AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LireEnBulles


LireEnBulles
  27 octobre 2018
Fiona McIntosh est une auteure britannique de fantasy. Après avoir beaucoup voyagé durant son enfance, elle passe par Paris avant de définitivement s'installer en Australie. Sa première trilogie Trinity reste inédite en français, mais on peut découvrir ses autres série comme Percheron, Valisar et le Dernier souffle aux éditions Bragelonne. le Don, titre du premier tome de cette trilogie datant de 2003 en VO, est une lecture fantasy ayant pour paysage le royaume de Morgravia. Wyl n'est encore qu'un adolescent quand il est sommé de prendre les commandes de l'armée du royaume. C'est par ce biais qu'il sera conduit à la cour du Prince Celimus, un homme sadique, où Wyl viendra en aide à une sorcière condamnée au bûcher provoquant deux imprévus : la colère de son seigneur et maître, et aussi l'acquisition d'un don miraculeux. Les conséquences ne seront pas joyeuses, puisque le jeune homme sera envoyé dans une mission suicide au royaume voisin de Briavel. Là-bas Wyl devra accepter sa destinée afin de sauver le pays qu'il s'est juré de défendre. Ce premier tome nous plonge directement dans l'action dès les premières pages, tout en prenant son temps jusqu'à réellement nous exposer ce fameux « don ». La narration est prenante, mais parfois un peu longue. Certains passages auraient mérité d'être un peu moins étendu par l'auteur. Toutefois, j'ai apprécié le style de l'auteure qui a su donner vie à un univers de fantasy plutôt fascinant dans l'ensemble. Wyl est un héros comme on peut en lire dans d'autres récits du genre. Son courage et son intégrité contrastes avec la cruauté de Celimus qui ne recule devant rien. le seul souci que j'ai eu avec ces deux, c'est que justement ils sont un peu trop blanc ou noir. J'aurais aimé avoir un méchant plus nuancé dans sa schématisation, et un Wyl un peu moins droit… mais surtout beaucoup moins naïf. En effet, à plusieurs reprises il se fera berner alors qu'il aurait dû avoir appris la leçon. le reste des protagonistes est travaillé, parfois même un peu plus que Wyl. En conclusion, ce premier tome de le Dernier souffle est un récit classique de fantasy dont les qualités dormantes ne demandent qu'à être exploitées dans les deux autres tomes. Un antagoniste qu'on adore détester et qui éclipse légèrement le héros. Je lirais la suite très bientôt avec curiosité mais aussi pour voir Celimus périr…
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus