AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211235824
Éditeur : L'Ecole des loisirs (18/04/2018)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 32 notes)
Résumé :
En 1735, Esther Brandeau a quatorze ans. Fille illégitime d’un marchand d’étoffes réputé, elle vit dans un village du sud de la France. Sa famille veut arranger un mariage avec un chiffonnier afin de préserver sa réputation, et Esther s’enfuit. Mais la vie sur les routes est pleine de dangers pour une jeune fille, juive de surcroît. Alors Esther se travestit et elle va vivre plusieurs vies : tour à tour protégée d’une courtisane, boulanger, matelot, elle devra, pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  20 octobre 2016
En 1735, Esther a 14 ans et elle est juive. Double sanction quand on rêve de liberté à cette époque, le sort des femmes et des Juifs étant peu enviable.
Elle ne veut pas de cette vie où elle étouffe, sans espoir, sans rêve ni liberté.

Alors elle fuit. Bien souvent ses choix seront guidés ou contrés par ses rencontres. le hasard se mêle ainsi de sa vie, la plongeant parfois dans la solitude et le désespoir, sans que jamais la lumière de l'espoir ne s'éteigne. Ses aventures la mèneront du nord au sud, de Biarritz jusqu'en Normandie, faisant d'elle un matelot ou un boulanger, parfois garçon, parfois fille.
Embarquant pour la Nouvelle France, elle pense pouvoir vivre libre, tout en étant une jeune fille juive.
À travers le parcours d'Esther, nous découvrons la France et le Québec de ce XVIIIe siècle : la pauvreté, l'ignorance, l'intolérance religieuse, l'esclavagisme.
Nous découvrons également le portrait d'une jeune fille qui fait preuve de courage pour préserver sa liberté.
Je remercie la masse critique de Babelio ainsi que les Éditions L'école des loisirs pour cette fiction historique, dont l'héroïne a existé. Grâce à ce roman Esther est mise en lumière et prend une petite place dans la grande Histoire et dans notre coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
beamag87
  09 octobre 2016
Voilà un très bon livre pour adolescents et même les adultes se régaleront à sa lecture.
Cet excellent roman historique permet au lecteur de découvrir une époque rarement abordée en littérature jeunesse à travers les aventures en partie romancées mais inspirées de faits réels d'une jeune juive, Esther Brandeau. A travers ce portrait, on découvre la condition des femmes ( juives en particulier) au XVIIème siècle en France et au Canada .
Contrainte de fuir pour échapper au mariage forcé, c'est le plus souvent grimée en garçon qu'elle vivra de nombreuses et terribles aventures. de péripéties en péripéties, elle débarquera en Nouvelle France où sa confession sera une fois de plus mise à rude épreuve car interdite à l'époque dans le Nouveau Monde.
Une héroïne courageuse et attachante, j'ai dévoré ce roman!
Commenter  J’apprécie          110
blamblinou
  03 janvier 2017
Esther Brandeau, donc, est la fille d'un commerçant juif. Seulement, elle apprend adolescente qu'elle est en fait une enfant illégitime, et qu'on doit la marier à un homme qui ne lui plait pas le moins du monde afin de garantir sa réputation. Destin qu'elle refuse, si bien qu'elle fait finalement le choix de tourner le dos à sa famille et ses origines, et de fuir. Mais elle va rencontrer des difficultés grandissantes. Rescapée d'un naufrage par un marin du nom de Philippe, elle se retrouve d'abord servante dans la maison d'une riche courtisane. Celle-ci, remarquant sa beauté et son élégance naturelle, va la prendre sous son aile. Mais quand Esther apprend que son destin, si elle devient courtisane à son tour, sera pire que d'épouser un homme plus âgé qu'elle, elle décide à nouveau de fuir. Afin de survivre et de gagner sa vie, elle décide alors de se travestir. Elle s'engage alors comme marin aux côtés de son ami Philippe, et même si le travail est rude, cette vie semble lui sourire. Jusqu'au jour où mère nature la rattrape, et lui rappelle sa condition de fille... Elle ne peut donc pas s'embarquer pour un long voyage vers l'Amérique, comme c'était prévu, car elle risquerait de se trahir auprès de l'équipage... Elle est donc obligée de quitter Philippe en toute hâte, son seul ami désormais. Et tout ce qu'elle fera ensuite sera dans le but de le retrouver, et de vivre une vie plus libre en Amérique, où les Juifs ne sont pas montrés du doigt et obligés de vivre dans des quartiers isolés. Elle va finalement embarquer pour un bateau en partance pour le Québec, mais là encore, les ennuis l'attendent lorsqu'on découvre que, non seulement ce marin est en réalité une femme, mais en plus qu'elle est juive (les juifs sont alors interdits de séjour au Québec).
Bref, la vie de cette jeune fille est pleine de rebondissements, et faite de tout ce qu'il faut pour nous plaire. Si ces aventures n'ont pas l'air très réjouissantes, on n'est pas non plus dans un roman sombre de bout en bout. En effet, entre l'amitié de Philippe, et la protection constante quoique discrète de la mère de la courtisane chez qui elle a demeuré, Esther est tout de même bien entourée, et a connu des joies simples. Cependant, elle connaîtra aussi son lot de peines et de frayeurs. Et souvent, elle se demande s'il ne lui serait pas plus simple, finalement de retourner en arrière, et de demander à son père de la reprendre sous son aile. Mais ce roman retrace aussi la destinée d'une jeune fille libre, qui déjà en 1735 a tenu tête à son père lorsqu'il lui a demandé d'épouser un homme qu'elle n'avait évidemment pas choisi. Quant à la question du travestissement, il n'y a qu'à relire Shakespeare pour savoir que c'est un élément narratif qui fonctionne à merveille : cela permet d'introduire de l'humour lors de situations quelque peu embarrassantes, de laisser un semblant d'amour s'épanouir entre deux personnages, sans que cela ne devienne trop mièvre pour autant... Ce roman comporte donc bien des ingrédients pour en faire un succès !
Mais je dois dire que l'élément qui m'a le plus plu lors de cette lecture, c'est d'apprendre que tout cela était en fait une histoire vraie ! En effet, des histoires comme celles-ci, Sharon McKay n'est pas la première à en écrire. Bien d'autres auteurs ont pu imaginer cela avant elle, en ayant même plus d'ingéniosité dans les aventures vécues par leurs personnages. Ici, l'intrigue reste relativement simple, car les différents malheurs qui arrivent à Esther se résolvent finalement assez facilement. Mais quand, par une lettre de Bougainville (fictive, semble-t-il malgré tout) nous apprend qu'elle a réellement existé et vécu toutes ces péripéties, le roman qu'on vient de terminer prend soudain beaucoup plus d'ampleur entre nos mais et dans nos coeurs ! Comme quoi, le pouvoir de l'Histoire est peut-être finalement encore plus grand que celui des histoires...
Quoiqu'il en soit, je ne peux que vous recommander ce joli roman, qui nous en apprend un peu plus sur la France de Louis XV, transition entre deux époques que l'on connaît bien mieux. Même si ce roman est avant tout destiné aux adolescents, il est capable de régaler même les plus grands d'entre nous !
Lien : http://chroniqueetudiantelet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MademoiselleBouquine
  04 novembre 2016
Un grand merci aux éditions de l'Ecole des Loisirs et à Coline pour cet envoi !
-----------------------------------------------------------------------------
Grande amatrice de romans historiques, j'ai tout de suite été attirée par le résumé prometteur d'Esther, qui promettait une plongée passionnante au coeur du XVIIIème siècle et la description d'une jeune fille courageuse et pleine de ressources au parcours singulier, qui s'avère de plus inspiré de faits réels !
La particularité de l'intrigue est de s'intéresser à des minorités, aux oubliés de l'Histoire, par exemple à la communauté juive, finalement peu évoquée dans les oeuvres historiques et au rôle pourtant certain, dont la marginalisation n'a fait que se renforcer au fil des siècles, ou encore aux femmes, dont le statut inférieur à l'époque n'est plus un secret pour personne.
Ainsi Esther, toute jeune fille juive, grandit-elle dans un quartier bien délimité réservé aux membres de la même religion qu'elle, sans jamais en sortir, et doit-elle se plier à la volonté d'un patriarche autoritaire, riche et puissant, qui décide de l'accorder à un illustre inconnu en mariage sans tout à fait lui demander son avis. Notre héroïne décide de s'enfuir, sans se douter des multiples obstacles qui se dresseront sur son chemin, aussi bien à cause de sa condition de femme que de membre de la communauté juive. Entre errance, mendicité, travestissement et aventure, son existence lui réserve bien des surprises... Mais malheureusement, elle reste toujours ralentie par ses deux handicaps, sa religion et son sexe.
On navigue - sans mauvais jeu de mots, non - avec aisance entre les classes sociales et même les pays, se laissant convaincre par la plume riche et vivante de l'auteure, qui bénéficie d'une traduction réussie à la palette de vocabulaire étendue et expressive. Les décors se succèdent à un rythme maîtrisé, suffisamment rapide pour rendre le récit haletant, mais en s'attardant juste assez pour faire saisir au lecteur la saveur de chacun. On ne peut demeurer insensible face à cette héroïne, confrontée à la misère aussi bien qu'à la prostitution ou à l'émigration désespérée, et on se surprend à dévorer les pages de ce véritable roman d'apprentissage par centaines.
Loin d'être une histoire édulcorée, Esther apparaît comme un texte assez convaincant, loin d'être tragique certes, mais qui ne tente pas de passer outre les difficultés certaines que rencontre l'héroïne. le livre reste évidemment romancé, et sa part de fiction demeure majoritaire bien qu'il soit inspiré du destin réel et mystérieux d'une authentique Esther Brandeau, mais ce n'est pas la quête de vérité historique absolue qui nous guide au cours de notre périple !
En bref, un roman historique bien mené, introduisant une héroïne attachante au parcours pour le moins mouvementé et mémorable ! Esther aborde avec talent de multiples aspects de la société du XVIIIème siècle, entre antisémitisme, misogynie et mépris des plus pauvres, et permet une somptueuse épopée à travers les continents, l'espace de quelques heures. Une jolie découverte !
Note attribuée : 8/10
Lien : http://mademoisellebouquine...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AliceNeverland
  12 octobre 2016
Esther est une jeune fille juive qui se voit contrainte de fuir sa famille afin d'éviter un mariage arrangé. Ainsi, à mi-chemin entre le roman historique et le roman d'aventure, ce livre ravira les jeunes lecteurs désireux de naviguer vers le large.
Il faut dire que le gros point fort de ce roman est qu'il aborde une thématique peut commune dans la littérature des 12/13 ans. A la fois mature et intelligent, il permet au lecteur de réfléchir autant que de s'évader.
Basée sur des faits réels, on découvre avec curiosité la vie de cette jeune fille. Une vie difficile, plein de labeurs et de défis : la demoiselle va devoir faire face à de nombreuses épreuves liées tant par sa nature que par sa religion. Se grimant en garçon, elle va alors évoluer dans un monde hostile pour une jeune fille juive, mineure de surcroit, et vivant seule.
J'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire est racontée. On passe du roman historique au roman de fiction sans difficultés aucune, tant et si bien qu'on a cette impression de lire la véritable histoire d'Esther. L'auteur a su apporter un cadre réel, un décor concret qui nous immerge complètement dans ce monde du XVIIème siècle aux côtés d'Esther.
En définitive, Esther permet d'aborder des sujets divers et variés, mais très intelligents et portant à réflexion, tout en nous servant une histoire accrocheuse pleine d'aventures et de rebondissements. On s'attache immédiatement à Esther, et on apprend la vie à ses côtés. Un récit qui permet de sortir de cette lecture plus grandi encore. Une très belle leçon de vie, d'effort et de courage !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Ricochet   09 janvier 2017
Dense et captivant, l'ouvrage nécessite une attention dans sa lecture, mais pas soutenue tant l'écriture est travaillée, bien traduite (...) Plaisant et enrichissant.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   20 octobre 2016
- Papa, pourquoi nous haïssent-ils ?
Son père soupira.
- Oh, il y a trop de raisons pour que je puisse te les expliquer en si peu de temps.
- Essaie, papa.
- Eh bien, nous descendons tous d'Abraham - les chrétiens, les juifs, les musulmans. Ce sont les chrétiens qui croient que Jésus est le Messie. Les juifs croient que Jésus était un prophète, et que le Messie n'est pas encore venu.
- Jésus, il était juif ?
- Oui, bien sur.
- Et sa mère, Marie, elle était juive ?
- Oui, bien sûr, Marie était juive, comme l'étaient tous les disciples de Jésus.
- Alors, pourquoi les gentils nous détestent-ils si leur Messie était l'un de nous ?
Esther regarda autour d'elle. En dehors de certains sourcils froncés et de regards durs, personne dans la foule ne leur prêtait attention. Ils n'étaient pas invisibles, ils étaient ignorés.
- Les chrétiens pensent que Jésus a été exécuté par un juif.
- C'est vrai, papa ?
- Les Juifs n'ont jamais eu un tel pouvoir à Rome, et les juifs n'ont jamais, jamais mis un homme en croix. Peut-être que si le peuple juif avait eu un peu de pouvoir, à l'époque, il aurait pu empêcher que des centaines de milliers de juifs meurent sur la croix comme Jésus. Tuer un homme de cette manière était une coutume romaine.
Il parlait lentement, doucement, tristement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gouelangouelan   19 octobre 2016
- C'est la foi qui donne des racines, ma fille, lui cria son père depuis le quai.
- Ce ne sont pas des racines que je veux, papa, murmura-t-elle. Ce sont des ailes.
Commenter  J’apprécie          270
gouelangouelan   20 octobre 2016
Il y eut un silence, puis maman parla d'une voix basse et mesurée.
- J'ai souvent pensé qu'Esther n'avait pas d'amies à cause des bruits qui couraient sur elle. Quand ils sont maltraités par les autres, les enfants changent, ils changent profondément.
La voix de maman était douce et compréhensive.
Commenter  J’apprécie          101
gouelangouelan   20 octobre 2016
Il n'y avait rien dans son passé qui puisse la réconforter, et rien dans son avenir qui lui donne le moindre espoir. Mais il y avait un maintenant, et pour le moment cela devait lui suffire.
Commenter  J’apprécie          150
gouelangouelan   21 octobre 2016
Que n’ai-je appris d’Esther Brandeau que la vie est une longue suite de possibilités ! Si seulement j’avais compris ce que cette jeune fille avait compris depuis toujours, à savoir que, quelles que soient les suites de circonstances qui puissent changer notre destin, le plus grand don de Dieu reste la liberté de choix.
Commenter  J’apprécie          60
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1542 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..