, jeune sudiste rebelle et fortuné, dont le plus proche ami depuis l'université, Patrick Keane, tente de raconter le parcours. Né dans une famille du Sud profond, Will Savage a été élevé dans l'opulence, les coutumes pseudo aristocratiques et le conservatisme. Mais lui refuse cet univers, ces codes d'un autre temps, et vit au rythme de la contre-culture, des idées nouvelles et des modes. Vite accro aux drogues et à l'alcool, il se consacre à la musique – noire surtout –, lutte contre la ségrégation, fréquente les milieux interlopes et disparaît pendant des jours à la façon d'un Jim Morrison
Patrick est tout l'inverse : issu d'un milieu modeste, son entrée à Yale est la promesse d'un avenir qu'il pense radieux, d'une vie bien au-dessus de celle de ses parents. Il fait tout en ce sens et s'évertue à coller au plus près des codes. Son rapport à Will n'est pas dénué d'ambigüités : à la fois fasciné par ce personnage un peu fou et par Savage père qui représente toute l'assise sociale vers laquelle il espère tendre un jour ; envieux des conquêtes féminines de Will mais peut-être en peu amoureux ; jaloux de sa liberté effrénée et exaspéré par ses inconséquences…
Leur attachement n'en reste pas moins fort et parvient à traverser les années et c'est le portrait de ces décennies troubles qui se dessine peu à peu, davantage encore que celui d'une étrange amitié.
Un roman bien plus rude qu'il n'y paraît au départ, où Jay McInerney se montre éminemment critique vis-à-vis de la société américaine, de son racisme, de ses faux-semblants et de ses clivages de tous ordres. Pour l'instant, le meilleur que j'ai pu lire de lui.

Lien : http://monbaratin.blogspot.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sagebooker
  05 mai 2013
Un excellent Jay McInnerney, peut-être le meilleur... une saga familiale centrée sur un personnage au parcours atypique, d'une grande famille typique du sud des Etats-Unis à l'origine, et qui va traverser l'histoire de ce pays au point de changer complètement la trajectoire parfaite prévue pour une rejeton de ces familles.
On ne s'attache pas au héros, mais on le suit, fascinés.
Commenter  J’apprécie          10
Betelgeuse77
  23 janvier 2018
Le meilleur roman de McInerney avec "Trente ans et des poussières".
Où l'auteur s'interroge sur la viabilité de la révolte dans un monde voué à la conformité.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
isabrootisabroot   24 avril 2018
- T'aimes le blues ? C'est l'art le plus pur que notre foutu pays ait jamais produit mon vieux. Ecoute-moi ça. On dirait l'essence obtenue par la distillation de la souffrance et de l'aspiration à la liberté. C'est pourquoi il ne pouvait être produit que par des descendants d'esclaves.
Commenter  J’apprécie          80
tamara29tamara29   14 avril 2012
Brièvement, je crois, j’ai eu la grâce, en communication avec tout sans trop savoir comment, je me sentis libéré de la boîte exiguë de ma petite existence personnelle. Et si l’exaltation de cet instant s’estompa avec la nuit, je puis m’en rappeler la force aujourd’hui encore. C’était comme la fusée des transports sexuels, comme surgir de la caverne de Platon à l’éclatant soleil de la vie même.
Commenter  J’apprécie          40
agnescaagnesca   27 août 2011
A l'âge de treize ans, il portait encore des culottes courtes et un spencer et semblait arrêté dans sa croissance par l'attention de tous les instants dont sa mère l'avait entouré depuis que son père avait disparu, comme par hasard, après sa venue au monde. Tante Colleen parlait pour lui, arrangeait ses vêtements et sa chevelure et, d'une manière générale, le traitait tellement comme une marionnette qu'il semblait n'avoir jamais acquis de volition personnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
isabrootisabroot   22 avril 2018
Aussi souvent que j'aie été soumis à cet instrument (l'accordéon), je n'ai jamais pu me faire à son apparence - fruit de quelque violent accouplement entre un reptile et un orgue
Commenter  J’apprécie          80
isabrootisabroot   24 avril 2018
Quelque chose ne tournait pas rond chez moi. J'étais affligé d'une terrible gaucherie née d'une conscience de soi qui semblai m'exclure, me condamner à être à jamais spectateur au bal, à regarder les danseurs en faisant tapisserie. Je m'efforçais de ne pas examiner de trop près les causes de cette aliénation, mais parfois, comme ce soir-là, la connaissance que j'avais de moi-même s'imposait avec une pression irrésistible
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jay McInerney (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jay McInerney
Payot - Marque Page - Jay McInerney - Les jours enfuis
autres livres classés : années 70Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre